Ils jouent dans le « trafic »

NVI adore le « trafic ». Internet, s’entend. Depuis 2005, cette entreprise montréalaise poursuit un seul objectif : augmenter le nombre de visiteurs dans les sites Web de ses clients. Et les affaires vont assez bien, merci !

Leaders de la croissance 2011 - NVI
Photo : J. Lafrenière

NVI

Domaine d’activité : stratégie et marketing Internet

Nombre d’employés en 2010 : 47

Siège social : Montréal

Chiffre d’affaires : 3,7 millions

Croissance 2005-2010 : 1 760 %

 

 

Née d’un simple projet de fin d’études universitaires, NVI devrait atteindre cette année des revenus de cinq millions de dollars. Des sociétés comme Google Canada, Micro­soft Canada, Danone, Birks, Rona, Desjardins et bien d’autres font confiance à NVI pour la gestion de leurs sites Internet et de leur vitrine virtuelle.

Cofondateur et PDG de l’entreprise, Guillaume Bouchard, 29 ans, parle avec enthousiasme de ses réalisations. Parmi ses bons coups : Can­pages, éditeur d’annuaires téléphoniques. « En 2007, lorsque nous l’avons pris en main, le site de Canpages n’attirait que 30 000 visiteurs par mois », explique l’homme d’affaires aux cheveux ébène et à la barbe soigneusement négligée. « Un an et demi plus tard, ce nombre était passé à trois millions ! »

Le secret : créer du contenu à valeur ajoutée et s’organiser pour que beaucoup d’inter­nautes le voient. Dans le cas de Canpages, NVI a imaginé un blogue un peu éclaté, où il est question tant des restaurants les plus bizarres au Canada que des villes au nom étrange, comme Dildo, Swastika et Paradise. « Le succès a été instantané, dit Guillaume Bouchard. Même le New York Times en a parlé. »

NVI s’assure aussi que le site de son client apparaîtra parmi les premiers résultats dans les moteurs de recherche, comme Google (dont elle est d’ailleurs un partenaire certifié), et que son nom circulera dans les médias sociaux.

L’entreprise, installée au cœur du Plateau-Mont-Royal, doit aussi son succès au bagout de ses dirigeants. Guillaume Bouchard et ses collègues parcourent l’Amérique et prononcent des allocutions sur les moteurs de recherche et les réseaux sociaux lors de conférences internationales regroupant des spécialistes du domaine. « Cette présence nous a permis de trouver beaucoup de clients aux États-Unis », dit le PDG.