Et Apple réinventa la montre

On s’en doutait : la montre Watch d’Apple est «absolutely fabulous», et il nous en faudra une pour faire des centaines de choses dont on ignorait l’importance avant son dévoilement, explique Pierre Duhamel. 

apple-watch
Photo : Apple

Lundi, Apple a lancé, en grande pompe comme c’est son habitude, sa montre connectée, sobrement appelée «Watch».
Blogue Economie

Il y a des montres depuis presque 500 ans et des montres connectées au Web depuis quelques années, mais c’est comme si Apple venait d’inventer la roue, le zéro et la mesure du temps, à en juger par l’enthousiasme affiché par le président d’Apple, Tim Cook.

On s’en doutait, la Watch est «absolutely fabulous», et il nous en faudra une pour faire des centaines de choses dont on ignorait l’importance avant la présentation.

La stratégie est simple. En quatre ans, Apple a multiplié par quatre son chiffre d’affaires et doublé ses bénéfices. Les actionnaires se demandent si l’entreprise peut continuer sur cette irrésistible lancée. Ils semblent croire que c’est possible et, grâce à eux, Apple devrait d’ici peu devenir la première société à afficher une valorisation boursière de 1 000 milliards de dollars.

Dans la foulée, Apple devient très dépendante du iPhone, qui représente aujourd’hui 69 % de ses revenus. Apple a donc besoin d’une nouvelle catégorie de produits pour maintenir la cadence et diversifier ses revenus. Il n’y a pas eu de nouveau produit Apple depuis cinq ans, d’où la montre dont on entendra tant parler.

Elle occupe une nouvelle place dans l’écosystème patiemment bâti par Apple. L’idée est d’en faire le terminal le plus personnel et le plus pratique pour tous les petits gestes quotidiens. Bref, le complément indispensable à tout l’attirail Apple existant.

LG, Samsung Motorola, Huawei et Sony sont déjà sur le marché avec un produit semblable, mais je ne connais personne qui porte une montre de ce type. Apple a compris que l’idée de connectivité ne suffit pas et qu’il faut plutôt faire valoir l’indispensable nécessité d’en porter une.

C’est pour faire cette démonstration qu’Apple a déjà signé des ententes avec des chaînes hôtelières, des fabricants de système d’alarme et des banques. Apple aime mener la guerre sur le terrain des fonctionnalités.

Dans la présentation d’Apple, on donne l’exemple du type qui ouvre à distance la porte de garage de la maison avec sa montre pour permettre à son enfant d’y pénétrer même sans sa clé. De celui qui entre dans sa chambre d’hôtel sans une clé magnétique, ou encore qui franchit les guérites de sécurité d’un aéroport sans sa carte d’embarquement.

Rien de tout cela me paraît pas fondamental au bonheur, mais le pari d’Apple peut être remporté si quelques dizaines de millions de ses centaines de millions d’usagers (il y a près d’un milliard de détenteurs d’un produit Apple) cèdent à la tentation.

Et beaucoup d’efforts seront faits pour que vous y cédiez.

Au fait, la montre indique aussi l’heure.

* * *

À propos de Pierre Duhamel

Journaliste depuis plus de 30 ans, Pierre Duhamel observe de près et commente l’actualité économique depuis 1986. Il a été rédacteur en chef ou éditeur de plusieurs publications, dont des magazines (Commerce, Affaires Plus, Montréal Centre-Ville) et des journaux spécialisés (Finance & Investissement, Investment Executive). Conférencier recherché, Pierre Duhamel a aussi commenté l’actualité économique sur les ondes de la chaîne Argent, de LCN et de TVA. On peut le trouver sur Facebook et Twitter : @duhamelp.

22 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Je ne céderai pas…

Ça n’a pas l’air si prometteur mais on verra Apple nous a déjà confondu avant

Un autre produit Apple complètement dépassé avant même sa sorti mais que tout le monde va ce garocher dessus comme si c’était la 7e merveille… passer la sécurité et embarquer dans un avions sans carte d’embarquement je le fais depuis plusieurs années. Même chose pour le paiement au lieu de sortir ma carte de crédit, et même ouvrir des portes sans carte d’accès. Le tout avec mon BlackBerry… le premier modèle à pouvoir le faire est le 9900 si je me souvient bien et il est rendu au musée… le iPhone commençait à cette époque…. Apple la seule chose qui sont bon c’est le marqueting…

Blackberry est au bord de la faillite et Apple vaut 1000 milliards, je pense qu’il font plus que du marketing. LOL.

C’est bien mal comprendre la différence entre le génie et le marketing. Envie oblige !

