Le Québec s’en tire mieux

Se pourrait-il que le gouvernement Charest ait été très alerte et compétent (et chanceux) en engageant le Québec dans un vaste programme de travaux d’infrastructure avant tout le monde ?

S’il y a un secteur où ces travaux peuvent faire la différence, c’est dans la construction. Or, les dernières données sur le marché de l’emploi au pays montrent qu’il s’est perdu 43 000 jobs dans la construction au pays en février. Malgré la faiblesse de la construction résidentielle, on n’a pas enregistré une seule perte d’emploi dans ce secteur au Québec le mois dernier. Il y a même eu la création de 1000 jobs.

Entre févier 2008 et février 2009, on compte 131 600 chômeurs de plus en Ontario contre 38 000 au Québec. En d’autres mots, il y a 3,4 fois plus de nouveaux chômeurs en Ontario qu’au Québec. Le taux de chômage ontarien a augmenté pendant la dernière année de 2,6 %, à 8,7 %, alors que la hausse n’a été que de 0,9 % au Québec, pour se situer à 7,9 %.

Dans ses prévisions économiques provinciales rendues publiques hier, la Banque Royale prédit une baisse du PIB de l’ordre de 0,5 % pour le Québec en 2009, alors que l’économie canadienne devrait reculer de 2,4 % cette année.

Pourquoi le Québec se tirerait-il mieux ? Les économistes de la Banque Royale expliquent la bonne performance relative du Québec par la hausse des investissements du secteur public. En janvier, le gouvernement a annoncé qu’il dépensera 42 milliards de dollars d’ici 2013 dans le cadre de son plan quinquennal de modernisation des infrastructures. Les dépenses engagées en 2009 dans ce cadre représentent une hausse de 8 % des investissements publics. Pour sa part, Hydro-Québec augmente cette année ses investissements de 11 %. Résultat : Statistique Canada s’attend à une baisse de 6,6 % des investissements publics et privés au Canada cette année, mais prévoit qu’elle ne sera que de 0,4 % au Québec.

Les mesures adoptées par le gouvernement Charest adoucissent considérablement les effets de la récession. L’opposition peut crier fort, mais ce sont des faits.

Ceci dit, toutes ces dépenses se refléteront dans le budget du 19 mars prochain. Le déficit sera élevé et la croissance de la dette encore plus costaude. On s’en tire mieux pour le moment, mais il faudra payer l’addition pendant longtemps.

Laisser un commentaire

Québec: 7,9%
Ontario: 8,7%
USA: 8,1%

Première fois de ma vie, de NOS vies, que le taux de chomage au Québec est inférieur à celui des ÉU et de l’Ontario. On est dans le jamais jamais vu. Mais on est donc pauvres au Québec.

Watchez ben les manchettes demain. Personne ne va parler de ca. On va nous montrer des chomeurs, des gens qui ont perdu leur emploi, de la récession, de la crise économique et de Chrysler qui a le culot de demander 2,3 milliards pour sauver quelques milliers d’emplois. Personne ne va mentionner le moment historique que l’on vit.

——-
Alors que les milliardaires ont vu leur fortune fondre, Guy Laliberté a vu son milliard 700 millions passé à deux milliards, trois cents millions. Cent de moins que Monsieur Paul. Si ca continue comme ça, ti-Guy va avoir assez d’argent pour enfin pouvoir se marier…

Ma première réaction à cette nouvelle fut de penser qu’en période de crise, il n’y a pas forcément de quoi pavoiser lorsqu’on fait *moins pire* que les autres. Le taux de chômage du Québec augmente lui aussi, n’oublions pas.

Cela dit, ça fait quand même un bout de temps que le Québec rattrape l’Ontario, la moyenne canadienne et le reste de l’Amérique du Nord même. Ça date de bien avant la crise actuelle.

Je pense que Montréal a rejoint le taux de chômage de Toronto (pour la première fois de mon vivant et probablement bien avant ça) il y a environ un an, alors que personne ne parlait encore d’une crise. Le problème, c’est que presque personne n’a vraiment parlé du rattrapage du Québec et de Montréal à ce moment-là non plus, même pas les médias francophones!

Ça va dooooooon mieux icitte!!!!!

Les É-U perdent des emplois au rythme de 600K par mois environ. (598K en Janvier, 651K en février)

Avec 83K emploi de perdus le Canada est largement (38%) pire quel les É-U toute proportion gardée.

le Québec qui a perdu 18K postes est grosso-modo aligné sur la moyenne Canadienne, donc lui aussi pire qu’aux É-U.

Et les dernières données font état d’un ralentissement graduel mais qui s’intensifie de l’industrie immobilière au Canada, y compris au Québec.

Bref la crise au Canada (et au Québec) dépasse maintenant en intensité ce qui se passe aux É-U alors que certains secteurs commencent juste à décliner.

Mais à part ça, ça va trèèèèèèèèèès bien!

Heureusement que nos valeureux journalistes Québécois sont là pour faire la lumière sur tout ça….

Monsieur Brasseur aurait raison – si on se fie au rapport du directeur parlementaire du budget.

http://www2.parl.gc.ca/Sites/PBO-DPB/documents/Recent_Economic_Performance_FR.pdf

Si on se fie à Harper, on est trèèèèèèèèè bien au Canada – mieux qu’ailleurs.

Notre pauvre Kevin Page – il semble que l’on và couper dans le bureau du directeur parlementaire du budget, poste que l’on vient de créer il y a un peu moins d’un an. Je me demande bien pourquoi.

« Se pourrait-il que le gouvernement Charest ait été très alerte et compétent »

Euh!!!!! les ponts tombaient et les routes partaient avec l’eau, avez-vous déjà oublié?

Et pourtant, ce matin Alain Dubuc en parlant de l’approche Charest affirme qu’elle repose sur «une contradiction si importante qu’on peut parler d’icohérence».

Quand les opinions sont si divergeantes, on peut se demander s’il y a toujours un volant dans les mains du menteur par omission…

« …mais il faudra payer l’addition pendant longtemps. » (Pierre Duhamel)

Oui il faudra payer longtemps, simplement parce qu’on le veut.

Qui à part les Québécois payera pour les viaducs qu’on à pas le choix de reconstruire immédiatement crise ou pas?

Ou simplement on les laisse tomber.

C’est le hasard oui, mais un hasard heureux
*******
Notre M. Basseur est-il meilleur que la Banque Royale et Statistique Canada?

« la Banque Royale prédit une baisse du PIB de l’ordre de 0,5 % pour le Québec en 2009, alors que l’économie canadienne devrait reculer de 2,4 % cette année. » (Pierre Duhamel)

« Statistique Canada s’attend à une baisse de 6,6 % des investissements publics et privés au Canada cette année, mais prévoit qu’elle ne sera que de 0,4 % au Québec. » (P. Duhamel).

La chance n’a rien avoir là!

Si mes souvenirs sont exact, Charest a annoncéla majorité de l’argent pour son plan d’infrastructure dans la foulée de la commission Jonhson sur l’effondrement du pont de la concorde.

Cependant, on ne peut pas lui reprocher d’en profité aujourd’hui, mais de là à dire qu’il a été visionnaire…

Effectivement le PLQ est très chanceux, à cause du manque de vision des précédents gouvernements, suite au délabrement des routes/ponts et des recommandations de Johnson, il a été OBLIGÉ de mettre en marche un programme d’ infrastructure. Les fermetures d’usine de guenille (genre Tricofil) ont forcés le QC à ce lancer dans d’autres domaines, comme l’avionnerie (merci M. Biron) pendant ce temps l’Ontario restait accroché à sa vache à lait qui est l’automobile.
Par contre, le PQ n’est vraiment pas chanceux… ça va bien au Québec! Malgré le fait qu’on fait parti du Canada. Cherchez l’erreur!

@Pierre Brasseur,

Hier ou avant hier je voyait à la tv un reportage sur un camping de 300 tentes en Californie (L’État le plus riche des U.S.A.) des familles qui avait perdu leur maison et leur emploi et qui n’avaient d’autre choix que de survivre dans une tente. Heureusement qu’ils sont en Californnie. En voyant ça je me suis dit que les U.S.A. ressemblais de plus en plus à l’Amérique du sud avec ses favelas de tentes. Lorsqu’on verra ça au Canada et au Québec on pourra dire que ça va plus mal qu’aux États. Pour le moment il vaut mieux vivre au Canada. Encore une fois votre dogmatisme vous aveugle.

» … Encore une fois votre dogmatisme vous aveugle. »

L’autre jour j’ai loué un film où il y avait une épidémie et tout le monde devenait aveugle. Ça n’avait pas l’air de se passer à Singapour mais ça devait se passer dans un autre pays libertarien parce ce que les gens n’avait pas l’air d’avoir d’assurance santé.

@ Jacques d

À cela il faut ajouter un nombre très important de gens que demeurent dans leurs voitures depuis un certain temps.

Il faut ajourer aussi les millions de taudis dans lesquels les gens demeurent qui sont quasi inexistant au Québec.

Pour d’autres ils demeurent à plusieurs familles dans un même logement.

Et combien que on ne voit pas? Demeurer dans une remise? Dans une sherd? Un garage.

«Effectivement le PLQ est très chanceux, à cause du manque de vision des précédents gouvernements, suite au délabrement des routes/ponts et des recommandations de Johnson, il a été OBLIGÉ de mettre en marche un programme d’ infrastructure. » >>capjack

Et on est pogné avec ce Patapouf, le clown de la politique!

Yéééé!!!!!!, chantent les petits libéraux patapoufesques! Yééééé!!!!!

L’Ontario a perdu des milliers de jobs à cause de son industrie automobile.
Au Québec, on est toujours en retard de quelques mois. patientez ! la crise va nous rattrapper !

Au Québec il s’est perdu 18 400 jobs pour une population active de 4 169 300 en février.

Au États-Unis il s’est perdu 351 000 jobs pour une population active de 154 214 000 en février.

Faites une règle de 3. La perte de 18 400 jobs au Québec correspond à une perte de 680 628 aux États-Unis.

Autrement dit, pour chaque job perdu aux États-Unis on en perd presque 2 au Québec.

Wow, ça va super bien dans la belle province ! Les Américains devraient imiter le modèle québécois…

Tellement chanceux qu’on stimule l’économie par l’emprunt. 41% du PIB du Québec proviennent des dépenses de l’état

@ Garamont

Il est vrai que l’Ontario a perdu avec la crise des milliers d’emplois dans son industrie-automobile mais pour le reste votre sombre pronostic à l’effet que le Québec finira bien par subir plus fortement la crise actuelle car il serait, à votre avis, toujours en retard, me semble erroné. Il ne faut pas oublier qu’avant la crise actuelle, le Québec, depuis quelques années, a vécu celle de son industrie-forestière. où il avait déjà perdu, dans la presqu’indifférence du gouvernement fédéral, plusieurs fermetures d’usines et la perte coséquente d’innombrables emplois. En fait, avec la crise actuelle, malgré l’aide évidente que lui apporte le gouvernement fédéral, l’Ontario est tout simplement en train de vivre relativement à son industrie-automobile, avec un effet encore plus foudroyant, cette espèce de grave crise que le Québec a dû subir pendant des années, presque sans aide, relativement à son industrie forestière. En ce sens l’Ontario nous a rattrapée et même dépassée en ce qui concerne le chômage parce que son industie-aumobile est plus importante que notre industrie forestière. Pour le reste, je ne crois pas que nous perdions, par cette crise, dans les autres secteurs plus que l’Ontario elle-même ne perdra!

@ Campagna
« il a été OBLIGÉ de mettre en marche un programme d’ infrastructure. » >>capjack » et éééé!!!!!!, chantent les petits libéraux patapoufesques! Yééééé!!!!!
M. Campagna, contrairement à la Netétiquette, j’avais mis le mot « obligé » en majuscule, pour que les lents d’esprit comprennent que les Libéraux dormaient sur la « switch ». Votre commentaire sur les patapouf, m’indiquent que les majuscules n’étaient pas assez grosse pour atteindre ou éveiller vos neurones.

@ Noël,

Taux d’activité de l’Ontario: 67,8%
QC: 65% (le NB et la NE sont sur le point de le dépasser).

Malheureusement l’ISQ n’a pas dévoilé le taux d’emploi (ils ont peur des chiffres?).

Encore une fois, tu t’enfles la tête pour rien 😛

@captjack

Nous sommes tout à fait d’accord.

Les «lents d’esprit» comme vous les désignez sont tombés dans le cirque du clown en revotant encore pour lui en décembre.

» Wow, ça va super bien dans la belle province ! Les Américains devraient imiter le modèle québécois… »

Effectivement, leur espérance de vie serait plus élevée (espérance de vie à la naissance, espérance de vie après 65 ans et espérance de vie en bonne santé).

Qu’avons nous sur cette planète autre que la vie ?

Nos drettistes à courte vue (gagnon et brasseur) avec leur stats oublient sciemment de mentionner que, comme les 2 pays ne sont pas au même stade d’avancement dans la récession (elle a débuté bien avant aux US), les comparaisons sont boiteuses.

Étirons un peu la perspective: au cours des 12 derniers mois, le nombre de sans-emploi a augmenté de
– 35 000 au Québec
– 350 000 au Canada
– 5 000 000 aux USA

Pis, tes règles de 3, gagnon…

Pauvre Gagnon et ses stats bidons!

« Quand on regarde l’espérance de vie globale, il est vrai que les États-Unis se classent en queue de peloton. Mais l’espérance de vie « globale » n’est pas un indicateur de la qualité des soins de santé. Si on calcule l’espérance de vie en retirant les morts accidentelles (meurtres, suicides, accidents de la route…), qui ne révèlent rien sur la nature des soins reçus et qu’on se concentre sur la mortalité découlant de maladies, voici ce qu’on obtient: »
lol

Icite, le système de santé comprend le SO-CIAL. Il comprend nos campagnes de santé publique contre le suicide, contre l’alcool au volant, contre la violence, etc.
——–
@martin
Le Québec compte plus de vieux (%) que l’Ontario, plus de retraités surtout (on commence à prendre notre retraite à 55 ans icite). La qualité de vie au Québec, c,est unique en Amérique, voire au monde.

Gagnon,

L’espérance de vie au Canada à la naissance est de 80,4 alors qu’elle est de 77,8 aux USA. L’espérance de vie à 65 ans est de 17,9 au Canada et de 17,2 aux USA (hommes) et de 21,1 canada et 20,0 (femmes). L’espérance de vie en bonne santé est de 72 ans au Canada et de 69,3 ans aux USA.

http://www.irdes.fr/EcoSante/DownLoad/OECDHealthData_FrequentlyRequestedData.xls

Les données ne viennent pas d’un organisme privé financé par un milliardaire crapuleux mais de l’OCDE. L’OCDE (comme tous les organismes sérieux) incluent les homicides, les suicides et les morts accidentelles dans le calcul de l’espérance de vie et cette pratique est acceptée par tous les organismes reconnus internationalement (OMS – OCDE – Nations-Unis). Je comprends donc que tu contestes les chiffres de l’OCDE et que tu trouves que leur méthodologie est déficiente: big deal. ce n’est quand même pas Gagnon qui va changer les paramètres internationaux de calcul de l’espérance de vie.

