Effondrements

L’été est magnifique, mais les nouvelles n’ont jamais été si orageuses. L’économie américaine s’enfonce à nouveau et n’arrive plus à créer des emplois. La Bourse s’écroule comme une poutre du tunnel Ville-Marie (plus de 400 points jeudi à Toronto, plus de 500 pour l’indice Dow Jones). L’inquiétude règne en Europe où des pays comme l’Espagne et l’Italie s’enlisent et sont rendus à payer des rendements de 6 % aux détenteurs d’obligations.

La déliquescence de nos infrastructures routières est finalement à l’image de la situation économique globale : tout s’effondre malgré les milliards qui viennent d’être engloutis.

Restons pour le moment au Québec car les événements des derniers jours sont préoccupants. L’effondrement d’une structure de béton dans le tunnel Ville-Marie, le retard de quatre ans et l’explosion des coûts à l’échangeur Dorval, l’état lamentable de la portion du pont Mercier sous responsabilité québécoise et la décrépitude du pont Champlain (allô Ottawa !) sont autant de symboles de la fragilité de nos finances publiques et de l’incurie de nos gouvernants.

Nous payons aujourd’hui pour des décennies de négligence. Le gouvernement Lévesque a complètement laissé à l’abandon les routes du Québec et a aboli le péage sur les autoroutes en 1985. Le gouvernement Bourassa (2e génération) n’a pas rétabli la situation qui s’est empirée sous le gouvernement Parizeau. Le gouvernement Bouchard s’est retrouvé dans une situation budgétaire horrible et il a fallu la tragédie du viaduc de la Concorde en 2006 pour éveiller le gouvernement Charest à cette réalité. On peut parler de 30 ans d’insouciance, d’irresponsabilité et de sous-investissements. L’étude du Centre d’étude sur la productivité et la prospérité de HEC Montréal sur les infrastructures routières au Québec et son impact sur l’économie, rendue publique ce printemps, est à pleurer.

Le Québec s’est engagé dans un vaste programme d’infrastructures de 42,6 milliards de dollars entre 2009 et 2014. Plus spécifiquement, le ministère des Transports prévoyait des investissements de 21 milliards de dollars pour la modernisation du réseau routier entre 2007 et 2014. Ces milliards sont empruntés. Ils participent au gonflement de la plus grosse dette provinciale au Canada. De plus, on voit bien qu’ils sont insuffisants.

Où trouver les dollars supplémentaires ?  À gauche et à droite, on s’oppose à tout péage ou contribution supplémentaire. Pour les uns, les routes doivent être accessibles à tous et être gratuites. Pour les autres, le gouvernement perçoit suffisamment d’argent comme ça, c’est à lui de trouver les fonds. De plus, quel gouvernement osera imposer des péages qui pénaliseront d’abord les banlieusards ? Les élections québécoises se gagnent ou se perdent dans le 450.

Au-delà de tout ce qu’on peut reprocher au ministère des Transports et au ministre actuel, force est d’admettre que nous nous retrouvons dans un cul de sac. Trop de besoins, pas assez de compétences, plus de sous et bien des vaches sacrées.

 

 

https://cpp.hec.ca/cms/assets/documents/recherches_publiees/PP-2010-03_Infrastructures.pdf

Laisser un commentaire

Nous avons besoin de reprendre confiance en nos gouvernements à tous les paliers. Ainsi, nous pourrions accepter de payer en taxes ou autrement pour le rétablissement de notre système routier. Pour le moment, nous le refusons parce que nous avons le sentiment que l’argent des impôts et des taxes n’est pas utilisé dans l’intérêt de la population, mais sert à enrichir une minorité.

Après avoir lu votre article, monsieur Duhamel, je me suis dit que si les gouvernements démontraient davantage de transparence dans les dépenses de notre argent, la confiance reviendrait. Je pense que cette attitude s’impose parce que la limite à payer sans savoir où vont ces millions devient intolérable.

Des milliers d’emplois seront supprimés ces mois-ci, un autre effondrement qui me touche beaucoup puisque ces futurs chômeurs annoncent une diminution de la consommation qui a son tour provoquera d’autres mises à pied, d’autres incertitudes.