Apple crée des besoins dont on a pas besoin et s’enrichisent de plus en plus.
Bientôt il y aura la Watch 1 et la 2 et la 3 et les gens vont faire la file toute la nuit pour avoir une le premier.
Que du vent

N’est-ce pas le propre des gadgets électroniques et autres bidules intelligents de créer des besoins artificiels? Poser la question, c’est y répondre…

De toute façon les seuls assez riches pour acheter la «Watch» sont les étudiants Québécois sur le BS 🙂

Mais quoi qu’il en soit Pierre si vous êtes étudiant québécois sur le bs, pbrasseur vous watch!
Il ne vous restera plus à exiger plus de subventions et de bourses.
Pourquoi pas la gratuité scolaire?
Ah oui, ça déjà été fait!
Un salaire peut-être…pour faire médecine?

tEt dCe qui m frappe le plus dans votre billet publiciataire c’est:
« Apple devrait d’ici peu devenir la première société à afficher une valorisation boursière de 1 000 milliards de dollars… »
intéressant que vous le souligner de façons aussi significatives et surtout comme du positif sans mentionner la contre-partie.

1- Apple et une majorité de ses partenaires ont-ils un domicile fiscal? Où? Et d’autres évidemment… Et d’autres évidemment…mais ici le sujet met en vedette cette très grande apple!
2- Apple et une majorité de ses partenaires qui font des ventes au Canada et au Québec ont payé combien en impôts au Canada et au Québec?
Sur quel chiffre d’affaires?
Et d’autres évidemment…mais ici le sujet met en vedette cette très grande apple!
3- Et leurs employés en partant du plus haut?

Le système Apple est certainement fort intéressant et utile.
Car de a à z tous ses appareils peuvent entrer en ommunications entre eux et cela est incomparable à ce point chez la concurence (surtout avec le BlackBerry…)
Mais ça permet en même temps un monopole absolu de cette compagnie de plus en plus cadenassé tout azimut et une interaction difficile avec les produits qui n’embarque pas dans son système.
Cette situation met alors le client que je suis à sa mercie, d’accepter toutes ses mises-à-jour et ses mises-à-niveau, gratuites comme payantes, sous peine en cas de refus mais même en cas d’acceptation de devoir me passer rapidement de certaines possibilités sans racheter, renouveler chaque produit régulièrement et rapidement, et ce selon les décisions de cette firme de plus en plus gourmandes.

Bon modèle d’affaires?
Probavlement pour assurer une fidélité?
Mais très mauvais pour moi, le client, qui ne veut pas avoir qu’un poste de dépenses, soit celui dédié à apple.
Et donc à la place de ma fidélité qui à cause de cela n’a pu conserver, il a perdu un client.

D’ailleurs à tout les niveaux les monopoles sont à éviter voir mieux à fuir.
Qui d’autres que Rubbermaid et qui d’autres pourraient mieux nous le confirmer, Rubbermaid et les autres qui un jour ont décidé de faire des affaires avec WalMart?

D’autant plus, que pour l’environnement ses façôns sont abominables: l’obsolescence programmé ou non mais inévitable d’une façon ou d’une autre sous peine de ne plus jouir du produit acheté à brève échéance.

Aussi pourquoi enrichir sans limites ses profiteurs honteux, profiteurs parce qu’ils sont d’aussi mauvais citoyens corporatifs et citoyens tout court.

Il faudrait absolument souligner, qu’en déplacement sans le iPhone ou à la aison ou au travail sans celui-ci ou un autre produit de la pomme, peu importe le modèle que vous achetez elle ne fait rien d’autres que donner l’heure…à condition de la mettre sur la charge en dedans de 18 heures…et donc chaque jour.
Et donc pour le sportif, le coureur, la montre au poignet et le iPhone à la ceinture, sans cela, elle est complètement inutile!

Il faut pas oublier que le Mac Pro est sorti. C’est un modèle radicalement différent de ses prédécesseurs. Pas très beau à mon avis, mais très puissant. Je pense que le marché attend encore une télé d’Apple, et des rumeurs courrent indiquant qu’Apple vent faire comme Elon Musk (Tesla Motors) et réinventer l’automobile. Ça va être intéressant à suivre. Quant au commentaire qu’ils sont forts en marketing, ça a toujours été vrai, et c’est aussi dire que Microsoft ne l’est définitivement pas autant. Chez Microsoft, ils sont bons pour dépenser de l’argent, mais on a vu qu’un fond de 900 millions en publicité pour mousser la sortie de la tablette « Surface » n’a pas été suffisant pour faire oublier ses mauvaises performances. On dirait que pour Microsoft, ça prend toujours plusieurs versions avant de figurer comment le faire de façon correcte. C’est peut-être juste une impression?

