Le propriétaire idéal pour le Canadien

Leur nom ne paraît jamais dans la liste des groupes ou individus susceptibles d’être intéressés par l’achat du Canadien. Jamais, pas un mot à leur sujet. Pourtant la famille Molson m’apparaît comme l’acheteur le plus naturel et le plus compétent pour assurer la tradition des Glorieux.

Car cette tradition, c’est un peu la leur. Le Canadien a appartenu à la famille Molson ou à la brasserie pendant 37 ans et la brasserie Molson Coors en détient toujours près de 20 % des actions. De plus, la marque de bière est le commanditaire de la diffusion des parties du Tricolore depuis 52 ans.

Bien sûr, la brasserie n’est pas intéressée à redevenir propriétaire de l’équipe. Mais la famille, elle ? Lors de la vente du Canadien, la brasserie Molson était en plein bouleversement. Il fallait recentrer l’entreprise sur la bière et une aventure non réussie au Brésil saignait ses comptes. Mais depuis la fusion avec Coors en 2004, la situation s’est redressée et la fortune de la famille considérablement appréciée. Ajoutons à cela, qu’il ne faudrait que 30 % et des poussières des actions à la famille pour devenir propriétaire majoritaire du Canadien, compte tenu des 20 % détenus par la brasserie. Voilà pourquoi il ne faudrait pas exclure un consortium de plusieurs gens d’affaires ayant à leur tête les Molson.

« Montréal, la bière et le hockey, voilà qui nous sommes » me disait Eric Molson, le printemps dernier. La famille est établie à Montréal depuis 225 ans et la brasserie existe depuis 223 ans, ce qui en fait l’une des plus vieilles sociétés encore actives au pays. Ce sont des francophiles. Non seulement ils tiennent à parler français en public, mais Eric Molson avait tenu à ce que ses deux aînés étudient en français à Toronto, lorsqu’il avait été appelé à développer le marché ontarien. Et alors que les anglophones quittaient le Québec à la pelletée en 1976 après la victoire du Parti québécois, Eric Molson se faisait un devoir de revenir au Québec.

Le pot

Au nouveau ministre des Finances, Raymond Bachand. Depuis cinq mois, son gouvernement nous répète qu’il ne s’est pas immiscé et qu’il ne s’immiscera pas dans les affaires de la Caisse de dépôt. Or le ministre était tout fier cette semaine de nous dire que la Caisse donnera un coup de main aux éventuels acheteurs québécois de l’équipe. Je trouve la déclaration encore plus stupide car elle lance un message clair à George Gillett : hausser votre prix car le prochain acheteur sera appuyé par l’État.

Les fleurs

À ma collègue Sophie Cousineau de La Presse qui fait remarquer ce matin que les propriétaires américains des Alouettes et du Canadien ont très bien fait leur travail et qu’on ne peut pas en dire autant des propriétaires 100 % Québécois pure laine des Nordiques et des Expos. Il faut donc cesser de pousser des cris d’indignation à la seule pensée qu’un investisseur non Québécois hérite du Canadien.

Laisser un commentaire

Québécor est le candidat parfait pour acheter le CH pour plusieurs raisons dont la première qu’il est diffuseur et que le Centre Bell est un amphithéatre idéal pour les shows que produiraient Québécor.Pourquoi une entreprise francophone ne serait elle pas capable de faire un succès de cette lucrative institution nationale. De quoi se mèle t-elle cette Sophie Cousineau? Power Corp est sur les rangs parait-il.

<p>Bien évidemment que Molson est s’il le veut devenir à nouveau majoritaire. N’est-ce pas que Molson a eu dans le passé une équipe respectable.<br />
Et ces Molson étaient intéressés. À toutes les parties ces gens encourageaient leur équipe assis derrière le banc du CH.<br />

Moi je rigolerais si le Canadien était acheté par des chinois. Quel coloré débat en perspective 😉

@Ulysse
S.Cousineau ne dit pas que des francophones ne seraient pas capables de gerer l’equipe. Ce qu’elle dit c’est que rien ne justifie la nationalisme primaire et chauvin dont fait preuve les Rejean Tremblay et autres colores sans dessins.

L’appartenance ethnique ne devrait en aucun cas etre vu comme un critere. Quand bien meme un Quebecois d’origine Maghrebine ou Asiatique se ferait acquereur, les fiers devots du nationalisme d’amour au Quebec s’eleveront et auront meme une larme a l’oeil.

Et comme on est pas capable d’argumenter, on diffame, on attaque et sous-tend la conspiration.

À bien y penser, le club de hockey Canadien est devenu une illusion identitaire.

Le propriétaire de ce défouloir collectif n’a aucune importance.

Tant que les Québécois préféreront vivre par héros interposés, quelle importance a la nationalité de celui qui les fait rêver qu’ils sont quelqu’un ?

@Adnane

La famille Saputo fait de l’excellent travail avec l’Impact de Montréal et je suis convaincu qu’elle ferait de l’excellent travail avec le CH.

Mais contrairement à George Gillett, les Saputo comprennent la dynamique nationaliste du Québec. Les Molson comprennent également cette dynamique. Comme Bronfman, l’ancien propriétaire des Expos de Montréal. Mais pas Gillett.

Il est très sympa, Georgie Boy Gillett. Pierre Boivin l’est aussi. Et Gainey. Mais on n’en sortira pas: des joueurs qui passent l’été au Québec risquent de se défoncer davantage, au sein du CH, qu’un autre qui s’en retourne à Saskatoon ou à Prague.

Maxime Lapierre et Guillaume Latendresse ne sont pas les plus talentueux, mais ils ont fourni un rendement supérieur à ce à quoi le talent seul pouvait laisser deviner. C’est ce facteur qui a amené à Montréal ses 10 derniers championnats (Coupe Stanley).

À Dallas ou à Colombus, ce facteur ne joue pas. Mais puisqu’il peut jouer à Montréal, pourquoi ne pas s’en prévaloir?

