Fin de la récré pour les multinationales

Elles devront désormais détailler leurs charges fiscales dans chaque pays.

(Photo: iStock)
Photo: iStockphoto

À compter de cette année, les multinationales devront détailler leurs résultats financiers et leurs charges fiscales pays par pays, et payer leur juste part d’impôts locaux. Cette réforme de la fiscalité internationale — une première depuis un siècle — était prônée par des altermondialistes. Objectif : mettre la main sur les 300 milliards de dollars qui échappent annuellement au fisc grâce aux pirouettes comptables exploitant les divergences entre les législations nationales. Ces nouvelles mesures font suite au plan de lutte contre l’évasion fiscale des multinationales, signé par 31 pays membres de l’OCDE en janvier 2016.

Dans la même catégorie
8 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Bon point, si ça peut se concrétiser sans que personne ne cherche à faire des entourloupettes, pour contourner l’exigence.

300 milliards de plus dans les mains des fonctionnaires ça serait supposé nous faire plaisir?

Admettons que les fonctionnaires soient incroyablement incompétents, ce qui d’entrée de jeu est une généralisation ridicule. Mettons que 50% de ce cash là est gaspillé par l’incompétence des méchants fonctionnaires. Ils reste toujours ben 150 milliards de plus pour les citoyens de partout dans le monde. Pas pire pareil.

…et vous croyez que $150.0 Milliards entre les mains des Donald Trump de ce monde est une nouvelle réjouissante?

Eh ben…

On peut remercier Brigitte Alépine t Alain Deneault, pour leur dévoué travail sur le sujet

La boulimie et la cupidité des gouvernements n’a plus de limite.

Que croyez-vous qu’ils feront de ces $300.0 Milliards supplémentaires? Les gaspiller bien sûr, comme ils font avec le reste des fonds qui nus leur envoyons généreusement à chaque année. Ils en profiteront au passage pour creuser encore plus les déficits et pour augmenter notre dette collective qui est déjà intolérable.

Voilà ce qui arrivera.