Je ne suis pas économiste. Cependant, je vois clairement que tout vole en éclat. Certains disent que c’est pour le mieux; qu’après cette tempête de nouvelles règles en économie s’établiront. Aurions-nous atteint les limites du capitalisme ?

Plus je regarde ça et plus je me dis que la baby-boomers vont nous laisser, les jeunes de ma génération (20aine), avec un méchant bordel.

Par ailleurs, on remplace, à Montréal, des bouts de trottoir qui n’ont nullement besoin d’être remplacés. Le lobby du béton à l’oeuvre?

@ Nicolas

J’ai déjà pensé comme vous, mais de la façon dont vous l’écrivez et que je le disais, il manque des données.

Les boomers les plus jeunes ont environ 55 ans. Donc de votre génération aller aux 55 ans il y a 30 ans. Tous ces gens qui ne sont pas des boomers ont aussi emprunté.

Donc M. Nicolas, ce sont toutes les générations vivantes qui ont emprunté et non seulement les boomers.

Et vous M. Nicolas, si vous travaillez aujourd’hui, vous empruntez à votre tour pour construire et réparer les routes.

Les boomers et autres vous laissent un pays en meilleur état que quand eux l’ont pris et ce même s’il y a eu négligence.

Et vous M. Nicolas, êtes vous prêt à payer cash avec une hausse importante de taxes et d’impôts?

Personne ne veut payer, mais ils veulent le beurre.

La solution aux problèmes des infrastructures n’est pas l’ajout de postes de péage ni d’autre forme de taxes cachés, la solution viendra quand le gouvernement mettra les priorités sur ses fonctions de bases dont la sécurité de son peuple et mettre de côté tous les cossins dans lesquels il n’a pas d’affaire dont les garderies et l’assurance-médicament (deux exemples parmi tant d’autres). Le problème n’est pas le manque d’argent mais dans quoi celle-ci est dépensé.

Ça me fait un peu penser à notre santé.
Quand ça va bien, on mange n’importe quoi, on fait n’importe quoi, on swigne à gauche et à droit mais quand la maladie fait son apparition, il est souvent trop tard et on ne peut pas revenir en arrière. C’est au fur et à mesure qu’il faut s’en préoccuper.
Même chose pour le propriétaire d’une maison, s’il attend que tout soit en débandade, la tâche est beaucoup plus difficile. Faut entretenir au fil du temps, sans arrêt.
Pour les infrastructures, il fallait que ce soit entretenu au fur et à mesure. Mais non, l’argent a été dilapidé aux quatre vents au lieu d’accumuler en prévision du futur, en ayant la pensée magique que le reste était acquis pour la vie.

Je commence par la fin: les vaches sacrées font les meilleurs hamburgers.

Sans tout cet endettement, nous serions encore dans la grande noirceur. Il a fallu bâtir le Québec. Cependant, si Keynes a permis d’emprunter pour réduire l’impact des récessions (et ici de bâtir), il a dit qu’il fallait rembourser quand la situation s’améliorait, ce qu’on a omis de faire (pas populaire). On a aussi, après avoir bâti, d’entretenir. On a aussi mis en place un filet social utile, coûteux, mais mal financé; et on n’a pas osé, là non plus corriger la situation.

Je crois, malheureusement qu’on est rendu au point où il faudra déconstruire pour mieux survivre.

Je ne partage pas bien des points de la philosophie des Conservateurs et, même si je ne serai sans doute pas d’accord avec les endroits où les coupures se feront, je dois admettre qu’ils ont le courage de couper. Il faudrait aussi qu’ils coupent dans les subventions, surtout aux grandes compagnies.

Évidemment l’argent à été dilapidé aux quatre vents dans les garderies les soins de santé et là où certains et d’autres ne veulent pas.

Oui certains auraient dû dire que l’argent n’a pas été dépensé là ou il le voudraient. Dilapidé pour eux c’est quand sa ne fait pas leur affaires.

Quand ils seront plus vieux ce sera ailleurs et se feront dire non comme ils l’ont fait eux même.

« …force est d’admettre que nous nous retrouvons dans un cul de sac. » (Pierre Duhamel)

Au bout du cul-de-sac il y a un carnet de chèque; ou on signe ou on endure et on se ferme le clapet.