Ce n’est pas une opinion nationaliste que j’exprime; je constate, tout simplement, que tel que construit actuellement, le Canadien de Montréal ne profite pas suffisamment de cette prime que lui vaudrait une plus grande présence québécoise au sein de l’équipe.

@Pierre Duhamel

Sur les ondes de RDS, Molson est un commanditaire. Mais c’est Labatt qui commandite les matchs diffusés au Québec par la CBC…

Vous affirmez qu’avec 31%, la famille Molson contrôlerait l’actionnariat du club, compte tenu des 20% qui appartiennent déjà à la Brasserie. Heu… Ce n’est plus la Brasserie Molson de Montréal qui détient ce bloc d’actions: c’est une compagnie dont le siège social est à Denver et dont les Molson ne détiennent pas le contrôle…

Cela dit, si la famille est intéressée, elle part sans doute avec quelques longueurs d’avance auprès de ces gens du Colorado qui détiennent plus de 90% des actions du Club.

Est-ce que les Yankees de NY appartiennent à un Mexicain?

Est-ce que l’OM de Marseille appartient à des Arabes?

Est-ce que la Juve de Turin appartient à des Russes?

Est-ce que les Dodgers de Tokyo appartiennent à des Américains?

Le CH c’est le coeur de notre identité sportive. C’est un siècle d’histoire. C’est le premier sport où l’on a brillé. C’est une équipe mise sur pied parce qu’on n’avait pas notre place chez les Maroons. Pendant des générations, le bleu-blanc-rouge s’était nos seules victoires contre les Anglais.

Gillett l’a acheté pour des peanuts (35 millions!) avec l’argent de notre bas de laine. Une honte! Une véritable honte. On lui a même donné la shop avec! Une double honte. Et là, faudrait pas que des Québécois se reprennent sous prétexte que ca va enrichir le Père Gillett?

C’est vrai Gillett en a fait une entreprise très rentable. A 9,50$ la broue, l’argent rentre à la tonne! Il mérite d’encaisser de beaux profits. Sauf que niveau hockey c’est pas fort, vraiment pas fort. Ce sera la seule décennie de son histoire où l’équipe ne gagnera pas la Coupe! Seule fois en 100 ans

Et niveau identité, c’est la catastrophe. Le coach-dg baragouine le français, le capitaine depuis 10 ans ne veut rien rien savoir, les joueurs québécois sont largement minoritaires et sans valeur (sauf Tanguay). On s’est débarassé de Théo et de Ribeoro qui avaient le CH collé sur le coeur, sous prétexte qu’ils fêtaient trop, pour les remplacer par des Biélos toujours sur le party!

Faut rapatrier le CH

PS: L’Écosse vient de gagner la Coupe du monde de Curling. Personne ne s’en étonne. Personne ne s’étonne qu’un pays qui n’existe pas ait son équipe nationale et vienne battre le Canada chez lui alors que le Québec, qui a inventé le hockey, n’a toujours pas son équipe nationale!

@ Papi Noel
Manchester United appartient a un Americain, Manchester City a un consortium du Moyen-Orient, Liverpool a un Americain, Chelsea a un Russe, West Ham a un Norvegien, Porthsmouth a un Russe, Sunderland a un Irlandais, Fulham a un Egyptien d’origine et Aston Villa a un Americain.

Arsenal qui fait les demi-finales de la coupes d’Europe a chaque annee se trouve avec des joueurs a majorite Francais et Africains, meme chose avec les Manchester et compagnie. L’arret Bosman de toute maniere ne permettra pas de limiter les quotas de joueurs qui ne sont pas Anglais. On parle aussi de droit de l’homme ici.

Le pays qui a invente le football ne s’en porte que mieux et 3 clubs sur 4 risquent de faire les demi-finale de la Ligue des Champions pour une deuxieme annee de suite.

@ Warren Peace
Je ne m’oppose pas a l’achat du club par des francophones de souches tisses serres, je m’oppose a ceux qui disent que seul un francophone de souche tisse serre devrait etre au commande.
Et je ne comprend pas votre reponse, puisque je ne dis rien sur les joueurs. Par contre ce que je sais c’est qu’a Barcelone un Johan Cruyff est devenu le chouchou des socios, que presentement un Belge qui a bien bourlingue, Eric Gerets fait le bonheur des Marseillais. Se tuer pour le maillot c’est aussi etre un professionel et nul doute qu’un mec comme Gainey s’est tue lorsqu’il joue pour le Canadien, et on voit aujourd’hui comment il est recompense. Des ingrats qui n’ont pas une once de culture se plaigne qu’un gentlemen de ce type veuille eliminer les francophones (Tremblay de laPResse).

Bref vous savez tres bien de quel nationalisme je parle. Vous le voyez et ne l’aimez pas non plus. La difference entre vous et moi, c’est que moi je le trouve omnipresent, et vous, vous le minimisez.

@ Papi Xenophopho

rapatrier == Ramener une personne dans son pays

Ce n’est pas le Canadien de Tizi Ouzou, mais le Canadien de Montreal, il n’y a rien a rapatrie. Quoique j’en deporterai bien un ou deux comme vous.

Pas vrai. En Espagne la plus grande equipe du Barca a ete dirige par un Hollandais avec des joueurs de tous les coins du monde. Meme chose avec le grand Milan des annees 80-90 qui ont permis au premier joueur Africain de gagner le Ballon d’Or : George Weah. Ca n’existe pas des equipes a 80% ritales comme vous vous l’entendez, ils trouvent les moyens de donner un passeport italiens ou europeens s’ils trouvent un oncle de la 8ieme generation qui a bu du vin en Toscane. Regardez Camoranesi par example de la Juventus.

Grygera, Zebina, Camoranesi, Manninger, Amauri, Trezeguet, Mellberg, knezevic, Poulsen, Sissoko, Tiago, Salihamidzic, Nedved, Ekdal. Ca fait plus de 50% de l’equipe qui a la mauvaise race pour Papi Noel qui n’en finit plus de deblaterer ses insanites.

Finalement l’identité, l’appartenance et se serrer les coudes au Québec est TRÈS important pour Adnane.

