Le français : la nouvelle langue des affaires ?

C’est ce que prétend une étude de la banque d’investissement française Natixis. On prévoit même qu’en 2050, le français sera la langue la plus parlée sur le globe !

Blogue EconomieDans les milieux d’affaires, il est très «in», depuis quelques années, de dire qu’on apprend le mandarin pour négocier avec la Chine, la prochaine superpuissance.

Mais si l’on se trompait ? Et si la véritable langue du futur était… le français ?

C’est ce que prétend une étude de la banque d’investissement française Natixis reprise par Forbes.

Selon l’étude, le français progresse à l’échelle mondiale, alors que les autres langues stagnent ou sont en recul. On prévoit même qu’en 2050, le français sera la langue la plus parlée sur le globe !

Dans une quarantaine d’années, donc, 750 millions de personnes parleront français, soit 8 % de la population mondiale, devant l’anglais (5 %) et l’espagnol (7 %). Et alors que le mandarin reculera (de 10 % de la population en 2010 à 8 % en 2050), le français progressera (de 3 % en 2010 à 8 % en 2050). Cette progression s’explique par la forte croissance démographique en Afrique subsaharienne.

Toutefois, mieux vaut prendre ces données avec des «baguettes», puisque Natixis a considéré comme francophones tous les habitants des pays où le français est une langue officielle. Chose qui n’est assurément pas le cas aujourd’hui, et qui ne le sera probablement pas plus en 2050. Surtout que les Chinois — de plus en en plus présents sur le continent africain — tentent aussi de convertir ses habitants au mandarin.

Aujourd’hui, quelque 220 millions de personnes réparties sur plus de 75 pays et territoires parlent la langue de Molière, selon l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) — ce qui fait du français la quatrième langue internationale.

* * *

À propos de Kathy Noël

Kathy Noël est journaliste, chroniqueuse et blogueuse à L’actualité. Journaliste économique depuis près de 15 ans, elle a auparavant travaillé au journal Les Affaires et au magazine Commerce, où elle a occupé le poste de rédactrice en chef adjointe de 2002 à 2009. On peut la suivre sur Twitter : @kathy_noel.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

1 commentaire
Les commentaires sont fermés.

Les politiques de « laïcité » à la sauce républicaine française rebutent les immigrants venus des pays du Maghreb, et ces mêmes pays sont présentement enclins à imposer l’arabe comme seule langue officielle, tout en acceptant de plus en plus l’anglais comme « lingua franca ». Les pays d’Afrique noire, fatigués de subir l’impérieuse politique « africaine » de l’Élysée, font graduellement entrer l’anglais dans les écoles.
Le français, en Afrique, est encore réservé aux élites. Si celles-ci, de même que leur « guide » hexagonal aux points de vue politique et culturel, la France, continuent de refuser le multiculturalisme et s’entêtent à vouloir tout penser, raisonner, créer, ordonner à partir de Paris ou de la Rive gauche, c’en est fait du français comme langue de communication internationale. Voyez le peu de présence des haïtiens, africains, levantins, québécois, belges dans la littérature française!
Il faut que la France s’ouvre au multiculturalisme, comme les anglo-saxons ont su le faire. L’anglais est devenu un ciment entre différentes cultures. Le français de France est encore et toujours un outil d’intégration ou de contrôle social.