Si la population ne veut pas payer quelle en subisse les conséquences, mais le manque de sous, c’est pour les « greeds » (avaricieux) seulement.

Je n’ai plus de réponse, encore moins de solutions. j’ai l’impression que l’on a tout dit et tout commenté. Je voudrais qu’on annule tout et qu’on recommence à zéro !
Même si ma situation financière est précaire, fragile, et que mes poches sont vides, si je pouvais savoir que mon argent sert à bon escient, et est géré avec discernement et intelligence, j’accepterais d’en faire un peu plus !
Mais là, je n’ai plus d’autres questions votre honneur, le témoin essouflé, est à vous !

Emmanuel Desalliers
St-Hubert

Surtout pas des péages et autres nouvelles taxes!

Je souhaite qu’au lieu de donner 30% d’extra aux amis du parti, aux enveloppes brunes, et à la collusion, peut-on s’assurer d’avoir des projets solides au départ!

Le ministre Hamad me fait bien rire quand il dit qu’il a mis 4 milliards dans les infrastructures, comme si cela venait de sa poche à lui. Ils ont mis 4 milliards de nos taxes dans des projets de construction et rénovations et subventions 😉

Il faudrait de l’imputabilité chez tous les intervenants gouvernementaux et un meilleur contrôle des dépenses!

@ Emmanuel Desalliers

« …si je pouvais savoir que mon argent sert à bon escient… »

Votre problème est que ceux, les dretteux, qui ne veulent pas payer vous font croire que votre argent est complètement dilapidé, gaspillée et que vous allez mourir dans une salle d’attente à l’urgence au bout de votre sang ou dans l’effondrement d’un nid de poule.

Pourtant aucuns ne peut nous dire comment cet argent est dilapidé sauf que la santé coûte trop cher, les fonctionnaires aussi, que les syndicats contrôlent tout, que l’assurance santé est superflue et les garderies sont un luxe et que les baby boomers ont une retraite doré à vos frais.

Si la population ne veut pas payer quelle en subisse les conséquences, mais le manque de sous, c’est pour les “greeds” (avaricieux) seulement.

il y as une petite faute dans votre phrase. Si la population ne VEUT pas…. c’est plutot PEUT pas.

si on augmente les impôts l’économie vas s’écrouler. faut couper dans le gras… garderies, congés parentaux, payette, SAQ scanneux de bouteille a $24 l’heure avec de gros fond de pension, ass médicament, ticket modérateur hôpital, ce sont tous des programmes que nous avons PLUS les moyens de nous offrir.

oui la SAQ fait de l’argent. Qui ne ferais pas d’argent avec 7 à 9 dollards de profit par bouteille. taxer le vin à la source comme les cigarettes et la bière, et laisser le vin et boisson en vente libre. comme cela on paiera le vin et le fort un peut moins sur les grandes surfaces. par la suite on ferme les SAQ.

avec la Payette on donne des chèques au prisioniers pour leur crime. fini la Payette. on revient avec une assurance CORPORELLE comme avant.

garderie à $7, on paies les gardiennes plus de $20 l’heure, pas logique. moi c’est une gardienne à $5 l’heure (à l’époque) qui me gardait, et je suis toujours en vie.

ambulance gratuit pour bien du monde, qui s’ent serve comme TAXI. FINI seulement pour quelque cas.

le B.S. a vie, on as pas les moyen . Ceux qui sont apte au travail maximum 5 ans dans votre vie. après FINI
ce sont que quelque examples ou on eut couper

je ne suis pas un boomers (trop jeune) mais ceux qui dise que les boomers ont tout dépenser, à ce que je sache mon père avait PAS de voiture à 16 ans, pas de ipod à 12 ans. les 18,34 ans, vous êtes TROP endetter, vous voulez tout, tout de suite.
les taux d’intérêts baisse!!! profitons pour payer nos dettes. mais non; on vas s’endetter PLUS
les compagnies annoncent des articles a $9 par mois, et ça marche. si tu achète un video a $9 par mois.. TU AS PAS LES MOYENS, passe a autre chose.
j’en aurais long a dire, mais je laisse la place au autre.

@ Youlle

On est les plus taxé du Canada et ya juste ici que les ponts s’écroulent.