Si la société américaine adoptait le modèle québécois,ils dépenseraient environ 3000$ de moins par capita en soin de santé, ils consacreraient environ 8% du PIB de moins aux soins de santé, ils auraient un taux de mortalité plus faible à la naissance. ils auraient un taux de mortalité plus faible à cause de maladies respiratoires, ils auraient un taux de mortalité plus faible à cause de maladies infectieuses, ils auraient un taux de mortalité plus faible à cause d’accidents cérébro-vasculaires, ils auraient un taux de mortalité plus faible à cause d’infarctus du myocarde, ils auraient un taux de mortalité plus faible à cause du diabète, ils auraient un plus faibles taux de personnes obèses et ils auraient un taux d’homicide environ 5 fois plus petit. Le seul endroit où ils perdraient au change serait le taux de mortalité du au cancer.

Gagnon,

Puisque tes statistiques excluent les décès liés aux homicides, aux suicides et aux accidents, il y a sans doute lieu de croire que ce sont là des événements « anecdotiques ».

Koldo

Vous trouverez aussi facilement des statistiques pour vous dire que la vie est meilleure à Cuba… Si vous êtes assez niais pour y croire libre à vous.

Moi je ne suis pas une statistique, si je tombe malade j’aimerais être traité rapidement et avec courtoisie. Pour avoir suivi plusieurs proche malades je sais que ça n’arrivera pas au Québec et ça me fait peur.

Cher anonyme,

Contrairement à Gagnon, je ne trouve pas mes statistiques dans le fond des poubelles des fondations financées par des milliardaires crapuleux mais plutôt chez des organismes reconnus internationalement. Maintenant cher anonyme, j’aimerais vous faire remarquer qu’aux USA, il y a 47 millions de personnes qui sont dans un état pas mal plus précaire que vous. Je sais que ça vous fait une elle jambe, mais comme le dit si bien notre ami Gagnon, il ne faut pas ici tenir compte des faits anecdotiques mais regarder le tout dans une optique globale.

Pour ce qui est de Cuba:
http://www.cuba.cu/gobierno/discursos/2005/fra/f020905f.html

@ Noël, à cause de tes boomers chéris, je pourrai jamais prendre ma retraite à 55 ans. Vous nous avez endetté pour plusieurs générations! Ta qualité de vie exceptionnelle tu peux te l’a mettre ou je pense…

Taux d’emploi selon StatCan

QC: 59,9% (en baisse)
IPE: 59,5%
Ontario: 61,8%

L’IPE s’apprête à dépasser le Qc pour le taux d’emploi. Du jamais vu LOL

@gagnon
« Donc tu nous dis que la récession aux USA sur le point de se terminer !?!?!
Tout une prédiction mon Frank ! »

Où est-ce que j’ai dit ça?

Toute qu’une interprétation mon dave…

@ jacques noel:

Je remarque que tu n’a pas documenté tes affirmations. Mais j’en profite pour te relancer.

Les États-Unis, pays supposément sans système de santé public, l’équivalent de 6,9% du PIB est dépensé dans le réseau de santé public. La moyenne des pays de l’OCDE est de 6,4%.

@brasseur
« Oui c’est vrai, la crise n’est pas aussi avancée ici, ça ne veut par dire qu’elle est ou sera moins grave. »

C’est fou ce qu’on peut tirer comme message de mes écrits (après gagnon qui prétend que je prédis la fin de la récession aux USA)…

Tout ce que j’ai amené est que, contrairement à ce que vous vouliez affirmer tous les 2, avec vos comparaisons à court terme (i.e. que la crise est pire au Québec et au Canada), les statistiques des 12 derniers mois montrent plutôt que les conséquences sont environ 2 fois pire aux USA…

Ne cherchez pas d’autre message subliminal….

« …si je tombe malade j’aimerais être traité rapidement et avec courtoisie. » (Anonyme)

C’est ce qui arrive au Québec Monsieur.

Mais si un problème sur des dizaines de milliers de cas arrive, il fera la une des médias pendant des jours et Gagnon ainsi que plusieurs fédéraleux qui ne savent pas quoi dire en feront leur point pendant des mois et des années.

On ne parle jamais de ce qui va bien.

Une amie travaille gériatrie dans un hôpital de la région métropolitaine. Ce sont les infirmières qui se font engueuler par les parents et enfants des malades et non le contraire.

Si vous saviez combien il est souvent difficile de trouver un enfant d’un parent qui veut prendre une petite responsabilité envers sa mère ou son père. Plus souvent qu’autrement les infirmières doivent se débrouiller avec tous les moyens pour que ces parents ne soient pas négligés par leurs enfants ou un dans centre de personnes âgées PRIVÉS.

Au Québec les normes d’interventions dans le temps pour une maladie ou un accident, sont à ma mémoire respectées à 98%.

Mais les détracteurs nous font voir qu’elles sont respectées seulement à 2%.

Les détracteurs prennent toujours soins de nous exposer les inconvénients du système de santé canadien en nous cachant ses avantages auxquels ils sont allergiques.

@ Koldo:

Encore une fois, tu oublies d’enlever les facteurs externes (comme les morts accidentielles) qui n’ont pas de rapport avec la qualité et l’accessibilité au système de santé.

Je vais te citer un article du New York Times.

BEYOND THOSEe HEALTH CARE NUMBERS

Here are three of the true but misleading statements about health care that politicians and pundits love to use to frighten the public:

STATEMENT 1 The United States has lower life expectancy and higher infant mortality than Canada, which has national health insurance.

The differences between the neighbors are indeed significant. Life expectancy at birth is 2.6 years greater for Canadian men than for American men, and 2.3 years greater for Canadian women than American women. Infant mortality in the United States is 6.8 per 1,000 live births, versus 5.3 in Canada.

These facts are often taken as evidence for the inadequacy of the American health system. But a recent study by June and Dave O’Neill, economists at Baruch College, from which these numbers come, shows that the difference in health outcomes has more to do with broader social forces.

For example, Americans are more likely than Canadians to die by accident or by homicide. For men in their 20s, mortality rates are more than 50 percent higher in the United States than in Canada, but the O’Neills show that accidents and homicides account for most of that gap. Maybe these differences have lessons for traffic laws and gun control, but they teach us nothing about our system of health care.

Americans are also more likely to be obese, leading to heart disease and other medical problems. Among Americans, 31 percent of men and 33 percent of women have a body mass index of at least 30, a definition of obesity, versus 17 percent of men and 19 percent of women in Canada. Japan, which has the longest life expectancy among major nations, has obesity rates of about 3 percent.

The causes of American obesity are not fully understood, but they involve lifestyle choices we make every day, as well as our system of food delivery. Research by the Harvard economists David Cutler, Ed Glaeser and Jesse Shapiro concludes that America’s growing obesity problem is largely attributable to our economy’s ability to supply high-calorie foods cheaply. Lower prices increase food consumption, sometimes beyond the point of optimal health.

Infant mortality rates also reflect broader social trends, including the prevalence of infants with low birth weight. The health system in the United States gives low birth-weight babies slightly better survival chances than does Canada’s, but the more pronounced difference is the frequency of these cases. In the United States, 7.5 percent of babies are born weighing less than 2,500 grams (about 5.5 pounds), compared with 5.7 percent in Canada. In both nations, these infants have more than 10 times the mortality rate of larger babies. Low birth weights are in turn correlated with teenage motherhood. (One theory is that a teenage mother is still growing and thus competing with the fetus for nutrients.) The rate of teenage motherhood, according to the O’Neill study, is almost three times higher in the United States than it is in Canada.

Whatever its merits, a Canadian-style system of national health insurance is unlikely to change the sexual mores of American youth.

The bottom line is that many statistics on health outcomes say little about our system of health care.

STATEMENT 2 Some 47 million Americans do not have health insurance.

To start with, the 47 million includes about 10 million residents who are not American citizens. Many are illegal immigrants. Even if we had national health insurance, they would probably not be covered.

The number also fails to take full account of Medicaid, the government’s health program for the poor. For instance, it counts millions of the poor who are eligible for Medicaid but have not yet applied. These individuals, who are healthier, on average, than those who are enrolled, could always apply if they ever needed significant medical care. They are uninsured in name only.

he 47 million also includes many who could buy insurance but haven’t. The Census Bureau reports that 18 million of the uninsured have annual household income of more than $50,000, which puts them in the top half of the income distribution. About a quarter of the uninsured have been offered employer-provided insurance but declined coverage.

Of course, millions of Americans have trouble getting health insurance. But they number far less than 47 million, and they make up only a few percent of the population of 300 million.

STATEMENT 3 Health costs are eating up an ever increasing share of American incomes.

In 1950, about 5 percent of United States national income was spent on health care, including both private and public health spending. Today the share is about 16 percent. Many pundits regard the increasing cost as evidence that the system is too expensive.

But increasing expenditures could just as well be a symptom of success. The reason that we spend more than our grandparents did is not waste, fraud and abuse, but advances in medical technology and growth in incomes. Science has consistently found new ways to extend and improve our lives. Wonderful as they are, they do not come cheap.

Fortunately, our incomes are growing, and it makes sense to spend this growing prosperity on better health. The rationality of this phenomenon is stressed in a recent article by the economists Charles I. Jones of the University of California, Berkeley, and Robert E. Hall of Stanford. They ask, “As we grow older and richer, which is more valuable: a third car, yet another television, more clothing — or an extra year of life?”

Mr. Hall and Mr. Jones forecast that the share of income devoted to health care will top 30 percent by 2050. But in their model, this is not a problem: It is the modern form of progress.

http://www.nytimes.com/2007/11/04/business/04view.html?_r=1&scp=2&sq=life+expectancy&st=nyt

Puisque tes statistiques excluent les décès liés aux homicides, aux suicides et aux accidents, il y a sans doute lieu de croire que ce sont là des événements “anecdotiques”.

Comme tu es en panne d’arguments, tu tentes, une fois de plus, de déformer mes proposé étaient anecdotiques. S’il étaient anecdotiques, il n’y aura pas d’impact sur l’espérance de vie globale (élémentaire mon cher Watson).

@ francis

Analysons ton commentaire.

Tu dis qu’au Québec on perd plus de jobs qu’au USA parce qu’au Québec la récession débute. Donc tu dis implicitement qu’au USA la récession est en train de se résorber i.e. qu’ils ont déjà vu le pire.

Élémentaire mon cher Frank !

« @ Noël, à cause de tes boomers chéris, je pourrai jamais prendre ma retraite à 55 ans. Vous nous avez endetté pour plusieurs générations! Ta qualité de vie exceptionnelle tu peux te l’a mettre ou je pense… » (Martin)

Et sa continue de plus belle.

Les jeunes d’aujourd’hui (30 et + environ) endettent le gouvernement pour les générations futures.

Mais puisque vous parlez des boomers Monsieur, dites nous donc combien d’entre eux en% ont une retraite à 55 ans et ceux qui n’en ont ou en auront pas.

De plus les jeunes des USA font bien pire présentement.

Effectivement le Québec s’en tire mieux jusqu’à présent.

Finalement sur ce billet 12 interventions pour dénigrer le Québec qui s’en tire mieux.

16 interventions qui démolissent les éternels pessimistes qui passent leur temps à essayer de nous démontrer que le Québec est un ti pain des pea soup.

Il en reste 7 qui sont des avis ou critiques.

« Estrardinaire » pour construire un pays.

C’est à cause de quoi que le peuple Québécois se perçoit comme le ti pain sec?

Il y a de quoi à faire ressusciter des Elvis Gratons.

Monsieur Duhamel,

Oui c’est vrai, j’en mets beaucoup. Désolé mais je ne peux pas laisser Gagnon dire n’importe quoi et j’ai un style quelque peu « enflammé ». Veuillez excuser les légers débordements (mais je me dis que je mets de la vie … et de la fréquentation). Il est rare que je me déguise en militant mais avec Gagnon et Laughrea, moi je pense qu’il faut réagir sinon on leur laisse le champs libre. Veuillez considérer le tout comme ma collaboration écologique pour l’assainissement des ondes publiques et privées.

L’histoire vous donnera raison M. Duhamel. Nous avons, au Québec, l’avantage et le désavantage d’être une société très développée. Nous sommes choyés d’avoir une aussi imposante communauté journalistique, laquelle s’affaire quotidiennement (sinon à la minute) à trouver des nouvelles. Nous sommes par contre moins chanceux d’avoir une si petite population pour nourrir autant de médias affamés. Si bien que, par le biais de nos journalistes, nous ne nous regardons que le nombril, au point où on ne lui trouve que des défauts. Si nous étions abreuvé par des nouvelles de l’extérieur de nos frontières, on pourrait au moins se comparer, mais à cause de notre barrière linguistique, seul les nouvelles en français nous atteignent.

Vous avez donc raison: tout ne va pas mal ! Le chômage est historiquement faible, l’activité économique est plus forte que jamais, partout des grues, partout des cônes de construction. Oui, nous sommes en récession, mais il faut rappeler ceci: ÇA VA MIEUX ICI.

Bonjour M.Duhamel, j’aimerais savoir le plan de ceux qui blogues sur le site .

Comment faire pour sortir de la crise financière et économique et politique et faire un mur à la dette provinciale et fédérale?

@gagnon
« Donc tu dis implicitement qu’au USA la récession est en train de se résorber i.e. qu’ils ont déjà vu le pire »

Faux!! C’est toute dans ta tête que ça se passe…

Un gros avantage au Québec c’est que nous avons 40% d’emploi syndiqué (et donc protégé) et une bonne partie de l’emploi qui est offert par le gouvernement. Par la nationalisation de d’autres secteurs, il serait possible de garder un très haut pourcentage d’emploi pour faire rouler l’économie, puisque c’est l’emploi qui crée la richesse et stimule l’économie.

