Le surplus miraculeux des conservateurs

Il suffirait que la croissance économique baisse d’un seul point de pourcentage pour que le surplus se transforme en déficit de 3,4 milliards de dollars.

Blogue Economie

Le budget présenté mardi par le ministre des Finances, Joe Oliver, n’annonce rien de neuf. Les principales mesures étaient déjà connues, et les autres auront de faibles répercussions sur l’activité économique.

Voilà qui est dit, mais ce faisant, on passe à côté de la véritable histoire de ce budget et de son effet réel sur la vie des Canadiens.

Ce budget est totalement et sublimement préélectoral. Les conservateurs en feront leur cheval de bataille pour les élections prévues en octobre prochain.

Stephen Harper et ses troupes ont fabriqué une arme d’élections massive, parce que ce budget apparaît à la fois miraculeux compte tenu de la conjoncture et parce qu’ils posent des contraintes énormes sur un éventuel gouvernement libéral ou néo-démocrate, qui n’aura pas cinq cents devant lui pour financer la moindre promesse électorale.

D’abord, le miracle. La croissance économique plus faible et la diminution de 50 % du prix du pétrole brut vont priver Ottawa de recettes fiscales d’environ 6 milliards de dollars.

Malgré tout, le gouvernement maintient son engagement de réduire les impôts pour les familles qui ont des enfants et de bonifier les prestations pour la garde d’enfants, qui augmenteront de 3,8 milliards de dollars en 2015-2016. Malgré sa déveine et sa générosité, il réussit à dégager un surplus budgétaire de 1,4 milliard de dollars pour l’exercice en cours.

Comment s’y prend-il ? Il anticipe d’abord que les intérêts sur la dette fédérale baisseront de 3 milliards de dollars grâce aux bas taux d’intérêt. Il prend ensuite 2 milliards des 3 milliards de dollars contenus dans le fonds de prévoyance qui lui sert de réserve contre les aléas de la conjoncture. Il pige aussi dans le fonds d’assurance emploi et dans les congés de maladie des fonctionnaires fédéraux. Finalement, il a vendu au début du mois  et donc dans l’exercice courant — 73,4 millions d’actions de General Motors, qu’il détenait depuis le sauvetage du constructeur automobile. L’opération lui a rapporté 2,1 milliards de dollars.

Ces opérations lui permettent de retrouver in extremis l’équilibre budgétaire cette année. Tout cela reste d’une terrible fragilité, puisqu’il suffirait que la croissance économique, prévue à 2 %, baisse d’un seul point de pourcentage pour que le surplus se transforme en un déficit de 3,4 milliards de dollars.

Imaginez maintenant que vous vous appelez Justin Trudeau ou Thomas Mulcair. Vous allez vous retrouver avec un budget serré à l’os, qui ne laisse aucune marge de manœuvre. Allez-vous faire campagne contre l’équilibre budgétaire ou pour la suppression de baisses d’impôt qui touchent les familles canadiennes ayant des enfants ? Jolie perspective : soit vous passez pour un gestionnaire peu compétent, soit vous passez pour un sans-cœur !

Si l’un des deux chefs de parti gagne l’estime des Canadiens, il l’aura bien mérité, car Stephen Harper est un redoutable stratège.

* * *

À propos de Pierre Duhamel

Journaliste depuis plus de 30 ans, Pierre Duhamel observe de près et commente l’actualité économique depuis 1986. Il a été rédacteur en chef et/ou éditeur de plusieurs publications, dont des magazines (Commerce, Affaires Plus, Montréal Centre-Ville) et des journaux spécialisés (Finance & Investissement, Investment Executive). Conférencier recherché, Pierre Duhamel a aussi commenté l’actualité économique sur les ondes du canal Argent, de LCN et de TVA. On peut le trouver sur Facebook et Twitter : @duhamelp.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

24 commentaires
Les commentaires sont fermés.