CQFD

1) L’effondrement des pare-lunes est un banal accident de travail. Rien à voir avec l’état du tunnel
2) L’échangeur Dorval. Sapristi! Ce qu’ils aurait dû faire c’est fermer Dorval et construire un train rapide Mirabel-centre-ville. A Shanghai le train prend 7 minutes! Il va à 400km à l’heure!
3) Vous avez lu La Presse ce matin? Y’a pas qu’au Québec que les viaducs tombent.

http://www.cyberpresse.ca/actualites/201108/06/01-4423968-infrastructures-routieres-negligees-lamerique-decrepite.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B42_acc-manchettes-dimanche_369233_accueil_POS4

PS: Vous allez nous parler de la décote américaine? C’est Lucien Bouchard qui doit être mort de rire!

@David

Y’a qu’au Québec que ca tombe??

http://www.cyberpresse.ca/actualites/201108/06/01-4423968-infrastructures-routieres-negligees-lamerique-decrepite.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B42_acc-manchettes-dimanche_369233_accueil_POS4

«Quarante jours avant l’effondrement du tunnel Ville-Marie, c’est Toronto qui a reçu une petite pluie de béton. En pleine ville, un bloc s’est détaché de l’autoroute Gardiner pour aller s’écraser sur un boulevard en contrebas. À 4,5 kg, il était bien moins lourd que le paralume qui s’est fracassé à Montréal la semaine dernière, mais il aurait tout de même pu tuer quelqu’un. Et c’était la cinquième chute du genre: d’autres morceaux s’étaient déjà transformés en obus en 1997, 1999, 2007 et 2009. Par miracle, aucune voiture n’a été touchée»

«On sait tout de même qu’à Sudbury, en Ontario, un pont en réparation s’est effondré en 2004, en raison de la négligence de l’entrepreneur.»

@ ghost

« si on augmente les impôts l’économie vas s’écrouler. » (ghost)

Bien justement on les a baissé les impôts aux USA et regardez les aller.

Économie en ruine ce pays a vu sa cote de crédit baisser hier.

Vous en avez long à dire comme les libertriens.

Tout s’écroule. Le système aussi. Crise aux USA, en Europe etc….
On peut continuer. On peut avoir 50 sortes de bières ou quelques-unes…on peut aussi se passer de bières. On peut aller à l’essentiel…une sorte de simplicité volontaire ou pas. La question de la survie est essentielle.
On peut continuer…ça vous plairait de continuer.
On peut remonter Lévesque et nommer tout le monde qui fait notre affaire et ménager en passant Lulu par conviction, mais le plus important c’est JJ Charest.
Pendant que les structures tombent, il ouvre un chemin payé par nos taxes pour le plan nord (il est dit que la cie paiera 44 millions mais on ne sait toujours pas combien avec l’explosion des coûts combien nous on paiera….puis les redevances…..Ha! Ha! Ha! pendant que l’Australie recevra le double des redevances que l’on recevra ici nous autres on sèche….incompétence ou …..disfonctionnement, je vote pour les deux. REDEVANCE AU QUÉBEC RIDICULE.
Pour voir ce qu’il a dans le ventre, quelqu’un pourrait poser la question à Legault avec chiffres à l’appui….combien lui (chiffre à l’appui) il exigerait pour les redevances et s’il ne répons pas c’est qu’il ne sait pas ou il s’en va…à ce moment-là il ira rejoindre Marois et Charest…..Et Amir…?

@ Ghost
Je n’au qu’une chose à ajouter à votre commentaire: le plus vite possible.
Nous vivons dans une société trop douillette où plus personne ne veut travailler pour obtenir quelque chose, une société de gratteux qui veut le gros jackpot en grattant un ticket mais surtout pas en faisant autre chose.

« Nous vivons dans une société trop douillette où plus personne ne veut travailler. »

Bon maintenant les maisons et les routes se construisent seules. Plus personne dans le usines, sur les fermes et dans les bureaux d’ingénieurs.

Tous le monde gratte.

Avez vous travaillé au scénario du film Elvis Gratton?

Les dretteux et faux libertariens nous en sortent des plus en plus grossières.

Et sa nous fait la morale sur la façon se runner le pays.

