Le Québec se vend-il au rabais ?

C’est de bon ton de prétendre que le Québec brade ses ressources dans le seul but de plaire à l’industrie et avec le seul souci de priver les Québécois de milliards de dollars qui leur reviennent de droit. À la bêtise de ne pas se faire payer suffisamment, il y aurait aussi une intention avouée d’appauvrir les Québécois.

Le Vérificateur général du Québec a déjà souligné le peu de revenus tirés des redevances minières. La situation est en train de changer. Dans son budget 2010-2011, le gouvernement du Québec a considérablement augmenté ses exigences en abolissant les déductions d’impôts pour les gros projets d’investissements et en portant le taux de redevance de 12 % à 16 %. De plus, le Québec vient de rendre beaucoup plus compliqué le parcours des minières voulant investir au Québec en reconnaissant un certain pouvoir aux municipalités.

Deux études, l’une de PricewaterhouseCoopers (pwc) dévoilée hier et celle de Grant Thornton rendue publique en août, évaluent le taux combiné d’imposition (impôts + redevances) des sociétés minières en activité au Québec à plus de 40 %. C’est un taux plus élevé que celui en vigueur en Ontario (29,8 %), en Saskatchewan (35,5 %) et en Alberta (37,3 %), les autres grands producteurs miniers canadiens.

Grant Thornton estime que le seuil de tolérance des minières pourrait atteindre un taux de 50 %, mais force est admettre que le Québec est plus proche de ce seuil que ses concurrents canadiens.

À partir d’un cas hypothétique, pwc estime qu’au Québec les actionnaires d’une mine garderaient pour eux 59,1 % des profits et que le gouvernement de la province en accaparerait 25,9 %. En Ontario, les actionnaires empocheraient 70,2 % des profits et le gouvernement provincial 13,5 %.

La situation est évidemment plus complexe, car il faut tenir compte de toutes les déductions offertes aux compagnies et des avantages particuliers qui sont offerts pour les minières qui veulent investir dans le Grand Nord québécois. À vue de nez, avoir le choix entre les deux juridictions, l’Ontario semble une meilleure affaire.

L’Ontario est un concurrent de taille. En 2008, on comptait 43 mines en activité sur le territoire voisin, contre 23, en 2011, au Québec. Le Québec ne compte que 16,4 % de la production minière canadienne. Si c’est si bon marché de venir s’établir ici, cela ne paraît pas dans les statistiques.

De plus, plusieurs des gisements prometteurs au Québec sont situées dans le Grand Nord, loin de tout, où les conditions d’exploration et d’extraction sont difficiles et où la main-d’œuvre coûte cher.

On peut évidemment renoncer à toute exploitation minière sur notre territoire parce que ça salit et que ça ne rapporte pas assez. Pourquoi ne pas attendre un prochain cycle économique, quand le minerai sera encore plus rare et plus cher ?

Parce que malgré tous ses défauts l’industrie minière représente 750 millions de dollars d’investissement en moyenne par année au Québec entre 2000 et 2008. Parce qu’elle fait travailler 34 000 personnes, dont le salaire moyen est de plus de 70 000 dollars, plus du double que le revenu d’emploi moyen au Québec.

Parce qu’il faut développer nos régions ressources et que l’Abitibi-Témiscamingue, la Côte-Nord et le Grand Nord vivent de cette industrie (environ 10 % des salaires payés) et que leur potentiel de développement reste considérable.

Si le Québec se montre trop gourmand, les investisseurs pourraient décider d’aller ailleurs, à moins d’un gisement exceptionnel qui justifieraient tous les coûts.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Qu’ils aillent voir ailleurs! Les ressources naturelles ne devraient pas être exploité par le privé mais par l’état.

Mais qui a dit que les Ontariens ne faisaient pas brader leurs ressources? Si les Québécois décident de faire <>, cela ne signifie pas que les Ontariens ne devraient pas faire de même. De dire que le secteur minier est important dans l’ensemble des emplois canadiens, je suis en accord.

Cependant, la fonction publique représente près de 20% de la population active canadienne, et on fait l’éloge des coupures des conservateurs dans les emplois des secteurs publics…

Soyons réalistes, le secteur minier n’oeuvre pas dans le principe de redistribution égale, ni dans les considérations d’emplois, Mais de productivité et de valeur marchande des minerais. Quand les villes ferment, on se retourne vers qui? Pas vers Noranda, quand le prix du cuivre ou de l’or augmente, on détruit le paysage à coup de mines au Brésil.

L’industrie minière, malgré la source non négligeable de profit qu’elle engrange, n’est aucunement viable, ni durable. Elle meurt avec les conjonctures économiques. Axons l’économie sur la transformation des produits et la connaissance plutôt que sur de la matière brute, disponible partout sur le globe.

Un facteur clé pour comprendre la rentabilité de l’exploitation minière dont vous n’avez pas parlé, la décontamination des sols est extrêmement coûteuse, et qui en assume les frais? Certainement pas les mêmes qui laissent des trous béants dans le sol et de la pollution dans l’air.

http://www.mablanchette.com/

Faut-il rappeler que les minièeres sont les corporations qui ne suivent pas les règles en environnement…..c’est jamais de leur faute et c’est sur qu’ils feront failitte s’ils paient pour leurs saloperies…..rappelons fortement que ce sont ces corporations qui ont polluées le plus dans l’histoire du Québec et que nous payons nous les payeurs de taxes encore pour cette pollution même si ces minières ont fermé leurs portes ici pour aller polluer « kekpart » d’autres sur la planète.
Ça fait que le petit Bachand défend plus les minières que les intérêts du Québec. Il va finir par payer pour.

Développer les régions en faisant de l,exploitation minière???
À court terme oui, mais a moyen et long terme au rythme ou les cies l’exploite ça développe plutôt de la pauvreté. Il n’y a qu’à aller voir les régions qui ont été désertées par ces entreprises pour le savoir. Oui il y a de grandes richesses, mais il faut les exploiter autrement. Tout d’abord en exigeant que les employés soient en parti propriétaire mettons au moins 50%. En forçant les entreprises a créer un fond de développement régional 15% me semble respectable. Ce qui constituera une dépense déduisible avant impôts aura oui un impact sur les prifts et les salaires mais permettra tout de même de faire des profits. Imposer un investissement d’au moins 10% avant impôts dans l’industrie de la transformation. Interdire l’exportation de produit brut. La création d’une société d’ici investira dans l’acquisition de métaux au prix du marché pour créer une réserve régionale de métaux pour empêcher les cies d’exploiter a grand régime pour stocker de la production ou de fermer l’exploitation durant des années ce qui a un impact énorme sur la main d’oeuvre et les collectivités. Cette tactique a été largement utilisée pour avoir un impact sur le prix. Exploiter oui, mais autrement pas en répétant les erreurs du passé. Pas de surexploitation, de destructtion de l’environnement, de profits astronomique, de surenchère de syndicats. Des coopératives de travailleurs(propriétaire a au moins 50%) pas de syndicats et la création de fond de développement régional, le développement de l’industrie de la transformation. Vraiment rendre l’exploitation très lucrative et durable.

