Le match de fiston dans son salon

Leaders de la croissance 2020 : Grâce à LiveBarn, on peut regarder en ligne les parties disputées dans plus de 1 300 centres sportifs au Canada et aux États-Unis.

Farrel Miller (illustration : Pauline Stive / L'actualité)

Présenté parLogo partenaire

LiveBarn

Plateforme de diffusion en continu pour le sport amateur
Croissance 1 283 %
Chiffre d’affaires entre 5 et 10 millions
Employés 14
Siège social Montréal

En 2014, Farrel Miller en avait assez de rater les matchs de hockey de ses fils lorsqu’il était à l’extérieur de Montréal. Cet entrepreneur, qui a longtemps dirigé un diffuseur de webtélé, a trouvé une solution : fonder une entreprise, LiveBarn, pour présenter les parties en ligne.

Six ans plus tard, les caméras autonomes de LiveBarn sont installées dans plus de 1 300 centres sportifs au Canada et aux États-Unis. Elles suivent l’action sans intervention humaine grâce à un logiciel de reconnaissance d’images, et les affrontements de hockey, de soccer, de baseball et de basketball sont diffusés en direct, puis offerts pendant 30 jours sur la plateforme de l’entreprise. « C’est comme Netflix, mais pour le sport amateur », illustre le PDG.

Convaincre les gestionnaires d’installations sportives d’accueillir une caméra de LiveBarn n’est pas très difficile : c’est gratuit, et le propriétaire des lieux touche une partie des revenus d’abonnement. Ceux-ci proviennent de parents et de grands-parents qui, comme Farrel Miller, ne veulent pas manquer de matchs, mais aussi d’entraîneurs qui souhaitent décortiquer la stratégie de l’équipe adverse ainsi que d’athlètes qui désirent publier des extraits de leurs prouesses sur les réseaux sociaux.

Avant la COVID-19, LiveBarn comptait des dizaines de milliers d’abonnés. Ce nombre s’est effondré avec l’interruption des rencontres sportives, mais depuis juillet, les chiffres remontent. L’entreprise est aussi inondée de demandes pour installer sa caméra dans les centres sportifs afin de permettre au public de voir les matchs… sans risque de contagion. 

Laisser un commentaire
Les plus populaires