Je t’aime… moi non plus

Les Québécois ne seraient pas contents de la façon que l’entreprise privée gère le dossier du gaz de schiste. Plusieurs voudraient qu’Hydro-Québec nationalise l’industrie éolienne et que l’État se trouve une nouvelle vocation dans l’industrie pétrolière. Faire gérer les caisses de retraite publiques par l’entreprise privée ou scinder la Caisse de dépôt et de placement du Québec ? Pas question. Briser le monopole de la SAQ ? Une infamie, juste à y penser. Privatiser davantage le système de santé ? Les Québécois sont plutôt favorables, mais ils sont plusieurs à s’y opposer férocement .

On serait tenté de croire que les Québécois vivent une histoire d’amour torride avec les sociétés d’État, fiers défenseurs de leurs véritables intérêts communs et adversaires d’un secteur privé qui ne serait pas à la hauteur, quand il n’est pas carrément corrupteur et profiteur.

J’ai devant mes yeux certains éléments du dernier classement des 150 entreprises les plus admirées du Québec réalisé par Léger Marketing pour le Journal Les Affaires. J’aime bien ce classement dont je suis l’un des créateurs. Il donne un cliché annuel de l’admiration qu’ont les Québécois pour certaines entreprises. C’est très amusant et intéressant de comparer la cote d’amour des entreprises d’une année à l’autre.

Or, que font ces chères sociétés d’État qu’on veut protéger à tout prix et dont on veut même élargir considérablement les responsabilités ? Elles glissent. Hydro-Québec perd 15 points, Loto-Québec 7 points, la SAQ 6 points et la Caisse de dépôt et de placement est l’une des sociétés qui recueillent le plus d’opinions négatives.

Il y a bien sûr des raisons pouvant expliquer la perte de popularité des ces sociétés. J’observe néanmoins une sorte de relation amour-haine qui est quand même étrange quand on y pense.

Les fans des Canadiens aiment toujours leur équipe, même quand elle connaît une mauvaise saison. Jean Coutu était grandement admiré même quand son entreprise avait des déconvenues sur le marché américain. Le Cirque du Soleil ne donne pas beaucoup de spectacles au Québec, mais c’est l’entreprise la plus admirée des Québécois. Il me semble que quand on aime une fois, on aime pour toujours,  comme dit la chanson.

Mais pas les sociétés d’État. La Caisse de dépôt flanche ? On crie à la trahison, mais on veut toujours la Caisse de dépôt. Hydro-Québec nous déçoit ? On vilipende sa direction et on veut plus d’Hydro-Québec. On trouve le vin trop cher ? Mais ne touchez pas à la SAQ. Amour-haine ou inconséquence ?

Laisser un commentaire

Vous parlez ici d’émotion et non ne rationalité. Voilà pourquoi rien ne concorde ! On est passé maître en la matière ici…

Je ne veux pas qu’on vende (aussi bien dire donner) nos sociétés d’état. Mais j’aimerais qu’on leur enlève le monopole.
Donner à l’entreprise privé le droit d’investir dans tout les champs.
Contrôler rigoureusement les règlements, ça ne sert à rien d’avoir des lois si on ne les fait pas respecter.
J’aimerais qu’on subventionne des coopérative et qu’on permettent a des entreprises privées de faire des affaires mais que l’état ne paie pas les services reçu au privé au même prix que dans le public. 50% je trouverais ça raisonnable. Pour le reste l’individu qui utilise le privé doit mettre la main dans sa poche. Si une garderie veut offrir un service différent qu’au public ils auront la moitié de la subvention par enfant.
Pourquoi? Parce que je ne veux pas que l’état paie en entier pour les services comme au public mais qu’on discrimine les moins bien nantis en chargeant des frais d’admission et d’administration et que parce que ces utilisateurs auront moins d,attentes et accès plus facilement a des spécialistes je ne veux pas qu’ils en profite pour avoir plus de traitements. Le botox, les chirurgies esthétiques, les massages »thérapeutiques » wo les moteurs, les césariennes(pas médicalement nécessaire, juste pour garder le bassin étroit comm une jeune fille), les implants dentaires, les infiltrations, les chirurgie au laser(yeux) etc.

