Le budget de tous les dangers

Monique Jérôme-Forget présentera demain ce qui sera peut-être son dernier budget. Il ne sera pas beau. J’ai peur de l’ampleur du déficit qui sera annoncé pour 2009-2010 et des mesures que devra prendre le gouvernement pour tenter de le circonscrire.

Voici la situation. Les revenus du gouvernement sont en chute libre. Les revenus tirés de la taxe de vente sont moindres parce que nous achetons moins de véhicules ou de maisons neuves. Les revenus tirés de la vente d’essence ont considérablement diminué avec la baisse des prix du carburant. Les montants obtenus en péréquation seront également moins élevés que prévu à cause de la diminution des revenus pétroliers en Alberta.

Les montants obtenus de l’impôt sur le revenu vont nécessairement baisser avec la hausse du nombre de chômeurs et la diminution des heures travaillées. Les entreprises paieront moins d’impôts parce que leurs profits fondent, sans compter toutes les pertes en capital qui seront réclamées par les sociétés ou les investisseurs. Bref, l’argent ne rentre plus au même rythme dans les coffres des gouvernements. On parle pour le Québec de 4 à 5 milliards de dollars de moins.

Comme un malheur n’arrive jamais seul, l’argent sort plus massivement et plus rapidement en temps de crise. Le gouvernement Charest a déjà annoncé des mesures totalisant presque 7 milliards de dollars en 2009-2010 pour relancer l’économie.

Toutes ces dépenses n’augmenteront pas nécessairement le déficit de la prochaine année budgétaire, mais elles participeront toutes à la croissance de la dette du Québec. La dette nette pourrait passer de 123 milliards en mars 2008 à 138,5 milliards de dollars en mars 2010, selon les calculs des économistes de la Banque TD, ou à 134 milliards, selon ceux du Mouvement Desjardins. C’est la dette per capita la plus élevée au Canada, à part Terre-Neuve.

Le gouvernement peut évaluer assez justement combien il dépense, mais ses prévisions de revenus dépendent essentiellement de la vigueur de l’économie. Sur cette question, les avis divergent. La Banque Royale se montrait relativement optimiste pour le Québec la semaine dernière alors que la TD et la Banque Scotia prévoient cette semaine des jours beaucoup plus sombres. J’ai aussi hâte de voir ce que prévoit le ministère des Finances.

Hier, le gouvernement du Nouveau-Brunswick a annoncé coup sur coup le plus gros déficit relatif depuis 20 ans dans cette province et le gel des salaires de ses employés. Je ne serai pas surpris si demain ou dans quelques mois, le gouvernement Charest soit obligé d’annoncer un important resserrement des dépenses gouvernementales.

Une récession, c’est aussi ça.

Laisser un commentaire

J’ai prédit une augmentation de la TVQ. On verra
Ben oui la dette. Elle coutait 8 milliards en 1997, elle coutait encore 8 milliards l’an passé. Depuis ce temps-là la valeur d’Hydro-Québec a dépassé les 100 milliards. Et c’est psa fini.
—–
Criez-le pas sur les toits mais Citibank vient de faire 200% en une semaine
http://bigcharts.marketwatch.com/advchart/frames/frames.asp?symb=ca%3Abbd.b&time=&freq

——-
Pendant 6 semaines, Couillard a été ministre de la Santé et relationiste pour un cie de santé. Mais le monsieur n’était pas du tout en conflit d’intéret!!! lol
Nos petites élites au Québec ne sont jamais responsables de rien
—-
On a eu en moins de 3 jours la liste des employés d’AIG qui ont eu des bonis de 170 millions. On attend toujours la liste des employés de la Caisse….
Nos petites élites au Québec sont responsables de rien…

Les budgets de madame Forget n’étaient pas beau lorsque tout allait bien et que les autres provinces en profitaient pour améliorer leur situation alors imaginez celui-ci.

La dette est déjà a 42% du PIB,avec le vieillissement de la population,on ferais mieux de commencer maintenant à baisser se ratio.

Mais la gogauche va dire que ça va baisser tout seul sans être obligé d`augmenter les tarifs.

Serait-ce le budget de l’An 1 préréférendaire….
Faudrait pas que ça dure très et trop longtemps, sinon on va redevenir!!! le « basket case du Cda »…
Bye

La dette, au Québec, ce n’Est jamais grave… on a eu de belles années côté économie… ben non , on n’en a pas profité pour rembourser, contrairement au fédéral… et là on veut piger dans le fonds des générations. Les baby-boomers: après nous le déluge.

Il ne faut surtout pas enlever un petit acquis à quelqu’un. Il ne faut surtout pas rendre la machine de l’état plus productive.

Le Québec est décourageant.

« La dette, au Québec, ce n’Est jamais grave… » (MB)

Et aux USA cette année? Pas grave hein!