@ rod

Tu semble avoir oublié de citer cet article aussi publié dans La Presse:

«Il y a environ cinq ans, illustre-t-il, des experts des quatre coins du monde sont venus participer à un colloque majeur à Montréal. En roulant entre Dorval et le centre-ville, chacun d’entre eux n’en revenait pas du piètre état du béton! Ils n’en revenaient pas de tous les problèmes qu’ils constataient!»

http://www.cyberpresse.ca/actualites/regional/montreal/201108/05/01-4423871-infrastructures-montreal-bat-il-tous-les-records.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_lire_aussi_4423968_article_POS1

@ Youlle

Parlons en du pont de Minneaolis. Un excellent exemple:

Le 23 août 2010, la firme d’ingénieur responsable de la rénovation du pont a accepté de verser 52,4 millions de dollars aux victimes de cette catastrophe (13 morts, 145 blessés). Au Québec, les victimes du viaduc de la Concorde (5 morts, 6 blessés) n’ont même pas eu le droit de faire valoir leur droit devant un tribunal.

@ Youlle

Donc selon toi si demain matin les États-Unis doublait leur impôt l’activité économique reprendrait et les entreprises recommencerait a embaucher des travailleurs?

J’aimerais que tu nous explique ton raisonnement.

À quelque chose malheur est bon… le sous-investissement dans les infrastructures publiques et l’effondrement tragique du viaduc de la Concorde en 2006 ont eu un effet très positif sur l’économie du Québec. Ces deux phénomènes ont fait en sorte que le gouvernement se lance dans un vaste programme de réinvestissement dans les infrastructures JUSTE comme la crise économique commençait.

Ces nouvelles dépenses ont donc servi d’immense stimulus économique qui a permis au Québec d’éviter le pire de la crise économique. Le taux de chômage du Québec est maintenant environ au même niveau qu’en 2007, et est égal, voir inférieur, à la moyenne canadienne. C’est du jamais vu depuis plus de 20 ans (probablement plus, mais les statistiques que j’ai ne remontent qu’à 1990).

Cela confirme la théorie keynésienne qui dit que le gouvernement peut mettre fin rapidement à une crise en dépensant massivement pour compenser une faiblesse de la demande privée.

À noter que le déficit cumulé des infrastructures est aussi présent au sud de la frontière, où au moins un pont s’est effondré dans les dernières années. À la différence que les gouvernements, sous la pression des radicaux de droite qui ont détourné le parti Républicain, refusent de réinvestir. Ils traînent alors encore une économie moribonde et ne peuvent recourir à la politique qui pourrait le mieux aider à repartir leur économie.

Remettre en place les péages sur les ponts et les autoroutes dans la région de Montréal de façon à décourager le voiturage individuel et du même coup l’étalage urbain.Utilisateurs-payeurs devrait être la devise de tout gouvernement responsable et conscient des dommages à l’environnement par la pollution automobile.Faudra bien un jour regarder la situation en face et agir en conséquence.

@ David

« Donc selon toi si demain matin les États-Unis doublait leur impôt l’activité économique reprendrait et les entreprises recommencerait a embaucher des travailleurs? »

Encore une fois un libertarien n’est pas capable d’écrire sans tout déformer pour détourner.

Je n’ai rien écris qui est selon moi. Je n’ai que seulement mis des faits devant la face des libertariens. Rien de plus.

Selon les libertariens si l’impôt est bas les riches vont êtres plus riches et vont investir pour créer de l’emploi.
Mais depuis des années l’impôt est bas aux USA et les riches plus riches et l’économie reste à plat sans pratiquement de création d’emploi. Ce qui fout par terre le catéchisme des libertariens.

===============

« Parlons en du pont de Minneaolis. Un excellent exemple: » (David)

Tiens y en avait pas ailleurs qu’au Québec dans ton no 14 et puis là, il y en a ailleurs qu’au Québec dans ton no 23.

Et pour combler ton ignorance, les victimes de la route au Québec sont dédommagées par la SAAQ sans avoir besoin de poursuivre contrairement aux USA. Tu devrais te rappeler pourtant les libertariens trouvent que c’est du luxe la SAAQ.