Gagnon,

« Encore une fois, tu oublies d’enlever les facteurs externes (comme les morts accidentielles) qui n’ont pas de rapport avec la qualité et l’accessibilité au système de santé. »

Mais Gagnon qui t’a parlé uniquement de qualité et d’accessibilité au soin de santé ? J’ai réagi à ton commentaire qui disait : » Les Américains devraient imiter le modèle québécois… » et j’ai écrit : « Effectivement, leur espérance de vie serait plus élevée »

Ggnon, le modèle québécois ce n’est pas uniquement la carte soleil. C’est aussi le fait que je risque moins de croiser un épais muni d’une 12 tronquée sur le siège de son gros 4×4. Le taux d’homicide le moins élevé du Canada (qui est lui-même environ 20% du taux américain) ça fait partie du modèle québécois. Je ne sais pas exactement à quoi est attribuable les écarts importants du taux d’obésité (aménagement des villes – alimentation – taux d’activité) mais il est clair qu’il y a là un facteur culturel. Le taux de grossesse chez les adolescentes l’est également. Donc, le fait d’exclure tous les facteurs pouvant générer les différences sur l’espérance de vie et ensuite venir dire » l’espérance de vie aux USA est supérieur » est une niaiserie grosse comme une cathédrale. Des indicateurs de santé publique Gagnon, sais-tu ce que c’est ? En tout cas l’OCDE elle, elle le sait.

D’ailleurs j’aimerais Gagnon que tu éclaires ma lanterne quelque peu et que tu me dises comment est-ce possible qu’en excluant les homicides, les suicides et les accidents, l’espérance de vie au Canada passe de 80,4 ans (donnée OCDE) à 76,2 ans (donnée Gagnon). Je suis pas dans l’assurance mais j’ai toujours cru que les groupes d’âge à risque étaient formés des 18-35. À moins bien sur qu’une des deux statistiques soit « fausse, démagogue et exagérée », qui sait ?

En fait Gagnon, l’université de l’Iowa (qui, comme tout le monde le sait, est un endroit reconnu pour ses champs de blé d’inde et ses statisticiens) n’explique aucunement le facteur réductif appliqué. Moi, je trouve ça étrange que l’espérance de vie soit inférieur si on ne tient pas compte des homicides, des suicides et des accidents. Peut être pourras-tu nous donner une explication.

Si tu n’as pas la réponse tu pourrais peut être contacter l’auteur de cette « sérieuse analyse » qui a pour nom Robert Ohsfeldt. Lorsqu’on cherche le pedigree du monsieur, on arrive sur le site du Independant Institute, qui contrairement à ce que son nom indique n’a pas l’air indépendant pantoute. Voici ce qu’on peut y lire:

“The Independent Institute has a well-deserved reputation for rigorous analysis of critical public policy issues and for pointing the way toward reform in government. . . . I am happy to commend you for the clarity of your insights, not least those into the nature and blessings of economic freedom.”
RONALD REAGAN, 40th President of the United States

In spite of the pessimism that tends to exist for those of us who believe in true liberty and are associated with the government actually I’ve come away after this past year and a half or so as being a lot more optimistic because of groups like the Independent Institute. They’ve been around, they’re quiet but the get information out and they’re teaching, and this is what changes things. . . . I think what we need to do is present the truth and that is why what is being done has just been great because it will make the people question, they’re questioning the government and they need to question our history, and all of this stuff we get from our public school system has just so misled us so we really have an opportunity now for people who are opening their eyes. . . .What is coming though and why the work that we do and the work that the Independent Institute does is so critical right now is because we are in the midst of a major change in attitudes in this country. It’s been happening and I think because in the last 20 years we’ve made great progress.”
—RON PAUL, U.S. Congressman, 14th Congressional District of Texas; former candidate for President of the United States

Pauvre Gagnon, encore pris les culottes à terre.

Il est étrange Gagnon que te données viennent toujours d’organismes privés financés par des crapules milliardaires et que tu es toujours en train de pédaler lorsque les données viennent de l’OCDE ou des Nations-Unis.

@ francis:

Donc si tu considère que la récession n’est pas sur sa phase de déclin, comment peux-tu justifier ton affirmation voulant que si les pertes d’emplois sont pire au Québec qu’au États-Unis est simplement attribuable à un décalage ?

@ Koldo:

Le système de santé américain confère déjà une espérance de vie plus élevé que le système canadien (une fois qu’un retire du calcul de l’espérance de vie les facteurs sans lien avec la qualité et l’accessibilité des soins).

Il te faudra plus qu’un sophisme ad hominem contre l’université l’Iowa pour prouver ton point.

Va relire le texte du New York Time donné au commentaire #35, tout est bien expliqué en détail avec les références parues dans la littérature scientifique.

M. Gagnon est toujours enchevêtré dans de vieilles guenilles qui ne fitent plus.

Son cher Adams Smith né 100 ans avant l’ère industrielle en est un bel exemple.

Ce n’est pas le première fois qu’il se fait dire que cet page de l’université est un bidon percé. Je lui ai déjà dit.

717 morts sur les routes du Québec en 2007 ce n’est pas sa qui bouleverse l’espérance de vie.

0 meurtres au Québec en 2007 pas un gros bouleversement.

1091 suicides au Québec en 2007 pour un total de 1808 morts en tout.

1808 morts pour faire passer l’espérance de vie de 80,4 à 76,2!!!!!!

Oui mon Gagnon il y a un trou dans ton bidon.

Gagnon,

Le texte du NY Times ne parle aucunement d’une espérance de vie plus élevée aux USA par rapport au Canada. Ils parlent de facteurs explicatifs pour le taux inférieur aux USA, un point c’est tout.

Alors, tu peux expliquer comment ils arrivent à une RÉDUCTION de l’espérance de vie en excluant les homicides, les suicides et les accidents ? C’est quoi les « facteurs sans lien » qui pourraient expliquer une réduction de l’espérance de vie.

Gagnon ton article et ses références encore une fois n’est qu’avis comme les tiennes. De simples avis comme tous ceux qui font ton affaire.

Rien de scientifique. Rien que des avis.

@gagnon
C’est une vrai question ca???

Toute personne intelligente connaît la réponse, mais comme il s’agit de toi, je vais faire un petit effort:
TRÈS simple, comme je ne suis pas devin, je n’ai aucune idée quand la récession va se terminer, mais je sais qu’elle n’a pas commencé au même moment aux endroits nommés, d’où décalage; comprends-tu, là???

Gagnon,

Je ne lâcherai pas le morceau. Explique nous pourquoi on réduit l’espérance de vie canadienne en excluant les homicides, les suicides et les accidents.

Explique nous également pourquoi tu te procures tes statistiques dans les poubelles des organisations d’extrême droite.

@ Yvon Fleurent:

Les principe économique qui gouvernent notre société ont toujours été les mêmes, ils n’ont jamais été « inventé », ils ont toujours existé.

Dire que Adam Smith n’a pas raison à cause de la date de ces écrit c’est comme dire que Newton est lui aussi dans l’erreur parce qu’a son époque la physique quantique n’existait pas.

@ Koldo:

Le Texte du New York Times cite l’article de June & Dave O’Neill.

Que dit cet article ? Je te donne l’abstract:

Does Canada’s publicly funded, single payer health care system deliver better health outcomes and distribute health resources more equitably than the multi-payer heavily private U.S. system? We show that the efficacy of health care systems cannot be usefully evaluated by comparisons of infant mortality and life expectancy. We analyze several alternative measures of health status using JCUSH (The Joint Canada/U.S. Survey of Health) and other surveys. We find a somewhat higher incidence of chronic health conditions in the U.S. than in Canada but somewhat greater U.S. access to treatment for these conditions. Moreover, a significantly higher percentage of U.S. women and men are screened for major forms of cancer. Although health status, measured in various ways is similar in both countries, mortality/incidence ratios for various cancers tend to be higher in Canada. The need to ration resources in Canada, where care is delivered « free », ultimately leads to long waits. In the U.S., costs are more often a source of unmet needs. We also find that Canada has no more abolished the tendency for health status to improve with income than have other countries. Indeed, the health-income gradient is slightly steeper in Canada than it is in the U.S.

http://www.nber.org/papers/w13429

En même temps ça devrait satisfaire la soif d’articles scientifiques de Yvon.

Tu as d’autres question ?

@ francis:

Donc tu dis que tu ne peux pas affirmer si la récession aux USA n’est pas encore sur sa phase de déclin ?

C’est bien ça ?

Gagnon,

« Tu as d’autres question ? » – OUI voir commentaire No. 53.

Pendant que tu y es, pourrais-tu SVP m’indiquer où dans le texte cité dans ton commentaire no. 54, on mentionne que les habitants des USA ont une espérance de vie supérieure à eux habitant au Canada ? Tu pourrais enfin me dire en quoi l’article cité est contradictoire avec mon commentaire no.26. Puisque je sais que tu es un gros paresseux, je le recopie ci-après:

» Si la société américaine adoptait le modèle québécois,ils dépenseraient environ 3000$ de moins par capita en soin de santé, ils consacreraient environ 8% du PIB de moins aux soins de santé, ils auraient un taux de mortalité plus faible à la naissance. ils auraient un taux de mortalité plus faible à cause de maladies respiratoires, ils auraient un taux de mortalité plus faible à cause de maladies infectieuses, ils auraient un taux de mortalité plus faible à cause d’accidents cérébro-vasculaires, ils auraient un taux de mortalité plus faible à cause d’infarctus du myocarde, ils auraient un taux de mortalité plus faible à cause du diabète, ils auraient un plus faibles taux de personnes obèses et ils auraient un taux d’homicide environ 5 fois plus petit. Le seul endroit où ils perdraient au change serait le taux de mortalité du au cancer. »

@gagnon
« Les principe économique qui gouvernent notre société ont toujours été les mêmes, ils n’ont jamais été “inventé”, ils ont toujours existé. »

Encore les « lois économiques éternelles »; mes vieux!!! Dis-moi, champion, penses-tu que la loi du marché avait une grande influence sur les dinosaures?
(je peux t’affirmer que la gravité, oui)…

« Donc tu dis que tu ne peux pas affirmer si la récession aux USA n’est pas encore sur sa phase de déclin? C’est bien ça? »

Un bon point pour toi; tu progresses; lâche-pas…
(impatient, je suis, de voir où mène ce délire)

@ Kevin

Quel est ne # de la loi de l’offre et de la demande et ses règles?

Attention M. Kevin. Je vous lis à l’occasion et je suis absolument convaincu que la loi de l’offre et de la demande telle que vous la concevez, vous ne l’acceptez pas mais pas pentoute.

Vous pouvez répliquer mais vous aurez MA loi face à votre demande.

Dites-vous au départ que l’honnêteté et l’intégrité ne font pas parti de la réponse de plusieurs face à la demande des autres.

@kevin
« Qui a inventé la loi de l’offre et la demande et en quelle année? »

J’en ai aucune idée et je n’ai rien à prouver; c’est toi et gagnon qui prétendez que cette loi est universelle et éternelle. Alors je repose la question: est-ce que les dinosaures étaient affectés par cette loi?

@ Koldo:

Ton affirmation sur les dépenses est mensongère. Voir l’article du New York Times.

Ton information sur le taux de mortalité infantile est mensonger, voir l’article du New York Times et l’article de O’Neill.

Ton information sur le taux de mortalité est mensonger, voir l’article du New York Times et l’article de O’Neill.

En fait, le système américain est supérieur au système de santé canadien: voir l’article de O’Neill.

@ francis:

La capitalisme n’a jamais été inventé, il a toujours existé. Des kids de 6 ans qui s’échangent des cartes de hockey n’ont rien appris du capitalisme mais spontanément il applique la loi de l’offre et de la demande.

Si le capitalisme est le seul système qui fonctionne c’est parce qu’il se base sur le ‘spontaneous order’.

Ta question sur les dinosaures est amusante parce que Darwin a été inspiré par Adam Smith dans la rédaction de la théorie de l’évolution.

http://www.antagoniste.net/?p=4005

D’autres questions ?

Gagnon n’en sortira jamais. Ses preuves supérieures à celles de l’OCDE sont des articles partisans que l’ont peut trouver à l’infini dont les siens.

Oui Gagnon trouve toujours un article, jamais de loi de règles.

Après avoir qualifié le directeur du Centre national de recherche scientifique de Paris d’ignorant, voici que Gagnon nous apprend que l’OCDE publie des statistiques mensongères.

Je comprends évidemment que Gagnon a de la misère a faire deux choses à la fois notamment réfléchir et remonter ses culottes. Comme il n’a aucune fierté, il écrit des niaiseries les culottes à terre. Moi à sa place, j’aurais honte et j’éviterais de me montrer la face au moins pour quelques jours. Pas lui.

C’est son affaire mais je lui demanderais alors, s’il tient absolument à nous faire part de sa stupidité, qu’il nous dise comment on peut réduire l’espérance de vie d’une population en excluant les morts pas homicide, par suicide et par accident.

@gagnon
« D’autres questions ? »

Plein!

D’abord, faire de l’autoréférence augmente sûrement la crédibilité de ton propos…

Ensuite, c’est ahurissant les liens sans propos que tu réussis à faire; tu es le roi du sophisme…

Maintenant les questions :

1- Tu crois que la «main invisible» de Darwin est la même que celle de Smith?

2- Tu crois donc que la «main invisible» de Darwin signifie que les dinosaures étaient affectés par la loi du marché?

3- S’il existe des civilisations extraterrestres, tu es convaincu qu’elles ont des systèmes économiques nécessairement basés sur les lois du marché? (celle-là c’est juste pour rire un peu)

4- Tu connais les Bushmen? Extraordinaire peuple africain qui semble insensible aux lois du marché, comme certains peuples aborigènes d’Australie (c’est comme si on découvrait une peuplade dans l’Hymalaya qui lévite, insensible à la gravité)…

5- Enfin, testons la fiabilité de tes lois économiques universelles:
– si on demande à 50 physiciens quelle sera la distance de la Terre au Soleil le 28 octobre 2032 à 0h01, on aura 50 fois la même réponse;
– si on demande à 50 chimistes le résultat de la combinaison des composés A et B, on aura 50 fois la même réponse;
– si on demande à 50 «scientifiques» de l’économie (qu’est-ce que je m’amuse) quand finira la présente récession, eeeuuuuuh… le taux de croissance au Canada pour 2009, eeeuuuuuh… toute que des lois!!!

En veux-tu d’autre?

@ Yvon Fleurent / Koldo:

Les statistique de l’OCDe sont bonnes mais une personne qui les utilise pour comparer la qualité des système de santé ne fait que prouver sa malhonnêteté.

Le Texte du New York Times cite l’article de June & Dave O’Neill.