M. Duhamel,

J’ai bien de la difficulté à comprendre ces demies-vérités et ces faux-mensonges.

Récemment on nous relatait que le Québec, après avoir trôner au sommet des juridictions les plus favorables au mondes pour les investissements pour l’industrie minière pendant trois années consécutives, aurait été recalé au 4e rang mondial, derrière l’Alberta, le Nevada et la Saskatchewan.

http://www.marketwire.com/press-release/Institut-Fraser-Lindustrie-miniere-ne-considere-plus-le-Quebec-comme-etant-la-meilleure-1303025.htm

http://www.abitibiexpress.ca/Economie/Ressources-naturelles/2011-05-06/article-2472113/Recul-inquietant-pour-le-Quebec-minier/1

Maintenant, vous nous sortez des études qui affirment tout à fait le contraire.

Alors, ma question: qui dit vrai?

La reine, la bourse, le président amaricain, la mafia qui sera le plus offrant un ‘join venture’ s’il faut démanteler en morceaux pour accélérer les choses il le feront.
On reconnait les qualités d’un chef a sa capacité de rester debout dans la tempête.
Mme Marois malgré ses nombreux détracteurs et saboteurs reste debout avec contenance, rationalité et ouverture a trouver le consensus pour ralier ses troupes. Elles n’est pas la cause de ces tensions, c’est plutôt le contraire. Les machos et les arrivistes sont en dépression nerveuse voyant que l’arme secret de la patience, détermination et longeur de temps sont vraiment dans sa personnalité. Ils vont bientot entrer sur le terrain du personnel pour discréditer ses capacités. Il faut bien l’admettre ses qualités sont plus souvent l’appanage des femmes que des hommes. car il faut savoir mettre son ego de côté et viser loin pour maintenir les troupes déchirée jusqu’au consensus. Personne dans ce parti même les plus déterminé n’auraient pu soutenir une tel pression.
Idem dans le parti de Charest, j’ai entendu un zouf à la radio de radio canada dire que Mme Normandeau n’avait pas les qualités d’un chef qu,elle était un bon second. Je m’excuse mais chaque fois que la pression a monté dans le presto et que le bouchon menaçait de sauté, qui est-ce qui venaient se tenir debout devant la horde de journalistes et de citoyens en collères près a crucifier les représentants du parti. ELLE. Mme Normandeau venait désamorcer la bombe et remettre les choses en perspective, calmer le jeu, suaver la face faire face a la tempête, c’est elle qui tenait ce rôle alors que M. Charest disparaissait dans la brume, ou était-il? Est-ce que c,est lui qui devait se tenir debout? Quand il ressortait oui il savait se tenir debout mais après plusieurs jours quand la grogne était passée, quand les mines avaient été enlevé et qui ne restait de quelques tartes a encaisser.
Il l’a compris, il doit mettre une femme a ses côtés pour lui permettre de passer au travers des tempêtes.
Ça se passe comme ça dans les familles, les femmes désamorcent les conflits car elles savent mettre leur ego de côté pour retrouver l’harmonie. Dans les grandes familles, ça prenait toujours une femme on les a beaucoup caricaturées mais c’est exactement l’attitude que doit prendre un bon chef. Mettre son égo de côté, écouter, analyser, créer un consensus sur des objectifs minimals commun, et reprendre la direction en forçant tout les troupes a suivre le pas. Ce avec quoi les femmes ont le plus de difficultés c,est de faire sortir les saboteurs. Trop conciliantes elles cherchent a donner d’autres chances aux coureurs. Elles sont plus patiente et peut attendre qu’ils se replantent de nouveau avant que les autres leurs demande de quitter (ce qui est un bon stratège) mais les plus fragiles ne supporte pas ces périodes de tensions ou les saboteurs sèment la zizanies et les étourndie. les membres solidaires gardent la tête froide et avancent jsuqu’au moment ou le climat devient insoutenable pour l,ensemble là ce sont eux qui exigeront des saboteurs et des détracteurs de partir. Vous avez déjà vu des films d’armée. Le vrai chef se débarrasse des saboteurs et des détracteurs en leur mettant le nez dans la dèche et faisant subir a tout les effets de leurs actions. Message aux saboteurs quand c’est une femme qui est aux commandes la tactique de guerre de nerfs et d’usure à la pression ne marche pas. Vous allez tous faire des crises cardiaques et y passer avant de faire craquer la femme chef. Si vous ne voulez pas d’une femme chef il faut lui faire offrir un autre défi qui la mitvera plus. Bonne chance.
Prenez comme exemple la succession de Jack Layton, évidement sa conjointe aurait été fait l’unanité dans l’électorat, un homme ne fera l’unanimité car il y aura toujours un conflit d’égo avec un autre qui voudra prendre sa place. Et ce conflit se résultera par un combat de coq. Ou il y aura un gagnant et un perdrant jusqu’au prochain aspirant. M Charest semble avoir trouvé la bonne manière de protéger son siège, mettre une femme comme bouclier.
Une femme ne doit pas donner un rôle important a un homme dans son entourage car forcément il finira par aspirer a son siège.
Les saboteurs, il doit bien y avoir une caractéristique physique commune (homme et femme), j’ai fait un rêve, un extra terrestre arrivait avec un virus destructeurs de saboteurs. Domage que je ne crois pas aux extra-terrestres car ça pourrait nourir l’espoir de voir les saboteurs disparaitre de la planète.
EN éliminant les partis politiques, et faisant voter les électeurs sur le maximum de questions pour faire les choix qui satisferont la majorité dans un plan de 5ans minimum. En leur faisant élire des représentants indépendant pour le réaliser. Et en soumettant au vote différente candidature de chef, pour orchestrer la musique on aurait un bon moyen de mettre a l’écart les saboteurs. Ce sont les électeurs individuellement qui voteraient, les représentants auraient un rôle de musiciens pas de compositeurs. Le chef ne joue pas, il donne le rythme, dirige et impose une interprétation qui tout en respectant la composition améne les musiciens a se dépasser pour le plus grand plaisir du public. Car il ne faut pas l’oublier, l’orchestre joue pour le public et non l’inverse. La cacophonie du début est un bon réchauffement pour que chacun se débarasse de son égo pour jouer en harmonie. Ceux qui ont besoins de plus d’attention et ne respecte pas les directive n’améliore en rien le résultat, il le détruise. Alors on doit les sortir du groupe car leur attitude empêche le groupe de bien livrer la marchandise. Au pas, au pas, on connait la musique.
p.s.On a voler ma télévision d,état. Ils n’en ont plus que pour les amaricains. Àa doit être Harper qui leur a donné, les canadiens n’ont pas besoin d’information, il a un directeur des cmmunications qui se chergera de nous faire transmettre ce qu’on doit savoir. Le reste n’a pas d’importance.
Je ne crois pas 1 minute a cette histoire de complot, on l’a vu venir ça fait des années qu’ils essaient de se justifier d,aller foutre le bordel dans les pays arabes pour prendre le controle du petrol et faire manger le monde dans leur mains. Ils veulent mettre l’humanité a genoux car ils n’ont toujours pas pu atteindre leur objectif de maitre du monde. Et bien trop tard. Oui ils ont réussi a faire retarder l’application de voitures électriques et l’installations d’éoliennes domestiques et de panneaux solaires, mais ça ne marchera pas, même s’il mettait hydro québec en panne, on a toujours d’autres alternatives que le pétrol. Bien sur ça paralisera un peu le système, mais on s,organisera quand même. Alors arrangez vous pour avoir se qu’il vous faut pour faire face a la musique, il y a une guerre d’égo parce que l’imposition d’un gouvernement mondial est de plus en plus éminente. Et petrol ou non, on ne nommera pas un amarician aux commandes. Ne cédez pas a la panique. Ils sont champions dans les scénarios de catastrophe a vous faire perdre la notion de la réalité. Arrêtez d’écouter leurs émissions qu’ils feront pour vous faire embarquer dans leurs histoire et garder la tête froide. Analysez regardez faites confiance a votre conscience. trouver la paix et connectez avec votre conscience et vous pourrez garder le cap et ne pas embarquer dans leur folie qui ne visera qu’a vous faire accepter, même souhaiter les voir prendre le controle. Semer la zizani pour s’imposer comme chef, On a déjà vu ça et on ne se laissera pas impressionner par la mise en scène, aussi réaliste sera t-elle. Ils prendront les grands moyens pour nous y faire croire. On ne perdra pas conscience avec la réalité, on gardera la paix nécessaire pour connecter avec notre voix intérieur. Celle qui ne nous trompe jamais, celle qui nous dis si ce qu’on fait est bien, celle qui nous garde en contact avec l’humanité en nous, cette parcelle qui nous lie les uns aux autres. celle qui nous lie a ce qu’il y a de bon en nous à la lumière malgré les ténèbres qui nous accaparent et essaient de faire taire la voix de notre conscience. Restez connecté sur la vie, restez connecté sur la bonté et agissez avec votre concience. Ne pliez pas, ne perdez pas courage, ensemble l’humanité triomphera. La vie renait toujours même après une dévastation. Qu’aimeriez vous avoir comme dirigeant quelqu’un qui veut vous faire vendre votre âme ou quelqu’un qui vous tient par la main et vous aide a avancer?