Oui c’est très important et surtout au Québec. Oui Adnane lutte par tout les moyens pour que la solidarité échoue au Québec quitte a traiter les Québécois de fascistes et en déblatérant tout ce qu’il peut trouver à leur sujet.

L’identité que se donnent les Québécois est l’ennemi juré de Adnane.

Dire qu’on dit que le Québec n’a pas d’ennemis.

@Adnane #8

Si j’ai abordé, dans mon commentaire précédent (#6), le sujet de l’identité ethnique des joueurs, c’est que le Québec, en Amérique du Nord, se trouve dans une situation particulière.

Le Canadien de Montréal était, à l’origine, une équipe francophone, dont le public était francophone. Les anglophones s’identifiaient plutôt aux Maroons de Montréal. Entre eux, les québécois francophones se qualifiaient à l’origine de canadiens; les autres, c’étaient les « anglais ».

Je ne me prononce pas ici. J’affirme simplement que le public québécois s’identifie plus facilement aux québécois francophones. J’affirme que les joueurs québécois – francophones ou anglophones, qui vivent au Québec 12 mois par année, se sentent davantage fouettés par cette foule qu’ils devront affronter au dépanneur, au Supermarché ou sur les terrains de golf, et dont ils sentiront le regard courroucé si eux, les joueurs, ne se défoncent pas.

Et ce que je dis, c’est qu’une administration elle-même issue de ce milieu comprendra plus facilement cette dynamique qui fait que, à talent égal, le joueur d’ici en donnera davantage, et que, à rendement égal, le public d’ici adulera davantage le joueur d’ici.

Pour un Américain du Colorado (lire: George Gillett), ce n’est pas nécessairement facile à comprendre.

Gillett a bien géré. Mais je serais porté à lui préférer un type comme Serge Savard, qui a vécu dans ce vestiaire et qui sentait battre le coeur des partisans.

Ontarien et anglophone, Gainey a vécu à Montréal, il cause en français, et il s’est lui-même défoncé pour cette équipe. Mais je ne crois pas qu’il ait saisi cette dynamique.

S’il l’avait bien saisie, il aurait fait proposé des contrats à des juniors de 20 ans – Yannick Riendeau, par exemple, dont j’ai suivi la carrière junior. Ces joueurs, qui n’ont pas été repêchés, sont disponibles pour qui en veut bien. Ils évoluent au Québec, et le Canadien de Montréal s’en désintéresse. Ils ne coûtent rien, ou presque. Si Serge Savard, ou la famille Molson, ou tout autre québécois était propriétaire du club, c’est Montréal qui aurait approché ces joueurs qui ont connu une carrière junior florissante au Québec et que les partisans veulent applaudir.

Encore une fois, Adnane, je n’exprime ici aucune opinion. Je constate…

PS: Merci de vous souvenir de ce nationalisme « ouvert » qui est mien.

PPS: Votre commentaire #10. Techniquement, vous avez raison, mais j’ai compris ce que Jacques Noël veut dire. Par rapatrier le CH, il veut dire: rendre l’arbre à ses racines. Amarrer le navire à son port d’origine. Rendre la propriété de ce symbole du Québec à des Québécois.

Adnane, Maurice Richard est, dans certains milieux nationalistes, reconnu comme le symbole de la résistance du Québec. Ou encore comme le précurseur de la Révolution tranquille. Ça coule dans nos veines, ce sentiment-là. Pas dans les veines de George Gillett.

Encore une fois, je ne porte pas ici de jugement. Je constate.

PPPS: Pour les clubs de foot, vous avez raison. Mais Jacques Noël a raison d’affirmer ou sous-entendre que le jour où les New-York Yankees seront vendus à un Chinois ou à un Saoudien, les partisans ne l’accepteront pas. Comme les Canadiens de Montréal, les Yanks ont valeur de symbole identitaire. Leur nom le confirme. Mais les Calgary Flames au hockey, ou les Cleveland Indians, au baseball, pourraient être cédés à des intérêts étrangers sans que cela puisse causer la même commotion!

@tidan

quand je vivais en Italie dans les années 80, les Clubs avaient droit à deux étrangers seulement. On allait chercher des superstars, genre Platini à Turin ou Maradona à Naples (pour son arrivée on avait même inventé une pizza Maradona!)
Puis on est monté à trois.

Le proprio des Red Sox s’appelle John Henry. C’est pas demain la veille que ca être un Arabe! Idem pour les Yankees. Y’a des biens du patrimoine que les Ricains ne vendront jamais.

——-
@WP
Qu’est-ce que tu veux? Tidane ne connait pas notre histoire et il n’a pas de racines. Alors il crache sur ceux qui en ont. C’est la grande idéologie de la citoyenneté à Trudeau.

@ Papi Noel

Tes deux premiers commentaires dans le numero 15 ne changes rien a ce que j’ai dit precedement. Tu ne sais pas lire et il y a en effet plus de 50% de l’effectif de la Juventus, du Milan AC, de l’Inter de Milan, l’AS Rome, la SS Lazio compte plus de 50% de joueur etranger. C’est sans compter les naturalise italiens par 24ieme descendance. Je prend un club comme Brescia, un club de bas de tableau il compte aussi plus de 30% d’etranger. Et c’est le championnat d’Italie.

De toute maniere ca ne sert a rien de discuter avec toi, t’es tellement obsede que tu n’as plus aucun controle. Ce n’ai pas la premiere fois que tu te fait censurer parce que t’es pas capable de respecter les toutes petites regles d’ethique du blogue.

