H20 Innovation

La gestion de l’eau n’a plus de secrets pour cette petite entreprise de Québec.

Leaders de la croissance : H2O Innovation
Photo : Olivier Hanigan

Domaine d’activité : traitement des eaux.
Nombre d’employés en 2009 : 102.
Siège social : Québec.
Chiffre d’affaires : 31,2 millions.
Croissance 2004-2009 : 818 %.

À Orange County, en Californie, les trois millions d’habitants utilisaient tellement d’eau pompée directement dans la nappe phréatique que l’eau salée, normalement « freinée » par l’eau douce, avait commencé à s’y infiltrer. Une petite entreprise du quartier Saint-Roch, à Québec, a contribué à la solution : recycler les eaux usées municipales et les réinjecter dans la nappe pour recréer le « frein » !

Petite à côté de ses concurrentes – les Veolia et autres General Electric -, la société H2O Innovation, qui vend des systèmes de traitement des eaux usées, voit tout de même grand. Elle a d’ailleurs acquis cinq entreprises en quatre ans et signé, en 2009, une entente avec le géant 3M pour la vente de ses systèmes aux sociétés américaines.

H2O ne fabrique pas les filtres : elle réunit les meilleures pièces de différents fabricants et conçoit des systèmes sur mesure pour ses clients – qu’il s’agisse d’une petite municipalité québécoise dont l’eau est jaunâtre ou d’un constructeur d’automobiles en quête d’une eau purifiée pour nettoyer ses prototypes.

La récession n’a pas épargné H2O. Au printemps, la baisse des ventes a forcé le PDG, Frédéric Dugré, à sabrer dans les salaires et les embauches. Mais il garde le cap sur l’expansion de l’entre­prise à l’international. Car le marché mondial de la gestion de l’eau est en pleine ébullition : le cabinet d’analystes américain Frost & Sullivan prévoit qu’il triplera au cours de la prochaine décennie ! Uniquement aux États-Unis, 300 milliards de dollars devront être investis pour remettre en état les réseaux d’eau potable municipaux.

Pour l’instant, 80 % du chiffre d’affaires de H2O se fait aux États-Unis. L’entreprise, qui compte une centaine d’employés, exploite trois usines (à Ham-Nord, dans les Bois-Francs, au Minnesota et en Californie). Sur les murs du bureau du patron, des pendules affichent les heures de Québec, Winnipeg, Paris, San Diego, mais aussi Bombay, où la société a ouvert une coentreprise, H20 India, en début d’année.