« J’observe néanmoins une sorte de relation amour-haine qui est quand même étrange quand on y pense »

Vous trouvez vraiment cela étrange M Duhamel?

Le constat que vous tirez de l’opinion des Québécois de leurs grandes sociétés d’États me laisse pantois. Les Québécois n’appuient plus le modèle? Nous détestons ce qui était hier, source de fierté et de développement? Bref, nous n’y connaissons rien, nous les latins?

Là où vous voyez l’incohérence dans la pensée d’un peuple, moi j’y vois le reflet de l’opinion publique face à ce gouvernement destructeur dirigé par le « Grand Bâtisseur ». L’incurie et la corruption de ce gouvernement ont amené les Québécois à se mépriser eux-mêmes et à se rabaisser,avec l’aide de nombreux « bénévoles » qui se sont trouvés une nouvelle vocation. Les opinions entendues sur les différents blogues sont éloquentes.

Alors pendant qu’on parle de gaz de schiste, de pétrole, de procureurs, de Legault; on ne parle plus de ce gouvernement. Et vous savez une chose M Duhamel, dans quelques mois aux prochaines élections provinciales, M Charest va se faufiler au travers des petits partis pour obtenir un 4ième mandat.

Vraiment, une très belle réussite le plan de Charest! Les redresseurs d’image de M. Charest ont réussi à faire oublier les révélations à Bastarache: Les collecteurs de fonds dans le bureau du PM, les post-it PLQ=Good. Du beau travail!

Alors on fait quoi maintenant? Que proposent donc les libertériens?
– On demande à la Sun Life de venir gérer le bas de laine des Québécois?
– On congédie 60% des fonctionnaires?
– On ferme Revenu Québec et on envoie nos impôts à Ottawa?
– On vend le réseau de la santé à Pfiezer?
– On oblige les Québécois à se payer une assurance-santé, chez Sun Life peut-être?
– On vend Hydro-Québec à Hydro-Ontario, Power Corp?
– On demande à Exxon de venir s’établir au Québec et ouvrir une raffinerie à Havre St-Pierre?

En quoi la satisfaction envers nos entreprises publiques doivent justifier ou non la vente de l’actif? Le propriétaire d’une entreprise privé devrait s’en départir à la première équipe de gestion insatisfaisante venue? En fait il faudrait voir l’indice « d’amour » de nos propriétés publiques comme un signal lancé aux dirigeants pour qu’ils rectifient leurs pratiques.

La Caisse de dépôt……sport extrême ou incompétence…..les deux à la fois….le gouvernement a retiré certaines règles et l’incompétent en a profité …perte de 40 milliards.

Juste comme ça pour « ouère »…..une réflexion et une analyse rigoureuse seraient préférables et qui démontreraient les véritables raisons des écarts.

À part cela on peut trouver ça amusant et intéressant à la fois et surtout lorsque le commentaire infantilise les réactions des québécois alors que ce sont les mêmes sentiments c’est-à-dire un oui ou un non qu’on suppute pour le commentaire……..ah oui j’ai oublié c’est une opinion personnelle.

Bonjour.
Tout est une question de confiance envers nos représentants,et la population est en train de payer le prix de ne pas avoir été voter au dernière élection mais il y a un mais avec une dette depuis 1976 et qui n’a jamais été en décroissance nos leaders doivent faire autre chose que de réaliser des projets à pertes car il faut emprunter pour les faires.

L’État du Québec doit avoir un équilibre entre le privée de ici et l’État pour développer le Québec de demain mais il y a un mais avec une croissance équitable evers le trésor québécois et les entreprises privées tout est une question de stabilisation il faut avoir des projets de $$$$$$$ beaucoup $$$$$$$$ pour le trésor québécois et se mettre en mode de développement pour les 100- prochaines années mais il y a un mais selon nos moyens.