Il y a quelques mois,nous étions au troisième rang des bonnes poires à exploiter dans le domaine minier.Voici que maintenant des instituts ,tous de droite évidemment, nous annoncent en toute candeur que nous sommes les cancres au niveau de l’investissement minier au Canada et dans le monde en général.La réalité change au gré des fantaisies de ces instituts fortement teités de leur idéologie capitaliste.

@ broadcast (# 1):

Bien sûr…

L’État est tellement chevronné et efficace dans les dossiers qu’il gère…

On dit dans certains milieux que si l’État administrait le Sahara, on manquerait de sable dans 2 ans!!!

PriceWatherhouse Coopers et Grand Thornton sont au services des gandes compagnies, c’est connu depuis longtemps. PWC est la même organisation qui a poussé les PPP partout dans le monde pour permettre à ses clients et à elle-même de s’enrichir. Je veux bien qu’on discute de ce genre de sujet mais encore faut-il arrêter de servir de courroie de transmission pour la propagande de l’industrie.

Trop gourmand? L’Australie demande 30% de redevances
Trop gourmand? Il en coute à peine 400$ sortir un once d’or de l’Abitibi. La cie se vire de bord et vend notre or 1900$ sur les marchés internationaux.

Les profits annoncés pour les cies sont après toutes dépenses, ben des dépenses. Mais ceux du gouvernement sont avant dépenses, infrastructures routières(des gros camions pleins de minerai ça fait des méchants déjà sur les route, ça coute pas mal plus cher a entretenir), municipales, installations de transport(portuaire et aéroports), sites d’enfouissement, recherche de gélogues, traitement des eaux, aménagement d’électricité(les distances n’ont pas d’importance?), soins de santés et nombreux accident ou maladies liées au travail et à l’environnement des mines (amphisème, bronchite, cancer, siliose etc), école, quand on pense que ces villes sont pratiquement la propriété des mines, puisqu’il est difficile voir impossible après la retraite ou la terminaison d,emploi de pouvoir rester dans le milieu. Développement pour qu’il soit durable il va falloir changer des choses et avant de brandir les impôts que ça rapporte il faudrait mettre les couts en perspectives. On est pas rendu en bas de la ligne au moment ou ils comparent les profits dans ce tableau. Pas nécessaire d’être ministre des finances pour savoir compter. Il faut mettre des normes et des façons de faire qui vont vraiment rapporter de la richesse dans la région pas la vider mais la développer. Sans vider les poches de nos gouvernements car on doit non seulement payer nos programmes sociaux mais aussi construire le fond des générations pas en leur laissant des dettes. J’Y reviens encore une autre fois, mais un tgv-monorail ça urge si on veut vraiment développer les régions et les garder ouvertes et prospères. Quand on parle de transport regarder les choses globale pour le Québec, si on continue de se mettre des oeillères et de miser sur Montréal uniquement on va contribuer a faire grossir le probleme en continuant de fermer les régions. Il faut avoir un plan global pour tout le Québec et idéalement l’intégrer dans un plan globale pour le pays pour le continent ils s,arrimeront quand ils auront les moyens de payer. On peut se rendre jusqu’aux frontières ils feront leur bout, pas notre problème.

