La téléphonie mobile est-elle trop chère ?

Bell et Telus proposent de facturer des frais de 15 cents pour tous les messages textes (SMS) que vous recevrez sur votre téléphone mobile. Le iPhone fera une entrée plus controversée que prévu au Canada vendredi parce que plusieurs clients jugent déraisonnables les tarifs proposés par Rogers. La question se pose : les compagnies téléphoniques exagèrent-elles ? Peut-être, mais ce n’est pas si simple que ça.

Nous assistons avec iPhone au mariage des deux technologies qui ont marqué les 20 dernières années : la téléphonie portable et Internet. Dès 2012, on pourra parler d’un mariage à trois avec la télévision qui devrait être accessible sur les réseaux G-3.

Le flirt avait commencé il y a quelques années grâce à une merveilleuse invention canadienne, le BlackBerry. Autrefois destinés aux seuls gens d’affaires, les téléphones dits intelligents font aujourd’hui d’étonnantes percées chez tous les usagers. Plus malins que les ordinateurs offerts il y a 10 ans, ils servent à la fois de caméra, d’agenda, de lecteur MP3, d’ordinateur de poche… et de téléphone.

Première constatation : ces faux téléphones et vrais ordinateurs coûtent chers. Le modèle économique qui prévaut dans l’industrie (et dans plusieurs secteurs) veut que l’on subventionne l’achat de l’appareil pour le rendre plus disponible et qu’on se rattrape avec les frais de services exigés mensuellement. C’est ce qui arrive avec le iPhone.

Deuxième constatation : il m’apparaît normal qu’on paie plus cher pour obtenir un service pour… ordinateur que pour le seul service téléphonique. Les téléphones «intelligents» grugent passablement de bande passante. Cette bande passante a un prix et il suffit de payer sa facture à son fournisseur Internet pour s’en rendre compte. Il m’apparaît aussi normal a priori que cela coûte plus cher quand on parle d’un accès rapide via un réseau sans fil. J’imagine également que 10,1 milliards de messages textes (textos ou SMS) par an au Canada accaparent beaucoup d’espace et je peux comprendre que les fournisseurs tiennent à ce que les usagers compulsifs paient davantage pour financer la robustesse de leurs réseaux.

Troisième constatation : c’est plus cher au Canada qu’ailleurs. Pour 5 dollars de plus, le forfait de AT&T aux États-Unis pour le iPhone accorde un accès illimité à Internet et trois fois plus de minutes de conversation que le forfait de Rogers qui limite les téléchargements à 400 MB.

Quatrième constatation : il y a néanmoins une concurrence entre les compagnies. Vous trouvez les tarifs associés au iPhone trop chers ? Bell offre un accès illimité au Web pour aussi peu que 10 dollars de plus par mois avec un nouvel appareil qui sera disponible en août (Instinct, fabriqué par Samsung).

Cinquième constatation : le taux de pénétration du téléphone mobile au Canada est l’un des plus faible des pays industrialisés (autour de 60 %). Est-ce à cause des tarifs trop élevés exigés par les fournisseurs ? Est-ce à cause de la concurrence entre deux normes techniques (GSM et CDMA), concurrence qui n’existe à peu près nulle part ailleurs ? Est-ce à cause de l’étendue du territoire et du coût colossal de le desservir entièrement ? Est-ce parce qu’il y a moins de concurrence entre les fournisseurs ? Toutes ces réponses sont probablement bonnes, à des degrés divers.

Ma conclusion : c’est probablement trop cher au Canada et cela constitue un frein à la propagation du sans fil et des téléphones intelligents. La venue de nouveaux joueurs d’ici quelques années devrait favoriser les consommateurs. Mais il faut se méfier des comparaisons entre le Canada et les États-Unis. Nous n’avons tout simplement pas la même densité de population ni les mêmes économies de marché.

Laisser un commentaire

Juste une précision pour les SMS… Un SMS contient environ 150 à 200 caractères. Ces caractères ont le poids d’environ un byte (8bit). Si on calcule rapidement on se retrouve avec 200bytes par message (ce qui est moins qu’un kilobyte : 1024 bytes). Si on a 10 milliard de SMS par an, on se retrouve avec un traffic de 10GB pour tout ces SMS. Ce qui n’est pas exceptionnel. Par contre avec l’Internet illimité, où les utilisateur peuvent écouter des vidéos et télécharger du contenu multimédia, la bande passante peut exploser. Je trouve déplorable que les compagnie chargent un prix si élevé pour les SMS. À la limite ils devraient être 1¢ chaque… mais ils profitent de l’ignorance des utilisateurs. Les SMS sont une vache à lait…

En France,où jadis le téléphone était moyenâgeux et affreusement cher, on peut avoir le câble, le téléphone illimité dans tout l’Hexagone et l’internet pour…30 euros par mois!! Cherchez l’erreur

Le cellulaire et encore moins le iPhone n’étant un bien essenciel, on ne peut accuser Rogers de proposer des tarifs déraisonnables. Évidemment pour les Québécois habituer à avoir tous leurs services gratisss c’est honteux. Dans tout ce débat, ce qui est le plus malheureux c’est que le téléphone est plus intelligent que sont utilisateur.

En 2006, les revenus moyens par minute de cellulaire était de 0,13 $ (voir http://www.crtc.gc.ca/frn/publications/reports/PolicyMonitoring/2007/tmr2007.htm. Le volume unidirectionnel de trafic pour une minute de conversation est d’environ 100 000 octets (un octet = l’équivalent d’un caractère de texte).

Un message texto est maintenant 0,15 $, pour un volume d’environ 200 octets. Les revenus par octet de trafic transporté sur le réseau cellulaire sont donc d’environ 500 fois plus élevés pour les textos que pour le trafic vocal.

On pourrait penser que l’écart est dû à une infrastructure plus chère pour les textos. Il n’en est rien : l’infrastructure pour la téléphonie est en effet plus complexe et dispendieuse.

La logique des compagnies de cellulaire semble donc se baser non sur le coût des divers services mais de la valeur perçue par le consommateur et l’acceptation par l’usager de payer plus pour le trafic texto que pour la voix.

On pourrait aussi s’étonner de l’annonce simultanée par Bell Mobilité et Rogers.

Les nouveaux cellulaires avec tout les gadgets, c’est peut-être bien utile mais ce n’est pas un bien nécessaire, ceux qui ne sont pas content, qu’il retourne au téléphone conventionnel, vous aller voir, la terre va continuer de tourner.

Ce Gilles Laplante qui vient tout juste d’écrire et disant des sornettes telles que: « Le cellulaire et encore moins le iPhone n’étant un bien essenciel, on ne peut accuser Rogers de proposer des tarifs déraisonnables. Évidemment pour les Québécois habituer à avoir tous leurs services gratisss c’est honteux. Dans tout ce débat, ce qui est le plus malheureux c’est que le téléphone est plus intelligent que sont utilisateur. »
Et l’ordinateur dont il vient de se servir pour nous envoyer cette citation, c,est pour lui…un bien essentiel?

Nous sommes technologiquement arriérés par le tonnerre en téléphonie au Canada gracieuseté de nos trois grands de la téléphonie ici comparé à l’Europe et les USA et même l’Afrique. Il faut ajouter que nous sommes aussi arriéré concernant les prix. Un cartel?

Avec Bell, je payais environ 85$ pour le téléphone et Internet (avec service exécrable) et environ 30$ pour le câble Vidéotron. Aujourd’hui avec Vidéotron et un service impeccable, c’est 85$ environ pour les trois sans interurbains au Québec.

Bell + vidéotron environ 105$ pour les 3,

Vidéotron, 85$ pour les 3 sur la rive sud de Montréal

France, 48$ pour les 3. Aille!!!!

Bienvenue à Québécor sur les ondes.

Nous avons ridiculisé la l’Europe pour son téléphone, ses bécosses, ses automobiles et ses électroménagers. Aujourd’hui, ils sont très en avance sur nous dans ces domaines et plusieurs autres.
——-
M. Gilles Laplante, et Etienne,
Serviss gratiss et honteux et pas nécessaires : Ouais!

Sortez des années 70 si vous voulez faire des commentaires sur ce sujet. C’est peut-être stupéfiant pour vous, oui, mais il existe beaucoup de gens dont le travail dépend de ces bidules que vous trouvez superflus et c’est mon cas. La terre tournera à la même vitesse, mais pas l’économie.

Et si on n’est pas content nous avons le droit de faire des pressions et sa ne vous regarde pas. Par contre si vous êtes contents de payer plus cher pour avoir envoyer vos messages de sornettes ici c’est votre droit à vous, ce qui ne convient pas nécessairement aux autres.
————-
M. Eric, Benoît Marcoux,

Je crois que vous avez raison. Je crois qu’il est plus simple d’envoyer du texte en binaire que de la voix bien que je ne sois pas un expert. Personnellement les documents essentiels que j’expédie sont souvent de 6 giga. Sauf erreur c’est un milliard de plus qu’un SMS.

Combien? Pas une cenne de plus. Et je suis sûr qu’ils passent par fils et micro-ondes et satellites, ou les trois ensembles autrement dit approximativement par la même place.

Merci à Benoit Marcoux pour le lien: très instructif. Même si à peu près tous s’entendent pour dire que le SMS est un pactole pour les opérateurs plutôt qu’un poste de dépenses significatif (pour vous dérider, lisez ce billet: http://gthing.net/the-true-price-of-sms-messages/ ), ce point technique n’invalide pas l’analyse de monsieur Duhamel: personne je pense n’aura de mal à concevoir que les téléphones intelligents engendrent plus de dépenses pour les fournisseurs.

Je n’ai cependant pas non plus d’illusion sur la gestion de cette industrie, plus habituée depuis la fin du monopole d’état à engranger des profits rapides sur des services simples et existants qu’à s’investir à long terme dans des projets plus ambitieux. Quelqu’un se souvient-il qu’en 1980 le Canada avait largement la meilleure infrastructure de communication du G7?

« Moi je trouve ça trop cher, donc je n’ai pas de cellulaire. »

C’est tout?

Pas d’opinion personnelle sur la question?

Même pas le danger d’une apocalypse économique de la gauche?

Pas de copier-coller d’auteurs du 18ème à ce sujet précis?

Vraiment rien?

C’est bien ainsi.

Jacques Noel

Le cellulaire c’est trop chère et c’est pourquoi j’en ai pas, c’est ma façon de protester contre eux. La journée que le cellulaire va devenir moins chère que mon vieux téléphone archaïque, je vais changer. Si vous voulez continuer à vous faire avoir, libre à vous.

« …Par contre si vous êtes contents de payer plus cher pour avoir envoyer vos messages de sornettes ici c’est votre droit à vous, ce qui ne convient pas nécessairement aux autres. »

Justement non, je me suis aperçu que je me faisait avoir avec internet haute vitesse pour mes besoins, je suis descendu à intermédiaire la semaine dernière et je n’ai même pas vu de différence et je paie moins cher.

En passant, les années 70, je ne connais pas vraiment ça.

@ Martin

» le Qc bon dernier au niveau des libertés économiques »

Pouvez-vous nous donner la définition de «libertés économiques» pour qu’on puisse discuter?

Au Canada, (et pour ceux qui ne le savent pas, ça inclut le QC) le mobile est trop cher. La façon de calculer la facture frise l’arnaque. Pour preuve, la « nouveauté » de payer pour les messages texto entrants, mais on oublie que c’est la même chose pour le téléphone mobile. En France, c’est celui qui appelle qui paie. Donc les appels de vendeurs sont au frais du vendeur. Au Canada, je n’utilise pas le cell, mais aux USA, j’ai un cell facturé à la seconde et seulement sur les appels que je décide de faire. La journée qu’on auras un vrai marché ouvert Mexique/USA/Canada, la on aura de la vrai compétition. Vous trouvez pas sa bizarre que Bell et Telus annonce en même temps leur nouvelle façon de facturer?