L’équilibre à quelques milliards près est une chose symbolique qui a peu d’importante réelle, même si ça fait beaucoup jaser les journalistes…

L’électoralisme est là bien sûr, mais quoiqu’en disent les autres partis ils auraient fait exactement la même chose à six mois d’une élection, là non plus rien de nouveau sous le soleil. Au moins pas de hausses d’impôt et même des baisses pour les entreprises, c’est bien.

La plupart des budgets passent et on ne s’en souvient pas. Mais celui-là je m’en souviendrai à cause d’une chose : Le CELI à $10,000. Juste pour ça je dis un gros BRAVO à ce gouvernement!

La possibilité d’épargner et investir à l’abri de l’impôt (pour de vrai contrairement au REER) est une chose formidable qui aura éventuellement un impact très positif pour le Canada, ça pourrait même devenir un «game changer» comme on dit. Les droits de contribution s’accumulent, ça veut dire par exemple que si vous vendez votre chalet ou héritez d’un montant vous pourrez y placer ces fonds sans vous soucier de voir l’état y faire main basse. En qu’on ne vienne pas me fatiguer avec les «c’est pour les riches», on ne parle pas de millions ici, mais de dizaines centaines de milliers de $, c’est une mesure qui s’adresse à la classe moyenne qui travaille.

Encourager l’épargne et stimuler l’investissement privé c’est ce que fera le CELI et Dieu sait qu’on en a besoin dans ce pays de consommateurs sur-endettés.

(Évidemment ça ne fait pas plaisir à ceux dont la mentalité est qu’un dollars non taxé est un dollar perdu, mais je suppose que c’est le cas si votre objectif est de vivre avec l’argent des autres…)

« La possibilité d’épargner et investir à l’abri de l’impôt (pour de vrai contrairement au REER) est une chose formidable qui aura éventuellement un impact très positif pour le Canada, ça pourrait même devenir un «game changer» comme on dit. »

Un game changer pour les ~8% des contribuables qui sont capables d’atteindre la limite actuelle du REER et du CELI? C’est vraiment ça votre définition de la classe moyenne?

Vous avez oublié qu’il existe tout un éventail de possibilités entre le $5.000.00 actuel et le nouveau plafond de $10,000.00. De plus, les montants non-utilisés peuvent l’être plus tard, lorsque les contribuables de la classe moyenne en auront les moyens.

Bien l’fun de vouloir malmener vilainement nos Conservateurs mais encore faut-il avoir un minimum de décence.

Sa paye combien les CELI?

« Bien l’fun de vouloir malmener vilainement nos Conservateurs mais encore faut-il avoir un minimum de décence. »

Tes cON SERVATEURS. Il n’y a qu’environ seulement 30% de la population qui a votée pour les conservateurs.

De la poudre aux yeux.

« …car Stephen Harper est un redoutable stratège. »

Un redoutable tricheur!

Maintenant que les finances sont « saines » on verra repartir en flèche. :-/

Hoo! J’oubliais,

Justin le petit pet n’aura qu’a mentir et mettre de la poudre aux yeux des électeurs pour gagner, comme Harde peur!

C’est le MEILLEUR MENTEUR qui gagne ses élection.

C’était même valable aux élections scolaires pour des jeunes de 14 ans.

Pauvre Youlle, vous êtes vraiment un des tricheurs! Y a t’ il d’ autres tricheurs dans la salle?

Quand on est rendu à essayer rabaisser les autres pour paître plus haut, c’est que l’ont est bien bas et un perdant.

Les conservateurs sclérosés de l’Amérique du Nord trouvent la soupe bien chaude.

À propos le petit pet du parti Libéral fédéral à déjà commencé à dénoncer Har Peur.

Pourriez-vous nous fournir plus d’infos sur ce que révélait l’un de vos collègues récemment à savoir que les immigrants au Canada enveraient la somme colossale de 24 milliards par année à l’étranger, un milliard de moins que le financement de la dette canadienne, cinq fois l’aide canadienne internationale
Est-ce vrai? Ou en a-t-il fumé du bon??

http://www.lactualite.com/actualites/quebec-canada/budget-federal-des-prets-pour-les-immigrants-a-la-recherche-dune-equivalence/

«Les immigrants présents au Canada envoient plus de 24 milliards $ par année dans leur pays d’origine, selon une estimation de la Banque mondiale. Aucune agence canadienne ne comptabilise de données à ce sujet, mais on prévoit commencer à le faire.»

Et après cet argent serait envoyé directement à des gens qui en ont probablement bien besoin, qu’y-a-t’il de mal à ça? Vous préféreriez qu’on le donne aux fonctionnaires de la FTQ?

« fonctionnaires de la FTQ »

Vous n’êtes pas en mesure de faire la différence entre la fonction publique et la FTQ? C’est triste.

Pour en revenir à votre argument principal, ie. ces montants sont envoyés à des gens qui en ont beaucoup besoin, pourquoi alors ne pas augmenter substantiellement l’aide internationale? D’autres pays riches vont jusqu’à donner 1% de leur PIB (contre ~0,35% au Canada) en aide internationale, je crois qu’on devrait au moins doubler le montant actuel sur quelques années.

Ce budget est à la fois un défi et un pari sur l’avenir. À l’effet que la situation économique jusqu’aux années 2018-20, qu’elle sera excellente. De telle sorte que les revenus de l’État vont continuer d’augmenter. À l’effet encore que la situation financière du Canada, qu’elle fait baver d’envie la plupart des pays membres de l’OCDE, tout comme quelques autres. Ce qui n’est pas faux après tout.

Mais bien sûr, la question qui se pose ; elle est posée par les partis d’opposition : est-ce que ce gouvernement se donne-t-il les moyens de ses ambitions ? Et surtout donne-t-il au canadiens les moyens de réaliser leurs ambitions ?

Hier, j’écoutais l’économiste Serge Coulombe qui sur les ondes d’Ici-Radio-Canada, faisait des commentaires sur la « prudence ». Est-ce bien conservateur d’être aussi peu prudent et de couper si allègrement dans le Fonds de contingence ? L’économiste relevait avec raison que le gouvernement du Canada est en situation pour se permettre un léger déficit. Aussi consolider ses marges de manœuvres doit-il être considéré comme vertueux.

Le FMI voici encore quelques mois, estimait que l’objectif du déficit zéro n’était pas une priorité pour le Canada. Surtout lorsque cela se fait au détriment du financement de plusieurs programmes. Dans une fédération comme la nôtre, les Provinces ont besoin de généreux transferts d’Ottawa.

C’est lorsque l’économie va bien et de mieux en mieux, que les gouvernements devraient constituer des réserves. Ces réserves qui se bonifient dans le temps, permettent de réduire les chocs en cas de crise économique. Elles permettent d’autant de réduire les déficits publics subséquents.

On verra si cet ensemble de « bonnes nouvelles » aura le pouvoir de séduire les électeurs hésitants. Nous savons en effet que l’activité la plus payante du Parti conservateur : ce sont ses stratégies électorales et son art consommé de trouver du financement (voir l’Affaire Duffy notamment). Hélas, même les meilleures choses ont une fin ! Je suis persuadé que le Canada doit survivre, il le faut ! Avec… ou bien sans Harper à sa tête.

Quand mon petit doigt me souffle à l’oreille que les « spin doctors » Démocrates ou Libéraux devraient bien trouver d’ici octobre quelques arguments pertinents pour démontrer que ce budget Oliver relève bien peu du miracle et bien plus grossièrement du caprice et de l’illusion.

Déficit zéro, gel des taxes…. de quoi enrager les journalistes et la frange de la population brainwashée par ceux-ci. En plus, Harper va compenser la hausse des frais de garderies en augmentant les allocations familiales! Alors que le gouvernement québécois passe son temps à cracher (quoique c’était pire avec Charest) sur le fédéral pour des raisons nationaleuses/électoralistes! In croyable.