La dette, il faut la comparer au PIB. Elle est maintenant très basse au Québec.

Oui les boomers ont endetté le pays, je suis d’avis qu’ils ont endetté les générations suivantes et même trop.

Mais il ne faut pas leur donner toujours tort.

Ils ont aussi pris l’économie du Québec en main alors que les compagnies Américaines fermaient à tour de bras pendant les années 70. Non seulement en remplaçant la main-d’oeuvre des Américains, mais en créant encore plus de jobs plus payantes que les Américains dans les entreprises.

Aujourd’hui les 45 ans et moins en profitent avec de bons salaires.

Mais aussi les 25 ans et plus endettent le Québec pour les générations futures parce qu’ils trouvent trop cher de payer pour leurs responsabilités.

Ils n’ont jamais payé une cenne noire pour la réfection des routes dont ils se servent allègrement.

« Il ne faut surtout pas rendre la machine de l’état plus productive.” (MB)

Voyez-vous MB il faut payer pour être plus productif.

Tous veulent la productivité, mais personne ne veut payer pour. Ce qui est pourtant une chose payante pour tous aujourd’hui et pour les générations avenir.

« La dette,il faut la comparer au PIB.Elle est maintenant très basse au Québec »

Elle est à 42% du PIB,Le plus haut taux au Canada avec le plus haut taux de taxation en Amérique du Nord.

Yé grandement tant que l`Etat se coupe lui même au Québec(députés,ministères,organismes de toutes sortes,réorganisation des Villes,etc….)

Qu`il coupe aussi dans les pensions des riches retraités aussi.

C`est en se coupant lui-même qui montrera l`exemple à la population qu`il faut faire des sacrifices.

@ jackwood

«Qu`il coupe aussi dans les pensions des riches retraités aussi»

Quel est le revenu de retraite minimal brut pour un individu pour que jackwood le déclare «riche retraité» ?

Pendant ce temps au NB, on coupe dans les fonctionnaires et on baisse les impôts des particuliers et des entreprises. Il y aura même presque un Flat Tax en 2012 avec 2 brackets d’impôts.

Mark my word mon Noël, le NB va clancher le Qc en 2013 LOL

http://www.radio-canada.ca/regions/atlantique/2009/03/17/004-NB-budget_n.shtml

Pendant ce temps au Qc, la dette contine de monter de manière astronomique et on ne parle jamais de la dette des écoles, municipalités et hôpitaux.

http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/quebec/200903/18/01-837569-la-dette-du-quebec-frolera-les-135

@ Raymond Campagna

50 000$,Y`en a plein comme les retraités du gouvernement,de la Police,des Pompiers,des grosses compagnies,qui ont leur pension pis qui continue à travailler car ils ont leur pension vers 50-55 ans.

Moi,je n`aurais jamais droit à se traitement de privilégier de société,mon fond de pension,c`est moi qui le ramasse à toute les semaine et probablement que je ne pourrais jamais prendre ma retraite avant 65 ans.

Le Québec vit au dessus de ses moyens depuis fort longtemps et se dirige vers une impasse. Cette crise ne fait qu’accélérer les choses et les mettre en évidence. La péréquation diminue, bien sûr à cause de la crise mais aussi à cause de la façon dont elle est calculée, à l’avenir ces paiements seront appelés à décliner encore plus et il sera de plus en plus difficile pour l’état Québécois de continuer vivre partiellement aux dépens des autres contribuables Canadiens. Pourquoi croyez-vous que Charest est si fâché contre Harper?

En ce moment l’état Québécois (comme plusieurs autres) peut utiliser la crise comme prétexte pour emprunter davantage, en même temps que des frais de toutes sortes continuent d’augmenter, ce qui permet de plumer les Québécois sans avoir l’odieux d’augmenter les impôt. Mais le résultat est le même: On siphonne la richesse actuelle et future des Québécois pour engraisser la machine étatique et on s’enfonce dans un trou dont on ne pourra ressortir (peut-être forcé par les agences de cotation) qu’au prix de douloureux sacrifices.

Pour le moment c’est la politique de la tête dans le sable, aucun politicien n’a le courage ou la volonté de prendre les mesures qui s’imposent au Québec, notamment celles de revoir drastiquement le rôle et la taille de l’état. Il faut donc se rendre à l’évidence que ce qui nous attend est la continuation d’une lente implosion vers un état de décrépitude encore plus avancé. Tout ça bien sûr en nous berçant de l’illusion béate que notre modèle est supérieur à celui des autres.

On en vient presque à souhaiter que la présente crise soit plus grave pour provoquer des changements qui n’arriveront pas sinon. Comme la grenouille qui saute hors d’un plat d’eau bouillante mais périt lentement si on augmente graduellement la chaleur.