@ Roger Lapointe

« Remettre en place les péages sur les ponts et les autoroutes dans la région de Montréal de façon à décourager le voiturage individuel et du même coup l’étalage urbain.Utilisateurs-payeurs devrait être la devise… »

Décourager le voiturage individuel est une bonne chose.
Décourager l’étalage urbain est aussi une bonne chose.

Mais, si on applique votre façon d’y arriver on obtiendra ce que l’on appelle le trou de beigne.

À cause des péages, avec le temps les commerces industries s’installeront à l’extérieur de l’île, c’est-à-dire le trou du beigne. Ce problème est déjà majeur c’est une grande bataille pour Montréal et depuis très longtemps.

@ Youlle

Je n’ai en rien déformer tes propos, je t’ai posé une question.

Pour être autant sur la défensive tu dois avoir quelque chose à cacher…

Donc je te repose ma question:

Selon toi si demain matin les États-Unis doublait leur impôt l’activité économique reprendrait et les entreprises recommencerait a embaucher des travailleurs?

Et je te signale que selon l’OCDA les USA ont le régime fiscal le plus progressif des pays industrialisé.

Tu veux la source ?

Et pour ton information, les gens victimes d’effondrement au Qc n’ont pratiquement rien eu par rapport a leurs homologues aux USA.

Un résultat du modèle Québécois, c’est la faute à personne, donc aucune justice.

Et après on veut nous faire croire que c’est le modèle libertarien qui ne fonctionne pas.

Petite note aux gauchistes: je vous signale que les ouvrages décrits par M. Duhamel et qui se sont effondrés ont TOUS été construits en « public », sous régime « public »! Même pas en PPP…

La négligence criminelle dont il est question ici est celle de L’ÉTAT et de personne d’autre!!!

Si les routes avaient été privées, rien de ceci ne serait arrivé.

Voilà!

Notre société est malade est c’est pas la seule !

Nous aurons bientôt une révolution post transport- outremer bon marché qui est déjà commencée, on fait faire en Chine et on gagne même plus assez pour se payer du chinois!! Les Indes vont reprendre le flambeau!
Ce qui nous aidera un peu est le coût du transport, mais on restera avec une différence énorme de revenu entre les moins riches et ceux qui ne sont plus des fabricants qui donnent de l’emploi, mais des intermédiaires-importateurs qui se payent la traite en sous traitant au moins chère des camionneurs livreurs-propriétaires….

Pour revenir à notre infrastructure routière, le camionnage roulent quasi gratuitement sur les routes payées par l’ensemble des contribuables! Mais comme ceux-ci roulent sous un contrat de sous traitant ou de particulier-propriétaire de leur camion qui est financé par la banque qui fait le plus de bénéfice sans se mouiller ( un autre intermédiaire riche)on peut pas leurs demander un effort de plus, les clients ne seront plus payer le transport…

La solution de l’utilisateur-payeur est un mythe, jamais un cycliste ou un piéton ou usagé du métro ou bus ne pourra payer son utilisation…
Une fois que l’état a permit l’étalage urbain pour avoir plus de taxes foncières, on peut plus reculer, il existe et ce sont les étalés qui font vivre le centre ville… Le centre est bien trop pauvre et attire les plus démunis laissez pour compte par notre belle société ! Même ceux de Québec se ramasse à Montréal !!

Ce qui se dessine, c’est comme le dix-30 ou le 15-30, un quartier affaire-loisir avec parking non payant, qui grandit a vue d’oeil et fini les grands trajets pour allez «en ville»..

Ce qui se dessine se sont les compagnies qui quittent l’île pour s’établir proche des travailleurs…

Ce qui se dessine se sont les gens qui font leurs travail à la pige de la maison pour plus qu’une compagnie et ce sans intermédiaire…

Le travail bien fait et les connaissances tenues à jour font office de sûreté d’emploi, pas une appartenance syndicale qui permet trop a de mauvais éléments ( pas si nombreux ) de rester en place, mais surtout qui ne travaille pas pour la compagnie, mais pour le syndicat qui est aussi un intermédiaire….

Il faut revenir à la vraie «coopérative» aux échanges de biens et services de la main à la main, sans intermédiaire…

@ David

C’est de ça, ta connerie, que tu essaye de te sauver.

