Faut-il adopter le dollar américain ?

Le huard vole haut, c’est le moins qu’on puisse dire. Il dépassait tôt mercredi matin (le 7) 1,10 dollar américain. Le problème n’est pas tant l’altitude qu’il atteint, mais la rapidité époustouflante avec laquelle il est en train d’écraser le billet vert. Comment voulez-vous qu’un exportateur s’ajuste à une devise qui est sur les amphétamines ?

Certains ont déjà la solution, adopter la devise américaine. Fini les problèmes de conversion, pas d’ajustements à faire et pas de surprises : un dollar, c’est un dollar.

Je suis dubitatif. Voici mes raisons.

  1. Ce sera la monnaie d’un autre pays. Le Canada n’aura aucun mot à dire dans la politique monétaire. Cette situation ne se compare absolument pas aux pays de l’Union européenne qui ont établi ensemble une nouvelle monnaie commune.
  2. Ce pays est en l’occurrence neuf fois plus peuplé et dix fois plus gros économiquement. Même s’il y avait la moindre ouverture américaine, nous allons compter pour peu.
  3. Si vous trouvez qu’il est difficile de concilier les intérêts de l’Alberta et ceux du Québec, imaginez maintenant de concilier nos intérêts avec ceux de la Californie, à elle seule plus peuplée que le Canada, ou du Texas.
  4. Trouvez-vous que les États-Unis vont bien ? N’êtes-vous pas inquiets des lourds déséquilibres budgétaires et commerciaux ? N’oubliez surtout pas que le huard est propulsé par un billet vert qui s’effondre. C’est le principe du tremplin !
  5. Bien sûr, le dollar canadien est à un niveau trop élevé et sa croissance trop brusque pour les exportateurs. Mais sa vigueur est également expliquée par la bonne gouvernance des gouvernements canadiens en matière de finances publiques. Il serait bête de renoncer à la récompense après de tels efforts.
  6. La folie actuelle a ceci de bon : les entreprises devront faire des miracles pour rester concurrentielles. Si elles passent à travers l’épreuve, elles deviendront redoutables et nous en bénéficierons tous.
  7. Autre avantage, cette poussée du dollar canadien amène les exportateurs à s’intéresser à d’autres marchés. En 2004, 87 % de nos exportations étaient destinées aux États-Unis. En juillet dernier, la proportion n’était que de 75 %. Il faut diversifier nos exportations et cesser de dépendre d’un seul marché.
  8. C’est sans compter les éléments politiques-émotifs-nationalistes qui accompagneraient un tel débat. Le huard, fort ou faible, fait partie de l’identité de ce pays.
Laisser un commentaire

Pourquoi personne ne parle d’indexer le dollar canadien au dollar américain (taux fixe) comme c’était le cas dans les années 40-50-60?

Les nationalistes garderaientt la face de la Reine sur leurs billets et les fluctuations seraient terminés.

A win-win situation!

Ca fait longtemps que je le dis. En fait je ne le dis depuis que la piasse a atteint les 80 cents. Parce que depuis cette étape le Québec n’est plus compétitif. A 1,08$ c’est beaucoup trop haut pour adopter le usd maintenant, mais s’il redescend en bas de la parité, faudrait y penser. Et faire vite!
Jarilowski s’est déclaré en faveur du usd cette semaine. Le nouveau boss de la Banque du Canada y pense itou. Je ne suis pas le seul fou.

Faites-moi rire avec la fierté nationale! On est tous poigné pour trainer dans nos poches, à coté de nos bijoux de famille, l’effigie de la Reine d’Angleterre. D’ailleurs je n »ai jamais compris pourquoi le Bloc n’avait pas soumis une motion en Chambre pour enlever la princesse de nos 20 et de notre petite monnaie.

Un dollar us serait merveilleux pour un Québec indépendant. Une question important de régler! Plus de piasse à René Lévesque.

———
Qu’est-ce que vs pensez de la déclaration de la mairesse de Drumondville? Elle est tannée d’accueillir des réfugiés colombiens et a peur au ghetto! Cette semaine à laCommission Bouchard, le témoignage d’une réfugiée colombienne. Trois ans à Drummond, dans un français laborieux elle expliquait que son mari travaillait chez Wall Mart. La dame avait 46 ans ce qui signifie qu’ils sont arrivés à 43 ans!!! Comment s’adapter à un nouveau pays à 43? Combien d’années vont-ils vraiment travailler avant de devenir dépendants de la société d’accueil. Bref, l’immigration c’est tout croche. Faudrait un véritable débat, mais tout le monde a la trouille. Je suis l’un des très rares au Québec qui gueulent contre nos politiques d’immigration qui ne cradrent pas du tout avec nos besoins économiques et démographiques. Maintenant j’ai une alliée: la mairesse de Drummondville.

Il est difficile de refuter vos arguments. Cette question, et c’est rare, devrait être laissée à des experts; pas de sondages, pas de référendums ni élections là-dessus svp.
Dépendre d’un autre pays, 10 fois plus puissant que nous: ça fait peur…

Hier soir, on disait que le dollar passerait 1,15$ dans quelques jours.

