J’haïs les gouvernements minoritaires

C’est reparti. Les partis d’opposition à Ottawa menacent de faire tomber le nouveau gouvernement conservateur dès lundi soir parce qu’ils n’aiment pas l’énoncé de politique économique et budgétaire du ministre des Finances. Un gouvernement minoritaire, c’est la promesse assurée d’un mauvais feuilleton mélodramatique à chaque fois que les partis divergent d’opinion. Aussi bien dire, dans la plupart des cas.

Remarquez, l’opposition a bien le droit de ne pas aimer les propositions de Jim Flaherty. Ottawa coupe les budgets, y compris les argents dévolus aux partis politiques, sabre dans la péréquation, limite les augmentations de salaire de ses employés à qui il interdit le droit de grève pendant une année. Ce train de mesures permettra au gouvernement de balancer les livres avec un tout petit surplus de 800 millions de dollars. Ce qui n’est rien du tout sur un budget de 250 milliards de dollars.

Le gouvernement préfère attendre au budget, dans deux mois, pour se commettre davantage et proposer, s’il le juge à propos, différentes mesures pour stimuler davantage l’économie. L’opposition fustige, proteste, renâcle, se scandalise et menace de replonger le pays en élection. Ce sera la même chose au budget et la même chose lors du dépôt d’un projet de loi le moindrement controversé. Tout ce cinéma m’exaspère.

Les Canadiens et les Québécois peuvent voter pour qui ils veulent. Je comprends aussi l’importance de voter en fonction de ses convictions et de ses sentiments les plus profonds. Ceci dit, il n’y a pas meilleure façon au Canada de choisir un gouvernement minoritaire que de voter pour le Bloc, le NPD ou les Verts.

Laisser un commentaire

C’est pour toutes les bonnes raisons que vous évoquez dans votre texte que je continuerai à voter… pour le NPD!

Parce qu’un gouvernement minoritaire est obligé de rendre des comptes. Autrement, les partis d’opposition sont confinés à ce mot célèbre, caricature de la démocratie : cause toujours.

Le Canada est un pays disfonctionnel dans lequel il apparait, surtout depuis la fusion de l’Alliance canadienne et du parti progressiste conservateur pour fonder les conservateurs, qu’un gouvernement majoritaire semble utopique.

Et je ne pense pas que c’est Ignatieff qui même s’il devrait faire mieux que Dion renversera cette lourde tendance.

Mais avec votre propos monsieur Duhamel, seriez-vous en train de donner raison à Jean Charest qui lui aussi semble abhorrer les gouvernement minoritaire depuis que son chouchou aussi endormi que lui, Yvon Valium Vallières n’a pu être mis comme président d’assemblée ce qui nous coûte aujourd’hui une élection de plus.

Le pire c’est que ce gouvernement minoritaire semblait fonctionner 100 fois mieux que celui à Ottawa où même les petits partis tel le Bloc et le NPD sont arrogants comme pas un.

WOW, je piler sur mes convictions et je vais voter Conservateur ou Libéral, les deux seuls vrai parti avec droit d’existence.

Si tout le monde votait Néo-rhino, il n’y aurait pas de gouvernement minoritaire.

Pour vous paraphraser

Ceci dit, il n’y a pas meilleure façon au Canada de choisir un gouvernement minoritaire que de voter pour les Libéraux, les conservateurs, le Bloc, le NPD ou les Verts.

Vs voulez qu’on vote pour le parti des commandites (300 millions)? Du zéro hélicos (500 millions)? Du régistre des armes (2 milliards)?

La guerre en Afghanistan devait couter la bagatelle de 500 millions cette année (pour 2500 « petits soldats » ce qui fait 200,000$ par soldat!!!) Eh ben ils se sont encore trompés! Ca va couter 800 millions. Who cares? C’est pas notre argent pensent nos colonisés qui pensent que le Québec vit sur le bras du Canada.

Seule bonne nouvelle, Harper va geler les salaires de nos députés à un modeste 155,000$. Voici ma commande pour les limiers du Journal de Montréal qui se surpassent par les temps qui courent: combien des 308 députés nouvellement élus gagnaient ce montant avant d’être élus?

On sait que le chef d’Opposition était prof à l’Université de Montréal, Il devait gagner les 2/3 de ce montant
Celui qui est à la tête du Bloc était préposé aux bénéficiaires. Il devait gagner 1/5 de ce montant
Le député indépendant de Portneuf était sans emploi et avait de gros et couteux procès qui s’en venaient.

Alors Messieurs du Journal de Montréal, étonnez-nous encore une fois. On commence à vous trouver bons.

Les gouvernements minoritaires sont des faits qui traduisent le réel.

Depuis quand la réalité devrait-elle s’adapter à la « théorie »?

Les libertariens l’ont dit et répété: la démocratie majoritaire est l’exploitation des minoritaires.

C’est le résultat fédéraleux du multiculturalisme épivardé de Trudeau, de la reconnaissance de la nation québécoise qui existe dans un Canada uni, dit Harper, mais qui n’existe pas en dehors du Canada.

Un pays fédéral qui traite les provinces en enfants et qui leur reproche d’être des Tanguy à sa charge, alors que c’est ce fédéralisme vicié qui ss’immisce dans ce qui ne le concerne pas.

J’espère de tout coeur que Harper sera renversé.

Il faut démolir parfois quand on veut rénover…

Pour éviter de charrier, il est bon de rappeler que ni Harper ni Charest n’ont été renversés.

C’est eux-mêmes qui sont allés voir les représentants de la reine pour se plaindre d’être obligés de suivre la voix de la démocratie qui s’est exprimée.

Au lieu d’avoir écrit «J’haïs les gouvernements minoritaires»,
monsieur Duhamel, vous auriez dû écrire que vous haïssez les chefs de gouvernement qui bafouent les règles du jeu parlementaire et démocratique.

Ne trouvez-vous pas?

Pauvre Monsieur Duhamel – vos Conservateurs vous déçoivent ?

Il n’y a rien – RIEN – de plus toxique pour un pays que l’instabilité politique. Voilà le remède de Stephen Harper pour le Canada qui traverse une période économique difficile.

Harper rêvait de faire du Canada une autre Belgique, vous vous en souviendrez – et bien – bonne crise économique et constitutielle – créées de toutes pièces par Stephen Harper.

Un gouvernement minoritaire, c’est un guvernement qui est obligé de dépenser pour se maintenir.

Vraiment monsieur Duhamel ? Est-ce que vous mesurez bien ce que serait la situation si le gouvernement Harper était majoritaire ?

Un gouvernement majoritaire, c’est une forme élégante de dictature… Et je n’en voudrais pas de dictature, ni à Québec, ni à Ottawa !
Bravo à tous ces hommes et femmes politiques qui, par leur allégeance différente, illustrent bien la diversité d’opinion de nos partis politiques

« Ceci dit, il n’y a pas meilleure façon au Canada de choisir un gouvernement minoritaire que de voter pour le Bloc, le NPD ou les Verts. » écrit Duhamel.

Coudonc, vous aimez pas ça la démocratie?

Je recycle ce message envoyé déjà chez Cantal Hébert:

On accuse le gouvernement canadien d’être trop idéologique.

Ce n’est pas une question d’idéologie mais de logique. Le gouvernement a bien raison de vouloir se dégager une marge de manœuvre qu’il pourra utiliser à bon escient plus tard, par exemple pour mettre mettre en place un plan de sauvetage pour le secteur automobile et/ou le secteur financier qui est loin d’être sorti du bois au Canada, sans parler du secteur énergétique qui est de plus en plus menacé. Cette crise sera peut-être longue et il est bon de se garder des cartouches si on en a les moyens, plusieurs pays jouent le tout pour le tout en ce moment et ça risque de leur coûter cher.

On accuse le gouvernement d’avoir été irresponsable en baissant les impôts, sauf qu’il est fort probable que cela a aidé le Canada à mieux résister à la crise jusqu’à maintenant.

Si on écoutait les « commentateurs unanimes » qui critiquent le gouvernement il faudrait continuer de dépenser beaucoup maintenant et probablement encore plus plus tard pour effectuer des sauvetages. Cela pourrait mener l’état Canadien vers un problème de déficit chronique incontrôlable. C’est d’ailleurs ce qui pend au bout du nez de plusieurs pays cités en contre-exemple pas nos savants commentateurs, comme la France, un pays en quasi faillite ou le UK qui est sur le bord d’un précipice précisément parce qu’il n’a plus de marge de manœuvre.

Le gouvernement Canadien agit de façon prévoyante et responsable, s’il est envoyé en élection pour ça je crois que les électeurs sauront voir au delà des discours des commentateurs « progressistes ».

M. Duhamel-

Meme minoritaire, ce gouvernement a tout de meme reussi a eliminer un surplus de treize millards avant meme que se presente la crise economique. Imaginez un peu a quoi ressembleraient les finances publiques si ce gouvernement etait ou avait ete majoritaire. En fait, inutile d’imaginer, on n’a qu’a regarder les Etats-Unis pour se faire une idee du trou economique que nos chers « con »servateurs auraient creuse: c’est ironique, mais je pense qu’une succession de gouvernements minoritaires ferait le plus grand bien a l’economie du pays. Et je ne puis m’empecher de noter que degager un surplus serait plutot facile aujourd’hui, SI ce gouvernement etait pret a sabrer dans les depenses militaires…

Bonjour M. Duhamel,
Vous dites : « Les Canadiens et les Québécois peuvent voter pour qui ils veulent. Je comprends aussi l’importance de voter en fonction de ses convictions et de ses sentiments les plus profonds. Ceci dit, il n’y a pas meilleure façon au Canada de choisir un gouvernement minoritaire que de voter pour le Bloc, le NPD ou les Verts. »Je suis ébaudi sinon « flabergasté i.e. que je suis tombé de ma chaise» de lire votre commentaire et l’adresse dont vous faites preuve en affirmant une chose et son contraire.Je l’ai déjà écrit en octobre dernier, le gouvernement Harper est en déficit MORAL et DÉMOCRATIQUE. Votre commentaire semble définitivement teinté pcq au fond, vous faites allusion très directement à ce qui se passe au Québec, en faveur du parti libéral!!! Corrigez-moi si j’ai tort. Si vous prenez position, faites-le clairement!!
Ce n’est pas au Canada que nous avons inventé la démocratie; la plupart des pays démocratiques vivent au rythme du multipartisme et ça marche en plus. L’Europe serait-elle moins avancée à cause de son multipartisme et ses multi-nationalismes?
Allez donc!!!
Il sera intéressant de voir au cours des prochains jours si le visage de notre démocratie sera changé et comment, s’il l’est!! Un gouvt de coalition pourrait très bien voir le jour vu que les enjeux économiques sont ponctuels et qu’il serait relativement facile de développer un consensus hors idéologie.Sachez que le BLOC a les mêmes intérêts (ce qui est bon pour Québec est également bon pour le ROC). Je ne dis pas qu’il ne faudrait pas rénover la loi électorale et l’améliorer; je dis que ce débat, extrêmement très important en soi, ne doit pas être le prétexte d’une manipulation électoraliste alors que le Canada traverse une période difficile.
En conclusion : M.Harper prépare les nouvelles élections…..
Bye

M.Duhamel ou M./Mme le,la, Webmestre,
peut-être faudrait-il changer l’heure de diffusion des messages des blogueurs; en effet, le blog est encore à l’heure avancée.
Sans malice…
Bye

M.Duhamel,
Il est intéressant de voir que M.Charest n’ait pas encore commenté, aujourd’hui à cette heure, le mise à jour Flaherty en ce qui à trait à la réduction de la péréquation et comment cette réduction affectera ou affecterait la mise à jour Forget…..
Ça ne vous fait pas penser ça au pelletage que les Libs ont fait pour équilibrer le budget ….l’histoire ne se répéterait-elle?
Tout ce qu’il répète M.Charest, c’est qu’il nous faut un gouvt majoritaire en fin de compte pour essayer de nous passer les sapins de son inefficacité à gouverner à peu près sur tous les fronts.
Pendant que M.Harper nous lance des « smoke screens » en pleine face, M.Charest tente de nous éberluer et nous faire oublier son record et ses accomplissements. C’est du Charest à son meilleur.
EN FAIT, qui pourrait nous dire quel sera le déficit de péréquation, si ça passe of course….
Bye

il peuvent bien le renveresr ce gouvernenement, je m’en réjouirer.
Et le canada n’est pas le seul pays avec un gouvernement minoritaire.

« Les Canadiens et les Québécois peuvent voter pour qui ils veulent. Je comprends aussi l’importance de voter en fonction de ses convictions et de ses sentiments les plus profonds. Ceci dit, il n’y a pas meilleure façon au Canada de choisir un gouvernement minoritaire que de voter pour le Bloc, le NPD ou les Verts.” (Pierre Duhamel)

Dans ce paragraphe M. Duhamel, vous décrivez la débandade de l’unité canadienne qui s’accélère depuis 30 ans.

Quand Harper coupe les budgets aux partis politique ça a n’a rien à voir avec l’économie. Il n’y a rien de plus politique et rien de moins économique.

Harper sait très bien quant faisant cette coupure insignifiante aux partis, qu’il affaiblira le Block, qu’en plus il coule pratiquement le parti libéral et les deux autres. Il sait très bien qu’en n’ayant pratiquement aucune opposition, il s’assure ainsi 8 à 12 ans de pouvoir voir même jusqu’à 14 ou 15.

Harper joue encore la game des menaces aux artistes, cette fois en essayant de faire porter le blâme de déclancher des élections aux autres partis, étant insatisfait de sa dernière élection.

Pour en revenir à la débandade de l’unité M. Duhamel, c’est une guerre de vision et de culture de plus en plus intense entre nations, celles de l’Ouest du centre et de l’Est.

Inutile de rêver à l’unité canadienne et à l’harmonie. Vous ne réussirez jamais à faire coucher en harmonie un ronfleu et un gigoteux dans le même lit.

@Yvon Fleurent

«Vous ne réussirez jamais à faire coucher en harmonie un ronfleu et un gigoteux dans le même lit.»

À moins de les garder éveillés… 😉

Ca pourrait être intéressant!!! Bob Ray a déjà mis sa province dans le trou en voulant combattre une récession à coup de déficit, maintenant il rêve de faire pareil avec tout le Canada.

En lisant les commentaires et les raisonnements de cerrtains, je comprend de mieux en mieux qu’effectivement la désintégration du Canada est bel et bien commencée.

Il serait surprenant que l’on puisse en revenir à un bipartisme réconfortant d’antan : Deux partis, un noir un blanc qui changent de rôle et de place de temps en temps.

Ce temps là est fini. Mais le système est tellement rigide qu’il ne peut pas être modifié. Et il mène à sa propre perte.

Dommage, nous aurions pu sortir de ce merdier la tête haute et par la grande porte de l’histoire. Ce sera par dépit quand ce système finira pr s’effondrer sur lui-même, et que l’ouest sans doute en premier rejoindra les USA. Il serait plus naturel par exemple à la British Columbia de s’intégrer avec l’Alaska et les États américains au sud, plutôt que de continuer de s’imaginer être liée profondément à New Foudland.

And Labrador, qu’ils nous ont volé comme le reste, dans une mauvaise histoire de décision judiciaire basée sur rien…

Canada uni qu’il dit ! What is that mean au juste ?

L’énoncé économique de Jim Flaherty est excellent. La dernière chose que nous avons de besoins en ce moment c’est de gaspiller de l’argent en subventionnant les partis politiques. Subventionner un politicien, ce n’est pas ça qui va mettre fin à la crise.

Obama n’a pas eu besoins du financement public pour être élu, il a demandé à ses supporters de faire des petits dons à sa campagne. Que les partis politiques canadiens fassent la même chose, ça devrait les rapprocher de leurs électeurs. Moi je ne veux pas voir l’argent de mes taxes servir à subventionner les niaiseries d’un politiciens en campagne électorale.

Pour le reste, Jim Flaherty a raison d’être très prudent. Nos banques sont en excellentes santé, le taux de chômage est sous contrôle et plusieurs organismes économiques, dont le Fond Monétaire International, ne prévoit pas de récession pour le Canada.

En ce moment, la dernière chose à faire c’est de paniquer et de gaspiller l’argent des contribuables dans des plan de sauvetage inutiles comme l’opposition veut le faire.

Avant de s’endetter, la première chose à faire c’est de couper les dépenses inutiles comme les subventions aux politiciens. Si vous aimez le Parti Vert, faites un don personnel de 2$ a Élisabeth May si c’est ce qu’il faut pour « sauver » la démocratie. Si aucun des électeurs du Parti Vert n’est capable de faire l’effort de donner 2$ à ce parti alors ce sera bon débarra. 2$ c’est une petite sommes pour défendre des idées auxquelles ont croit.

Le dogmatiste conservateur Harper, craignant ce qu’il ne comprend pas a commencé à reculer sur la subvention aux partis politiques.
D’autres retraits restent à venir…

Comme quoi, même les dogmatistes sont prêts à «sacrifier» leurs beaux principes contre de mesquins intérêts personnels.

La peur est toujours un argument efficace.

Le Bloc Québécois a en ce moment plus de pouvoir à Ottawa que Charest n’en a jamais eu et n’en aura jamais!

LA QUESTION QUI TUE

Si Jack Layton devient ministre des Finances, avez-vs idée à combien la piasse va tomber? 70 cennes? 65 cennes? Un creux historique à 60 cennes.
Aussitot que la rumeur va se concrétiser, watchez ben la piasse: les spéculateurs vont la shorter au maximum

Layton ne veut pas juste les finances, il veut les finances ET l’environnement.

Vous avez des actions de compagnies pétrolières ?

Vendez au plus vite si le moindre signe de coalition se concrétise.

Si Layton détient un quelconque pouvoir et qu’il s’en tient à sa promesse de stopper le stopper le développement pétrolier en Alberta, attendez-vous à voir cette province considérer sérieusement l’option de la séparation.

Pour le reste, Jim Flaherty a raison d’être très prudent. Nos banques sont en excellentes santé, le taux de chômage est sous contrôle et plusieurs organismes économiques, dont le Fond Monétaire International, ne prévoit pas de récession pour le Canada.

Vous semblez très sûr de vous… probable que c’est votre manque d’expérience qui vous fait parler ainsi… Il s’est dit beaucoup de trucs semblabent, il y a 25-30 ans! On connait tous le résultat.

Vous avez des actions de compagnies pétrolières ?

Vendez au plus vite si le moindre signe de coalition se concrétise.

C’est le conseil que je donnais quand vous disiez qu’il n’aurait pas de crise et que les states étaient en santé alors que la chute libre était commencé.

Moral de l’histoire, restez dans vos tableaux et cessez tout genre de conseil.

Si Layton détient un quelconque pouvoir et qu’il s’en tient à sa promesse de stopper le stopper le développement pétrolier en Alberta, attendez-vous à voir cette province considérer sérieusement l’option de la séparation.

Nous n’avons pas les moyens de laisser l’Alberta développer la production de pétrole. Je suis pas un vert mais je sais que la tendance va venir à coûter tellement cher en remise en état de l’environnement que nous le ferons pas, juste pour contourner le gouffre financier que ça représente.

Et de plus le mouvement séparatiste de l’Alberta existe depuis belle lurette.

Vous haïssez les gouvernements minoritaires. Voyez-vous, moi, je les apprécie. Ce n’est pas parce que les paysages politiques canadiens sons composés de partis qui ont un goût immodéré pour le pouvoir que c’est la normalité ou même que ce soit l’idéal pour la démocratie. Ces partis sont tellement imbus de leur supériorité, tellement convaincus qu’hors d’eux il n’existe pas de vérité, qu’ils ne veulent même pas se donner la peine de travailler ou seulement d’essayer de comprendre les idées des autres. Ces autres qui pourtant représentent, la plupart du temps, plus de 50% de la population. Est-ce que vous nommez ça de la démocratie quand la population se fait passer entre les dents des mesures, des règlements ou des lois que plus de la moitié des individus ne veulent pas sous prétexte qu’un gouvernement a été élu majoritairement et que ça fait partie de leur plate-forme électorale? En ce qui me concerne, les partis devront apprendre à travailler les uns avec les autres parce qu’avec des gouvernements de coalition, la population sera beaucoup mieux représentée.