Que dit cet article ? Je te donne l’abstract:

Does Canada’s publicly funded, single payer health care system deliver better health outcomes and distribute health resources more equitably than the multi-payer heavily private U.S. system? We show that the efficacy of health care systems cannot be usefully evaluated by comparisons of infant mortality and life expectancy. We analyze several alternative measures of health status using JCUSH (The Joint Canada/U.S. Survey of Health) and other surveys. We find a somewhat higher incidence of chronic health conditions in the U.S. than in Canada but somewhat greater U.S. access to treatment for these conditions. Moreover, a significantly higher percentage of U.S. women and men are screened for major forms of cancer. Although health status, measured in various ways is similar in both countries, mortality/incidence ratios for various cancers tend to be higher in Canada. The need to ration resources in Canada, where care is delivered “free”, ultimately leads to long waits. In the U.S., costs are more often a source of unmet needs. We also find that Canada has no more abolished the tendency for health status to improve with income than have other countries. Indeed, the health-income gradient is slightly steeper in Canada than it is in the U.S.

http://www.nber.org/papers/w13429

@ francis:

1-Oui: http://www.antagoniste.net/?p=3990

2-Loi du marché = loi de l’évolution. Donc oui, les espèces compétitionnent entre-elles tout comme les producteurs dans une économie de marché.

3-C’est obligatoire. Regarde 2 enfants de 5 ans s’échanger des cartes de hockey. Spontanément les 2 kids appliquent la loi de l’offre et de la demande même si personne ne leur a enseigner le capitalisme.

Et la théorie de l’évolution s’applique aussi aux éventuelle civilisation ET.

4-Les Bushmen ne doivent pas être si extraordinaire que ça puisque que leur modèle de société est resté ultra-marginale (donc non compétitif).

5-Et si je demande à 50 météorologue le nombre d’ouragan l’année prochaine ? Donc la météorologie n’est pas une science ?

Demander à un économiste quand une récession va prendre fin c’est comme demander à un médecin quand je serai malade.

Gagnon,

« Gagnon, le modèle québécois ce n’est pas uniquement la carte soleil. » – commentaire 45.

Mais répond donc à la question: » comment on peut réduire l’espérance de vie d’une population en excluant les morts pas homicide, par suicide et par accident ? «

@gagnon

De plus en plus délirant…

1- Je ne vois pas en quoi ta référence prouve ton point. C’est une opinion qui réfère à un texte d’opinion; très fort…

2- Ben oui, les lièvres compétitionnent les chevreuils pour nourir les loups…

3- Tu ne pouvais évidemment pas répondre autre chose…

4- Il existe donc des « sociétés marginales » sur Terre qui ne sont pas touchées par la gravité?

5- Tu confonds science et loi naturelle, mais très bonne comparaison : la météorologie comme l’économie est une science hautement inexacte (il n’exite pas de « lois » de la météorologie, ni de la médecine d’ailleurs); merci de me donner raison…

« Demander à un économiste quand une récession va prendre fin c’est comme demander à un médecin quand je serai malade. »

La fin d’une récession, c’est comme être malade????

Tu vois bien que tu es confus…

@gagnon

Je m’en voudrais de m’immiscer dans ton débat avec Koldo/Yvonn Fleurent (ils n’ont pas besoin de moi pour te planter) mais pourquoi tu tentes ENCORE de prouver ton opinion à l’aide une autre opinion?

Tu utilises sans cesse ce que ton chum Kevin appelle le « sophisme d’autorité »…

Oui Gagnon « National Bureau of Economic Research. » y connaissent ça la santé eux autres bien plus que l’argent.

Évidemment ils font tout pour ne pas être en conflit d’intérêts économique avec les compagnies d’assurances privées les hôpitaux privés et les cliniques privées.

Tu nous donne comme référence une explication publicitaire pour vendre des documents. Franchement tu descends de plus en plus bas. L’as-tu acheté? Seulement 5$? J’en doute et pas rien qu’un peu.

Tu dis que l’OCDE est bonne, mais elle donne aussi des comptes rendus et des avis. Je t’en ai fais des liens et des copier collé. Un d’entre eux est que les Américains sont en très mauvaise santé et de façon honteuse pour le prix (6 000 et plus per capita) pendant les 10 ou 15 dernières années de leur vies.

Mais Koldo t’as posé une question. On attend la réponse que tu n’as pas le courage d’écrire.
« comment on peut réduire l’espérance de vie d’une population en excluant les morts pas homicide, par suicide et par accident ? » (Koldo)

Mais il y en a une possible et c’est certainement ce que tu a décelé avec toute ta perspicacité que nous, n’avons pas vu.

La raison est simple, les morts accidentelles, les suicides, les morts violentes au Canada sont tous des gens qui décèdent au moins à 150 ou 175 ans. Alors si on les enlève l’espérance de vie diminue puisque ces gens suicidaires vivent extrêmement vieux.

Mais encore là, il y en a pas assez pour faire une différence de 4 ans sur l’espérance de vie.

En a-tu une meilleure explication? Aide-nous.

On attend la réponse.

NB. Une explication scientifique, pas un article bidon de l’avis d’un économiste en manque d’affaires ou d’un scientifique qui travaille pour garder les assurances privées.

@ Koldo:

Ici il est question de savoir si l’espérerai de vie est un bon moyen de mesurer la qualité et l’accessibilité des soins de santé.

Ce n’est pas le cas parce qu’il y a d’autre facteur externe.

Il est donc faux de dire, comme tu le fais, que l’espérance de vie au Québec indique que notre système de santé est meilleur que celui des américains.

@ francis:

1-Tu m’a précisément demandé quel était mon opinion. Alors je te l’ai donné.

2-Doute-tu que l’évolution a fait en sorte de faire que les proie du loup s’adapte pour fuir le plus efficacement possible ce prédateur ? Doutes-tu que si une des proie peut fuir plus efficacement que l’autre elle sera moins décimé par les loups ? Ma foi, serais-tu comme le ministre conservateur qui doute de la théorie de l’évolution ?

3-Je remarque surtout que est incapable de contredire ma réponse.

4-Ta tribue des Bushmen est « touché par la gravité » (pour reprendre ton analogie. C’est justement parce qu’elle est touché par cette « gravité » qu’elle est restée marginale.

5-Tu n’a rien compris. La science c’est expliqué un phénomène. La météorologie peut expliquer la formation des ouragans mais elle ne peut pas prédire ou, quand et comment ils vont frappé de manière précise. Idem pour l’économie. On peut expliquer les cycle mais il est ridicule de vouloir prédire ou et quand ils vont frappé de manière précise.

Demander quand prendra débutera ou se terminera une récession c’est comme demander à un médecin quand on sera malade et quand on sera guéri. C’est une question qui ne peut trouver de réponse car le nombre de variable a prendre en considération est trop élever pour produire une réponse.

Un principe compris depuis longtemps par l’école autrichienne d’économie.

@ Yvon Fleurent

Oui Gagnon « National Bureau of Economic Research. » y connaissent ça la santé eux autres bien plus que l’argent.

Sophisme ad hominem…

Meilleur chance la prochaine fois.

@gagnon
« C’est une question qui ne peut trouver de réponse car le nombre de variable a prendre en considération est trop élever pour produire une réponse. »

Je suis heureux que tu admettes que les « lois » économiques sont incapables de prédire quoi que ce soit. Problème : c’est une des caractéristiques principales des lois naturelles, comme la gravité, i.e. prévoir précisément des évènements futurs (comme la distance Terre-Soleil à une date donnée).

Autre caractéristique : les lois naturelles n’aiment pas les exceptions (comme des bushmen qui léviteraient).

Alors, tu peux arrêter de clamer stupidement que les lois du marché sont aussi « universelles » que la gravité…

« Ma foi, serais-tu comme le ministre conservateur qui doute de la théorie de l’évolution ? »

Quand je te lis, je constate surtout que l’evolution n’est pas au même rythme pour tout le monde.

Explique donc le parallèle entre le fait de fuir plus efficacement et la loi de l’offre et de la demande???

Gagnon,

Tu es bouché ou quoi: » “Gagnon, le modèle québécois ce n’est pas uniquement la carte soleil.” – commentaire 45… et 67.

Ça comprend également (entre autres) le contrôle des armes à feu.

Mais évidemment, tu te défiles encore et ne réponds pas à la question que je te pose depuis lundi: » comment est-ce possible qu’en excluant les homicides, les suicides et les accidents, l’espérance de vie au Canada passe de 80,4 ans (donnée OCDE) à 76,2 ans (donnée Gagnon). – commentaire 45

Gagnon si tu continues à te défiler de la sorte on va être obligé de conclure que tu es comme le directeur du CNRS: « ignorant ou menteur ». Moi je dirais plutôt dans ton cas: ignorant et menteur.

GAGNON – commentaire 23 : « … Les Américains vivent plus longtemps que les canadiens. »

KOLDO – commentaire 26 : « …L’espérance de vie au Canada à la naissance est de 80,4 alors qu’elle est de 77,8 aux USA…. Si la société américaine adoptait le modèle québécois, ils dépenseraient environ 3000$ de moins par capita en soin de santé… Les données ne viennent pas d’un organisme privé financé par un milliardaire crapuleux mais de l’OCDE. »

GAGNON – commentaire 61: « … Ton affirmation sur les dépenses est mensongère. »

KOLDO – commentaire 63: « …Gagnon nous apprend que l’OCDE publie des statistiques mensongères. »

Gagnon – commentaire 65: « … Les statistique de l’OCDe sont bonnes »

Notre ami Gagnon est quelque peu perturbé mais il le sera encore plus dans l’avenir.

Je demande à Gagnon de répondre à la question de Koldo:

« comment on peut réduire l’espérance de vie d’une population en excluant les morts pas homicide, par suicide et par accident ? » (Koldo)

La réponse:

« Sophisme ad hominem…

Meilleur chance la prochaine fois. » (DG)

Le #76 et #77 se confirme progressivement.

On attend toujours la réponse à cette question.

Pour Gagnon qui admire le système de santé des USA.

Les Américains en ont raz le bol du système que tu admire. Et contrairement à ce que tu dis ils voudraient copier le système canadien.

« Il y avait beaucoup de cheveux gris et de chemises blanches parmi les manifestants. Prenez Joanna Weinstock, médecin de famille à Burlington. Elle a eu l’occasion d’expérimenter les revers du système américain à au moins deux titres. D’abord, comme mère d’un garçon atteint d’insuffisance rénale. « Aujourd’hui, il est adulte et, dans sa condition, il n’est tout simplement pas assurable », dit-elle.

Puis, comme médecin: «Pour chaque rendez-vous médical de 15 minutes, je dois passer une demi-heure à parlementer avec des compagnies d’assurances qui refusent de payer pour ceci ou cela.» »

« «Dans mon hôpital, trois patients atteints du sida et une femme atteinte de cancer ont dû interrompre leurs soins, faute d’argent», signale la Dre Woolhandler. »

« Avec la crise économique, de plus en plus de gens perdent leur assurance maladie. Les États-Unis sont mûrs pour une réforme. Le problème, selon Mme Woolhandler, c’est que celle vers laquelle le pays se dirige «ne tiendra tout simplement pas la route». »

Les USA sont sur le bord de la faillite et leur santé aussi.

Tu devrais aller leur donner des conseils Gagnon ils en ont besoins.

@ francis:

Il est évident que les principe économique sont inutile pour faire la moindre prédiction.

C’est la même chose pour l’évolution. Il est impossible d’avoir une formule mathématique qui permet de savoir comment une espèce va évoluer durant les 500 prochaines années.

Ce genre de travail est impossible non pas parce que l’évolution n’est pas scientifique mais tout simplement parce qu’il y a trop de variable au niveau « macro » pour penser pouvoir obtenir une équation.

Ta conception de la science est très déficiente.

@ Koldo:

T’as raison, le modèle québécois ce n’est pas uniquement la carte soleil.

C’est aussi la dette, l’endoctrinement des médias et les réactionnaires gauchistes qui insultes au lieu de discuter…

En passant quand tu pose la question sur les homicides et les armes à feu, j’espère que tu réalise que tu te ridiculise.

Ce n’est pas seulement des homocides dont j’ai parlé mais aussi des accidents de la route, des suicides et de toute forme de mortalité qui est associé à un accident. Si tu avais mieux lu mes commentaire tu l’aurais su et tes commentaires et tes questions auraient été plus pertinentes.

De plus au commentaire #65 je n’ai pas dit uniquement: « Les statistique de l’OCDE sont bonnes ».

J’ai dit: « Les statistique de l’OCDe sont bonnes mais une personne qui les utilise pour comparer la qualité des système de santé ne fait que prouver sa malhonnêteté. »

Quand tu tronque délibérément mes citation pour essayer de te sauver la face, tu ne fait qu’admettre que tu as abandonné la discussion parce que tu n’es pas assez fort pour défendre ton argument.

@ Yvon Fleurent :

Tu fais une affirmation sans donner de source. Normal par ce que ton affirmation est un autre de tes mensonges.

Voici la réalité (et la source d’info).

Seulement 29% des Américains considèrent que la réforme du système de santé est une priorité. Une pluralité d’Américain (32%) considère que la priorité no. 1 est la lutte au déficit.

http://www.rasmussenreports.com/public_content/politics/obama_administration/march_2009/democrats_see_health_care_reform_as_top_priority_others_say_deficit_reduction

De plus, 49% des Américains pensent qu’Obama devrait attendre la fin de la récession avant de réformer le système de santé contre 42%.

http://www.rasmussenreports.com/public_content/business/healthcare/49_say_obama_should_delay_health_care_reform_until_economy_is_better

On parle du Québec aux USA…

Doctor: Lack of medical helicopter cost actress

« The province of Quebec lacks a medical helicopter system, common in the United States and other parts of Canada, to airlift stricken patients to major trauma centers. Montreal’s top head trauma doctor said Friday that may have played a role in Richardson’s death. »

http://news.yahoo.com/s/ap/20090321/ap_on_en_mo/natasha_richardson

@gagnon

C’est bien mon petit; on fait des progrès…

Ainsi, on convient que les « principes » économiques sont faibles en prédiction et, à ce titre, nous ne verrons plus de ta part cette affirmation risible que les «lois» économiques sont aussi universelles que la gravité; ce qui, je te rappelle, était l’élément premier du débat que ton joli patinage artistique tout en arabesques a essayé de dévier comme étant que je ne considérais pas l’économie comme une science (ce que je n’ai jamais affirmé)…

Un autre bon point pour toi…

« T’as raison, le modèle québécois ce n’est pas uniquement la carte soleil. C’est aussi la dette, l’endoctrinement des médias et les réactionnaires gauchistes qui insultes au lieu de discuter… »

Bof, tu sais moi, tant que ça nous permet de vivre plus longtemps… l’endoctrinement des médias et les inepties des idéologues incontinents, je laisse ça aux gens comme toi. Parce que des gens qui trafiquent des statistiques à des fins idéologiques…

Mais tu ne réponds pas à la question que je t’ai posé lundi: » comment est-ce possible qu’en excluant les homicides, les suicides et les accidents, l’espérance de vie au Canada passe de 80,4 ans (donnée OCDE) à 76,2 ans (donnée Gagnon). «

Tu remarqueras que ma question vise les homicides » mais aussi des accidents de la route, des suicides et de toute forme de mortalité qui est associé à un accident. »

Les réalités ne sont pas toutes pareille la tienne et celle des autres Gagnon.

