Le courriel du cœur

Le courtier français Fabrice Tourre, vice-président de Goldman Sachs, est aujourd’hui accusé de fraude par les autorités boursières des États-Unis pour son rôle central dans la crise des prêts hypothécaires américains. Voici quelques extraits de courriels envoyés par « Fabulous Fab », comme il se surnommait lui-même, à sa petite amie en 2007.

Le courtier français Fabrice Tourre, vice-président de Goldman Sachs, est aujour
Photo : Susan Walsh / AP/PC

« Quand je pense que c’est un peu moi qui ai participé à la création de ce produit (qui, soit dit en passant, est un pur produit de masturbation intellectuelle, le genre de truc que tu inventes en te disant : et si on créait un « machin » qui ne sert absolument à rien, qui est complètement conceptuel et hautement théorique et que personne ne sait « pricer » ?), ça fait mal au cœur de voir que ça implose en vol… C’est un peu comme Frankenstein se retournant contre son inventeur ;).  »

« Je suis maintenant un « dinosaure » dans ce business (la durée moyenne d’un employé dans ma boîte, c’est à peu près deux, trois ans), les gens me demandent plein de conseils de carrière […]. J’ai l’impression de radoter tout juste après mon 28e anniv !!! Ben, encore deux ans de boulot et c’est décidé, je prends ma retraite.  »

« De toute manière, je ne me sens pas trop coupable, le véritable but de mon boulot est de rendre les marchés de capitaux plus efficaces et de fournir en bout de chaîne au consom­mateur américain des moyens plus efficaces pour emprunter et se financer, donc mon boulot est empreint de modestie, de noblesse et d’éthique ; dingue comme je suis bon pour me convaincre moi-même ! »

Les plus populaires