@ WP
Vous ne m’apprenez rien cher Monsieur. Moi je vais vous apprendre quelque chose. Le Canadien de Montreal aujourd’hui c’est pas que les francophone de souche tisses serres comme Papi Noel. La derniere fois que je suis alle voir un match c’etait avec un ami a moi originaire du Rwanda. J’y ai croise la moitie de ma classe de secondaire 5, une bande d’arabe belliqueux comme aime si bien le dire Papi Noel, arborant les couleurs des Canadiens et criant et hurlant plus fort que tout le monde. J’en ai vu de toute les couleurs, a l’image de Montreal, la ville multiculturelle que j’aime. Autre temps autre moeurs. Il faut grandir chers amis nationalistes. Le Canadien de Montreal ne vous appartient pas. Il appartient a chaque fan, comme le Quebec appartient a chacun de ses enfants. Et j’en ai que faire des soubresauts des racistes comme Noel je vais m’affirmer et je revendique cette heritage comme etant le mien et personne ne vas me rejeter parce que je ne suis pas nee a Saint-Clin-Clin et que je ne suporte pas l’ideologie nationaliste majoritaire. Je la connais votre histoire et je la comprend. Mais on est 2009 et j’ai pas a la supportez et ca ne fait pas de moi un citoyen de deuxieme zone. Reveillez-vous.

Concernant Riendau, je parie un petit deux que Timmins l’a suivi, et qu’il avait une fiche bien documente sur le bonhomme. A la fin, il decide de ne pas le faire signer, je peux comprendre la deception de certains. Mais je ne supporterai pas les propos anglophobes et franchement ridicule que j’entend sur Gainey ou sur les proprietaires non francophones-de-souches-tisses-serres-. C’est ces propos que vous devriez combattre. Ces propos sont bien plus dangeureux que n’importe quel martiens a la tete du Canadien.

@ YFN et Papi Noel
Vous voulez donnez des lecons d’integrations aux immigrants mais vous devriez commencez par etre capable de respecter les regles de bonne conduite de ce blogue. Vous avez ete censurer a plus d’une reprise mais vous ne comprenez pas. Entre l’immigrant qui respecte chaque loi de sa societe d’accueil et vous je vous laisse deviner qui est le paria sans respect ni regret.

@tidane

L’AC de Milan appartient à Berlusconi et est dirigé par Carlo Ancelotti, une ancienne vedette du club. Ils ne demanderaient jamais à un Allemand! La moitié des joueurs sont des Italiens

L’AS de Rome est dirigé par Luciano Spalletti et appartient à Rosella Sensi. La moitié des joueurs sont italiens

L’entraineur de la Juve est Claudio Ranieri et le président Giovanni Cobolli Gigli

Bref, les Italiens ne sont pas des colonisés

—–
« Le Canadien de Montréal ne vous appartient pas ». Voilà le mépris des Québécois. Voilà la méconnaissance totale de notre histoire et de tous ses glorieux combats.
Le surnom de l’équipe, c’est les HABS! Pour habitants (du pays!). Canadien c’était notre nom avant que les Anglais nous le volent. Le bleu-blanc-rouge c’était les couleurs de nos ancêtres. La Sainte-Flanelle c’est le lien affectif et la vénération qu’on lui porte.

@ Noel

T’es dure de comprenure alors lit ton commentaire 19 et relit les precedent. Tu te contredis.

Et pour ton info, le precedent entraineur de la Juve etait francais, Didier Deschamps, celui de l’AS Rome il y a de cela quelque annees etait Allemand, Voller si je ne me trompe pas. Ils ont meme eu un coach Albanais dans les annees 50 et un anglais dans les annees 30 et ce n’est pas des cas uniques. Le coach du Milan AC avant Ancelotti etait Turc Fatih Terim. Ils ont aussi eu leur part de coach argentin, anglais et suedois. Meme la tres nationaliste Italie ne souffre pas des meme troubles que toi.

Tu ne peux pas t’approprier l’histoire a toi tout seule Papi. On est en 2009 et Montreal n’est plus ce qu’elle etait. Que des gens de differentes culture se reconnaissent dans le Canadien de Montreal ca fait pas ton affaire. Mais tu ne manqueras jamais une occasion de nous dire qu’on est pas integre.

« Que des gens de differentes culture se reconnaissent dans le Canadien de Montreal… » (Adnane)

Mon Oeil la reconnaissance! Ils s’en foutent.

En voilà un qui ne connais pas les Québécois mais qui prétend tout connaître de leur histoire, alors qu’Il ne sait même pas que sa prend des accents pour écrire en Français.

Ce personnage vient nous faire des leçons de respect.

@Adnane

Je sais que ce ne sont pas tous les partisans de la « Sainte flanelle » qui sont des « pure-laine ». Et je m’en réjouis.

Je ne nie pas les informations que vous colportez sur les clubs de foot anglais ou italiens. Je ne ne pas davantage votre connaissance de l’Histoire du Québec. Je crois cependant, ceci dit avec respect, qu’il ne suffit pas de connaître l’Histoire d’un peuple pour en saisir l’âme.

L’humiliation des franco-québécois, pour vous, c’est de l’Histoire. Pour moi, c’est du vécu.

L’exemple du foot européen ne peut PAS être transposé chez nous. Il y a, en Europe, 90 millions de germanophones, 65 millions de francophones, 65 millions d’anglophones, 60 millions d’italophones, 120 millions de russophones… Il y a des langues très minoritaires, comme le grec ou le tchèque, mais l’Europe n’appartient à aucun groupe linguistique dominant, bien que l’anglais y est la langue de communication la plus répandue.

En Amérique du Nord, non seulement le français est-il minoritaire, mais l’anglais domine outrageusement. Le français recule chez les francophones hors-Québec, tant au niveau qualitatif que quantitatif. Il recule également à Montréal, soit-disant deuxième ville française du monde, après Paris.

Voilà de quoi entretenir une réaction viscérale. Que je comprends, mais dont je ne considère pas toutes les manifestations comme étant acceptables – et je pense ici à certains sentiments xénophobes.

La Sainte Flanelle fait maintenant vibrer le coeur de jeunes québécois d’origine maghrébine ou congolaise. C’est bien. Mais, ne vous en déplaise, cette Sainte Flanelle constitue pour nous, francophones de souche, un symbole, un lieu de ralliement identitaire.