« Près de six médecins américains sur 10 (59%) favorisent l’établissement d’un régime fédéral universel d’assurance médicale, selon une enquête réalisée par l’École de médecine de l’Université de l’Indiana. »

« Dans la population, 63% des gens soutiennent un «système d’assurance universelle garanti par le gouvernement, même si cela devait impliquer des hausses d’impôts», constate pour sa part l’institut de recherche PEW. »

« Pourquoi, alors, ne pas s’inspirer de ce qui se passe au nord du 45e parallèle, comme le souhaitent de nombreux médecins? La réponse de Mme Tucker est on ne peut plus limpide: «Parce que les compagnies d’assurances sont un acteur économique important dans notre État» »

http://www.cyberpresse.ca/international/etats-unis/200903/21/01-838824-les-compagnies-dassurances-un-frein-au-changement.php

« Non, la réforme amorcée par le nouveau président ne résoudra pas les problèmes qui affligent la médecine américaine, dénoncent médecins et infirmières qui se succèdent au micro. Et oui, clament-ils, «nous pouvons» mettre sur pied un régime d’assurance à la canadienne. »

http://www.cyberpresse.ca/international/etats-unis/200903/20/01-838790-la-reforme-imparfaite-dobama.php

Les mensonges c’est de dire que les Américains ne veulent pas du système canadien et c’est DG qui le dit.

On attend toujours ta réponse à cette question Gagnon.

« comment on peut réduire l’espérance de vie d’une population en excluant les morts pas homicide, par suicide et par accident ? » (Koldo)

@ francis:

Les principes ne permettent jamais de faire des prédiction peut-importe la science.

J’ignore pourquoi c’est une révélation pour toi. L’école autrichienne d’économie (la plus libertarienne) défend se point depuis toujours.

Les loi économiques sont comme les loi de la gravité ou de l’évolution. Elle donne des explication mais leur caractère prédictif décroît au fur et à mesure que l’on analyse une situation complexe.

Serait-tu en train de vouloir nous dire que la théorie de l’évolution n’est pas scientifique car elle ne permet pas de faire de prédictions fiables ?

Si tu as compris ce que j’essaye de t’expliquer, je te dis que les prévision ne sont pas impossible non pas à cause du caractère imprécis ou approximatif de la science, mais à cause de sa complexité. Les principes sont tous exacts. Mais il existe tellement de principe d’une grande complexité qu’il est inutile de vouloir simplifier le tout dans une équation.

L’évolution explique comment les espèces changent. Dans un système très simple (une bactérie dans un plat de pétrie avec une concentration croissante d’antibiotique), la théorie de l’évolution peut être utilisé pour faire des prédictions parce que le système est très simple et que l’expérimentateur contrôle tous les paramètres. Mais dans un système complexe comme un écosystème, la théorie de l’évolution est inutile pour faire des prédiction parce que le système est très complexe et que l’expérimentateur ne contrôle pas tous les paramètres.

L’économie explique comment les cycles économiques surviennent. Dans un système très simple (voir les exérience de Vernon Smith sur l’équilibre économique), la théorie peut être utilisé pour faire des prédictions parce que le système est très simple et que l’expérimentateur contrôle tous les paramètres. Mais dans un système complexe comme une village, la théorie est inutile pour faire des prédiction parce que le système est très complexe et que l’expérimentateur ne contrôle pas tous les paramètres.

L’économie comme l’évolution ne servent pas à faire des prédiction mais à expliquer les chose.

Si l’économie était une science prédictive, cela signifierait qu’il existerait des leviers économique que le gouvernement pourrait utiliser pour manipuler l’économie et, par exemple, éviter les récessions. Tu devrais savoir que ce genre de chose est impossible.

@ Yvon Fleurent:

Tu donnes des chiffres sans donner de source… Une habitude chez toi…

Comment peut-on savoir qu’Agnès Gruda ne ment pas si on ne peut pas consulter ses sources d’information originale ?

Ce n’est pas parce que quelque chose est écrite dans « La Press » que c’est vrai.

De mon côté j’ai retrouvé le sondage du PEW et devines quoi ?

Ce sondage remonte au 21 août 2008. Les choses ont bien changées depuis et maintenant les Américains se soucient plus de la dette que d’un système de santé (mes sondages datent de quelques semaines seulement).

De plus, toujours selon le sondage PEW utilisé par Agnès Gruda, la santé vient en 5e position des priorités (derrière le terrorisme et l’Irak).

De plus, le sondage PEW dit aussi que l’idée que le gouvernement puisse offrir un système de santé universel est en perte de vitesse par rapport à 2004. Agnès Gruda c’est bien garder d’apporter cette nuance dans son texte.

http://people-press.org/report/?pageid=1364

Fleurent, arrêtes de tout croire ce qui est dans les médias et fait tes propres recherches.

Gagnon,

Donc je comprends que selon toi, l’espérance de vie après avoir exclu les morts par homicide, par suicide et par « toute forme de mortalité qui est associé à un accident » permet de comparer la performance des soins médicaux et des systèmes de santé. C’est discutable mais si c’est ce que tu crois…

Comme tu ne réponds pas à la question que je t’ai posée lundi et puisque il y a une IMPOSSIBILITÉ LOGIQUE à ce que l’espérance de vie d’une population soit réduite après l’exclusion des morts par homicide, par suicide et par « toute forme de mortalité qui est associé à un accident », on doit donc conclure que l’espérance de vie au Canada après exclusion est égale (improbable) ou supérieure (probable) à 80,4 ans qui est l’espérance de vie avant exclusion (donnée OCDE). L’espérance de vie après exclusion est donc plus élevée au Canada qu’aux USA. Puisque que selon ta grande sagesse, cette donnée permet de comparer les systèmes de santé entre eux, le système de santé au Canada à une performance plus élevée que celui applicable aux USA alors que les dépenses per capita au Canada sont de 3678$ US (2006) alors qu’ils étaient de 6714$ US aux USA. Ça coûte presque que 2 fois plus cher aux USA pour moins de résultat (que ce soit avant exclusion ou après exclusion).

Donc, pour résumer:
A – Le système de santé canadien est plus performant que le système de santé américain (CQFD no. 1)

B – Tu racontes des faussetés – » Les Américains vivent plus longtemps que les canadiens. » – commentaire 23 (CQFD no.2)

C- Tes sources d’information sont pourries et mensongères, tu le sais, mais tu as décidé de diffuser et de répandre ces mensonges pour des raisons idéologiques (CQDD no.3)

« Fleurent, arrêtes de tout croire ce qui est dans les médias et fait tes propres recherches. » (DG)

C’est exactement ce que je fais surtout pour le média à Gagnon.

De plus Gagnon tu n’as pas été capable de répondre à la question de Koldo.

Ce dernier à bien raison de dire que l’espérance de vie au Canada ne peut pas descendre à cause des accidents.

En excluant les meurtres, accidents, et suicides, comme aux USA l’espérance de vie sera encore plus haute au Canada.

Vois tu Gagnon les suicides, les meurtres et les accidents se produisent en presque totalité avant 80 ans. Donc les exclure ne ferait qu’élever l’espérance de vie.

Donc tes affirmations et tes références sont des faussetés qui son absolument impossibles à réaliser à moins que ces événements aient lieu passé beaucoup plus que 80 ans ce qui est IMPOSSIBLE.
**
Les données sont exactes pour les Américains qui veulent une réforme et en plus correspondent aux chiffres de ceux que tu a donné. Malheureusement tu ne sais compter qu’a ton avantage.

Finalement je me permets un copier coller pour toi.

« C- Tes sources d’information sont pourries et mensongères, tu le sais, mais tu as décidé de diffuser et de répandre ces mensonges pour des raisons idéologiques (CQDD no.3) » (Koldo)

J’ajoute que quand elles sont véridiques ce que arrive rarement, tu les interprète comme tu compte.

@gagnon
« Les loi économiques sont comme les loi de la gravité… »

Je ne peux croire que tu reviennes avec cette ineptie. Ou bedon tu n’as pas lu mes commentaires, ou bedon les concepts abordés dépassent tes capacités cognitives (on parle pourtant de logique élémentaire)…

Je vais essayer de simplifier davantage (si c’est possible):
1- le caractère prédictif des principes économiques est nul (et ça n’a rien d’une révélation puisque c’est ce que je me tue à te dire depuis le début);
2- le caractère prédictif des lois physiques (dont la gravité) est TRÈS élevé;
DONC, les principes économiques NE SONT PAS comme la loi de la gravité (CQFD)…

Est-ce que cette logique simple va finir par traverser ton rempart dogmatique?

@gagnon

T’es jamais aussi comique que lorsque tu manipules des chiffres…

«Seulement 29% des Américains considèrent que la réforme du système de santé est une priorité. Une pluralité d’Américain (32%) considère que la priorité no. 1 est la lutte au déficit»
Tout est dans l’œil de celui qui regarde, n’est-ce pas? «Seulement 29%» contre «une pluralité d’américain (32%)» pour une ÉNORME différence de 3% (la marge d’erreur).
Autrement dit : malgré la situation économique catastrophique, la réforme du système de santé est quand même ex-æquo au 1er rang des priorités…

«De plus, 49% des Américains pensent qu’Obama devrait attendre la fin de la récession avant de réformer le système de santé contre 42%.»
D’abord ça ne veut pas dire que 49% des américains sont contre la réforme du système de santé, ça veut dire qu’ils veulent seulement la retarder. Ensuite, encore ici, la différence n’est pas énorme.
Autrement dit : malgré la situation économique catastrophique, 42% des américains voudraient quand même que le gouvernement aille de l’avant IMMÉDIATEMENT avec la réforme du système de santé…

Étonnant dans un pays qui a le meilleur système de santé au monde…

« Ce n’est pas parce que quelque chose est écrite dans “La Press” que c’est vrai.” (DG)

“De mon côté j’ai retrouvé le sondage du PEW et devines quoi ?” (DG)
Ben oui Gagnon tu as trouvé un article, un autre article comme d’habitude, un article qui traite du rôle de la religion dans la politique. Fantastique, toute une trouvaille. Bravo!

De plus c’est bien sûr qu’il y a des changements depuis le mois d’août. Moins de gens sont assurés de leur employeur à cause du chômage et plus de gens sont mal assurés à cause de la crise financière.

Selon Rasmussen

49% des américains pensent qu’Obama devrait attendre la réforme.

42% des Américains pensent qu’Obama devrait faire la maintenant la réforme.

49% pour la réforme attendre, + 42% pour la réforme maintenant = 91% Total.

91% des Américains qui veulent la réforme ce qui est conforme aux sondages qui disent 90%.

63% des gens soutiennent un régime garanti par le gouvernement comme au Canada selon PEW. À cela il faut ajouter ceux qui sont pour la réforme.

Les Américains ne veulent plus du système des USA actuel et toi tu dis que c’est le meilleur.

63% des Américains veulent un système comme au Canada et toi, tu dis que personne n’en veut.

Tu es prêt a dire n’importe quoi pour défendre la secte libertarienne depuis que son idole est presque en faillite.

@ Koldo:

Ce n’est pas selon moi, c’est selon une étude scientifique publié dans un ouvrage soumis au peer-review.

Et je te signale qu’on ne parle pas seulement des homicide mais de toutes les morts accidentelle comme les accidents de la routes.

Et quand on prend en compte ces facteurs, les USA ont l’espérance de vie la plus élevé de l’OCDE (devant la Suisse):

http://www.antagoniste.net/?p=2273

@ francis:

Le caractère prédictif n’a rien à voir avec la validité scientifique.

La théorie de l’évolution ne permet pas de déterminer à quel vitesse le museau des ours s’allonge d’année en année. Le nombre de variables est trop important pour faire ce genre de calcul.

L’économie explique comment les cycles économiques surviennent. Dans un système très simple (voir les exérience de Vernon Smith sur l’équilibre économique), la théorie peut être utilisé pour faire des prédictions parce que le système est très simple et que l’expérimentateur contrôle tous les paramètres. Mais dans un système complexe comme une village, la théorie est inutile pour faire des prédiction parce que le système est très complexe et que l’expérimentateur ne contrôle pas tous les paramètres.

L’économie comme l’évolution ne servent pas à faire des prédiction mais à expliquer les chose.

Si l’économie était une science prédictive, cela signifierait qu’il existerait des leviers économique que le gouvernement pourrait utiliser pour manipuler l’économie et, par exemple, éviter les récessions. Tu devrais savoir que ce genre de chose est impossible.

Pour le reste, 32%>29%.

Tout comme une minorité d’américaine pensent que le système de santé devrait être réformé en période de crise car les américains savent que cette réforme va les appauvrir encore plus.

@ Yvon Fleurent:

Nulle part il est dit que 91% des américains veulent une réforment.

Les gens qui sont contre une réforment, étant donné le choix de réponse donné, ont obligatoirement opté pour le délais.

C’est pourtant aussi simple à comprendre.

http://www.rasmussenreports.com/public_content/business/healthcare/49_say_obama_should_delay_health_care_reform_until_economy_is_better

Pour avoir une lecture aussi fausse des statistique que je t’ai présenté, c’est signe que semble être au bout du rouleau.

D’ailleurs, le système de santé qu’Obama veut mettre en place ne sera pas une copie du notre car Obama veut garder l’élément privé.

Subsidies to people who can’t afford care–not single payer:
My core belief is that people desperately want coverage, and my plan provides those same subsidies. If they are provided those subsidies and they have good, quality care that’s available, then they will purchase it. That is my belief. I never said that we should try to go ahead and get single payer.

Notre modèle, même Obama n’en veut pas.

http://www.ontheissues.org/2008_CBC_Dems.htm

« Les gens qui sont contre une réforment, étant donné le choix de réponse donné, ont obligatoirement opté pour le délais. » (DG) Encore ton opinion.

« Près de six médecins américains sur 10 (59%) favorisent l’établissement d’un régime fédéral universel d’assurance médicale, selon une enquête réalisée par l’École de médecine de l’Université de l’Indiana. »

Les médecins sont tanés de perdre leur temps à gosser avec les compagnies d’assurances qui ne veulent pas payer. Les médecins travaillent plus à se faire payer qu’à soigner les gens et sont obligés de refiler ce temps de travail à leurs clients.

Ce n’est pas moi qui est au bout du rouleau c’est le système de santé US.

Une grande partie des 6 000$ et plus que les Américains payent
va dans les poches des assurances, pas pour les soins
dans les poches des avocats, pas pour les soins
et en perte de temps pour les médecins, pas pour les soins.

De toutes façon tu ne peux pas répondre à cette question essentielle pour ta preuve Gagnon.