Quand j’envoie un texto à un ami je paie entre 5 et 15 cents pour que le message arrive à lui, lui doit en plus payer 15 cents et ce malgré le fait qu’il n’a jamais soliciter ce message de ma part encore bon que ce soit un ami. Celui qui recoit le message paye plus que celui qui l’envoi chercher l’erreur. En fait les compagnies savent très bien que si elle augmente les coûts de la personnes qui devrait payer l’envoi de message texte et bien elle en enverrait moins, donc le seul moyen est de faire payer celui qui le recoit. Bravo

Bien pour dire hein M. Martin il y a dans la vie des syndicaleux, des journaleux et des chiâleux comme vous.

Voilà la preuve de ce que vous dites, ainsi que celle de vos journaleux préférés.

http://blogues.lactualite.com/duhamel/index.php?paged=2

M. le Chiâleux si vous voulez la libération des télécoms pour faire baisser les prix, faites comme moi et Quebecor, adressez-vous à Ottawa pour chiâler pas au Québec.

C’est Ottawa qui contrôle, pas le Québec des nationaleux et des fédéraleux et des chiâleux comme vous qui lui veut la libération.

Les anti libéraleux, sont Rogers, Bell et Telus qui vous encouragent à être fédéraleux et à voter fédéraleux.

Voilà M. le chiâleux c’est à cause de gens poisson comme vous qui embarquent à pied joint dans les fédéraleries que nous payons plus cher.

@ Martin

Pourquoi l’économie américaine, le modèle de liberté économique, est-elle si amochée et pourquoi le Québec s’en tire-t-il mieux que l’Ontario ACTUELLEMENT?

Quand je pourrai avoir un cellulaire à 10$ par mois, téléphone seulement (pas de caméra, pas d’Internet, pas de MP3, pas de bébelles pour enfants), là, je m’en achèterai un ; pas avant !

M. Garamond,

Le cellulaire à 10$ existe, du moins, l’année dernière. C’est le téléphone de ma fille.

Mais il faut faire attention, il y a plein de « pognes ». Chez Bell la carte est15$ et si vous ne la dépensez pas vous la perdez.

Il ne faut pas être placoteux.

En fait le cellulaire et ses forfaits, c’est plein d’attrape-nigauds. Il faut être aussi fin qu’eux. Voilà pourquoi je me connecte qu’en cas de nécessité.

@JACQUES STEINGUE

Mon ordinateur n’est pas un bien essentiel. Beaucoup de gens peuvent s’en passer. Mais moi je ne braille pas comme un putois contre les coût d’internet, je les paye et quand je trouverai ça trop cher, je cancellerai.
Je présume que vous êtes du genre à appeler pour dire que vous serez arrivé dans 2 minutes ou comme ces deux crétins qui se parlaient au cellualire ce matin au IGA en étant dans deux allées différentes.

@Yvon Fleurent Nicolet
Vous avez parfaitement le droit de chialer contre tout ce qui ne fait pas votre affaire comme c’est mon droit de chiale contre les chialeux. Mais comme c’est toujours le cas, ce qui me dérange c’est qu’on va encore demander au gouvernemaman de réglementer le prix des communications.

@Yvon Fleurent Nicolet

Je n’ai jamais dit que que le cellulaire n’est pas utile et je n’ai surtout pas besoin de ça pour sortir des années 70. Cependant vous devrez bien admettre que le cellulaire incite les gens à moins s’organiser et qu’une grosse majorité l’utilise inutilement et dans des situations dangereuses. Il y a encore beaucoup d’utilisation au volant sans main-libre. D’accord, c’est leur affaire mais qu’ils nous cassent pas les oreilles avec le coût.

