Le flou grandissant entre vie privée et vie professionnelle des voyageurs

Une réalité qu’on attribue essentiellement à l’omniprésence des téléphones multifonction, tablettes numériques et autres ordinateurs portables.

Un récent sondage mené par IPSOS pour le compte des hôtels Pullman indique la présence d’un flou de plus en plus présent entre vie privée et vie professionnelle chez les voyageurs internationaux qui se déplacent régulièrement par affaires ou pour leur travail. Une réalité qu’on attribue essentiellement à l’omniprésence des téléphones multifonction, tablettes numériques et autres ordinateurs portables.

Ainsi, parmi les 2252 voyageurs assidus, provenant de sept pays, qui furent interrogés pour les fins de ce sondage, il appert que:

-43 % emportent toujours avec eux l’un ou l’autre de ces appareils électroniques portables, lorsqu’ils partent en vacances ou qu’ils voyagent pour le plaisir;

-89 % estiment que ces appareils leur permettent non seulement de gérer leurs déplacements d’affaires, mais aussi de garder le contact avec leurs proches;

-79 % d’entre eux apprécient cette nouvelle façon d’organiser leur vie privée et leur vie professionnelle;

-Même si la plupart des voyageurs assidus reconnaissent les impacts négatifs de ce chevauchement entre vie privée et vie professionnelle, 83 % d’entre eux croient que le fait de posséder un appareil électronique leur permet de travailler plus librement et d’améliorer la façon dont ils gèrent leurs responsabilités;

-73 % des répondants utilisent leurs appareils électroniques à des fins personnelles durant les heures de bureau, et 80 % trouvent cette situations normale, mais 50 % d’entre eux sont cependant pris de remords lorsqu’ils ne peuvent consacrer à leurs proches le temps passé à utiliser leurs gadgets;

-43 % des répondants avouent travailler grâce à leur appareil électronique avant d’arriver au bureau;

-18 % des personnes interrogées lisent ou envoient des courriels professionnels dans le cadre de leur vie privée, et 18 % font de même lorsqu’ils sont à table en famille ou avec leurs amis;

-mais 69 % d’entre eux (et 85 % des Chinois interrogés) planifient leurs week-ends ou leurs vacances durant les heures de bureau.

La perception des voyageurs face aux appareils électroniques, de même que l’utilisation de ceux-ci, varie d’ailleurs selon les pays. En France, 59 % des répondants les voient davantage comme une source de stress, et tant les Français que les Allemands rechignent à confondre de la sorte vie professionnelle et vie privée.

Au contraire, Chinois et Brésiliens – qui figurent parmi les voyageurs les plus branchés – n’y voient pas d’inconvénient et considèrent même que ces appareils les aident dans le développement de leur carrière.

Enfin, près de la moitié des Français et des Chinois se sentent à l’aise d’utiliser les appareils électroniques fournis par leur employeur à des fins personnelles, «parce que leur travail a un impact sur leur vie privée».

En moyenne, un tiers des répondants – tous pays confondus – passent 30 minutes par jour à utiliser ces mêmes appareils à des fins privées, parce qu’ils estiment que c’est leur «pause-café»…

Trouvé via Skift.

Pour consulter les résultats (en anglais) du sondage, c’est par ici.

Pour me suivre sur Twitter, cliquez ici.

Laisser un commentaire