@ Youlle

On est les plus taxé du Canada et ya juste ici que les ponts s’écroulent.

CQFD »

Avec un CQFD en plus!
========

Pour le reste, c’est ça le fait:

Selon les libertariens si l’impôt est bas les riches vont êtres plus riches et vont investir pour créer de l’emploi.
Mais depuis des années l’impôt est bas aux USA et les riches plus riches et l’économie reste à plat sans pratiquement de création d’emploi. Ce qui fout par terre le catéchisme des libertariens.

Étant donné ces faits c’est toi qui devrait répondre et t’expliquer.

« Si les routes avaient été privées, rien de ceci ne serait arrivé. » François 1

« Bas de gamme » vous dites ? Je dirais plutôt « cervelle de rat » .

@ Youlle

Je te ferai remarqué que j’ai uniquement répondu à une question que tu avais posé en demandant le taux de BS au Québec.

Pourquoi être si agressif…

C’est drôle que tu dis que les riches aux USA n’ont JAMAIS créer d’emploi. J’ai souvenir d’un taux de chômage américaine à 4%.

Mais avec le socialiste qui a été mis à la maison blanche, c’est fini tout ça. Obama va finir le travail de destruction entamé par Bush. La destruction, les politiciens d’idéologie progressiste ne sont bon que pour détruire.

Ben oui pédale David, pédale et pédale dans la mare de tes désinformations.

Je disais que les libertariens déforment tout au nom de leur dogme et tu en donne la preuve.
—–
« Je te ferai remarqué que j’ai uniquement répondu à une question que tu avais posé en demandant le taux de BS au Québec. » (David)

Aille le déformeur, transformeur libertarien, je ne t’ai jamais demandé le taux de BS au Québec. C’est un mensonge. C’est toi qui l’a copié collé et c’est celui de 2009. Plus nouveau sa ne faisait pas ton affaire de libertarien dretteux
================

“C’est drôle que tu dis que les riches aux USA n’ont JAMAIS créer d’emploi.” (David)

Un autre mensonge libertarien. Je n’ai jamais dis ou écris de ma vie que les riches n’ont jamais créé d’emplois.
=================

« Mais avec le socialiste qui a été mis à la maison blanche, c’est fini tout ça. Obama va finir le travail de destruction entamé par Bush. La destruction, les politiciens d’idéologie progressiste ne sont bon que pour détruire.” (David)

C’est malheureux pour toi, mais moi je ne fais pas de psychose libertarius paranoïdus positivus.
============

Mais j’en reviens aux deux causes principale que tu essayes de fuir comme libertarien à cause de ta déclaration suivante:

« On est les plus taxé du Canada et ya juste ici que les ponts s’écroulent.” (David)

ET :

Selon les libertariens si l’impôt est bas les riches vont êtres plus riches et vont investir pour créer de l’emploi.
Mais depuis des années l’impôt est bas aux USA et les riches plus riches et l’économie reste à plat sans pratiquement de création d’emploi. Ce qui fout par terre le catéchisme des libertariens.

C’est ça qui te fais pédaler le libertarien dans toutes les directions.

« Si les routes avaient été privées, rien de ceci ne serait arrivé. » (François 1)

Si les routes étaient privées François premier serait un de ceux qui n’aurait pas assez d’argent pour y rouler. Idem pour tous les faux libertriens du Québec. La plus part des dretteux n’y auraient pas accès non plus.

Pour ce qui est de l’entretient du privé pour les infrastructures, on à juste à observer la grande qualité de l’entretient du pont de Québec qui rouille par l’entreprise privée.

Les libertariens sont inconscients de ce qu’ils prônent.

C’est vrai qu’il y en a qui sont agressifs, hargneux et qui exagèrent tout dans leurs interventions, en déformant le sens et la portée des propos des autres intervenants, croyant savoir quels sont les problèmes des autres…! Cette agressivité ( sous un couvert anonyme il va sans dire ) facile, transpire un manque de confiance , d’assurance et trahit un manque d’équilibre, bref, ce sont des narcissiques !
Check bin qui va me répondre puisant dans son vocabulaire sans fond et tellement élaboré, en me traitant de: » libertarien, drètteux, et quoi d’autre encore ? 1-2-3 go !