@ rod (# 13):

Le Québec ne demanderait pas suffisamment de redevances selon vous?

SVP. visitez le site de Antagoniste dont le lien apparaît au message # 11 et au # 15 et revenez ici nous affirmer la même chose…sans rire!

Trop c,est comme pas assez. Personne n’y a prèté attention mais maintenant c,est l’évidence même.
En 2001 pourquoi pas 2 tours en même temps, c,est vrai quand on veut faire un coup d’éclat 2 d’un coup ça aurait été spectaculaire non? Eh! bien non, il fallait qu’on soit là en direct pour voir pour frapper notre imaginaire après un évènement semblable les caméras(quel hasard il y en avait en maudit des caméras) auraient du être TOUTES braquées sur les victimes, les secours etc mais non elles étaient bien en place pour nous faire voir sur nos écrans en direct la deuxième tour.
Pourquoi aujourd’hui autant de médiatisation sur cet évènement, ce scénarios qui nous montre les américains comme des héros comme s’ils avaient traversé les pires horeurs de lMhistoire de l’humanité pourquoi par votre présence en direct au petit écran, vous êtes concerné, toutes ces mesures extrêmes pour vous faire revivre les conséquences des évènements pour vous marquer pour donner encore plus d’importance a cet évènement que des centaines d’autres qui ont dévasté encore plus de gens. Non il se prépare quelque chose et a nouveau on veut que vous soyez présent au petit écran de partout sur la planéte et bien sur qui sont les héros de cet épisode??? La pleine lune on le sait intensifie votre émotivité quel beau moment pour vous impressionner et vous faire embarquer dans un coup monté pour vous faire accepter le héros qui s’impose. Un peu comme des voleur ils font diversion durant qu’on est tous là a les regarder ils doivent être entrain de préparer une offensive éléphantesque envers les pays arabes et ce n,est qu’après avoir fait un coup d’éclat en amérique (quelque chose qui va faire bien du caboom comme exploser du petrol) là ils vont se justifier avec votre assentiment bien sur pour frapper fort dans les pays arabes. On les connait ils veulent toujours être sous les feux des projecteurs, leur économie basé sur le militaire fatigue, leur perte de vitesse sur les pays émergents les obliges s’ils veulent garder se role de dirigeant du monde, role de héros du monde a frapper votre imaginaire au moment ou vos sensibilités sont extremes pour vous faire embarquer dans le scénario et souhaiter qu’ils agissent. L’ennemi ils l’ont créer de toute pièce, et ils ne reste qu’à nous convaincre qu’ils doivent l,abattre.
Pour rester lucide, éviter tout les exitant, rester connecté sur la paix intérieure pour pouvoir voir malgré le climat de folie qui règnera voir l’illusion qui a été créé par le magicien fou qui veut vous omnubiler et vous faire croire que la réalité est celle que vous croyez voir. Faites preuve de jugement. Garder votre gros bon sens. Ça n,est pas en faisant la guerre en détruisant qu’on peut construire quelque chose de bien.
Bien mal acquis ne profite jamais.
Méfiez ovus du pouvoir de l’illusion. On a été témoins de l’explosion de la deuxième tour sans jamais questionner cette évidence. Pourquoi? Et pourquoi toutes ces années ils ont constitué une réserve de petrol et pourquoi ce climat explosif a t-il été créer partout dans les pays arabes. Ils sont victime d’une grosse supercherie pour nous faire accepter la suprématie américaine.

On le sait les amaricains accaparent les ressource naturelles du Canada(petrol, électricité, eau, métaux), qu’ils achètent moins chers que nous canadiens devont payer pour les utiliser. Ils nous obligent a dépenser dans l’achat d,équipement militaire et mettre nos hommes au front pour défendre leurs intérêts. Maintenant que dans les faits des provinces et bientot le pays developpe des relations commerciale avec son adversaire no1 la chine et que les amaricains leurs doivent leur chemise. Ils n’accepteront pas qu’on s,affranchissent et aillent vendre a meilleur prix les ressources auquels ils croient avoir des droits. Avec la disolution des frontières ils voudront que les argents retombent directement dans les coffre de leur états et nous empêcher de transiger directement avec la Chine. La Chine se compétiteurs qui est en train d’investir masivement a développer la voiture électrique et diminuer la dépendance au petrol ce qui a toujours fait la bonne fortune des américains et le fondement de leur pouvoir. Tout le monde sait que les retards dans ces développements sont le fait des amaricains qui imposent un control par leur suprémacie sur les ressources petrolières. C’est clair comme de l,eau de roche. Il ne peuvent pas se passer de se pouvoir sur le monde leur économie en dépend ils ne peuvent pas se passer de nos ressources eaux électricité petrol etc donc la menace est imminente parce que le monde change et au lieu de s’ajuster ils essaient d’imposer le statu quo. La course au control des petrol de l’artic n’aurait aucun sens si on s,affranchissait du petrol. Ça ne regarde pas ben.

Oh comme c’est payant au Québec l’exploitation minière, le plan nord, quelle belle invention ! On nous demande d’investir 80 milliards que nous n’avons pas pour le faramineux profit de 14 milliards (sur 25 ans), ce qui comprend les taxes, les redevances et l’impôt des travailleurs et des entreprises minières. Cet argent que nous n’avons pas, il faudra l’emprunter, on parle donc d’une dette de 110 milliards environ, incluant les intérêts.

Mais soyons généreux (n’est-ce pas notre habitude) restons-en à 80 milliards de notre argent, sur 25 ans, cela fait 3,2 milliards d’investissements par année. Et 14 milliards de « profits » cela fait 560 millions par année.

Donc, année après année, nous perdrons 2,4 milliards. Mais que c’est donc payant les mines ! Mine de rien, on va juste continuer à s’endetter et les minières vont continuer à prospérer sur notre très large dos.

Si on veut que ce soit payant, il faut mettre la hache dans les cinq pages de subventions que compte la Loi sur les mines, ne pas investir plus de 2 ou 3 milliards d’argent public dans cette arnaque et percevoir une redevance sur la production et non sur les profits, car quoi que vous ou vos copains de PWC et GT puissiez raconter, 16 % de redevances sur les profits, cela représente à peu près 4,5 % dans la réalité, une fois que les comptables sont passés par là. Et en passant, 16 % c’est 2 % de moins que le taux de redevance qu’exigeait le Québec, avant qu’il soit réduit à 12 % par le gouvernement Parizeau.