En passant, la dette totale du Qc est de 65% du PIB (5e plus grosse de l’OCDE) mais ça Noël en parlera pas…

@martin

La dette du Québec est de 125 milliards (oublions la valeur d’Hydro-Québec). Ca représente environ 16k per capita. Le gros de cette dette est nationale. En fait ce sont les pensions de nos fonfons! En 98, Parizeau a augmenté la dette de 20 milliards en une seule nuit, juste pour s’assurer que dans 30 ans nos fonfons vont avoir leur tchèque.

Aux USA la dette est rendue à 14,000 milliards, ce qui représente la somme phénoménale de 46k per capita. Une bonne partie est empruntée à l’étranger, à des pays loin d’être amis. Et y’ont pas d’Hydro-Québec pour la payer….

http://www.skymachines.com/US-National-Debt-Per-Capita-Percent-of-GDP-and-by-Presidental-Term.htm

Excellent article en français sur la crise américaine.

http://www.leseditionsromaines.com/?pg=economy&SID=2e108dac12fe15102888d8c7166e190a&arch=62

@ jacques noel

Vous n’êtes même pas capable de lire vos propre références, la dette totale US est de 10 billions pas 14 (le PIB). Et encore cela inclut la dette intra-gouvernementale pour la social serurity, si le Québec calculait selon ce mode (manque à gagner des programmes sociaux futurs) sa dette exploserait à bien plus que 135 milliards (et non 125).

La dette réelle (c-à-d celle sur laquelle ils paient des intérêts) des Américains est de 6.5 billions, environ 45% du PIB, ce qui est peu comparé à la moyenne de l’OCDE.

http://www.optimist123.com/

De plus les américains sont beaucoup moins taxés que nous et disposent de plus de marge pour redresser la situation.

Comme l’explique Claude Picher si le passé est garant de l’avenir la tendance vers le déficit sera dure à renverser:

http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/opinions/chroniques/claude-picher/200903/18/01-837940-sombre-feuille-de-route.php

C’est d’autant plus vrai que le vieillissement rapide de la population Québécoise augmente encore plus la pression.

M.Duhamel,
ce budget en sera un d’illusions et de mensonges manipulateurs à l’image de ses dépositaires!
Si ça ne goûte pas bon, on met du sel jusqu’à ce que ça goûte le sel et qu’on oublie ce qu’il y a dedans.
Bye

« De plus les américains sont beaucoup moins taxés que nous et disposent de plus de marge pour redresser la situation. »

J’ai peur qu’avec ce qu’ils soient en train de faire ils perdent leur marge de manoeuvre. En imprimant de la nouvelle monnaie comme ils le font, il va y avoir plus de dollar US sur le marché, elle va dévalué et leur dette va être plus ardu à rembourser.

Bien sûr, contrairement à nous ils pourraient se permettre d’augmenter les impôts et rembourser plus vite mais il parait, selon certain, qu’augmenter les impôts diminue les revenus de l’état alors… ont-ils une meilleur marge de manoeuvre!?!?

En tout cas, je ne suis pas du genre à considérer notre situation enviable. D’ailleur, aujourd’hui, nous allons avoir le premier budget honnête en 10 ans. Pour la première fois le gouvernement n’aura pas le choix d’appeler un déficit, d-é-f-i-c-i-t.

Sa fait 40 ans que j’entends des prophètes de malheur qui nous disent que Québec va faire faillite avec sa dette.

Pourtant plus que jamais le Québec est capable de faire face à sa dette.

Plus que jamais les USA ne sont pas capables de faire face à leur dette.

16 000$ par Québécois c’est 800 piasses par année. Il est certain que sa nous ruine, et pas à peu près.

46 000$ par Américains c’est 2 300 piasses chaque par année.

Mais nos prophètes de malheurs nous prédisent que les USA s’en sortent bien mieux.

Le principe du nos fédéraleux, libertariens et Elvis Grattons au Québec :

Mettre en évidence ce qu’il y a de mieux aux USA et cacher ce qui va bien au Québec.

Minimiser ou cacher ce qui va mal aux USA quitte à le trafiquer et mettre en évidence et exagérer ce qui va moins bien au Québec.

Le Québec, à date, s’en tire le mieux en Amérique. Mais ils ne le prennent pas parce que c’est contraire ou opposé à leur dogme.

Donc ils nous comptent des peurs.

De l’avis de plusieurs gens très compétents dans le monde, les USA sont en faillite si rien ne change, et ce changement s’annonce très difficile. Mais ils ne l’acceptent pas. Ils s’y connaissent mieux que certains experts de la planète. Donc ils nous font peur avec la dette du Québec.

Pis tant qu’a mettre des chiffres la dette totale des Américains serait de 167 000$ per capita au deuxième trimestre 2008.