Voilà pourquoi Jacques Noël ou Yvon Fleurent s’expriment avec leurs tripes, quand il s’agit du CH. Voilà pourquoi, comme moi d’ailleurs, ils s’étonnent (c’est un euphémisme!) du fait que les recruteurs du CH lèvent le nez sur le talent québécois. Certes, ni Mario Lemieux ni Vincent Lecavalier n’étaient disponibles quand le Canadien a pu faire sa première sélection. Mais les recruteurs du CH ont connu leur période « boeuf de l’Ouest » (Doug Wickenheizer, Brent Bilodeau) et ils n’ont d’yeux, maintenant, que pour les Universités américaines et l’Europe. Que Jacques Noël en ressente un certain agacement, cela semble vous échapper. Mais cet agacement, je le partage.

Cette philosophie de repêchage serait-elle différente si les propriétaires avaient pour nom Cadieux, Dionne ou Laramée, élevés à St-Colomban ou à Trois-Rivières? Je le crois.

@ WP

Ok. A mon tour. Le premier a nous donner l’exemple des equipes professionnelles et a vouloir nous faire croire que tout le monde se comporte en frileux nationaliste c’est Noel. Il a colporte une fausse information dans sa propagande pourrie et simpliste et je l’ai attaque dessus. Je comprend que la situation est differente en Europe mais c’est Papi Noel qui ne verifie pas ses infos et qui voit tout le monde a son image. Tant qu’a moi, la notion de race, aussi rafistoler et « ouverte » que vous voulez la voir, je prefererai disparaitre que de tomber dans la xenophobie ou le racisme. Ils deversent leur fiel sur les immigrants a chaques occasions et quand bien meme vous appelez ca une expression des tripes, moi j’appelle ca une expression de la plus sourde ignorance.

L’humiliation des franco-canadiens n’est pas pour moi de l’histoire, loin de la. Ce que je ne supporte pas c’est la victimisation permanente et la tombee fascisante et demagogue de ceux qui veulent faire des gains politiques sur le dos des minorites. Mes parents sont originaires d’un pays ayant vecu le colonialisme sauvage, ils n’ont pas le discours de victime que Papi Noel tient. Ils ont vu les assassinats et ont vecu les discriminations et la souffrance je la comprend, mais jamais il ne tombe dans les discours xenophobes envers les Francais ou tout autre individu. Des victimes a la Papi Noel dans le pays d’orgine de mes parents il y en a, et je les attaque avec la meme intensite car pour moi la xenophobie et le racisme c’ets tolerance zero.

Encore une fois je n’ai pas de probleme avec le fait que la Sainte-Flanelle soit un element de fierte identitaire. Ce que je deplore c’est le racisme et l’exclusion qui trouve une forme d’expression dans l’appartenance ethnique a laquelle vous vous referez. Ce qui a ete a une epoque une source de courage ne devrait servir qujourd’hui comme moyen d’expression d’un des maux de notre societe.

Concernant ce que vous dites sur les recruteurs qui n’ont de yeux que pour les Universites Americaines, il y a aussi 29 autres equipes qui font la meme chose. Il doit y avoir une bonne raison a cela. Il n’y a pas que les qualites physiques et le talent qui compte. C’est gens-la sont des pros, ils font des tests de personnalite et des tests psychologiques. Je vais donc me repeter, que l’on veuille des francophones de souches avec le Canadien de Montreal est comprehensible et justifiable, mais tomber dans le racisme non. C’est tout ce que je dis. Et si pour vous cela denote un manque de sensibilite envers les quebecois de souche francais tricote serre, alors insensible je suis.

P.S. Concernant la periode « boeuf de l’ouest », mon voisin est un de ces boeufs de l’ouest repeches par le Canadien dans les annees 70 et il est originaire des maritimes, tout comme son frere.

P.P.S. Le francais n’est pas minoritaire a Montreal. Ce que vous voulez dire c’est que la majorite des gens ne parlent pas francais lorsqu’ils font l’amour ou lorqu’ils prennent leur douche. Mais la majorite et bel et bien francophone. vous utilisez la encore un argument de nos gentil nationaliste a la Papi Noel qui font la difference entre un francophone nee en Afrique et un autre a Saint-Clin-Clin.

@WP

En tant que citoyen je trouve que les propos comme ceux de Fleurent#21 dans ce billet ou dans le suivant sont bien plus dommageable a notre societe que la nombre de francophone tisse serre avec le Canadien de Montreal. Je suis desole si ca choque, mais ne pas reconnaitre ce simple constat releve d’une immaturite profonde et d’un manque flagrant d’une culture des droits de l’homme.

@Yvon F #21

“Que des gens de differentes culture se reconnaissent dans le Canadien de Montreal… ” (Adnane)
Mon Oeil la reconnaissance! Ils s’en foutent.
– Yvon F

Yvon, moins de généralisations, s’il vous plaît.

Qu’en savez-vous? Il y a plein de petits Samir, Sandro, Ahmed et Joaquim, à Montréal, qui ne jurent que par le CH.

Mike Ribeiro, Roberto Luongo, Donald Brashear, Georges Laraque, sont-ce des pure-laine? Pourtant, ils devaient bien parler hockey, à la maison – probablement même en portuguais, chez les Luongo et les Ribeiro… Et probablement avaient-ils le CH tatoué quelque part, non?

Peut-être tous ne se reconnaissent-ils pas dans le volet « nationaliste » que peut incarner le CH. De cela, je conviens. Mais de là à dire que les néo-québécois s’en foutent, du CH, heu…

Je me reconnais dans l’Impact, moi. Même si le proprio s’appelle Saputo, même si le coach s’appelle Limniatis, et même si les joueurs d’impact (oh, le jeu de mot…) s’appellent Roberto Brown, Eduardo Sebrango et Matt Jordan. Pourquoi un petit Wong ou un petit N’Guyen ne se reconnaîtrait pas dans le CH?

Cela dit, Alex Tanguay m’allume davantage qu’Andrei Kostytsin, de même qu’un jeune qui jouait au sein de MON équipe junior m’allumera davantage qu’un autre qui a joué son Junior à Kamloops. Question d’affinité, tout simplement.

@ Adnane

« L’appartenance ethnique ne devrait en aucun cas etre vu comme un critere. Quand bien meme un Quebecois d’origine Maghrebine ou Asiatique se ferait acquereur, les fiers devots du nationalisme d’amour au Quebec s’eleveront et auront meme une larme a l’oeil. » (Adnane)

Ça c’est ton avis, ton seul avis.