En passant aussi, le fer se vend actuellement 200 $ la tonne et d’ici à 2039, les compagnies qui exploitent la ressources nous font l’honneur de projeter qu’elles nous verseront un faramineux 7,20 $ la tonne. Le pactole quoi, un véritable Eldorado, n’y a-t-il pas là de quoi se mettre riche !!!! Un gros 1,6 milliard sur presque 30 ans d’exploitation, qui sera probablement brûlé en subventions.

Vous nous prenez pour des dindes et/ou pour des valises.

@ lagentefeminine (# 18-19 & 20):

Votre américanophobie primaire me stupéfie…

Normand Lester, sors de ce corps!

Vous voulez dire je constate les faits que vous refusez de voir. Je ne comprend pas pourquoi les autruches ont d’aussi grands yeux et ne vois jamais rien.
http://www.google.ca/#sclient=psy-ab&hl=fr&rlz=1R2PCTC_enCA361&source=hp&q=us%20control%20on%20canada%20energy%2C%20border%2C%20militaries%2C%20%C3%A9conomy%2C%20politic%20&pbx=1&oq=&aq=&aqi=&aql=&gs_sm=&gs_upl=&bav=on.2,or.r_gc.r_pw.&fp=ea62a60b03762333&biw=1440&bih=699&pf=p&pdl=3000

J’avais copié un paquet de lien et au moment de la transmission tout a disparu bizarre. Il y a ben des pages consultez-les

Donc une belle oportunité de prendre une place de poid dans ce Canada.
On doit adhérer en grand nombre au NPD et appuyer une candidature qui pourra faire la différence pour faire avancer les dossiers du Québec et au lieu de tenir tête a Harper le faire tenir compte des conditions dans lequel le Québec veut être partenaire dans ce pays.
La meilleure candidature que je vois pour ce poste est Nathalie Normandeau. Au lieu de voyager Maria-Québec elle devra voyager Maria-Ottawa une maudite bonne raison pour pousser le TGV-MONORAIL.
http://www.google.ca/imgres?q=train+electrique+express+canadiens&um=1&hl=fr&sa=N&rlz=1R2PCTC_enCA361&tbm=isch&tbnid=T_zA42xtUQ-zfM:&imgrefurl=http://www.bradfordexchangequebec.ca/villages-and-trains&docid=fGYosSiXXxkiWM&w=147&h=147&ei=N-5tTsLpEovVgAfsvpXqBQ&zoom=1&iact=hc&vpx=1198&vpy=461&dur=1328&hovh=117&hovw=117&tx=134&ty=118&page=1&tbnh=117&tbnw=117&start=0&ndsp=18&ved=1t:429,r:17,s:0&biw=1440&bih=699

Avant d’exporter les entreprises de chez-nous doivent garantir l’approvisionnement de notre marché canadien.
Quand ils ont des problèmes ou qu’ils veulent faire des améliorations ou développer des projets de recherches ils bénéficient de subventions a même nos taxes. Ce privilège vient avec une responsabilité sociale. Approvisionner nos marchés.
Alors réclamer de la court le droit d,exporter parce qu’ils peuvent avoir un meilleur prix ailleurs c’est semblable a mondre la main qui nous nourrit. Quand ils ont besoin de nous ils se sentent le droit de nous demander de l’aide et en retour ils ne veulent pas d’obligation? Le beurre et l,argent du beurre. On doit rendre les entreprises socio-responsables. Ces richesses ils les ont obtenu des fruits de leur travail, mais en exploitant nos terres. On doit exiger que toutes entreprise qui exploitent nos ressources eau, mers, terre, mines, énergie, pétrol, forêts, sables, etc tout produit fabriqué a partir des nos ressources qu’ils approvisionnent nos marché a un prix inférieur a celui qu’ils peuvent obtenir a l,exportation (hydro, pétrol, volaille, blé, sirop d’érable etc etc). Pourquoi? Parce que charité bien ordonné commence par soi-même. On doit a tout prix éviter qu’une pression a la hausse sur les prix nous mettent dans une situation ou nos ressources sont exportées(ex.pétrol) et qu’on ne puisse y accéder. Imaginez que les chinois achètent toutes nos terres pour exporter toute la production? Ça semble irréaliste mais on doit se garantir de protéger l’approvisionnement de nos marchés avec nos ressources de qualité a un prix accessible avant qu’ils exportent. Subventions ou non. Les ressources naturelles doivent être nationalisées de manière a ce que le marché soit approvisionné a un prix accessible AVANT d’exporter. L’exportation c’est pour les SURPLUS. Ceux qui ne sont pas en accord avec ce genre de principes sociaux peuvent exploiter dans d’autres pays ou la protection sociales, des ressources et du développement des entreprises est indépendante des citoyens. Ici on ne veut pas répéter les échecs des américains. Leur façon de faire en priorisant la libre entreprise fini par la pauvreté et l’exploitation des citoyens. On ne veut pas ça ici.

Créer des jobs à 70 000 dollars (minimum), c’est la plus belle et importante des redevances.

C’est la seule qui devrait compter.

Créer des jobs a 70,000$. Sans éducation et donner le gout aux jeunes de quitter l’école sans formation, pour dans 20ans les retrouver sur le bs. Beau raisonnement. Mieux vaut que ce soit des coopératives de travailleurs avec obligation d’investir dans le dééveloppement régional et dans l’industrie de la transformation. Comme ça les salaires seront un moins élevés, mais on developpera d’autres entreprises un peu plus technique et d’autres avec le fond de développement régional diversifiant l’économie. Et mettre de l’avant le TGV-MONORAIL parce que ça empêchera ces communautés d’être isolées, les jeunes pourront s’éducquer et permettre a d’autres entreprises de performer en ayant accès a un plus grand march. L’écologie d’un système qui fonctionne ne dépend pas d’une seule entreprise pour 20ans seulement. C’est peut-être plus important que vous pensez d’avoir des communautés durables. Un réseau social stable, la possibilité de construire et développer des racines et maintenir des liens avec des gens qui se connaissent de générations en générations. Construire du patrimoine au lieu d’acheter des cochoneries et d’en racheter d,autres continuellement. Les travailleurs des mines isoler gaspillent beaucoup et épargnent très peu. des voiture neuves, des machines, des vacances dans le sud, un peu de chasse et pêche. Ça fait peut-être virer l’économie, mais ça ne la développe pas.