« comment on peut réduire l’espérance de vie d’une population en excluant les morts pas homicide, par suicide et par accident ? » (Koldo)

@gagnon

T’es dans le patinage artistique, mon grand…

«Le caractère prédictif n’a rien à voir avec la validité scientifique.»
Je ne te parle pas de validité scientifique, je te dis simplement d’arrêter de comparer les principes économiques à la loi de la gravité sur cette différence fondamentale du caractère prédictif (la météorologie, par contre, est une bonne comparaison)…

«Tout comme une minorité d’américaine pensent que le système de santé devrait être réformé en période de crise…»
Superbe pirouette! Donc, sur la même base, une «minorité» d’américains seulement pensent que la lutte au déficit est une priorité…

«…car les américains savent que cette réforme va les appauvrir encore plus.»
Ça c’est ton OPINION; rien dans le sondage ne permet de tirer cette conclusion…

«Les gens qui sont contre une réforment, étant donné le choix de réponse donné, ont obligatoirement opté pour le délais.»
Ça c’est encore ton OPINION (personnellement, si j’étais contre la réforme j’aurais répondu «aucune réponse» – c’est mon opinion et elle est aussi valide que la tienne)
D’autre part, tu sublime les 73% d’américains qui souhaitent une réforme et les 63% qui veulent un système financé par le gouvernement…

@ francis

Dans tout ce qu’on lit les Américains en ont leur maudit truck de la santé aux états. Une partie crèvent à la maison et les vieux ont une santé horrible. En plus l’OCDE en fait le reproche aux USA.

Seuls les instituts économiques financés par les assurances et les avocats et les journaux financés par les mêmes disent comme Gagnon. Et c’est ce qu’il nous donne comme preuve.

Décidément Gagnon ne sait pas ce que veut dire le mot preuve. Pour lui un avis dans un journal scientifique est une preuve.

Il est à remarquer qu’il ne répondra pas à la question de Koldo, il se contredirait et perdrait sa crédibilité auprès de ses fans.

Après avoir qualifié le directeur du CNRS de « bouffon », Gagnon nous raconte que le fait de soustraire pour une population les décès par homicides, suicides et accidents (tous types) peut faire diminuer l’espérance de vie de cette population, et nous dit qu’il faut croire ça parce que le tout a été soumis au « peer review ». Gagnon, un peu de sérieux et de rigueur que diable ! Tu fais assez rire de toi comme ça, tu n’es pas obligé d’en remettre.

Il y a ici quelqu’un qui ment: l’OCDE (espérance de vie au Canada : 80,4 ans) ou Gagnon via son torchon (espérance de vie au Canada de 76,4 ans après exclusion des décès causés par « les homicides, les accidents de la route, les suicides et toute forme de mortalité qui est associé à un accident. »). IMPOSSIBLE

Ce n’est pas l’OCDE qui est dans l’erreur et c’est donc Gagnon qui ment.

@ Yvon Fleurent:

J’attends encore ton lien sur l’étude de Université de l’Indiana. Pourquoi refuses tu de donner ce lien, Que cherches-tu à cacher ?

Pour le reste, tu fais encore un sophisme ad hominem. Comme tu es incapable d’attaquer le message tu attaques le messager.

@ francis:

Je ne patine pas mais je me rend compte que je jongle avec des notions qui sont manifestement trop complexe pour toi.

L’évolution, la théorie de la gravité et les principe économique sont des faits scientifiques. Mais à la différence de la gravité, qui est un système simple, l’économie et l’évolution ne peuvent être réduit en une simple équation capable de prédire l’avenir.

Trop de variable différentes entre dans les mécanisme d’évolution et économique pour être réduite dans une seule équation.

La caractère prédictif n’a rien à voir avec la validité scientifique.

La science économique a permis aux économiste autrichien de dire qu’il y aurait une crise à cause de la bulle immobilière créé par l’état. Mais déterminer le jour précis quand la bulle à éclater est impossible. Tout comme l’évolution ne permettra jamais de déterminer quand un gène précis subira une mutation.

Mais la minorité qui se préoccupe du déficit est plus nombreuse que la minorité qui se préoccupent de santé. CQFD !

Si les américains pensaient que la réforment de santé serait profitable pour leur porte-feuille, il ne demanderait pas de mettre ce projet sur la glace durant la récession. Un autre CQFD !

@ Koldo:

Mon pauvre… Tu n’a toujours pas réalisé que la statistique de départ est différente de la tienne car tu as pris une année différente. C’est vraiment pas fort…

« Pour le reste, tu fais encore un sophisme ad hominem. Comme tu es incapable d’attaquer le message tu attaques le messager. » (DG)

La projection à en être ridicule et je ai pas parlé de l’université de l’Indiana, j’ai cité un article de La Presse.

Alors si tu est si brillant au point de te permettre dire que La Presse ce n’est pas du sérieux,

et que le fait de soustraire des morts d’un groupe baisse son espérance de vie, réponds à la question suivante:

« comment on peut réduire l’espérance de vie d’une population en excluant les morts pas homicide, par suicide et par accident ? » (Koldo)

@gagnon
«… je jongle avec des notions qui sont manifestement trop complexe pour toi.»

Figure de style cute et punchée, mais vide de sens venant du type qui les mélange toutes, les notions (loi de l’évolution, théorie de la gravité, héhéhé…)

D’abord, on dit «théorie» de l’évolution; pourquoi? P.q. bien qu’il existe un large consensus scientifique la reconnaissant (comme le large consensus scientifique sur les changements climatiques), ses mécanismes n’ont toujours pas été prouvés scientifiquement. Tu sais ce que ça signifie ce terme, n’est-ce pas?

Ensuite, on dit «loi» de la gravité, p.q. démontrée depuis longtemps; et pour ce qui est de «la gravité qui est un système simple», tu iras raconter ça à un congrès de physiciens, ils vont te prendre pour l’humoriste de service…

Quant à tes «principes» économiques ils sont encore moins démontrés et démontrables que les mécanismes de la théorie de l’évolution…

«La caractère prédictif n’a rien à voir avec la validité scientifique»
La validité d’une expérience scientifique vient du caractère répétitif (autrement dit, prédictif) des résultats; notion élémentaire en science…

T’es «ferré» dans tous les domaines, dis-donc…

P.S.
Si tu admets si facilement le caractère non prédictif des principes économiques, pourquoi tu nous citaient comme parole d’évangile, pas longtemps avant la crise, tous ces économistes qui ne «prévoyaient» pas de récession?

@gagnon
« Mais la minorité qui se préoccupe du déficit est plus nombreuse que la minorité qui se préoccupent de santé. »

Dans la marge, gagnon, dans la marge; tu connais ça les stats toi…

« Si les américains pensaient que la réforment de santé serait profitable pour leur porte-feuille, il ne demanderait pas de mettre ce projet sur la glace durant la récession. »

Ce ne sont pas LES américains qui le demandent; même pas la moitié, dans une économie en lambeau…

@ Yvon Fleurent:

Tu dis ne pas avoir parlé d’une étude de l’université de l’Indiana. Pour que les gens voit ton mensonge, je vais citer mot pour mot ton commentaire #95

Près de six médecins américains sur 10 (59%) favorisent l’établissement d’un régime fédéral universel d’assurance médicale, selon une enquête réalisée par l’École de médecine de l’Université de l’Indiana

J’attends encore ton lien sur l’étude de Université de l’Indiana. Pourquoi refuses tu de donner ce lien, Que cherches-tu à cacher ?

En passant, quand un truc est écrit dans un journal ce n’est pas nécessairement la vérité. Il faut toujours vérifier les source.

@ francis:

La loi de la gravité est aussi une théorie. En science il n’existe pas de dogme. Tout est considéré comme vrai jusqu’à ce qu’on puisse prouver le contraire.

Et merci de confirmer que tu es créationniste. Dire que les mécanisme de l’évolution n’ont pas été prouvé c’est vraiment pas fort.

De plus tu confond le principe de reproductibilité avec la capacité à faire des prédictions.

Je vais te donner un exemple simple démontrant la grave lacune de ton argumentation.

Les tornades sont des phénomènes reproductibles: on connaît les condition qui mène à leur formation (c’est reproductible). Par contre, un météorologiste ne pourra jamais te dire combien nous aurons précisément de tornade dans le mois de mai 2021.

P.S.: Un plus grand nombre veut un stop qu’un go. Tu veux quoi de plus ?

Un truc hyper intéressant:

TEN SURPRISING FACTS ABOUT AMERICAN HEALTH CARE

Fact No. 1: Americans have better survival rates than Europeans for common cancers.

Fact No. 2: Americans have lower cancer mortality rates than Canadians.

Fact No. 3: Americans have better access to treatment for chronic diseases than patients in other developed countries.

Fact No. 4: Americans have better access to preventive cancer screening than Canadians.

Fact No. 5: Lower income Americans are in better health than comparable Canadians.

Fact No. 6: Americans spend less time waiting for care than patients in Canada and the U.K.

Fact No. 7: People in countries with more government control of health care are highly dissatisfied and believe reform is needed.

Fact No. 8: Americans are more satisfied with the care they receive than Canadians.

Fact No. 9: Americans have much better access to important new technologies like medical imaging than patients in Canada or the U.K.

Fact No. 10: Americans are responsible for the vast majority of all health care innovations.

http://www.ncpa.org/pub/ba649

Gagnon faisant de ridicules remontrances à Y. Fleurent #103 :

«@ Yvon Fleurent:

Tu dis ne pas avoir parlé d’une étude de l’université de l’Indiana. Pour que les gens voit ton mensonge, je vais citer mot pour mot ton commentaire #95

Près de six médecins américains sur 10 (59%) favorisent l’établissement d’un régime fédéral universel d’assurance médicale, selon une enquête réalisée par l’École de médecine de l’Université de l’Indiana

J’attends encore ton lien sur l’étude de Université de l’Indiana. Pourquoi refuses tu de donner ce lien, Que cherches-tu à cacher ?»

– – – – – – – –

Pour Gagnon qui cherche encore la référence qu’il semble le seul à ignorer:

«Indiana University Study Finds Majority of U.S. Physicians Favor National Health Insurance Support Has Grown 10 Percent Over Past 5 Years»

http://www.medicine.indiana.edu/news_releases/viewRelease.php4?art=844&print=true

Gagnon tu aimes bien sauter des étapes pour te sauver.

Commence par celle-ci sa fait 2 semaine qu’on attend ta réponse.

« comment on peut réduire l’espérance de vie d’une population en excluant les morts pas homicide, par suicide et par accident ? » (Koldo)

Cesse de te cacher et réponds Gagnon.

@ Raymond Campagna:

Malheureusement, le lien que tu me donne n’est qu’un communiqué de presse. On ne retrouve pas les donnés ni la méthodologie (surrout savoir les question posée).

Il est essentiel d’avoir ces 2 éléments pour juger de cette étude mon cher.

@ Yvon Fleurent:

J’ai répondu à cette question il y a 2 jours (commentaire no.99)

Mais comme d’habitude, tu lis les commentaires à moité.

Je fais donc un copier-coller:

Mon pauvre… Tu n’a toujours pas réalisé que la statistique de départ est différente de la tienne car tu as pris une année différente. C’est vraiment pas fort…

«Malheureusement, le lien que tu me donne n’est qu’un communiqué de presse. On ne retrouve pas les donnés ni la méthodologie (surrout savoir les question posée).» >DGagnon

La même remarque s’applique à ses dix opinions au #104. Ça n’a aucune valeur.

@D.Gagnon

«comment on peut réduire l’espérance de vie d’une population en excluant les morts pas homicide, par suicide et par accident ? » (Koldo)

@gagnon

«La loi de la gravité est aussi une théorie.»
Je ne sais pas où tu as pêché ça (probablement un texte anglais que tu as encore mal compris), mais tu te ridiculises…
L’appellation reconnue (dans un plus large consensus encore que la théorie de l’évolution) est «loi de la gravitation universelle»; tu veux-tu plus «loi» et plus «universelle» que ça?

«Et merci de confirmer que tu es créationniste.»
Toujours le champion incontesté des raccourcis et conclusions «magiques» i.e. tirées de rien…

«Dire que les mécanisme de l’évolution n’ont pas été prouvé c’est vraiment pas fort.»
Tu peux démontrer les mécanismes de l’évolution??? Dépêche-toi de publier; c’est le Nobel assuré et une place de choix dans l’histoire…
Plus sérieusement, c’est surtout que la notion de «preuve scientifique» semble te dépasser totalement (normal quand on voit les «preuves» que tu amènes continuellement).
Un exemple simple et archi-connu : pendant des décennies un large consensus scientifique acceptait le lien entre le tabac et le cancer du poumon. Et durant cette même période, quelle était la seule défense de l’industrie? «Non prouvé scientifiquement» (cette preuve est très récente).
De toute façon, dans toute la littérature sur l’évolution, on ne parle que de «théorie» et d’«hypothèses»…

Les tornades sont loin d’être «reproductibles», comme tu dis : on est loin de connaître tous les mécanismes qui mènent à leur formation, puisqu’on n’est même pas encore en mesure de simplement prédire la force d’un ouragan en formation…

Tu dis vraiment ni’importe quoi…

« Les tornades sont des phénomènes reproductibles: »

Pour quelqu’un qui fait de la recherche sa ne doit pas être trop scientifique.

Comment tu fait Gagnon pour reproduire des tornades?

Mais avant j’attends ta réponse à savoir comment on peut espérer descendre le nombre d’années de l’espérance d’un peuple en ne comptant pas certains morts.

@ Raymond Campagna :

Pauvre raymond…

Va lire le commentaire no. 104.

Tu verras qu’il a un lien.

Si tu clique sur ce lien, tu trouvera les références complète.

Pour ta seconde question, je te rappelle qu’il parle de l’espérance de vie dans le contexte de mesurer l’efficacité et l’accessibilité d’un système de santé. Quelqu’un qui se tue en bungee à 20 ans réduit l’espérance de vie mais ça ne signifie rien sur l’état du système de santé.

Les statistiques « gorgeous » de Gagnon nous viennent encore une fois d’un organisme privé financé par des milliardaires crapuleux:

« The NCPA generates more analysis per dollar than any think tank in the country. It does an amazingly good job of going out and finding the right things and talking about them in intelligent ways. »
-Newt Gingrich, former Speaker of the U.S. House of Representatives

« The values of freedom and free enterprise are more widely cherished in the world today than at any point in our lifetime. Yet the battle for these ideas is far from over. That’s why the work of the NCPA is so important and why your support of the NCPA is so necessary. »
Ronald Reagan.

Vraiment Gagnon, tu fais dur !