Mais 73% des Québécois souhaitent que le CH devienne propriété d’un Québécois.

Évidemment pour toi sa ne vaut rien, ces Québécois sont tous des fascistes comme tu l’as déjà dis.

Mais pour les acheteurs et pour le CH sa vaut des $$$.

Alors Yvon Fleurent, Jacques Noel et WP sont simplement du même avis que comme 70% des Québécois.

L’appartenance est primordiale dans une société.

Warren écrit «Maurice Richard est, dans certains milieux nationalistes, reconnu comme le symbole de la résistance du Québec. Ou encore comme le précurseur de la Révolution tranquille. Ça coule dans nos veines, ce sentiment-là. Pas dans les veines de George Gillett. »

Effectivement, ça coule dans nos veines. Je ne sais pas ce qui coule dans les venies de cet olibrius, Adnane, mais c’est pas les mêmes sang/sentiments que dans les miennes césur césur césur.

Ya rien à faire avec ce gars là.

Quoique, peut-être s’il lisait, on sait jamais. Quin l’énarvé, une bonne référence pour toi: http://www.amazon.fr/Comment-faire-amis-Dale-Carnegie/dp/2010170180

@ Gilles

Mille mercis ! Je peux enfin repartir sur des bases nouvelles. Seule une personne profondement colerique pourrait tenir des propos comme les miens. L’epanouissement est enfin a ma porte.

@ Warren Peace

Quant a votre commentaire #25, je n’ai rien a redire. Et je n’ai pas de probleme avec le fait que l’on trouve plus d’affinite avec Tanguay qu’avec Kostytsin.

Quant a votre commentaire #28, deux choses. 1- Au Quebec le nationalisme est tellement ancre qu’il fait partie de la “conventional wisdom”. A mon avis ce n’est pas meme pas une question que quelqu’un se pose en generale. Charest ou tout autre leader liberale se doit de montrer sa fibre nationaliste sous peine de ne jamais etre considerer comme un veritable Quebecois. 2-La definition de Quebecois est malleable, et malgre les propos ouverts de certains nationalistes, des gens comme Papi Noel et YFN ne veulent pas que l’heritage du Canadien de Montreal servent d’entre-pont pour les nouveaux arivants pour les raisons que vous connaissez. Jamais Papi Noel ne parlent des enfants d’immigrants comme des Quebecois. C’est des Indiens, des anglo, des ci des ca mais jamais des Quebecois. Ca vous le savez tres bien. Et vous savez aussi que malgre les belles paroles cette realite est bien ancree dans une bonne frange de la population, surtout celle de votre generation. Donc pour votre sondage, je ne pourrais meme pas dire s’il est veritablement significatif. Et ca veut dire quoi important ? Important dans le sens qu’on soit pret de tomber dans l’amalgame raciste de certains ? Dans le sens qu’on a rien d’autre a faire en 2009 que d’en faire une bataille epique et une affaire d’interet nationale aussi importante que les nombreux problemes que nous vivons comme le celui de l’analphabetisme de la majorite au Quebec ?

Dans tous les cas j’aurais repondu non au sondage. Et je n’ai pas a me faire traiter de nom d’oiseau si je ne suis pas nationaliste et si je demande au R.Trembaly et compagnie de se recuser pour leur propos degradant qui ne tienne pour acquis les 20% de Montrealais qui peuvent senir un attachement pour ce club. Je suis Quebecois et vais le crier haut et fort pour encore un bon bout de temps. Et si ca agace Papi Noel je ne le crierai que plus fort.

@YFN

La subtilite c’est pas ton fort. Et oui je suis surement le seul Quebecois qui pense ca. Une sorte d’anomalie inconcevable. (sic)

Je n’ai jamais dit que tous les Quebecois sont des fascistes. Toi t’a de la graine de fasciste. Papi Noel aussi. Trouve moi une phrase ou je dis que tous les Quebecois sont des fascistes ? Si tu ne trouves pas, excuses toi, parce que l’on appelle cela de la diffamation.

@adm. svp effacez le commentaire precedent qui est mal structure. Merci.

@ WP

Oui, j’aurais dû être plus précis.

Ce que je voulais dire est qu’il y a beaucoup d’immigrants qui sont comme Adnane.

Être attaché à l’équipe est une chose, mais l’attachement à la nationalité de l’équipe et à la nationalité de ses propriétaires en est une autre.

Mon fils arrivait de Vancouver dernièrement. Il a eu besoin de quelque chose de précis au dépanneur à Longueuil et il a du aller ailleurs. Les propriétaires asiatiques qui en ont fait l’acquisition, il y a deux ans ne parlent pas français et ne savent que quelque mots en anglais. Il est resté surpris parce qu’il n’a pas vu une telle chose à Vancouver.
Finalement il avait une tendance à être fédéraliste l’an dernier, mais il est devenu séparatiste dur avec tous ces évènements.

Pensez-vous que ces gens sont attachés au CH et son appartenance au Québec?

De dire que ces propriétaires ne parlent le français est du racisme pour plusieurs quand c’est un Québécois d’origine qui le dit. Si on proteste pour que ces gens s’intègrent à nous c’est du racisme, de la xénophobie si c’est un Québécois d’origine qui le dit.

Dans la région de Nicolet et Trois Rivières, les propriétaires Chinois de dépanneurs parlent français se font comprendre et comprennent très bien.

« Peut-être tous ne se reconnaissent-ils pas dans le volet “nationaliste” que peut incarner le CH. De cela, je conviens. (WP)

Mais ne pas connaître que les Québécois se reconnaissent dans le volet « nationaliste » que peut incarner le CH ou autre, est de l’indifférence voir du je m’enfoutisme.

C’est Ottawa le grand responsable de ce fait. Mais quand les immigrants entrent en contact avec les Québécois francophone, leur vision change.