Il faut absoluement retirer ce juge du procès des Helles. Pourquoi? Parce que ça le met a risque que les Helles menace la sécurité et réputation de sa fille. Une porte grande ouverte pour qu’il n’agisse pas de manière intègre. Il faut le retirer de ce procès. Une proximité trop risquée

Et dire que c’est l’idée de dire que c’est la faute des francophones s’il y a angliscisation de Montréal. Ceux qui partent c,est plus souvent qu’autrement pour fuir l’anglicisation parce qu’ils veulent que leurs enfants restent francophone. L,anglicisation est bien présente a Laval aussi. Pourquoi?
Évidement la conscentration des immigrants arrivant a Montréal n,aide pas. Plus facile pour eux de vivre dans une langue autre que le français qu,en immersion dans une communauté largement majoritairement francophone.
Ensuite l’arrivée massive d’entreprises américaines qui imposent et exigent en plus d’une très bonne connaissance de l’anglais, ils l’imposent comme langue de travail. Autant dans les communications écrites que verbales derrière des portes closes ou ouvertement en service publique. On ne se cache plus. Les campagnes promotionnelles sont faites en anglais et de moins en moins adaptées en français. On n’engage pas des unilingues francophone. L,exigence première est de parler anglais tant mieux s’ils peuvent baragouiner le français pour répondre aux franchises réfractères.
La télévision tout d’abord d’une manière en nous traduisant des émissions américaines en français donne de plus en plus priorité a l,actualité et aux évènements américains. Au delà du onze septembre, il y a pour ceux qui s,en souvienne une sureprésentation des compétitions et des exploits des américains durant les jeux olympiques. Idem pour les stars, le cinéma. On a plus rien a apprendre en ce domaine il me semble. On a d’excellentes productions en français et au lieu de présenter du contenu américain en anglais on devrait utiliser notre expertise et en produire davantage en anglais pour nous s’imposer sur le marché canadien et américain.
Au lieu de rendre nos francophones bilingue on continue d’acceuillir des immigrants qui n,acquierent pas les compétences en français. On doit leur donner un statue propatoire et les envoyer en région. Ils doivent avoir maximum 3 ans pour acquérir les compétences en français s’ils veulent rester. L’histoire des cegep passage inutile pour essayer de faire décrocher ceux qui ont réussi a décrocher un diplome de sec 5 malgré qu’on a pas donné une formation générale complète et stimuler la découverte de différentes disciplines chimie, physique, mathématique qui ouvre a toutes les oportunités. Comme les formations sont de plus en plus longue. Un sixime secondaire secondaire ou une année préparatoire a l’université servirait mieux les besoin qu’un haraire plein de trous a végéter au cegep et perdre sont temps dans des transports inadapté aux besoins des collectivités. Avec des trous de 7 heures dans l’horaire et des passages d,autobus 2 fois l’heure c,est vraiment ridicule dans des bassins de population ou pleins d’autres villes canadiennes ont un service beaucoup plus efficace.
L’Université doit se rapprocher des gens. Il y a maintenant un une université de Montréal a Laval mais aucun bac général en science de la santé, en science de Ladministration, en sciences pures, en sciences appliquées etc. Alors même a 20 km de Montréal les étudiants sont presqu’obligé de prendre un apprtement a Montréal avec les temps de voyagement rajouter les travaux, lectures et laboratoires. C’est complètement fou.
Il y a plusieurs universités au québec, elles sont toutes capables de donner des cours a distance, ou avec des classes virtuelles avec soutient d,assitant de profs pour répondre donner du support dans les classes et les laboratoires. Pourquoi est-ce que le gros bon sens n’est aps appliqué? Les conventions collectives. On prétendait dans les débuts de la syndicalisation que c’était pour améliorer les conditions de vies, maintenant ce système empêche l’amélioration des conditions de vie. On peut tu remettre les choses en perspective. Qui est au service de qui? Les citoyens au services des organisations syndicales et des entreprises ou le syndicats et les entreprises devraient être au service des citoyens pour organiser le monde du travail pour permettre aux citoyens de s,affranchir de l,exclavagisme et non s,asservir au système capitaliste?

On doit cesser de confier la conception des bâtiments a des architectes. Le bâtiments est d’abord et avant tout une machine qui doit répondre a des besoins spécifiques et des plus en plus autonomes, fonctionnel et complexe. Les architectes doivent intervenirs dans le projets pour rafiner sont désign le rendre plus beau mais sans enlever les qualités fonctionnelles et les considérations physiques et techniques. Incroyable que malgré la connaissance des changements climatiques de plus grands écarts de température donc le sol travaillent plus des niveaux de gels plus creux et de chaleur plus extrème qu’on mettent des matériaux aussi fragile et incompatibles aux mouvements que le verre. Après ça on s’étonne que ça tombe et encore on a pas trop eu de tornade et de tremblement de terre. Mais comme les périodes de chaleur accablantes durent de plus en plus longtemps les sols seront soumis a des désèchement et de l’érosion. Les technologies existent pour que les bâtiments soient vraiment autosuffisant au niveau énergétique, de la gestion des déchets et de l,approvisionnement en eaux et surtout durable avec un cycle de vie beaucoup plus long et on continue de construire des bâtiments qui ont une durée de vie de plus en plus courte. quel gaspillage de ressources, d’énergie et d,argent. Investir dans le durable c,est libérer des capitaux pour développer d,autre chose. Le jetable, après les relations, les biens, les transports (vous trouvez ça normal que les véhicules automobiles aient une aussi courte durée de vie a comparer des avions commerciaux?), maintenant les bâtiments et bientôt notre tristes vies passage futile a ne regarder que son nombril. Une centaine d,années comme ça pour chaque individus et la planète aura une espérance de vie inférieure a ces humains égocentrique.

les désigner eux s’occuperont de l’aménagement des détails, intérieurs et extérieurs mais avec des élements modulables pas de gaspillages de matériaux pour du style.

les architecteurs feront l,avant projet une vision globale en fonction de l’analyse des besoins et des capacités technologiques et maximiser l’utilisation du site dans une perspective globale du territoire.

Concernant le vouvoyement moi je suis d,accord avec Monsieur Simon, je n’aime pas l’attitude trop familière avec des étrangers principalement dans des relations professionnelles. Je n’aime me faire traité familièrement peut importe le niveau du poste de la personne avec qui je suis en relation et je m’applique a vouvoyez les gens, a moins que je constate un malaise alors je leur demande s’ils préfèrent que je les tutois. Tout mes frères et soeurs vouvoyaient mes parents, moi j’ai appris a l’école que vous c’était pluriel, et je l’ai adopté envers mes parents ils l’ont accepté mais on exigé qu,avec les étrangers et les membres de ma famille, sauf mes frères et soeurs, neveux et niéces même ceux qui étaient des adultes.
Il n’y a pas de confusion du tout pour moi. La nuance est claire ont est familier ont se tutoie on ne l,est pas on se vouvoie. Ça change drolement l’intensité des rapport.
Sur les blogs la plupart du temps les gens se tutoient et ça cause souvent des irritants palpables.