M.Duhamel j’ai des questions pour vous.
La dette du Québec qui n’a jamais été en décroissance depuis 1976 n’a elle pas été créer justement pour laisser toute la place à certaine entreprises privée et avec certain des actionnaires qui eux après place l’argent dans les paradis fiscaux pour la sortir du pays ?

M.Duhamel qui comme ministre ou député à proposer une loi sur les paradis fiscaux et à voter pour ?

Le Québec a des choix à faire par la nationalisation de ses ressouces naturelles pour quelle rapporte le plus possible pour les principal actionnaires c’est à dire l’ensemble de la population oui l’entreprise privée peut y prendre par mais il y a un mais à condition que l’argent servent et reste dans le pays au services de nos institutions de services et administratives et pour l’ensemble de la collectivitées.

Tout est une question de stabilisation du développement et de la stabilisation du $$$$$$$ qui va rester au pays pour le trésor québécois et pour celà il faut radier la loi sur les paradis fiscaux et si vous avez un seul petit doute bien un seul petit doute demander à Mad,Cheila Fraser les dommages fait par les paradis fiscaux et de plus le gouverment et les percepteurs doivent chercher et checher pour trouver l’argent sortie du pays alors expliquer moi la cohérence de cette loi pour le trésor fédéral et le trésor des provinces et des trois-territoires expliquer moi le pourquoi de cette loi qui aide à sortir l’argent du pays?

Le Québec à immense ressources naturelle il sagit de les développer par priorité les moins polluante et le Québec à besoin de nouveau LEADER car les anciens ont eu leur chance.

La population ne peut changer le passé mais il y a un mais tous ensembles ont peut changer l’avenir.

« Le Cirque du Soleil ne donne pas beaucoup de spectacles au Québec, mais c’est l’entreprise la plus admirée des Québécois. Il me semble que quand on aime une fois, on aime pour toujours, comme dit la chanson. » (Pierre Duhamel)

« Mais pas les sociétés d’État. » « Mais ne touchez pas à la SAQ. Amour-haine ou inconséquence ? »

« Les fans des Canadiens aiment toujours leur équipe, même quand elle connaît une mauvaise saison. »

Alors M. Duhamel dites nous que les Canadiens et les Québécois sont en amour inconditionnel avec leurs fournisseurs internet , les télécoms, ces chères sociétés PRIVÉS tellement bien administrés qu’elles vident les poches des Canadiens et des Québécois en retardant l’accessibilité des nouvelles technologies à ces derniers.

Même une société d’état est incapable de faire pire.

Vous êtes vous-même un inconditionnel en amour avec le privé et un inconditionnel en hargne contre les sociétés d’état quitte à vendre Hydro Québec et payer plus cher votre électricité et diminuer l’avantage concurrentiel des entreprises québécoises, le tout à votre propre désavantage et celui de tous.

C’est vous qui nous faites la leçon sur l’amour inconditionnel?!?

http://technaute.cyberpresse.ca/nouvelles/internet/201102/03/01-4366455-facturation-a-lutilisation-ottawa-cassera-la-decision-du-crtc.php

La bataille privé public est de la foutaise financée par le privé avec l’argent du consommateur la vôtre M. Duhamel.

Vu qu’on ne fait jamais rien pour rien…

Que fout le gouvernement dans la vente de produits alcoolisés? Et pourquoi pas la viande? Les céréales? Drôlement plus importantes pour les Québécois que la boisson… C’est un non-sens.

Idem pour les produits de loterie, l’assurance automobile, l’électricité et tutti quanti.

L’État québécois est obèse, tentaculaire, inefficace et pèse trop lourd dans les finances des Québécois qui seraient beaucoup mieux servis par le privé dans ce genre de chose. Après tout, c’est le privé qui nous loge, qui nous nourrit, qui nous habille, qui nous fournit nos médicaments, qui nous amuse, etc…

Il faut dégraisser ce dinausaure impotent qu’est devenu l’État québécois et le ramener à des dimansions plus humaines.