Quant au commentaire no. 99 qui se lit comme suit : « Tu n’a toujours pas réalisé que la statistique de départ est différente de la tienne car tu as pris une année différente. C’est vraiment pas fort… »

Évidemment Gagnon, il fallait savoir que ton étude de cul-terreux utilisait parfois des données de 2006 et certaines de … 1989. Bravo pour la méthodologie. Cependant Gagnon, ça n’explique AUCUNEMENT comment ton analyse de l’Univ. de l’Iowa (financé par les fonds crapuleux du « Independant Institute ») peut RÉDUIRE l’espérance de vie de la population canadienne (que ce soit celle de 2004 ou celle de 1989) en excluant les décès causés par les homicides, les suicides ou toutes causes accidentelles confondues. LÀ-DESSUS GAGNON TU ES MUET.
Ce doit être ton petit côté taré, bien évidemment.

En plus de répondre à cette question Gagnon (si tu es en capable), tu nous diras en plus comment ça se fait que dans ton modèle économique libertarien de référence (la Suède), la part du privé dans le système de santé n’est même pas de 10% ( 30% au Canada) et que les soins dentaires sont inclus dans le programme couvert par l’assurance santé universelle. Moi, une économie libertarienne comme la Suède (où 91% des travailleurs sont syndiqués) je veux bien en entendre parler.

@ francis

Je pense que j’ai trouvé ton problème. Tu ignore la définition de certains mots…

Définitions de théorie, nom féminin
Ensemble organisé d’idées et de concepts ayant pour but de décrire et d’expliquer un domaine particulier.

Pour le reste:

Plusieurs théories ont tenté de rendre compte de la gravitation. Aujourd’hui, la théorie de la relativité générale d’Albert Einstein, proposée en 1915, est celle qui décrit toutes les observations faites en astronomie ainsi qu’en cosmologie[1]. La loi de la gravitation de Newton, élaborée à la fin du XVIIe siècle, demeure cependant une excellente approximation dans la plupart des cas (vitesses faibles par rapport à celle de la lumière), et on l’utilise donc encore aujourd’hui pour sa simplicité.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gravitation

En science, seule les théorie existe et une théorie est considéré comme valide jusqu’à preuve du contraire.

Mais la science ce n’est pas ton fort, tu préfère le créationnisme. De l’évolution tu as dis:

ses mécanismes n’ont toujours pas été prouvés scientifiquement

En science, on travail uniquement avec des théorie qui sont des modèle.

L’évolution, tout comme la gravitation ou la relativité sont des théories.

Et ton exemple sur le cancer du poumon me donne parfaitement raison.

Si la science fonctionnait avec des loi, des dogmes, le lien entre la cigarette et le cancer n’aurait jamais été reconnu. À l’époque du consensus cette affirmation serait devenu une loi immuable.

Mais cette affirmation n’était qu’une théorie. Donc il était possible de prouver sa fausseté et de parfaire le modèle de travail.

J’espère que tu réalises pourquoi en science il est important de se limiter aux théorie et de ne pas introduire les dogmes (comme tu veux le faire).

Tu dis que les tornade ne sont pas reproductibles.

Je vais encore une fois parfaire ton éducation:

Experimental model of a tornado,
Journal of Applied Mechanics and Technical Physics

http://www.springerlink.com/content/p3m733415m178uk9/

Bravo champion, plus tu veux te justifier, plus tu t’enfonces.

Puisque Gagnon n’est pas en mesure de nous dire pourquoi l’exclusion des décès par homicide, suicide et accidents a pour effet de son RÉDUIRE l’espérance de vie de la population canadienne et AUGMENTER l’espérance de vie de la population américaine, on doit donc conclure que ses statistiques bidon ne tiennent pas la route et donc que le système de santé américain a une performance inférieure au système de santé canadien.

On peut conclure également à la lumière des statistiques de l’OCDE ce qui suit:

1. les américains dépensent environ 3000$ de plus par capita en soin de santé que les canadiens

2 les américains consacrent environ 8% du PIB de plus aux soins de santé que les canadiens

3. les américains ont un taux de mortalité plus élevé à la naissance.

4.ils ont un taux de mortalité plus élevé à cause de maladies respiratoires

5. ils ont un taux de mortalité plus élevé à cause de maladies infectieuses

6. ils ont un taux de mortalité plus élevé à cause d’accidents cérébro-vasculaires

7. ils ont un taux de mortalité plus élevé à cause d’infarctus du myocarde

8. ils ont un taux de mortalité plus élevé à cause du diabète

9. ils ont un taux plus élevé de personnes obèses

10. ils ont un taux d’homicide 5 fois plus élevé qu’au Canada.

@ Koldo:

J’ai déjà répondu à ta question, je vais mettre la réponse pour la 3e fois:

« Tu n’a toujours pas réalisé que la statistique de départ est différente de la tienne car tu as pris une année différente. C’est vraiment pas fort… »

1-Les américains dépenses plus en santé parce qu’ils sont plus riche (une personne riche dépense aussi plus pour une voiture qu’une personne pauvre). Conséquence, les américains ont de meilleurs soins de santé que les canadiens.

Sur l’espérance de vie, plus élevée au Canada (2,6 ans pour les hommes et 2,3 ans pour les femmes).

La différence s’explique davantage par les conditions sociales que par l’accès aux soins de santé. En effet, la mortalité des Américains dans la vingtaine est plus de 50 % plus élevée que celle des Canadiens du même âge. Autre phénomène qui explique l’écart : il y a beaucoup plus d’Américains qui sont obèses (31 % des hommes américains contre 17 % des hommes canadiens).

2-Le taux de mortalité des américains à la naissance ne donne aucune information sur la qualité des soins de santé.

Le taux de mortalité pour les nouveaux-nés plus élevé aux États-Unis s’explique par le plus grand nombre de bébés pesant moins de 2, 500 grammes à la naissance chez nos voisins du Sud. Cela s’expliquant à son tour par un plus grand nombre d’adolescentes qui donnent naissance aux États-Unis.

4,5,6,7,8,9,10: Tous des mensonges. Ce n’est pas étonnant si on ne retrouve aucun lien.

Voici des faits et les sources:

TEN SURPRISING FACTS ABOUT AMERICAN HEALTH CARE

Fact No. 1: Americans have better survival rates than Europeans for common cancers.

Fact No. 2: Americans have lower cancer mortality rates than Canadians.

Fact No. 3: Americans have better access to treatment for chronic diseases than patients in other developed countries.

Fact No. 4: Americans have better access to preventive cancer screening than Canadians.

Fact No. 5: Lower income Americans are in better health than comparable Canadians.

Fact No. 6: Americans spend less time waiting for care than patients in Canada and the U.K.

Fact No. 7: People in countries with more government control of health care are highly dissatisfied and believe reform is needed.

Fact No. 8: Americans are more satisfied with the care they receive than Canadians.

Fact No. 9: Americans have much better access to important new technologies like medical imaging than patients in Canada or the U.K.

Fact No. 10: Americans are responsible for the vast majority of all health care innovations.

http://www.ncpa.org/pub/ba649

Does Canada’s publicly funded, single payer health care system deliver better health outcomes and distribute health resources more equitably than the multi-payer heavily private U.S. system? We show that the efficacy of health care systems cannot be usefully evaluated by comparisons of infant mortality and life expectancy. We analyze several alternative measures of health status using JCUSH (The Joint Canada/U.S. Survey of Health) and other surveys. We find a somewhat higher incidence of chronic health conditions in the U.S. than in Canada but somewhat greater U.S. access to treatment for these conditions. Moreover, a significantly higher percentage of U.S. women and men are screened for major forms of cancer. Although health status, measured in various ways is similar in both countries, mortality/incidence ratios for various cancers tend to be higher in Canada. The need to ration resources in Canada, where care is delivered “free”, ultimately leads to long waits. In the U.S., costs are more often a source of unmet needs. We also find that Canada has no more abolished the tendency for health status to improve with income than have other countries. Indeed, the health-income gradient is slightly steeper in Canada than it is in the U.S.

http://www.nber.org/papers/w13429

Gagnon,

TU NE REPONDS PAS À LA QUESTION.

Ton étude bidon RÉDUIT l’espérance de vie de la population canadienne qui passe de 77,3 à 76,2 et AUGMENTE l’espérance de vie de la population américaine qui passe de 75,3 à 76,9, ceci soit-disant par l’exclusion des décès causés par les homicides, les suicides et les accidents.
COMMENT PEUX-TU EXPLIQUER ÇA ?

page 18 de ton « étude »
http://www.aei.org/docLib/20061017_OhsfeldtSchneiderPresentation.pdf

Pour ce qui est des affirmations 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, qui sont selon toi « tous des mensonges », voilà le lien. Peut-être auras-tu la curiosité de fouiller danns les onglets en bas de page ? En tout cas, au moins mes références ne viennent pas d’organismes privés financés par des milliardaires crapuleux.

http://www.irdes.fr/EcoSante/DownLoad/OECDHealthData_FrequentlyRequestedData.xls

Ce que ça prouve, c’est que les américains déboursent environ le double que les canadiens pour les soins de santé et que les résultats sont inférieurs.

Gagnon,

Tu as quand même fait un petit pas vers la raison puisque tu conviens que l’espérance de vie au Canada est supérieure à celle des américains: » Sur l’espérance de vie, plus élevée au Canada (2,6 ans pour les hommes et 2,3 ans pour les femmes). »

Mais tu ajoutes: » La différence s’explique davantage par les conditions sociales que par l’accès aux soins de santé. »

C’est quoi ça Gagnon, les conditions sociales ? Je vais te le dire: la pauvreté. Mais puisque tu trouves ça DÉSIRABLE la pauvreté, un minimum de cohérence voudrait que tu trouves également DÉSIRABLE une espérance de vie plus faible.

Donc la question est, seras-tu cohérent Gagnon ?

Gagnon tu n’a pas expliqué comment l’espérance de vie diminue si on ne compte pas les morts.

La seule raison est que ta déclaration est une affaire de croyance et de religion libertarienne incohérente.

Tu n’es pas capable d’expliquer et c’est inexplicable.

Donc c’est un dogme religieux sectaire.

Gagnon,

KOLDO (commentaire 28): « Je comprends également que la pauvreté c’est pas grave du moment qu’on a des riches. La pauvreté, on s’en tape. On s’en tape aussi du championnat US pour la mortalité infantile, de l’espérance de vie la plus faible des pays de l’OCDE alors qu’ils dépensent le plus pour la santé, de leur taux d’incarcération le plus élevé (+ que la Russie et la Chine à 738/100K), et du ratio élevé de cons qui font que les USA sont parmi les derniers aux tests PISA. La pauvreté on s’en sacre, n’est-il pas ? »

Gagnon ( commentaire 34) » J’aimerais que le Canada et le Québec aient une sitiation similaire aux USA en ce qui concerne les stats que tu donnes. Elle ne sont pas gênante, je les considère comme désirable. »

http://blogues.lactualite.com/presidentielle2008/?p=194

@ Koldo:

Mon pauvre…

Si l’espérence de vie du Canada c’est parce qu’on normalise i.e. on ramène à des facteur comparable par exemple en normalisant le taux d’obésité.

Parce que si le Canada avait un taux d’obésité comparable aux USA, notre espérance de vie diminuait considérant les soins de santé médiocre reçu par les obèses actuellement.

On fait la même chose avec l’ensemble des maladies pour être en mesure de comparer des comparables.

C’est pourtant simple, à comprendre.

Et ton argument sur la pauvreté ne tient pas la route car l’étude de O’Neil montre aux USA, il y a moins d’écart qu’au Canada dans la qualité des soins reçu par les riches et les pauvres.

Meilleure chance la prochaine fois.

«Si l’espérence de vie du Canada c’est parce qu’on normalise i.e. on ramène à des facteur comparable par exemple en normalisant le taux d’obésité.» > David Gagnon

Qu’est-ce que ça veut dire?

Serait-il possible de dépasser le charabia pour écrire en français standard???

Gagnon,

TU MENS COMME TU RESPIRES.
La seule fois que ton « étude » fait référence au taux d’obésité, c’est à la diapo 14 et c’est lorsqu’on tente d’expliquer pourquoi on dépense plus pour la santé aux USA (il faut le faire quand même diffuser de l’information ex-cathedra sur la base d’un minable power-point).

« Possible Sources of ‘Excess’Spending
•Discretionary expenditures?
•Higher prices for health care inputs?
•Higher rates of obesity? »

Voir page 14 de: http://www.aei.org/docLib/20061017_OhsfeldtSchneiderPresentation.pdf

Donc essayons de récapituler:

EXPLICATION 1:(commentaire 35) « tu oublies d’enlever les facteurs externes (comme les morts accidentielles) qui n’ont pas de rapport avec la qualité et l’accessibilité au système de santé. »

EXPLICATION 2: (commentaires 99 et 117): « Tu n’a toujours pas réalisé que la statistique de départ est différente de la tienne car tu as pris une année différente. »

EXPLICATION 3: (commentaires 122): « Si l’espérence de vie du Canada c’est parce qu’on normalise i.e. on ramène à des facteur comparable par exemple en normalisant le taux d’obésité. »

La question est : quelle sera ton explication no. 4 ?

Je vais te donner un coup de main et te dire ce que raconte tes amis du « Independant Institute ». Ton explication no. 1 est la bonne mais elle est IMPOSSIBLE puisqu’on ne peut réduire l’espérance de vie d’une population en excluant les décès causés par homicide, suicide ou accidents. Donc, ce que racontent tes amis du « Independant Institute » ne sont que des conneries. Ces conneries tu les as avalées sur la base d’une présentation power-point bidon parce que le « Independant Institute » est un organisme que tu trouves pertinent puisqu’il appuie ton idéologie (tes croyances)et qu’il est cautionné par tes gourous R. Reagan et Ron Paul.

Bravo pour ton intelligence !

Je comprends donc que tu es un petit perroquet qui répète. Tu n’es même pas en mesure de réfléchir à ce que tu dis. Si tu avais réfléchi le moindrement à ton explication no. 3, tu te serais peut être poser la question, pourquoi est-on obligé de normaliser les statistiques aux USA. Avec un peu plus de réflexion, tu te serais dit » mais si les USA ont besoin de normaliser les statistiques de l’OCDE pourquoi pas la Turquie et le Mexique » et encore « Et la population canadienne n’est-elle pas défavorisée avec le manque de vitamine D (soleil) – moi j’exige une révision de la statistique et je sais comment le faire – j’ai même un power-point pour le montrer… »

Gagnon,

» 4,5,6,7,8,9,10: Tous des mensonges. Ce n’est pas étonnant si on ne retrouve aucun lien. »

En passant 9 est ton explication. Habituellement je n’aurais pas besoin d’en dire plus mais puisqu’avec toi il faut souligner en gras, je te fais remarquer que tu as écrit que ton explication est un mensonge.

@ Raymond Campagna:

Attends…

Tu t’obstines depuis le début mais tu ne sais même pas ce qu’est la normalisation ?