@ David (# 29):

Ces jobs à $70,000.00 par année occupées par des TRAVAILLEURS qui CRÉENT de la richesse, EUX, sont de loin supérieures aux « jobs de fonctionnaires » au même salaire, mais qui ne créent AUCUNE rochesse et qui sont inventées par nos gauchisto-étatiques.

Il faut réduire la taille éléphantesque de l’État qui accaparre nos énergies et redonner ainsi un souffle de vie à l’esprit d’entreprenariat de nos Québécois.

Il faut de plus démocratiser les grosses centrales syndicales et rendre leur adhésion optionnelle. Nos travailleurs ont besoin de cette LIBERTÉ de choix pour devenir plus efficaces et plus comblés.

Fini la dictature et les monopoles syndicaux!!!

Au lieu de donner 70000$ par année pour construire un camion dans une mine, opérer un concentrateur et faire du dynamitage. On est mieux de baisser d’au moins 35% de les faire participer aux profits et de demander d’avantage aux cie pour contribuer a la diversification de l’économie régionale de même qu’au développement d,entreprises de transformation. Là on va créer de la richesse et augmenter la productivité. Plus de production plus de profit et dans l,exploitation et dans la transformation et dans le bénéfice de vivre dans une région mieux développé économiquement.

Il me semble que des redevances de 12% ou 16% sur le profit ressemblent plus à un pourboire symbolique qu’à une véritable contribution en échange des ressources qu’ils reçoivent gratuitement des Québécois.

Pourquoi donner notre or et nos diamants en échange de domages à l’environnement. Pourquoi ne pas les exploiter nous-mêmes dans le respect de la Terre et où les profits pourront renflouer les coffres le l’état. Ça m’apparaît tellement évident.

Dans les années 60 le gouvernement a fondé Hydro-Québec. J’espère toujours voir les années 2010 comme la décénie où les québécois ont pris le contrôle de leurs ressources et où ils ont gardé le profit.

M. Duhamel

J’aimerais qu’on nous explique comment la Norvège réussit à amasser plus de 300 milliards dans un fonds de retraite, grace aux redevances de l’exploitation pétrolière, alors qu’au Québec on espère recolter quelques centaines de millions seulement.

Sans compter que certaines infrastructures (routes) seront financées par le gouvernement pour l’usage quasi exclusif des compagnies minières.

Peut-être le sujet d’un prochain article?

Il manque la partie des déductions que les minières récupèrent, on n’en parle pas dans le reportage…. »à vue de nez » il me semble que le dossier n’est pas complet, les compagnies calculent tout, ne vous en faites pas!!

Quand on sait comment fonctionne l’industrie de la construction, les poils nous lèvent sur les bras quand on parle d’investissement du gouvernement pour les routes d’accès !!!!

On pourra vraiment dire qu’on sera dans le trou !!!

@ Marc Brosseau

En gros, en Norvège le secteur énergétique (pétrole, gaz & hydro-électricité) a été nationalisé à hauteur de 51%. Le reste, 49%, a été laissé au secteur privé. Statoil, la compagnie norvégienne qui est chargée de l’exploitation des ressources énergétiques, est d’ailleurs inscrite à la bourse de New York.

Donc si nos nationalo-socialistes veulent absolument copier le modèle norvégien, je n’ai aucun problème avec ça, du moment qu’on copie intégralement le modèle norvégien et pas seulement les éléments qui plaisent aux nationalo-socialistes. Concrètement, ça signifie une privatisation de 49% des actifs d’Hydro-Québec ! De plus, comme en Norvège, on va vendre le pétrole, le gaz et surtout l’électricité au prix du marché: fini le bloc patrimonial. À titre indicatif, le tarif résidentiel au Québec est de 6,88¢/kWh contre 8,17¢/kWh en Norvège.

Somme toute, nationaliser 51% des gaz de shale pour pouvoir privatiser 49% du Léviathan qu’est devenu Hydro-Québec ferait du Québec une province un peu plus libertarienne.

C’est surprenant de voir que les gens croit qu’hydro-québec appartient aux québécois. C’est en bourse et la pluspart des décideurs sont des étrangers. les profits vont dans les poches des actionnaires. Les dépenses d’investissement elles viennent aux payeurs de taxes. Et vous savez pourquoi hydro-québec comme la SAQ, comme loto Québec comme toutes les société d’état dépenses dans la culture, les événements, les spectacles, ça vous fait de la visibilité qui vous fait illusionne a croire que ça génère ben des revenus pour le gouvernement. ces dépenses viennent aussi diminuer le montant d’impôts qu’il paiera au gouvernement. L’idée de départ était de donner plus de financement a la culture. Mais une fois en bourse la société appartien a ses actionnaire. Pourquoi créer une société du plan nord??? Pourquoi avec les profits astronomiques que ces sociétés devraient faire si elles nous appartenaient réellement on aurait un déficit dans le budget et devraient emprunter pour assumer les dépenses du gouvernement. On peut avoir des investisseurs étrangers, dans la mesure ou ils prête de l,argent pour un projet et ont un taux d’intérêt garanti minimum et un bonus au rendement. Mais pas de participation droit de décision, ni de part. Quand vous achetez une maison vous la faite financer, vous avez la responsabilité de ne pas réduire sa valeur en l,entretenant mais vous n’avez pas a faire approuver vos choix de couleurs de peinture pas plus que votre budget de tonte de pelouse. Le capital est garanti par un assureur prêt et tant que vous ne faites pas de défaut de paiement et l,assurer et la garder en bon état. le prêteur n,a pas un mot a dire et si vous décider de louer une chambre la banque n,a pas droit a des paiements supplémentaires.Donc l’état devrait être un outil pour développer et supporter le développement économique pour assurer que les gens ont du travail et puissent payer des taxes pour payer les services et les dépenses du gouvernement.

