Échographier les avions

Leaders de la croissance 2020 : Les tests de Nucleom permettent de sonder en profondeur les matériaux des avions et des centrales nucléaires pour détecter les problèmes avant qu’une catastrophe survienne.

Olivier Marcotte (illustration : Pauline Stive / L'actualité)

Présenté parLogo partenaire

Nucleom

Services d’inspection industrielle
Croissance 236 %
Chiffre d’affaires entre 25 et 50 millions
Employés 79
Siège social Québec

Olivier Marcotte ne voudrait surtout pas vous faire peur, mais sachez qu’il y a des fissures dans les ailes des avions, de la corrosion à l’intérieur des pipelines et même des lézardes dans les réacteurs nucléaires. La spécialité de son entreprise, Nucleom, est de détecter ces défauts bien avant qu’ils ne représentent un danger.

L’entreprise de Québec n’a heureusement pas besoin de démonter d’avions — ni de centrales nucléaires ! — pour effectuer ses inspections. Ses tests « non destructifs » permettent de sonder les matériaux en profondeur à la recherche d’imperfections, sans les endommager. « C’est comme une échographie, mais pour le secteur industriel », explique l’entrepreneur de 38 ans.

Si cette image vous semble familière, c’est parce qu’elle a déjà été utilisée pour décrire les appareils d’inspection fabriqués par Eddyfi Technologies, une autre entreprise de Québec, dans le palmarès des Leaders de la croissance en 2018. « Nous sommes un de leurs clients », souligne le président de Nucleom.

En fait, toute une plaque tournante spécialisée en inspection industrielle s’est développée au cours des dernières années dans la région de la Capitale-Nationale, avec, en plus de Nucleom et Eddyfi, des entreprises comme Olympus NDT, Zetec et Creaform. Quatre d’entre elles, dont celle d’Olivier Marcotte, ont pignon sur la même rue, dans un nouveau quartier industriel au coin des autoroutes Henri-IV et Félix-Leclerc.

Ensemble, elles s’assurent que nous pouvons voler, transporter du pétrole et produire de l’électricité sans danger. « Le risque zéro n’existe pas, dit Olivier Marcotte, mais on travaille fort pour s’en approcher le plus possible. »

Laisser un commentaire

Depuis longtemps les avions ont été inspectés avec des rayons x et autres procédés, je ne sais pas si le nucleom est une nouvelle méthode, une explication de la différence, aurait été utile pour comprendre, Cela aurait été plus utile que le placement boursier de cet article. Merci.

Répondre
Les plus populaires