Flocons en sucre d’érable : peut causer la dépendance

C’est léger. Croustillant sous la dent. Et tout érable en bouche. Les flocons de sucre d’érable de Decacer ont décidément quelque chose de craquant, dit Yanick Villedieu.

sucre-erable
Photo : Marc Couture

C’est léger. Croustillant sous la dent. Et tout érable en bouche. Les flocons de sucre d’érable de Decacer (un transformateur qui emploie 35 personnes à Dégelis, dans le Bas-Saint-Laurent) ont quelque chose de craquant.

Art_de_vivreOn les met ou les moud sur des petits fruits, sur un bol de yogourt ou de céréales. On peut aussi les manger à petites pincées, avec une délectation sans cesse plus forte, pendant qu’on écrit un reportage sur l’érable — ça donne de l’énergie.

Ces flocons sont un bel exemple de nouveauté que l’entreprise a conçue pour diversifier son catalogue. Decacer sélectionne et achète du sirop en barils. Elle en met en boîtes, pour la vente au Québec. Et en bouteilles, pour la vente hors Québec et à l’extérieur du Canada (États-Unis, Europe, Japon, Corée). « Mais nous voulions aussi offrir aux consommateurs autre chose que du sirop », raconte son vice-président, Eliott Levasseur.

De patientes recherches ont permis la mise au point du procédé de fabrication des flocons, faits de sirop d’érable pur déshydraté sous vide, à basse température.

Lancés en 2006, les flocons d’érable ont mis plusieurs années à se faire connaître et apprécier. Depuis 2010, ils ont la cote. De gros clients se mettent de la partie. « Nos flocons ont trouvé leur place dans le gruau 100 % à l’érable de Tim Hortons », se réjouit Eliott Levasseur.

* * *

À propos de Yanick Villedieu

Yanick Villedieu a effectué sa première incursion dans le monde du journalisme gastronomique en publiant, en 1999, un reportage sur les fromages du Québec dans le magazine L’actualité. Il anime le magazine scientifique radio Les Années lumière sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première et publie régulièrement des articles sur la médecine et la science dans L’actualité, en plus d’y signer la chronique «Plaisirs gourmands». On peut le suivre sur Twitter : @yanickvilledieu.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie