La montre ou les lunettes ?

C’est toujours la même histoire : c’est à qui va mettre au point la dernière technologie et lancer l’innovation qui fera fureur…

Des innovations, il y en a tous les jours. On change le design des boîtes de céréales, on repense la cuisson des pommes de terre ou on améliore la performance des automobiles.

Il y a une autre sorte d’innovation. Au lieu d’améliorer ce qui existe, on crée un nouveau produit. On change les habitudes. On parle ici de technologie de rupture. Quand Jeff Bezos a fondé Amazon, en 1994, il a révolutionné pour de bon la distribution des livres, puis d’à peu près tous les autres produits.

Il y a trois ans, Steve Jobs lançait l’iPad, la première tablette numérique qui a connu un véritable succès. Apple en a écoulé trois millions en 80 jours. Il s’en est vendu 128 millions en 2012, et on parle d’un marché de 100 milliards de dollars en 2015. La tablette est devenue l’ordinateur personnel des années 2010.

Qui inventera le nouveau produit ou service qui va tout bouleverser ? Personne ne le sait, mais on commence à voir plus clair dans le jeu de ceux qui dominent l’informatique personnelle.

On observe d’abord une tendance lourde : la connectivité numérique s’étendra à presque tous les objets et gestes de la vie courante. Déjà, on achète les téléviseurs non plus en fonction de la seule qualité de l’image, mais des capacités technologiques de l’appareil, comme la commande vocale, la reconnaissance des mouvements et l’accès à Internet. Ce n’est qu’un début.

On lancera cette année le Flower Power, une nouvelle génération de capteurs qui, plantés dans votre jardin, mesureront l’ensoleillement, l’humidité, la température et les fertilisants contenus dans le sol et transmettront ces données, par Bluetooth, à une application de votre téléphone intelligent ou de votre tablette numérique, qui vous informera en temps réel de la santé de vos plantes.

Photo : Google
Photo : Google
Les lunettes branchées de Google. Avec toutes leurs fonctions (courriel, téléphone, caméra), seront-elles le nouvel iPad des années 2015 ?

Parmi des milliers de projets, on travaille sur une fourchette « intelligente » pourvue d’un capteur qui comptera les calories et les éléments nutritifs de chacune de vos bouchées !

« D’ici 2020, quand il y aura une douzaine de milliards d’appareils branchés sur Internet à partir de nos téléphones ou tablettes numériques, échangeant des données et agissant en fonction des informations obtenues, nous devrons faire face à un changement de paradigme qui transformera nos vies et révolutionnera les affaires », écrit dans son blogue Thomas Husson, de Forrester Research, spécialiste de l’incidence des changements technologiques.

Apple vient de faire enregistrer un brevet pour l’iWatch. Les plus âgés se souviendront de la montre magique de Dick Tracy. Comme dans la bande dessinée, ce sera une montre dotée d’un écran flexible et qui aura les attributs d’un téléphone intelligent.

Google planche plutôt sur les lunettes branchées, qui pourraient être mises en marché dès 2014. En plus de voir devant vous, vous pourrez lire vos courriels ou messages, téléphoner, regarder des vidéos ou même filmer.

Lunettes ou montre ? Quel sera l’iPad de 2015 qui créera un nouveau marché ? Les paris sont ouverts.

Et si ce n’était finalement pas si important ? Faut-il que le Web s’infiltre dans tous les produits, du frigo à l’auto, pour que nous soyons heureux ?

Avons-nous le goût de voir notre patron apparaître dans nos lunettes ou de passer notre temps à « regarder » notre montre ? À quand la puce implantée dans le cerveau, tant qu’à y être ? (Pour bientôt, pour bientôt…) J’ai l’impression qu’on veut nous vendre des prothèses qui feront peut-être de nous des surhumains, mais aussi des gens constamment branchés sur l’extérieur, sans repos ni répit.

La technologie, les communications et le Web sont devenus des piliers de l’économie, mais approche-t-on d’un effet de saturation à l’égard de ces nouveaux produits « magiques », comme le disait constamment Steve Jobs ?

Pour ma part, une montre qui donne l’heure, et juste l’heure, ça me plaît. Je commence à être vieux jeu.

+

Intel et l’Université Queen’s ont présenté une tablette en papier électronique flexible. Ça se plie comme du papier, c’est mince comme du papier, mais le tout a les propriétés d’une tablette numérique.

Les plus populaires