@ Warren Peace

Est-ce que vous savez qui a dit la chose suivante :
« A partir du moment où on laisse une immigration massive s’installer, on laisse des ghettos se constituer, on crée les conditions d’une bombe à retardement ».

C’est la numero deux du Front National en France, Marine LePen, fille de son Papa cherie Jean-Marie. Ce genre de discours est l’apanage des Papis Noels du Quebec qui sans gene aucune se voient social-democrates et gauchistes. Alors qu’en realite c’est de l’extreme droite dont il est question ici. A lire plusieurs commentaires des lecteurs du Devoir sur l’immigration et les articles de certains journalistes et intellectuels on ne doute pas une seconde de l’existence de l’extreme droite au Quebec. Mais un dogme reste un dogme, et tant que le nationalisme auto-proclame au Quebec fera figure de verite immuable, ces discours simplistes et debilitants persisteront.

http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/04/17/marine-le-pen-candidate-a-la-succession-de-son-pere-au-fn_1181907_823448.html

@ YFN

Tu confirmes mon commentaire precedent, tu ne reconnaitras jamais les enfants d’immigrants comme Quebecois. Alors pour ta pipe je te le repete une derniere fois, je ne suis pas immigrant je suis Quebecois et Canadien. Si tu ne me reconnais pas comme tel, ce qui est il faut le dire, ton droit legitime, tu me reconnaitras le droit de te considerez commme immigrant aussi, et a partir d’aujourd’hui a la place de dire YFN, je dirais immigrant Yvon. Parce qu’apres tout c’est quoi quelques centaines d’annees dans l’histoire de l’humanite. A bon entendeur salut.

@tidane

« La definition de Quebecois est malleable, et malgre les propos ouverts de certains nationalistes, des gens comme Papi Noel et YFN ne veulent pas que l’heritage du Canadien de Montreal servent d’entre-pont pour les nouveaux arivants pour les raisons que vous connaissez. Jamais Papi Noel ne parlent des enfants d’immigrants comme des Quebecois. C’est des Indiens, des anglo, des ci des ca mais jamais des Quebecois. »

La diffamation continue…

Je n’ai jamais tenu de tels propos. Au contraire je me réjouis que le CH trouve de nouveaux fans. Là n’est pas le problème. Le problème est dans la propriété et l’identité actuelle de l’équipe. Propriété américaine, coach Canadian, joueurs en majorité étrangers qui n’ont pas le CH tatoué sur le coeur. Faut rapatrier notre équipe. Le gros bon sens.

Quant au deuxième point, c’est encore du délire. J’ai toujours soutenu que si on parlait français comme Alexandra Diaz, Josée Di Stasio, Franco Nuevo, Gregory Charles ou Normand Brathwaite on était québécois. Un Québécois c’est quelqu’un qu’on reconnait en 3 secondes au téléphone. Point à la ligne.

« Tu confirmes mon commentaire precedent, tu ne reconnaitras jamais les enfants d’immigrants comme Quebecois. »

Faux Adnane. Je considère que une personne née au Québec est un Québécois d’origine.

Un de meilleurs amis est immigrant et est de venu Québécois comme un pur laine, expression que je n’aime pas.

C’est de la projection.

C’est toi Adnane qui s’attaque régulièrement aux Québécois francophones et aux nationalistes qui sont grandement majoritaires au Québec autant chez les fédéralistes que chez les souverainistes, en les traitants de racistes de xénophobes de faschistes et ce que tu sois né au Québec ou pas.

Presque toutes tes interventions tournent dans ce sens. Elles provoquent les Québécois qui sont attaché à leur culture et qui l’ont dans le sang. Tu nous fait des leçon avec le chanoine LG que tu dis fasciste qui est pratiquement oublié.

Comme respect tu n’est même pas capable d’écrire avec des accents. Tu t’en fout complètement et tu nous fait la morale sur le respect.

Les quelques centaines d’années d’histoire du Québec c’est moi, et elle devrait faire partie de celle des immigrants. Les autres centaines de milliers d’années d’ailleurs c’est loin de moi. Mais toi tu veux qu’on l’oublie.

Comme disait l’autre il n’y a rien a faire avec toi.

PS. On ne le sait pas si tu es né ici ou pas. Par contre c’est comme si tu était un étranger dans tes écrits.

C’est exact Adnane, c’et exact, vous êtes profondément colérique. Et aussi profondément réactionnaire. Sans doute frustré. Et buté. Et fermé à ceux qui ne pensent pas comme vous.

Où bien leurs propos sont répugnants (Réjean Tremblay) ou encore ce sont des raclures (le chanoine). Ou vous les affublez de sobriquest méprisants (Papi) qui signe correctement son nom.

Prenons Tremblay. Qu’est-ce qu’il a dit Tremblay? Il a fait remarquer statistiques à l’appui, que chaque fois que le Canadien a connu une période de gloire, l’équipe était constituée d’une majorité de Québécois. Ce sont des faits statistiques. Mais c’est répugnant bien entendu.

Et pourquoi c’est comme ça ? Parce que les joueurs québécois vivent ici et ils font corps avec le reste de la population. Et aussi parce qu’ils s’abreuvent au symbole national qui est le Canadien. Le Canadien qui a été mis sur pied parce que les «frogs» n’étaient pas assez bone pour jouer pour les Maroons.

Et ça a donné Maurice Richard, Henri richard, Jean béliveau, Bernard Geoffrion, Butch bouchard, Pierre bouchard, Donald Audette, Jacques Lemaire, Guy Lafleur, Guy Carbonneau, Serge Savard, Jean-guy Talbot, Phil Goyette,Jacques Plante Yvan Cournoyer, Claude Provost, Pierre Mondou, Réjean houle, Yvon Lambert, Marcel Bonin, Robert Rousseau, Dollard St-Laurent, Albert Tremblay, Gilles Tremblay, Mario Tremblay, Albert Langlois, Aurèle Joliat, André Pronovost, Albert Leduc, Marc Tardif, Léo (bob) filion, Léon Rochefort, Léo Lamoureux, Wildor Larochelle, Gilles Lupien, Rogatien Vachon, Claude Lemieux, Lucien Deblois etc.

Où sont les québécois dans la ligue dite Nationale de hockey aujourd’hui ? Aux États Unis ou au Canada.

Mais avoir conscience de ces faits et poser cette question, dans votre esprit borné, c’est répugnant.

@ adnane

Vous avez cité la fille Le Pen, mais vous avez oublié une nuance importante qui ridiculise votre charge contre monsieur Noel.

Il aurait fallu lire :

« A partir du moment où on laisse une immigration massive s’installer, (nous soulignons) on laisse des ghettos se constituer, on crée les conditions d’une bombe à retardement »

.

Votre commentaire acrimonieux laisse voir votre approbation de la création de ghettos.

C’est pas beau ça, pour un pur comme vous. 🙁

Juste pour préciser M. Campagna.

“A partir du moment où on laisse une immigration massive s’installer, on laisse des ghettos se constituer, on crée les conditions d’une bombe à retardement”. » (citation de Adnane sans références)

« A partir du moment où on laisse une immigration massive s’installer, où on laisse des ghettos se constituer, on crée les conditions d’une bombe à retardement » (Marine Le Pen)

Juste un petit môt M. Adnane, un tout petit où.

L’honnêteté ou l’oubli?

Moi je pense que c’est de la tricherie.

On va s’en rappeler Adnane OU tidane si vous voulez.

Vous voilà bien décrit M. Adnane. OOUUUU!

@Yvon Fleurent #38

La bonne foi se présume.
Et moi, les procès d’intention, vous savez…

Par ailleurs, si on laissait 200 000 Chinois (parlant le mandarin) s’installer à Drummondville au cours des trois prochaines années, les restaurateurs retireraient sans doute la POUTINE de leur menu – ô sacrilège! Mais si le Québec devait recevoir 200 000 immigrants, de diverses origines, et s’ils devaient s’établir dans le Grand Montréal, à nous de faire en sorte que le français devienne leur langue de communication inter-ethnique. Et à nous de faire en sorte que le Québec devienne un État laïc, ouvert à toutes les manifestations religieuses, en autant qu’elles n’envahissent pas l’espace public…

Voilà pourquoi le maire Tremblay, de Saguenay, va devoir ranger ses prières catholiques en assemblée publique…

@ administrateur

J’ai mis le lien et je le remets ici : http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/04/17/marine-le-pen-candidate-a-la-succession-de-son-pere-au-fn_1181907_823448.html

Je n’ai pas la moindre idee pourquoi personne ne le voit.

Deuxiement le lien que vous ajoutez ne fait que confirmer ce que je dis, Madame le Pen ne fait pas amalgame entre pauvrete et violence mais entre immigration et violence, c’est exactement le genre de discours au Quebec, et la preuve vous n’y voyez aucun probleme.

@ WP
Votre commentaire 39, encore une fois je n’ai rien a redire.

Je suis aussi partisan d’un Etat laic ou le Maire Tremblay range ses prieres et ou tout autres signes religieux, kippa, croix ou autres soient exclus de l’appareil public.

Vos compagnons de tranches, Jacques Noel, l’immigrant Yvon Campagna et Gilles ne font que confirmer mes arguments precedents. Bonne chance pour l’Etat laic.

@ adnane

En quoi différez-vous de Marine Le Pen qui s’élève contre le fait qu’ «on laisse des ghettos se constituer» ?

@Raymond Campagna #42

Marine Le Pen semble s’insurger contre l’immigration, point barre. Elle semble suggérer un lien entre le degré de « francitude » profonde et la carte de la violence physique en France.

Il m’apparaît assez évident qu’Adnane ne s’abreuve pas à cette auge-là.

Pour ma part, et je me suis souvent exprimé en ce sens ici, je n’ai rien contre l’immigration; au contraire, j’estime qu’elle est la planche de salut du bastion francophone de l’Amérique.

Mais la ghettoïsation, au Québec comme ailleurs, n’a rien de très bon à offrir.

La SRC nous a présenté, ce week-end, un reportage (un autre!) sur une société juive traditionaliste qui gère ses écoles comme si elles se trouvaient à Tel-Aviv… Enseignement de la Torah, et rien d’autre. Ces enfants seront-ils préparés à comprendre le pluralisme de la société québécoise? J’en doute. Ces Juifs hassidiques s’enferment eux-mêmes dans un ghetto.

Que des minorités ethniques se regroupent dans certains quartiers, cela me semble logique. Ils se regroupent autour de commerçants susceptibles de leur servir ce à quoi ils sont habitués, autour de leur lieu de culte, ou quoi encore?

Là où je vois problème, c’est quand un groupe s’isole au point de s’interdire de me connaître, et au point de m’interdire de le connaître. Ces groupes évoluent en marge, et ils cultivent l’ignorance de l’AUTRE, l’incompréhension de l’AUTRE, la crainte de l’AUTRE et de la crainte de l’autre naît trop souvent la haine et le mépris de l’autre. Dans les deux sens, d’ailleurs.

Alors que j’étais adolescent et que les étudiants du Collège St-Viateur (dont j’étais) partageaient la rue Bloomfield, à Outremont, avec la communauté hassidique, aucun dialogue n’était possible entre les deux communautés. Les jeunes juifs de mon âge nous fuyaient comme la peste. Et je les appelais les juifs à couettes. Mais, de retour chez moi, je jouais au foot avec les voisins libanais, haïtiens et portugais. Et je partageais parfois leurs repas.

Nous étions tous des amis.

Je disais ça de même, pour le cas où ça pourrait aider…

@Warren Peace

«Mais la ghettoïsation, au Québec comme ailleurs, n’a rien de très bon à offrir»

Nous sommes parfaitement d’accord.

– – – – – –

PS. À toutes les fois que je vois votre pseudo, je me rappelle cette oeuvre de Tolstoï, de lecture obligatoire lors de mon cours classique… 😉

@Raymond Campagna #44

Des études classiques? Ça laisse des traces, n’est-ce pas? À moi aussi, on avait appris à apprendre – ce qui n’est pas rien!, avant de m’ouvrir les portes de l’Université. 😉