Garamond: J’ai un modèle LG de Virgin Mobile qui m’a coûté environ 60 $. Je mets 25 $ en minutes par trois mois, que je dois utiliser dans le délai de trois mois sinon je perds mes minutes. Pas de contrat chez Virgin: si je décide de ne pas m’en servir pendant six mois, je ne paie rien.

La seule raison que j’ai ce Virgin Mobile c’est que je me suis rendu compte qu’il n’y a presque plus de cabines téléphoniques, et c’est très incommodant en cas d’urgence. C’est la raison pour laquelle j’ai ce téléphone – pour les urgences. Je m’en sers surtout pour garder ma liste de numéros de téléphone, d’adresse et je m’en sers comme montre et comme sonnerie puisque je voyage en train de banlieu et qu’il m’arrive de faire un somme le soir en rentrant chez-moi : ainsi, je ne risque pas de manquer ma station !

Très bon deal pour 8.33 $ par mois.

Ici mes ordinateurs sont des biens essentiels ainsi qu’Internet mais peu importe c’est comme le char, la van et le pick-up.

Je présume que vous êtes du genre à appeler pour dire que vous serez arrivé dans 2 minutes ou comme ces deux crétins qui se parlaient au cellualire ce matin au IGA en étant dans deux allées différentes. (Gilles Laplante)

Sans jugement pour ou contre M. Gilles Laplante et Jacques Steingue elle là je la retiens.

À la St Jean cette année, ce que je retiens le plus n’est pas le feu, mais les gens qui surveillaient leur cellulaire et qui appelaient continuellement pour se retrouver en faisant des bayes bayes avec leurs mains.

Imaginez leur détresse s’ils n’avaient pas eu de cellulaire!

Le cellulaire à probablement coûté aussi cher que le feu d’artifice.

M. Gilles Laplante

Pour votre no 24 j’en suis aussi à une exception, les ondes disponibles ne devraient pas être accordé au monopole ou cartel des trois grands mais à la compétition.

Les trois grands peuvent acheter les ondes à un prix non rentable pour éliminer la compétition et nous refiler la facture par la suite.

« Cependant vous devrez bien admettre que le cellulaire incite les gens à moins s’organiser »

Parfaitement vrai M. Laplante et pour les messages écrits qui coûtent plus cher que le vocal ils n’ont qu’a ne pas écrire.

Je reçois souvent des courriels par affaire. Ben je réponds rarement et je téléphone et c’est bien plus VITE et bien plus PRÉCIS.

Cela évite le paquet de bêtises non-fondés que je vous ai écrit dernièrement.

Raymond Campagna:

Je te ferai remarqué que le taux de chômage au QC est supérieur a celui de l’Ontario ou des USA. Donc dire que le Québec s’en sort mieux c’est faux.

« Le chômage c’est une conséquence du manque de liberté. » – DG

Un peu court et simpliste.

Les EU ont donc moins de libertés économiques depuis un an puique le chômage était de 4,6% en 2007 et qu’il est maintenant de 5,5%.

@ Raymond Campagna:

Pourquoi tu ne prends pas le temps de lire les sources d’info qu’on tu donnes au lieu de poser des questions inutiles ?

Les questions auxquelles Gagnon est incapable de répondre sont toujours des questions inutiles.

C’est la marque du gars.

Non, je dis que ta question est inutile car la réponse est TEXTO dans le lien qui a été donné.

Mais tu n’a même pas pris le temps de lire ce lien comme en fait fois ta question.

Encore un fois DG se lance dans des « ostinations » inutiles et sans rapport pour se sauver de ses erreurs.

La réponse à la question que j’ai posée: « Quelle “liberté économique” a donc perdu 0.1 point? » n’est pas texto dans le lien.

Je défie Gagnon de faire un copier-coller (il est bon là-dedans) de cette réponse.

Les plus populaires