D’ accord avec toi le crédit d’ impôt pour les enfants soit de 0-7 ans vient compenser pour l’ augmentation des frais de garde au provincial et dans plusieurs cas enrichir les pauvres!! Surtout les bénéficiaires de l’ aide sociale!

Le crédit d’impôt pour enfants de 2 255 $ sera supprimé et remplacé par la Prestation universelle pour la garde d’enfant (PUGE) dont les montants versés seront imposables. Autrement dit, la main gauche reprend ce que la main droite donne.

Oui sans doute un redoutable stratège! Mais qui n’ est pas ou veut ne pas être un redoutable stratège en pré-élection! Il n’ a pas fait de fausses manoeuvres au contraire pour le qualifier de redoutable stratège , c’ est probablment qu’ il sera dur a se faire battre! Et si la croissance économique baisse de 1% en 2016 dites-vous bien que tout le Canada aura des problémes! Mais si la croissance économique augmente @ 2.5% et plus on va capopter et on sera plus riche que prévu!! Le pire mais vraiment le pire qui pourrait arriver serait un déficit! N’est-ce pas? Est-ce qu’ un déficit serait pardonnable pour un gouvernement conservateur,pas sûr!!

Mais regardons maintenant l’ autre solution. L’élection du parti libéral de Justin Biber (excusez je voulais dire Justin Trudeau! ) Je suis persuadé qu’un déficit serait une solution adéquate et très justifiée car il est vraiment très attentif a la population et n’ hésiterait pas a enlever a la classe moyenne des crédits d’ impôts pour se faire réélire! Mais qui payent les impôts!

AÏE…….

Nous n’analysons pas une partie de HOCKEY ou la valeur d’un entraineur….. Sommes-nous en train de s’extasier sur la capacité d’un Premier Ministre de manier la propagande et le jeu électorale OU sur son rôle comme DIRIGEANT honnête et au service de TOUS les Canadiens….???

Je ne suis pas fédéraliste, mais cela me fait, tout de même, mal au coeur de voir ce que le Canada est devenu sous le contrôle de l’idéologie ÉVANGILISTE-CRÉATIONNISTE, républicaine et anti-science….

Va-t-on fermer les yeux sur la façon que Harper a défiguré le Canada ??? Et cela pour quelques dollars en bonbons pré-électoraux…

Sommes-nous devenu ce genre de citoyens zombies qui ne pense plus, uniquement heureux d’un pouvoir de consommer, le nez vissé sur son téléphone et sa page facebook… ???

« …le Canada est devenu sous le contrôle de l’idéologie ÉVANGILISTE-CRÉATIONNISTE, républicaine et anti-science…. »

Et oui les Évangilistes -Créationnistes ont la balance du pouvoir, l’équivalent d’une petite ville qui mène quasiment le Canada. On appelle ça la démocratie.
///////

« Sommes-nous devenu ce genre de citoyens zombies qui ne pense plus,… »

À peu près tout l’occident est comme ça.

OUI , nous sommes des citoyens Canadiens qui votent et réfléchient a ce qui serait le mieux pour notre bien-être! Pas de déficit c’ est parfait, réduction des dépenses c’ est parfait! Si on vote pour les Néo-Démocrate et ou les libéraux , c’ est assez évident qu’ on s’ enligne vers un autre déficit et pour une garderie nationale qui va nous coûter les yeux de la tête et qui va faire mal aux profondes poches de nos contribuables! Je préfère et de loin la solution conservatrice de donner aux familles avec enfants des moyens financiers pour être en mesure de faire face aux nombreuses dépenses de la famille!! Ça c’ est vraiment de la logique économique.

Wow ça écrit ÉVANGILISTE-CRÉATIONNISTE en majuscules comme argument et ça pense impressionner les gens raisonnables. Vous allez être bien avec votre nouveau chef tout aussi confus (PKP).