@ Emmanuel Desalliers

« C’est vrai qu’il y en a qui sont agressifs, hargneux et qui exagèrent tout dans leurs interventions, en déformant le sens et la portée des propos des autres intervenants, croyant savoir quels sont les problèmes des autres…!”

Vous avez bien raison M. Emmanuel Desalliers. Lisez ce que M. Dave. à déformé ce que j’ai écris. Je vous dirais que c’est bien plus que déformé et que peut être sa relève du mensonge honteux. Vous avez bien raison aussi en écrivant : « manque d’équilibre, bref, ce sont des narcissiques ! »

Mais qu’est-ce qui peut pousser les gens à déformer ou à changer les propos des autre au point de mentir en publique?

Avez-vous une réponse, des indices?

Si on vous traite de libertarien et de dretteux pour avoir dit la vérité sur ces manipulateurs endurcis, nous saurons tous que ce sont des ennemis de la vérité frustrés parce que vous aurez osé dire la simple, l’évidente vérité.

@ Youlle (# 38):

Comment diable expliquez-vous l’état actuel épouvantable de NOS infrastructures québécoises PUBLIQUES À 100% Youlle?

Au Québec, nous sommes LES PLUS TAXÉS en Amérique du Nord; logiquement, on devrait rouler sur des routes pavées en or!!!

Si les routes étaient privatisées, l’argent que nous vole actuellement l’État tentaculaire serait diminuée d’autant, libérant ainsi des fonds pour les Québécois qui auraient alors les moyens de payer leur passage routier, et l’état des infrastructures serait grandement améliorée.

Le propriétaire d’une route n’aurait aucun intérêt à laisser tomber SON investissement en décrépitude comme l’ont fait TOUS les gouvernements québécois depuis plus de 40 ans, trop intéressés qu’ils étaient à acheter des votes plutôt que de s’occuper de la sécurité de leurs concitoyens. C’est plus payant politiquement de couper des rubans que de réparer des égoûts.

Il faut enlever les transports (…et beaucoup d’autres choses!!!) des mains des politiciens que, de toute façon, nous considérons tous comme aussi peu crédibles que des « vendeurs de chars de seconde main », car ils finiront par nous tuer TOUS!

@ 43François 1

Je répète:
Le pont de Québec appartenant au privé est laissé en décrépitude depuis très longtemps. S’il tombe l’entreprise se laissera poursuivre pendant des années pour en arriver à un règlement ridicule.

Je répète encore les libertariens et tous ceux qui font moins de 35 000$ par année n’auraient pas le moyen d’emprunter les autoroutes privées du Québec. 125$ pour aller de Montréal à Québec. 25$ par passager supplémentaire. 70$ pour les Laurentides. Les ponts de Montréal on n’achète pas ça ce n’est pas rentable car Montréal se videra. Pas d’acheteur = décrépitude et à l’eau. Une fois à l’eau,plus de voie maritime. Et qu’est ce que sa peut bien faire qu’un viaduc privé tombe sur la tête des gens.

La raison de tout cela est très simple, moi et mon groupe achèteront toutes les routes principales quand elles seront mise en vente.

Alors les libertariens perdraient leur liberté. Ils payent plus que leurs moyens ou ils restent chez-eux. C’est pourtant simple.

@ Youlle (# 44):

« Le pont de Québec appartenant au privé est laissé en décrépitude depuis très longtemps. » (sic)

Ah…tiens…y a des paralumes qui sont tombés du pont de Québec récemment?

Savais pas…

Y a quelqu’un qui a quelque chose là dessus?

« Ah…tiens…y a des paralumes qui sont tombés du pont de Québec récemment?

Savais pas…

Y a quelqu’un qui a quelque chose là dessus?. »(François 1)

Certainement que personne ne donnera de nouvelles sur les paralumes du pont de Québec.

François 1 IGNORE qu’il n’y a pas de paralumes sur le pont de Québec, c’est-à-dire qu’il ne sait pas ce que c’est.

« @ Youlle (# 46):

C’était de l’ironie mais ça vous a manifestement échappé… »

Bien sûr de l’ironie, la phrase parfaite pour camoufler son ignorance.