Allez-vous acheter cette montre à 450$ (modèle sport au bracelet en plastique) pour ouvrir votre porte de garage ou de maison (après tout, on ne va pas à l’hôtel à tous les jours) ? Surtout qu’il faut la recharcharger à tous les jours et ne pas l’utiliser plus de 45 minutes en mode intelligent, même celles à 10 000$.

L’Apple Watch ne fonctionne pas sans un iPhone (sauf pour l’heure). C’est un accessoire dispendieux au iPhone. Certains fans d’Apple américains disent déjà qu’il y a peu d’intérêt pour un accessoire si dispendieux qui ne simplifie pas la vie (parce que toutes ces fonctionnalités de la montre se font aussi sur le téléphone seul).

Apple possède entre 20 et 25 % du marché des téléphones « intelligents au niveau mondial mais domine le marché des es téléphones haut de gamme. Il faut voir que les profits d’Apple dépassent ceux de tous ses concurrents réunis, pour l’instant. Apple saura-t-elle résister à l’assaut des concurrents « bas de gamme » qui offrent des produits moins dispendieux de plus en plus sophistiqués? L’Apple Watch ne saura contrer cette menace à elle seule.

La mainmise sur le marché d’apple saura-t-elle résister à l’arrivée de produits à bas prix de plus en plus sophistiqués, rivalisant avec celles offertes par les produits Apple.

Pour ouvrir ma porte de garage?
Une clé: $12.00 + taxes et un peu de jus de coude.
Mieux: pas de garage et pas de clé.
Et pas de montre apple et d’iPhone ou autres non plus.
On devrait ajouter une taxe spéciale sur les produits ultra-de luxes et non indispensables comme sur les produits apple. Avec l’argent on pourrait augmenter les prestations de la sécurité de vieillesse pour que les vieux comme moi aient un revenu au dessus du seuil de la pauvreté au minimum.
Une autre sur les gadgets qui déservent les humains en leurs évitant de se pencher et de faire un peu d’exercices pour ouvrir leur porte de garage, ce qui a pour effet, l’un comme celui-ci plus un autre et un autre, de les rendre obèses et leurs causer des problèmes de santé ce qui augmentent nos dépenses à ce poste le plus important de notre province.
Et quoi d’autres…?
Sans compter l’accumulation dans l’environnement de tous nos produits de surconsommation pour gagner peu d’avantages en les remplaçant de plus en plus rapidement alors qu’ils pourraient et devraient durer encore longtemps…

Il est étonnant si on considère le temps passé devant le pc, la tablette et le téléphone intelligent, qu’une personne ait besoin en plus d’une montre!

La liberté et ses rumeurs…

Mais Monique Desjardins c’est pour permettre de savoir à la seconde près combien de temps nous avons passés à utiliser tout ses bidules utiles mais non nécessaires, mais qui d’ici peu de temps le deviendront.
Hydro-Québec et d’autres nous invitent fortement à la facture électronique…Entre autres Bell charge $2.00 supplémentaire pour une facture sur un arbre.
Enfin, c’est sur papier qui provient des arbres et ils (Bell et les autres) nous présentent cette façon comme étant leur contribution à l’environnement en nous incitant ainsi à adopter la facture électronique…qu’on a toujours la possibilité d’imprimer…
Au fond, ils sont et seront gagnant sur tout les tableaux.
$2.00 pour du papier ou $? pour un appareil (ordinateur, tablette, cellulaire, etc…) à renouveller régulièrement, d’autres appareils pour se connecter à renouveller aussi régulièrement, un abonnement à vie à un service web, etc…, et une imprimante, de l’encre ainsi que l’indispensable p a p i e r si on veut continuer à imprimer la facture mensuelle… le tout pour sauver $2.00 pour le moment pour le client et l’environnement !!!!!!!!!!!!!???????????????????

Au fait, lequel des deux modes pour l’environnement est le plus avantageux: le papier ou l’électronique dont tout est fait ailleurs dont une majorité en Chine ???????????????????????????

Et pour les affaires et les modèles d’affaires que défend toujours avec vigueur voir acharnement l’auteur de ce billet?

Et pour mes poches et celles de tous, mais aussi de ceux qui ont des revenus au dessous du seuil de la pauvreté?
(Je surf sur ce que j’ai déjà, mais en cas de bris il n’y aura pas de remplacement et le jour est proche que de toute façon il n’y aura plus de connexion internet…pour moi!)