C’est surprenant de voir que les gens croit qu’hydro-québec appartient aux québécois. C’est en bourse et la pluspart des décideurs sont des étrangers. les profits vont dans les poches des actionnaires. Les dépenses d’investissement elles viennent aux payeurs de taxes. Et vous savez pourquoi hydro-québec comme la SAQ, comme loto Québec comme toutes les société d’état dépenses dans la culture, les événements, les spectacles, ça vous fait de la visibilité qui vous fait illusionne a croire que ça génère ben des revenus pour le gouvernement. ces dépenses viennent aussi diminuer le montant d’impôts qu’il paiera au gouvernement. L’idée de départ était de donner plus de financement a la culture. Mais une fois en bourse la société appartien a ses actionnaire. Pourquoi créer une société du plan nord??? Pourquoi avec les profits astronomiques que ces sociétés devraient faire si elles nous appartenaient réellement on aurait un déficit dans le budget et devraient emprunter pour assumer les dépenses du gouvernement. On peut avoir des investisseurs étrangers, dans la mesure ou ils prête de l,argent pour un projet et ont un taux d’intérêt garanti minimum et un bonus au rendement. Mais pas de participation droit de décision, ni de part. Quand vous achetez une maison vous la faite financer, vous avez la responsabilité de ne pas réduire sa valeur en l,entretenant mais vous n’avez pas a faire approuver vos choix de couleurs de peinture pas plus que votre budget de tonte de pelouse. Le capital est garanti par un assureur prêt et tant que vous ne faites pas de défaut de paiement et l,assurer et la garder en bon état. le prêteur n,a pas un mot a dire et si vous décider de louer une chambre la banque n,a pas droit a des paiements supplémentaires.Donc l’état devrait être un outil pour développer et supporter le développement économique pour assurer que les gens ont du travail et puissent payer des taxes pour payer les services et les dépenses du gouvernement.
@David vous parlez souvent des libertariens, je ne comprend pas pourquoi des personnes intelligentes ndevraient sacrifier leur libre arbitre leur esprit critique pour adopter l’idéologie d’un groupe, Vous devez avoir votre propres opinions sur tout. Un groupe a toujours un but en vous vendant ses idéologies habituellement de prévoir vos comportements basés sur l,application programmé de leur idéo facilite la planification de ce qu’ils peuvent vous vendre et du moment et comment vous le vendre. Moi je n’achète pas l’idée de perdre mon libre arbitre. Ça équivaut a devenir des robots.

@ David (# 43):

Vous avez oublié la SAQ David…on devrait la privatiser également.

D’ailleurs, on se demande ce que fout l’État dans le commerce de détail des alcools…

Un gauchiste peut peut-être nous éclairer là-dessus?

Mon cher David,
On peut marcher et mâcher de la gomme en marchant!!! En termes simples, les compagnies minières peuvent créer des emplois et aussi payer des redevances. N’oublions pas que ce sont des RESSOURCES NON RENOUVELABLES. Alors si on doit brader nos ressources à vil prix, laissons-les là ou elles sont. D’autres gouvernants pourront mieux servir l’intérêt public.

Je suis d’accord avec les trois premiers commentaires: broadcast, Françis Nadeau et Marc-André Blanchette.

@ David (# 48):

J’ai hâte de lire la réponse de Marie-France mais je la soupçonne, en tant que gauchiste assumée, de vouloir, au final, se débarrasser des investisseurs et de nationaliser nos ressources comme l’ont fait les gouvernements communistes durant la première moitié du siècle dernier.

On a tous pu voir où ça les a mené…direct dans l’mur!!!

@François premier sont sont dans la vente d,alcool comme dans tout ce qui peut vraiment etre rentable pour engraisser la mafia. Ils ont légalisé mais en se préservant tout le marché légal. La construction ça nest qu’un des domaines il y en a encore bien d,autres, la justice, les sociétés d’état, les syndicats, le fiancement des partis, et bien d,autres industrie subventionnées a fond la caisse.

Le Nord du Québec a depuis longtemps été associé à l’exploitation des richesses naturelles. Tous les gouyvernement québécois qui se sont succédés depuis la naissance de l’État québécois ont vendu nos richesses à des entreprises étrangères en retour de redevances insignifiantes qui n’ont jamais rapporté plus qu’il ne le faut aux Québécois. La Cie de la Baie d’Hudson, l’Iron Ore et toutes les autres minières s’en sont mis plein les proches et lorsque le marché a décliné, ils ont fermé boutique sans crier gare et nous ont laissé leurs déchets. Un peu plus au sud, les grandes papetières ont adopté le même scénario. Elles ont rasé nos forêts et nous ont laissé en héritage le soin de reboiser et de nettoyer les sols qu’ils ont joyeusement contaminés. Cette fois-ci, comme Duplessis l’a déjà fait, Jean Charest va construire les routes et fournir l’énergie, à même nos impôts pour engraisser les mêmes profiteurs qui bénéficieront des nos richesses naturelles qu’elles s’empresseront de transformer ailleurs, dans les pays du « cheap labor ». C’est comme ça que ça se passe au Québec et c’est toujours fait, parooles de politiciens, avec les meilleures intentions du monde, pour le plus grand bien des citoyens d’ici. Parlez-en aux anciens habitants de Schefferville, de Murdocville et de Gagnon Ville. L’histoire québécoise, malheureusement, est remplie de ces belles intentions qui ont fini dans les broussailles.

Le texte précédent de M.April résume assez bien la pensée. Je commence à être saturé du discours qui veut que si c’est trop cher au Québec les minières iront ailleurs. Selon les dires même du premier ministre des investissements de quelques $47 milliards sont prévus uniquement pour le volet de l’énergie (Plan Nord), vous avez compris qu’on parle d’investissements publics. Est-ce que le Premier Ministre peut nous dire combien de dizaines d’années seront nécessaires pour pouvoir parler d’un vrai retour sur l’investissement. Difficile de ne pas imaginer le scénario qui annoncera des coupes dans les services publics pour pallier à un dette devenue hors de contrôle nous dira t-on. Ha! Oui, c’est vrai, la dette d’Hydro-Québec, ce n’est pas celle du gouvernement, mais elle vient nécessairement affecter les redevances de son principal actionnaire qu’est le gouvernement. Quant au nouveau régime de redevances, on en reparlera dans quelques années. Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai beaucoup de difficulté à imaginer pleuvoir les milliards tout à coup et voir le Québec devenir une petite Norvège.

@ Pierre April (# 51):

Bon…et que feriez-vous à la place de Jean Charest?

Vous Transformeriez nos ronds-de-cuir étatiques en mineurs professionnels?

Vous construiriez des usines de transformation de produits avec des salaires de $50,000.00 par année à d’autres fonctionnaires étatiques ce qui nous rendrait complètement hors compétition et nous forcerait à vendre nos produits à perte?

Vous fermeriez les frontières à tout investisseur intelligent qui voudrait innover et faire des profits?

On attend vos suggestions…