Comment voulez-vous qu’une entreprise avec le même équipement qu’aux USA produise à 20% ou 25% moins cher?

Les USA se procurent du pétrole font de l’argent avec et éliminent en même temps la compétition canadienne. Brillant non?

Bref je crois qu’on est dans la marde.

Si on adopte le dollar américain, quand il va remonter les gens vont chialer pour revenir au dollar canadien.

Le Canada est devenu un « junkee » à une monnaie faible…

Je cite le JDM:

M. Jarislowsky convient d’emblée que le Canada perdrait le contrôle de la politique monétaire, ne faisant pas le poids devant les États-Unis.

«Mais qu’est-ce que ça nous a donné, notre politique monétaire? Ça nous a donné un dollar à 1,07 $ qui tue les entreprises exportatrices et tue les profits sur les exportations.»

—–
Le Portugal n’est pas plus gros à coté de l’Allemagne que le Canada vs les USA. So what? Sont-y heureux au Portugal d’avoir enfin une monnaie commune avec leur marché?

Comme les Américains n’abandonneront jamais leur billet vert, c’est à nous à l’adopter. Si notre peso dopé à l’épo comme dit l’ancien ML retourne à 90 cents, qu’on adopte le US au PS..

Le Portugal n’aurait jamais accepté le Mark allemand dans une union entre les deux pays. Le Portugal a accepté une monnaie unique avec plusieurs joueurs, tous avec des économies différentes. L’Allemagne ne décide pas seul de la politique monétaire européenne, elle doit s’entendre avec tout le monde, ce qui équilibre les forces. Nous, nous serions seul contre les USA. Je crois que c’est là une différence majeur. Ça prendrais une monnaie des Amérique pour pouvoir contrebalancer l’influence Américaine.

Le mark allemand compte pour 25% dans l’euro. L’escudo…des peanuts! Idem pour la livre irlandaise ou le drachme grecque. Who cares. Ces petits pays sont contents d’avoir enfin une vraie monnaie forte et la même que leurs clients, donc plus de taux de change.

La Banque européenne est à Francfort. Les Allemands ont insisté pour avoir le contrôle sur l’euro parce qu’ils étaient très fiers de leur mark et hésitaient beaucoup à l’abandonner.

Ce qui fait mal présentement c’est que notre monnaie « nationale » est dopée par le pétrole albertain qui ne nous rapporte rien à nous Québécois (on paie le même maudit prix que les Chinois!) et que la Banque du Canada ne fait absolument rien pour le faire baisser, sa priorité étant l’inflation!! Y’a-ti quelqu’un qui va expliquer au successeur du Dodge qu’avec la baisse de prix qui s’envient, y’en aura plus d’inflation!

Actuellement au Québec on se plaint que la Banque du Canada ne donne pas assez d’importance à notre province dans ces décisions…

Pensez-vous que la Réserve Fédéral Américaine va accorder plus d’importance au Québec que la Banque du Canada ?

« Actuellement au Québec on se plaint que la Banque du Canada ne donne pas assez d’importance à notre province dans ces décisions…

Pensez-vous que la Réserve Fédéral Américaine va accorder plus d’importance au Québec que la Banque du Canada ? »

NON. Alors qu’est-ce qu’on a à perdre à prendre le USD?
En plus Fortin dit qu’on pourrait mettre la photo de Céline Dion sur nos dollars « américains ».
Je le répète je n’ai jamais compris pourquoi le Bloc ne faisait pas une campagne monstre pour l’expulsion de la Reine d’Angleterre sur notre monnaie. Lorsqu’on est à l’étranger et qu’on montre un 20, les gens sont renversés de voir sa binnette! Quel pays de colonisés!

Ce qu’on a a perdre c’est une parti de notre souveraineté.

Essayez de passer des sous noir canadiens à la caisse aux USA on n’en veux pas, même pas une cenne noire.

Nos entreprises exportatrices économie principales du Québec se meurent.

Belle souveraineté.

@ Yvon Fleurent:

C’est normal de voir les entreprises manufacturières piquer du nez comme il a été normal de voir l’agriculture piquer du nez.

Il ne faut pas sacrifier les emplois du futur pour sauver les emplois du passé.

@ Jacques Noel

Tu veux vraiment devenir américain ??

“Lorsqu’un gouvernement est dépendant des banquiers pour l’argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au dessus de la main qui reçoit. […] L’argent n’a pas de patrie; les financiers n’ont pas de patriotisme et n’ont pas de décence; leur unique objectif est le gain.”
Napoleone Buonaparte, Empereur des Français

« Il est une chance que les gens de la nation ne comprennent pas notre système bancaire et monétaire, parce que si tel était le cas, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin. »

Henry Ford (1863-1947)

Donner le contrôle de notre argent aux Américains et nous deviendront américains.

Les plus populaires