Normaliser c’est trouver le dénominateur commun. On remmène a une unité commune de mesure pour pouvoir comparer.

@ Koldo:

Tu es confus. Le taux d’obésité çca vient de Piere Duhamel citant l’article du New York Times:

Sur l’espérance de vie, plus élevée au Canada (2,6 ans pour les hommes et 2,3 ans pour les femmes).

La différence s’explique davantage par les conditions sociales que par l’accès aux soins de santé. En effet, la mortalité des Américains dans la vingtaine est plus de 50 % plus élevée que celle des Canadiens du même âge. Autre phénomène qui explique l’écart : il y a beaucoup plus d’Américains qui sont obèses (31 % des hommes américains contre 17 % des hommes canadiens).

De plus, tu n’a toujours pas compris le prinmcipe de retirer les morts accidentelle et de normaliser les nombre de cas.

Si 10 fois plus de gens meurent en bas âge dans un accident de voiture, on va réduire l’espérance de vie (une évidence). Mais cette réduction de l’espérence de vie ne dit absolument rien sur la qualité et l’accessibilité aux soins de santé.

Je cite l’étude scientifique de O’Neil:

Does Canada’s publicly funded, single payer health care system deliver better health outcomes and distribute health resources more equitably than the multi-payer heavily private U.S. system? We show that the efficacy of health care systems cannot be usefully evaluated by comparisons of infant mortality and life expectancy.

Voila pourquoi on retire les morts accidentelle: car elles ne fournissent aucune information pertinente à l’analyse des système de santé.

Ce n’est pas moi qui le dit ni le « Independant Institute », c’est le National Bureau of Economic Research. Tu es encore une fois confus.

Si tu veux prouver que 4,5,6,7,8,9,10, va falloir que tu le prouves. Il ne suffit pas de le dire.

P.S.: J’attends toujours les sources d’information que je t’ai demandé. Qu’a tu à cacher ?

Mon pauvre Gagnon, serait-ce parce que le document que j’ai déjà mis en référence 2 fois (commentaire 26 et 118) a une allure un peu trop scientifique pour toi ?

Je te le redonne au cas où… il s’agit donc de télécharger le fichier excel accessible à l’adresse suivante:
http://www.irdes.fr/EcoSante/DownLoad/OECDHealthData_FrequentlyRequestedData.xls

En pas de la page d’accès, à gauche, il y a une barre de déroulement pour avoir accès à chaque onglet. Tu fouilles un peu (canada rangée 13 – USA 19) et voilà…
les données pour 4, 5, 6, 7, 8, 9 et 10 sont là..

Mais peut être que cette publication de l’OCDE est trop rébarbative pour toi qui aime mieux les power-point et les magazines ? Il fallait le dire …

The US sprends far more for health care than any other nation: http://www.time.com/time/2008/health_care/

Yet the US is not healthier for the money. We lives a shorter lives and have a higher infant-mortality rate than any other developed nations.
http://www.time.com/time/2008/health_care/2.html

Death fron cardiovascular deseases by 100 000 people Japan 106, Canada 141, US 188
http://www.time.com/time/2008/health_care/4.html

Millions of americans are at risk because they dont have insurance or easy acces to a doctor.
Annuel preventable deaths (annual deaths that can be prevented with a better acces to health care) by 100 000
France 65 – Canada 77 – US 110
http://www.time.com/time/2008/health_care/5.html

Pourcentage de fumeurs : Britain 35,7% – Germany 31,6% – Japon 29,4% – Italie 26,1% – US 19,8%
Pourtant tous ces pays ont une espérance de vie supérieure aux USA. http://www.time.com/time/2008/health_care/3.html

Voilà Gagnon, tu peux te rinser l’oeil…

<p> »comment on peut réduire l’espérance de vie d’une population en excluant les morts pas homicide, par suicide et par accident ? « </p>
<p>Gagnon (commentaire 122): » Si l’espérence de vie du Canada c’est parce qu’on normalise i.e. on ramène à des facteur comparable par exemple en normalisant le taux d’obésité… Parce que si le Canada avait un taux d’obésité comparable aux USA, notre espérance de vie diminuait considérant les soins de santé médiocre reçu par les obèses actuellement. »</p>
<p>Koldo ( commentaire 124) : « La seule fois que ton “étude” fait référence au taux d’obésité, c’est à la diapo 14 et c’est lorsqu’on tente d’expliquer pourquoi on dépense plus pour la santé aux USA »</p>
<p>Gagnon (commentaire 126): » Tu es confus. Le taux d’obésité çca vient de Piere Duhamel citant l’article du New York Times »</p>

« De plus, tu n’a toujours pas compris le prinmcipe de retirer les morts accidentelle et de normaliser les nombre de cas. » (DG)

Et surtout pas toi Gagnon.

Comment on peut espérer diminuer le nombre d’années de l’espérance d’un peuple (les Canadiens) en ne comptant pas certains morts?

@ Koldo:

Comme je pensais, tu utilises des statistiques qui n’ont pas été publié dans la littérature scientifique et par conséquent, qui n’ont pas été validé par peer-review.

Ce manque de rigueur n’est pas vraiment surprenant venant de toi.

De plus, j’ignore pourquoi tu persiste Èa dire que c’est mal que les USA dépenses plus en santé. Les américains dépenses plus parce qu’ils sont riche et le résultats: ils sont moins malade que nous.

Moi j’ai de la littérature scientifiques pour le prouver, toi tu as des sources douteuses et invérifiables.

Voir la réponse à Yvon qui explique plus longuement pourquoi tes stats sont inutiles parce que biaisées.

@ Yvon Fleurent:

Pauvres Fleurent. Tu n’a pas encore compris… On retire les morts accidentuelle et ensuite on ramÈene un nombre équivalent de cas chronique.

Par exemple, on augmente la mortalité causé par l’obésité au Canada parce qu’il y a plus d’obèse aux USA.

Pour comparer, ils faut mettre les 2 système de santé devant la même situation.

C’est justement ce que les ridicules stats de Koldo ne font pas.

Aux USA le système de santé est très sollicité par les obèse, au Canada il l’est beaucoup moins.

Mais si on normalise les cas d’obésité (par exemple, on fait la même chose pour le diabète), on met tous les système de santé devant le même nombre de cas.

Et quand on compare les système de santé en les soumettant à la même pression, c’est le système américain qui performe le mieux.

Gagnon vient d’écrire que les statistiques de l’OCDE ne sont pas crédibles.

Gagnon continue de s’enfoncer.

Il est à noter que Gagnon a traité sur ce blogue le directeur du CNRS de « bouffon » parce que sa publication sur Singapour (dans laquelle il parlait de dirigisme éclairée, d’interventionnisme prussien et d’économie socialiste) ne rencontrait pas ses « objectifs littéraires ». Pauvre petit.

Gagnon pour toi l’OCDE est biaisé, douteuse, ridicule et non vérifiable.

Mais toit tu as une littérature scientifique de scientifiques qui veulent faire de l’argent.

Mais l’OCDE en a aussi de la littérature et ils sont certainement plus neutres que n’importe qui.

L’OCDE a déclaré qu’il est honteux les gens soient en si mauvaise santé aux USA avec le système de santé le plus cher au monde.

L’OCDE a déclaré que les Américains vieillissent mal et que passé 65 ans, ils étaient très malades même s’ils sont en vie.

Ne me demande pas les références, je te les ai fait parvenir plus de 3 fois déjà mais ce n’est pas bon pour toi. Tu as une littérature biaisé qui fait ton affaire.

Le potentiel de perte d’années de vie en santé des Américains est de 50% plus ÉLEVÉ qu’au Canada, 50% de plus d’années de misère Gagnon parce qu’ils sont malades.

Gagnon tu as enlevé les morts pour dire que les USA vivent plus vieux, et maintenant tu enlèves et choisis les malades pour dire que les USA sont plus performants et que les gens sont en meilleure santé.

Je te comprends de vouloir enlever des morts et des malades pour nous dire que le système de santé est plus performant. Vois-tu les Américains sont PLUS malades et ils ont 3,2 lits par 1000 habitants et il y en a 3,4 au Canada.

Toi et les fédéraleux nous disent que l’accès est plus grand aux USA.

Pour les riches oui, les petits salariés eux, ils endurent leur mal et ce pour plus de 75 millions soit qu’ils ne sont pas assurés ou mal assurés.

Gagnon,

« Par exemple, on augmente la mortalité causé par l’obésité au Canada parce qu’il y a plus d’obèse aux USA. »

Même si tu mens comme tu respires et que ton étude bidon ne parle du taux d’obésité uniquement à la diapo 14 (pour tenter d’expliquer la raison du niveau des dépenses américaines), je souligne ton haut niveau d’intelligence.

WOW – TOUTE UNE MÉTHODE !

Il faudra alors Gagnon augmenter la mortalité aux USA parce qu’il a plus de fumeurs au Japon et en Allemagne. Comme tu dis: « on met tous les système de santé devant le même nombre de cas » et des fumeurs, il y en a moins en proportion au USA qu’ailleurs.
http://www.time.com/time/2008/health_care/3.html

On pourrait augmenter la mortalité aux USA parce qu’au Canada la population reçoit moins de vitamine D et qu’il est prouvé que celle-ci joue un rôle dans la prévention du cancer. http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=2006011147

De même, il y a plus d’accident de skis au Canada, plus de gens mordus par des ours polaires et plus de gens qui s’empoisonnent à la bière Canadian.

Dans la même ordre d’idée, je suggère de mettre en place un indicateur de connerie par pays. Il faudra bien sur baisser le niveau américain parce qu’il y un seul gagnon et que malheureusement, il vit ici.

@ Koldo:

Je n’ai pas dit que les stats de l’OCDE n’était pas crédible, j’ai dit que tu les utilises de la mauvaise manière. C’est comme si tu utilisait un marteau pour visser une vis. Même si ton marteau est de très grande qualité, cet outil n’est pas conçu pour visser.

De la même manière, les stats que tu utilises ne sont pas conçus pour mesurer la qualité des soins de santé.

Et ton type est effectivement un « bouffon » pour avoir qualifié la 2e économie la plus libre du monde de socialiste.

Si avec une liberté économique de 8,6 Singapour est une économie socialiste, alors le Québec et son score de 4,1 fait de nous un régime stalinien.

En passant le taux d’obésité ça vient de l’article de O’neil cité dans le New York Times, pas des diapos. Tu es encore une fois tout mélangé.

Americans are also more likely to be obese, leading to heart disease and other medical problems. Among Americans, 31 percent of men and 33 percent of women have a body mass index of at least 30, a definition of obesity, versus 17 percent of men and 19 percent of women in Canada. Japan, which has the longest life expectancy among major nations, has obesity rates of about 3 percent.

The causes of American obesity are not fully understood, but they involve lifestyle choices we make every day, as well as our system of food delivery. Research by the Harvard economists David Cutler, Ed Glaeser and Jesse Shapiro concludes that America’s growing obesity problem is largely attributable to our economy’s ability to supply high-calorie foods cheaply. Lower prices increase food consumption, sometimes beyond the point of optimal health

Petit conseil: avant de faire un autre commentaire, essaye de vérifier que tu n’est pas encore mélanger dans les différentes lectures que je t’ai donné.

Gagnon tu n’as jamais apporté quelque preuve que ce soit que le système des USA et plus efficace, aucune, aucune.

Le système se santé des USA est pratiquement en faillite.

Tout ce que tu nous racontes est seulement à partir d’article partisans faits par des gens comme toi. Des articles de magazines et de journaux.

Tu raconte n’importe quoi pour te sortir de tes gaffes qui s’accumulent.

C’est de la fabulation à partir de tes interprétations tes commentaires, et toujours sans preuves.

Gagnon,

Comme je te disais récemment: il n’y a ici personne d’aveugle. Tout me monde s’aperçoit que tu fais dur avec tes statistiques bidon. Et pas juste un peu.

@ Yvon Fleurent:

J’ai donné les preuve mais tu ne veux pas savoir, tu veux croire…

Je te signale que la cour suprême a dit de notre système de santé qu’ils mettaient en danger la vie des gens.

C’est faux Gagnon. Les seules preuves que tu a donné sont de articles de magazines et de journaux, rien d’autres.

Tu conteste même les statistiques de l’OCDE en disant que les autres les utilisent mal.

« Je te signale que la cour suprême a dit de notre système de santé qu’ils mettaient en danger la vie des gens. » (DG)

C’est ton interprétation sur un fait.

Aux USA le quart de la population est en danger faute de soins.

Ben oui tu nous sortira une autre fabulation à partir d’un de tes articles favoris, biaisé par le conflit d’intérêt de ses auteurs.

» Si avec une liberté économique de 8,6 Singapour est une économie socialiste, alors le Québec et son score de 4,1 fait de nous un régime stalinien. »

Mais quand comprendras-tu, mon pauvre Gagnon, que ton indicateur est nul ! Nul et imbécile. Imbécile et nul.

@ Yvon Fleurent:

J’ai donné des référence basé sur la littérature scientifique et soumise au peer-review.

De plus, quand la cour suprême dit que le système de santé québécois. ne respecte pas la dignité humaine, ce n’est pas mon opinion, c’est le jugement de la cours dans l’affaire Chaouli. Extrait du jugement:

« Exprimée succinctement, la question est de savoir si les Québécois qui sont prêts à débourser pour avoir accès à des soins de santé qui sont, en pratique, inaccessibles dans le réseau public en raison des listes d’attente peuvent validement être empêchés de le faire par l’État. Pour les motifs qui suivent, je conclus que la prohibition porte atteinte à l’intégrité de la personne et qu’elle n’est pas justifiée par le respect des valeurs démocratiques, de l’ordre public ou par le bien-être général des citoyens du Québec. »

http://www.santepop.qc.ca/chaoulli/docs/chaoulli/jugement_premont.pdf

@ Koldo:

Ce n’est pas l’indicateur qui est nul, c’est toi qui est trop dogmatique.

Gagnon,

Quand on me cherche, on me trouve.

« un dogme est une affirmation considérée comme fondamentale, incontestable et intangible par une autorité politique, philosophique ou religieuse qui emploiera dans certains cas la force pour l’imposer. »

Gagnon, toi tu es libertarien et moi je suis libre.

Gagnon,

Tout ça est bien beau, mais à part le taux d’obésité – que tu as toi même éliminé comme source possible d’explication (1) – peux-tu à la fin répondre à la question qui a été posée le 16 mars. : comment est-ce possible qu’en excluant les homicides, les suicides et les accidents, l’espérance de vie au Canada soit inférieure aux données avant l’exclusion ?

Pas de réponse = aveu de niaiseries les culottes à terre.

(1) « En passant le taux d’obésité ça vient de l’article de O’neil cité dans le New York Times, pas des diapos. » commentaire 135