Le commerce international pour les nuls : le cas du Nutella !

Ils sont rares aujourd’hui, les produits usinés complètement dans un seul emplacement — et, même, dans un seul pays. L’Organisation de coopération et développement économiques (OCDE) a décidé d’illustrer le phénomène avec un produit universellement connu et apprécié : le Nutella.

Photo : Bloomberg / Getty Images
Photo : Bloomberg / Getty Images

Les chaînes d’approvisionnement sont au centre de la production manufacturière et du commerce international.

Ils sont en effet très rares aujourd’hui, les produits usinés complètement dans un seul emplacement — et, même, dans un seul pays.

Par exemple, les moteurs construits chez Pratt & Whitney, ou les avions de Bombardier, sont fabriqués avec des pièces en provenance de plusieurs fournisseurs, dont certains sont situés dans d’autres pays.

L’Organisation de coopération et développement économiques (OCDE) a décidé d’illustrer le phénomène avec un produit universellement connu et apprécié : le Nutella.

On connaît un peu l’histoire du Nutella. C’était à l’origine une tartinade de chocolat, mais l’approvisionnement en fèves de cacao était devenu difficile après la Deuxième Guerre mondiale.

Pietro Ferrero a alors décidé d’ajouter des noisettes à sa recette. Son fils a rebaptisé et relancé le produit en 1964.

Le succès du Nutella a rapidement dépassé la seule Italie : il se vend aujourd’hui, par année, 275 000 tonnes de Nutella dans jusqu’à 75 pays.

L’on se rend compte que le Nutella est produit dans plusieurs contrées et que ses composantes proviennent de différents pays. Les noisettes sont cueillies en Turquie, le sucre vient du Brésil, le chocolat du Nigéria, l’huile de Palme de Malaisie et la vanille de Chine.

Italien, le Nutella? Si, ma è piu difficile quanto si posa immaginare (oui, mais c’est plus difficile qu’on peut l’imaginer) !

Capture d’écran 2013-12-12 à 11.22.07

1 commentaire
Les commentaires sont fermés.