Les entrepreneurs québécois sont-ils des cancres de la gestion financière ?

Le nombre de faillites au Québec a baissé de plus de la moitié depuis 1996, mais la province reste toutefois la championne canadienne du dépôt de bilan par les entreprises, selon une étude de Desjardins.

Le nombre de faillites au Québec a baissé de plus de la moitié depuis 1996, une année record pendant laquelle 5 399 entreprises ont déposé leur bilan. En 2013, 1 591 entreprises se sont retrouvées dans cette situation.

faillites_par_secteur

Comment expliquer la diminution ? Les changements apportés en 1992 et en 1997 à la Loi canadienne sur la faillite et l’insolvabilité, qui permet à une entreprise de se mettre à l’abri de ses créanciers le temps de restructurer ses activités, en expliquent une bonne partie.
Blogue Economie

Malgré cette diminution, le Québec reste toutefois le champion du dépôt de bilan parmi toutes les provinces canadiennes. En 2013, des 3 187 entreprises qui ont déclaré faillite, 50 % étaient établies au Québec, 30 % en Ontario, 6 % en Colombie-Britannique et 4 % en Alberta, puis le reste était réparti entre les sept autres provinces et territoires.

L’étude conclut que près de la moitié des faillites d’entreprises canadiennes seraient principalement attribuables à des facteurs internes et non au contexte économique. Ce ne sont donc pas les récessions ou la faible croissance économique qui sont en cause, selon Desjardins. D’ailleurs, la dernière crise de 2008-2009 n’a pas eu de conséquences catastrophiques sur le nombre de faillites. Les faillites s’expliquent surtout par le manque de connaissances en gestion des entrepreneurs.

Les carences en gestion financière ressortent parmi les plus importants facteurs en causes. Le Québec serait-il un cancre de la gestion financière ? La bonne nouvelle est que si le nombre de faillites diminue, c’est sans doute que la situation s’améliore aussi de ce côté…

* * *

À propos de Kathy Noël

Kathy Noël est chroniqueuse et blogueuse à L’actualité. Journaliste économique depuis près de 15 ans, elle a auparavant travaillé au journal Les Affaires et au magazine Commerce, où elle a occupé le poste de rédactrice en chef adjointe de 2002 à 2009. On peut la suivre sur Twitter : @kathy_noel.