Combien pour le Québec.

Le 120 milliards est dépassé voyons. Va falloir mettre nos chiffres à jour concernant la dette: 170 milliards dans deux ans. Y’a rien là on l’a l’affaire!

@jackwood

Je vous ai demandé :Quel est le revenu de retraite minimal brut pour un individu pour que jackwood le déclare «riche retraité» ?

Vous avez répondu: 50 000$.

Pouvez-vous maintenant nous dire quel est le revenu de retraite minimal brut pour un couple pour que jackwood les déclare «riches retraités» ?

@jackwood

D’où vient l’argent des retraités pour leurs retraite, comme pour les enseignants et les policiers?

@ Yvon Fleurent:

Tu peux nous donner un exemple de ce qu’on disait sur le dette en 1969 ?

En s’en fou de la dette des USA. Leur comportement suicidaire n’est pas un exemple a imiter.

On vit au Québec et c’est de notre dette dont on parle.

« On vit au Québec et c’est de notre dette dont on parle. »

Oui et en plus on vit plus longtemps.

Gagnon n’a pas à s’inquiéter de la dette du Québec.

En effet, il se vante de ne pas payer d’impôt et le gouvernement va combler un de ses rêves: faire payer l’utilisateur payeur.

Alors pour ses larmes de crocodile…

@ Raymond Campagna:

Je me préoccupe de la dette car les pauvres type qui auront à la payer ne pourront pas contribuer à la prospérité du Québec.

Comment ceux qui ne paient pas d’impôt actuellement, comme Gagnon, contribuent-ils «à la prospérité du Québec» ?

@ Raymond Campagna:

Voilà enfin on comprend pourquoi ta vision de l’économie est si déficiente.

La richesse ne se crée pas en payant des impôt. Les impôts c’est voler une personne pour donner à une autre personne.

Les impôts ne crée absolument rien.

La richesse de génère par le travail.

En fait, moins les gens payent d’impôts, plus il génèrent de richesse. Même François Legault a compris ça.

Gagnon est incapable de répondre personnellement à la question du «COMMENT» lui, il enrichit le Québec

«En fait, moins les gens payent d’impôts, plus il génèrent de richesse.» >>DGagnon

Les États-Unis en sont un exemple universel éclatant!

Le Mexique également. En fait, ils paient même moins de taxes et d’impôts (19,9 % du PIB) que les USA (27,3% du PIB). On voit bien que la chose est efficace pour générer de la richesse. C’est la recette (genre comme).

@ Raymond Campagna:

Comment ?

En dépensant mon salaire et en travaillant dans un domaine qui mène à des brevets.

Et toi, dis moi pourquoi tes impôts crée plus de richesse que ton travail. J’ai hâte de t’entendre parce que pour dire une pareil chose, je dois conclure que tu es un employé très peu productif.

Et tu as raison, les Américains sont beaucoup plus riches que les québécois en parti parce qu’ils payent moins d’impôts. Donc, ils dépensent eux-même leur argent au lieu que ce soit le gouvernement qui le fasse de manière inefficace.

Gagnon n’a pas compris son propre raisonnement raisonnement:

«La richesse ne se crée pas en payant des impôt.» DGagnon

En effet, comme je paie des impôts au fédéral ainsi qu’au provincial, je contribue donc, selon le dogme du champion, à appauvrir le Canada et le Québec. Je suis donc très peu productif.

« les Américains sont beaucoup plus riches que les québécois en parti parce qu’ils payent moins d’impôts.» >> DGagnon

En effet, ils roulent sur l’or actuellement et leur dette fait l’envie du monde entier.

« Et toi, dis moi pourquoi tes impôts crée plus de richesse que ton travail. »(DG)

Gagnon pourrait-il nous nommer quelques personnes qui ont dit une telle chose.

@ Raymond Campagna:

Tu as tout compris.

Chaque dollars que le gouvernement dépense à ta place génère moins de richesse que si tu dépensais toi-même ce dollar.

Parce que le gouvernement, en entretenant la bureaucratie, les monopoles publics et les amis du partis n’est pas un outil de création de richesse.

@ Yvon Fleurent:

Raymond Campagna au commentaire #28:

Comment ceux qui ne paient pas d’impôt actuellement, comme Gagnon, contribuent-ils «à la prospérité du Québec» ?

Et Campagna n’a pas démenti.

Gagnon s’adressant à Yvon Fleurent:

«@ Yvon Fleurent:(de Gagnon)

Raymond Campagna au commentaire #28:

Comment ceux qui ne paient pas d’impôt actuellement, comme Gagnon, contribuent-ils «à la prospérité du Québec» ?

Et Campagna n’a pas démenti.»
– – – – – – –
Il n’y a que Gagnon pour «démentir» ses questions…