Géophysique de l’or noir

 

Pour comprendre la théorie du pic pétrolier, il faut comparer un gisement de pétrole non pas à une sorte de lac souterrain, mais plutôt à une éponge dont on absorbe le contenu à partir de puits, à défaut de pouvoir la presser. Pour qu’un gisement produise davantage, il suffit de forer plus de puits. Toutefois, le gisement commence à montrer des signes d’épuisement lorsque son niveau baisse à 50 % (cela varie beaucoup d’un site à l’autre). La production décline alors, peu importe le nombre de puits forés ou les techniques d’extraction employées. Il est aussi impossible de vider complètement un gisement : quand il ne reste que 18 % du pétrole, le puits est à sec ! Actuellement, l’ensemble des réserves mondiales de brut classique frôle les 50 %.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie