Leaders de la croissance 2019 : une femme au sommet du palmarès

À partir d’une idée, ils ont créé des produits, des services, des emplois. Découvrez les étoiles de l’entrepreneuriat québécois dans notre palmarès des entreprises dont le chiffre d’affaires a explosé au cours des dernières années. 

Enfin ! Pour la première fois en six ans — et pour la deuxième fois depuis sa création, en 1992 —, le palmarès des Leaders de la croissance est mené par une femme. Un vent d’air frais qui porte bien son nom : MissFresh.

À force d’ambition et de détermination, la PDG de MissFresh, Marie-Eve Prevost, a construit une entreprise pancanadienne de plats prêts à cuisiner qui emploie 275 personnes et génère des revenus annuels dépassant les 10 millions de dollars. Un exploit d’autant plus grand que la jeune pousse n’existait pas il y a cinq ans à peine.

En fait, c’est peut-être là l’élément le plus impressionnant des Leaders de la croissance : il n’y a pas si longtemps, aucune des 50 entreprises de ce palmarès n’existait. Jusqu’à ce qu’une idée germe dans la tête d’une personne assez persévérante pour parvenir à la transformer en un produit ou un service que quelqu’un, quelque part, voudrait bien acheter.

Selon l’Indice entrepreneurial québécois 2018, 19,5 % des adultes souhaitent devenir entrepreneurs. Si vous faites partie de ce groupe, rappelez-vous ceci en lisant l’histoire de MissFresh et celles des autres entreprises de ce dossier : la première étape pour passer de « rien » à « une entreprise », c’est une idée. (M.-A.S.)

Méthodologie

Ce palmarès a été établi à partir des déclarations soumises par les entreprises québécoises inscrites au concours Canada’s Top Growing Companies, un partenariat du Globe and Mail et de L’actualité. Le classement se base sur la croissance du chiffre d’affaires de 2015 à 2018. Pour participer, les entreprises devaient avoir des revenus d’au moins 200 000 dollars en 2015, et d’au moins 2 millions en 2018. Les chiffres ayant trait au nombre d’employés incluent les contractuels et se rapportent à 2019, tandis que les revenus se rapportent à 2018.

 

1. MissFresh

Livraison de repas prêts à cuisiner
Croissance : 6 053 %
Chiffre d’affaires : entre 10 et 25 millions
Employés : 275
Siège social : Montréal

La « vie de fou », celle que MissFresh promet de simplifier avec ses plats rapides à cuisiner, Marie-Eve Prevost, 36 ans, la connaît.

Pendant toute une année, alors qu’elle travaillait comme consultante numérique en Australie, la jeune femme a consacré chaque minute libre de ses journées à l’élaboration du plan d’affaires de MissFresh. Dans les transports en commun. Pendant la pause-dîner. Après le souper. Et parfois même la nuit ! Car pour convaincre des investisseurs de financer l’aventure au Québec, Marie-Eve Prevost a dû coordonner des appels Skype avec 14 heures de décalage horaire !

En 2015, une fois de retour à Montréal pour lancer l’entreprise avec son frère, Bernard, et un ami d’enfance, Ritter Huang, elle a vu son rythme déjà effréné s’accélérer. Il y a eu les employés à embaucher, dont le nombre a rapidement dépassé la limite où il est possible de connaître tous les noms. Il y a eu les déménagements, trois en trois ans, pour cause de local devenu trop petit. Il y a eu les négociations avec Metro, qui a acquis 70 % de la jeune pousse en 2017. Et il y a eu les concurrents à surveiller, toujours plus nombreux dans le secteur : Marché Goodfood, Chefs Plate, Cook It, HelloFresh.

À cela s’ajoutent les mille et un problèmes qui surviennent lorsqu’on livre des aliments frais aux quatre coins du pays. Plus tôt cette année, les tarifs d’expédition vers l’ouest du Canada ont explosé. « Des frais exorbitants, dit Marie-Eve Prevost. Nous avons dû ouvrir un bureau à Calgary en quatre semaines pour éviter d’interrompre le service. » Vraiment, l’entrepreneure n’a jamais de répit.

Ce qu’il y a de bien dans tout ça ? Grâce aux repas de son entreprise, Marie-Eve Prevost trouve le temps de cuisiner et de bien manger, malgré sa « vie de fou ». (V.F.)

 

2. AlayaCare

Fournisseur de solutions logicielles de gestion pour les soins à domicile
Croissance : 2 732 %
Chiffre d’affaires : entre 5 et 10 millions
Employés : 152
Siège social : Montréal

Le logiciel d’AlayaCare permet à des cliniques et des centres de soins d’orchestrer plus de 500 000 visites à domicile par mois au Canada, aux États-Unis et en Australie.

 

3. neuvoo

Moteur de recherche d’emploi
Croissance : 2 045 %
Chiffre d’affaires : entre 25 et 50 millions
Employés : 175
Siège social : Montréal

Les offres d’emploi de quelque 40 000 entreprises, dont Amazon, Uber et Deloitte, peuvent être consultées sur le site de neuvoo.

 

4. R2i

Service de solutions infonuagiques
Croissance : 1 263 %
Chiffre d’affaires : entre 10 et 25 millions
Employés : 25
Siège social : Anjou

R2i est l’un des plus importants partenaires d’IBM au Canada.

 

5. Icentia

Fabricant d’appareils médicaux
Croissance : 1 137 %
Chiffre d’affaires : entre 2 et 5 millions
Employés : 85
Siège social : Québec

Le petit électrocardiographe d’Icentia détecte l’arythmie cardiaque aussi efficacement que les appareils traditionnels, les fils en moins.

 

6. Levio

Services-conseils en technologie et en gestion
Croissance : 1 106 %
Chiffre d’affaires : entre 25 et 50 millions
Employés : 551
Siège social : Québec

Brésil, France, Mexique, Maroc : Levio n’hésite pas à sortir du Québec pour recruter les meilleurs employés.

 

7. OVC Assurance

Cabinet d’assurance de dommages
Croissance : 984 %
Chiffre d’affaires : entre 2 et 5 millions
Employés : 70
Siège social : Sainte-Julie

Pour réduire au minimum l’espace de bureau nécessaire, OVC Assurance propose à ses employés de faire plus de la moitié de leurs heures de travail depuis la maison.

 

8. CoolWay

Fabricant de crème glacée faible en calories
Croissance : 808 %
Chiffre d’affaires : entre 2 et 5 millions
Employés : 25
Siège social : Montréal

Noah Bernett, Dino Vassiliou et Benjamin Outmezguine étaient persuadés d’avoir une idée en or. Tellement qu’en 2014, ils ont abandonné leurs études pour acheter 200 congélateurs et les installer dans des centres sportifs du Québec et de l’Ontario afin d’y vendre leur invention : de la crème glacée à forte teneur en protéines.

La mine d’or escomptée ne s’est toutefois pas matérialisée. « On a réalisé que les gens s’intéressaient plus aux calories, et moins aux protéines », admet Benjamin Outmezguine. Qui plus est, les accros du club de gym représentent une clientèle somme toute peu nombreuse.

Les trois amis sont donc retournés à leurs congélateurs pour revoir leur stratégie. Le résultat ? Un nouveau nom d’entreprise — CoolWay —, une nouvelle image de marque au turquoise éclatant et, surtout, des desserts glacés « sans culpabilité », qui renferment environ deux fois moins de calories que les glaces traditionnelles.

Et cette fois, ça a fonctionné. Avec 15 parfums de desserts glacés, dont « crème et biscuits », « gâteau au citron » et « gousse de vanille », CoolWay a fait son entrée dans les principales épiceries de la province et a vendu plus d’un million de pots en 2018 ! Reste à convaincre les enseignes anglophones Sobeys et Loblaws que l’entreprise est de taille à rivaliser avec les géants de l’alimentation dans l’allée des surgelés. (C.P.)

 

9. Alliance Zone

Exportateur de céréales, légumineuses et graines
Croissance : 576 %
Chiffre d’affaires : entre 10 et 25 millions
Employés : 4
Siège social : Longueuil

Alliance Zone génère des revenus de plus de 2,5 millions de dollars par employé !

 

10. Pharmaceutique Searchlight

Commercialisation de produits de santé
Croissance : 557 %
Chiffre d’affaires : entre 5 et 10 millions
Employés : 16
Siège social : Montréal

« Avant que je lance mon entreprise, plusieurs m’ont prévenu que si je pensais travailler fort auparavant, ce n’était rien comparativement à ce qui m’attendait comme entrepreneur, raconte le PDG de Pharmaceutique Searchlight, Mark Nawacki. Ils avaient raison. »

 

11. Squeeze Studio Animation

Studio d’animation 3D
Croissance : 495 %
Chiffre d’affaires : entre 5 et 10 millions
Employés : 120
Siège social : Québec

Denis Doré, 46 ans, rêve grand pour Squeeze, son entreprise : « Des enfants de partout dans le monde vont se promener avec des sacs à dos à l’effigie de nos personnages. » Et le premier à apparaître sur des produits dérivés du studio d’animation pourrait très bien être Ed, la vedette de la série originale Cracké.

Ed est un papa autruche qui protège ses œufs contre une foule de menaces — éléphants, crocodiles, zombies —, ainsi que contre ses propres gaffes. En cinq ans, les 52 épisodes de Cracké ont accumulé plus de 310 millions de visionnements en ligne dans 210 pays.

Malgré ce succès, le pain et le beurre de Squeeze consistent en des mandats d’animation 3D qui lui sont confiés par des studios tels que Universal, Paramount et Marvel. Des clients prestigieux, certes, mais ces contrats ne satisfont plus l’ambition de Denis Doré et des autres copropriétaires du studio d’animation, Patrick Beaulieu et François Houde.

«  J’ai sans cesse besoin de nouveaux défis pour me sentir heureux  », affirme l’entrepreneur au parcours éclectique — après une maîtrise en géographie et un doctorat en développement régional, il a touché à l’enseignement et à la politique avant de se joindre à l’équipe d’Ubisoft. Pour lui, la voie du bonheur, c’est le contenu original.

Une deuxième saison de Cracké est donc dans les cartons, tout comme un film d’animation. « Le long métrage, c’est la porte d’entrée, explique Denis Doré. Une fois que le public s’attache à ton univers, tu peux penser à des franchises, à des licences d’exploitation. Bref, à une marque. » Une marque de commerce qui se retrouvera partout, y compris sur des sacs à dos. (M.B.)

 

12. district m

Plateforme de vente et d’achat d’espaces publicitaires numériques
Croissance : 439 %
Chiffre d’affaires : entre 100 et 250 millions
Employés : 100
Siège social : Montréal

Chaque jour, district m traite plus de 17 milliards de requêtes publicitaires numériques provenant de partout sur la planète.

 

13. Techso

Services-conseils en technologie
Croissance : 434 %
Chiffre d’affaires : entre 2 et 5 millions
Employés : 55
Siège social : Montréal

Bell, Airbus, Bombardier, Honda et Xerox ne sont que quelques-uns des clients de Techso.

 

14. diff

Solutions de commerce et de marketing en ligne
Croissance : 411 %
Chiffre d’affaires : entre 10 et 25 millions
Employés : 95
Siège social : Montréal

S’il est vrai que les gauchers sont plus créatifs, diff doit être une entreprise particulièrement innovante : 65 de ses employés écrivent de la main gauche.

 

15. Toast Studio

Agence de marketing de contenu
Croissance : 409 %
Chiffre d’affaires : entre 5 et 10 millions
Employés : 35
Siège social : Montréal

Les fondateurs de Toast voulaient se spécialiser dans la création de sites Web pour l’industrie de la télévision et du cinéma québécois. Après 48 heures de réflexion, ils ont pris conscience que ce ne serait pas payant et ont plutôt fondé une entreprise de marketing… qui compte aujourd’hui une division de production télévisée.

 

16. Genyk

Fabricant de mousse isolante en polyuréthane
Croissance : 396 %
Chiffre d’affaires : entre 10 et 25 millions
Employés : 18
Siège social : Shawinigan

Qu’ont en commun un matelas en mousse mémoire, un volant d’automobile et une tête de chevreuil empaillée ? Tous renferment du polyuréthane, un matériau polyvalent utilisé dans de nombreux produits. « Il y en a même dans certains condoms », dit Yves Rondeau, président de Genyk, au sujet des préservatifs pour les personnes qui sont allergiques au latex.

Ce n’est toutefois pas le marché des capotes qui intéresse l’entrepreneur de 52 ans, mais celui de l’isolation, qui génère la grande majorité de son chiffre d’affaires. La mousse de polyuréthane giclée de Genyk, vendue aux entrepreneurs sous le nom de BOREAL Nature, est utilisée partout au pays pour protéger les maisons contre nos hivers brutaux et nos étés chauds.

Plusieurs ne donnaient pas cher de la peau de Genyk lorsque l’entreprise est arrivée avec sa mousse vert lime en 2015, car le secteur était dominé par la concurrence américaine. « J’avais peur, admet Yves Rondeau. Les nuits sans sommeil, je ne les compte pas. »

Un stress inutile, car la présence de ces multinationales a finalement joué en faveur de Genyk. « La plupart des entreprises d’isolation sont petites, précise Yves Rondeau. Le président qui signe le chèque, c’est souvent celui qui applique la mousse. » Les clients, négligés par les géants, qui privilégient les gros volumes, ont rapidement cogné à la porte de Genyk. « Les affaires ont explosé. »

Serait-ce au tour des concurrents de Genyk d’avoir peur au point de manquer de sommeil ? « Ça va en prendre plus que ça pour les ébranler, dit le président de l’entreprise. Pour l’instant, on est plus comme une épine dans le pied. Mais qui commence à causer de l’infection. » (M.-A.S.)

 

17. Perreault Plastix

Fabricant de pièces de plastique et de polyuréthane
Croissance : 298 %
Chiffre d’affaires : entre 2 et 5 millions
Employés : 15
Siège social : La Guadeloupe

L’usine Perreault Plastix, en Beauce, tourne 24 heures sur 24, sept jours sur sept.

 

18. KLF Group

Programmes de récompenses pour employés
Croissance : 271 %
Chiffre d’affaires : entre 10 et 25 millions
Employés : 40
Siège social : Mont-Royal

Avant de se spécialiser dans les programmes de récompenses, KLF louait des jeux vidéos par la poste — un service qu’elle offre encore aujourd’hui.

 

19. ACE Services Mécaniques

Mécanique pour équipement industriel
Croissance : 270 %
Chiffre d’affaires : entre 10 et 25 millions
Employés : 150
Siège social : Val-d’Or

ACE possède plus de 45 camions convertis en garages roulants pour réparer grues, bulldozers et autres géants mécaniques partout au Québec.

 

20. Clôture Régionale

Vente et installation de clôtures
Croissance : 235 %
Chiffre d’affaires : entre 2 et 5 millions
Employés : 36
Siège social : Gatineau

Clôture Régionale a participé bénévolement à la construction de sept patinoires dans la région de Gatineau en fournissant, évidemment, les clôtures.

 

21. Atypic

Services-conseils pour le secteur caritatif
Croissance : 233 %
Chiffre d’affaires : entre 2 et 5 millions
Employés : 50
Siège social : Montréal

Pascal Lépine a fondé Atypic alors qu’il n’avait que 300 dollars — et un baccalauréat en littérature française — dans les poches.

 

22. Bloom

Agence de marketing numérique
Croissance : 231 %
Chiffre d’affaires : entre 2 et 5 millions
Employés : 52
Siège social : Montréal

Avec l’aide de Bloom, le fabricant de vêtements Lolë a vu ses ventes en ligne augmenter de 621 % !

 

23. Openmind Technologies

Services informatiques et de développement Web
Croissance: 215 %
Chiffre d’affaires : entre 2 et 5 millions
Employés : 47
Siège social : Blainville

Jonathan Léveillé, 33 ans, y a bien réfléchi. Son entreprise, Openmind Technologies, ne vend pas tant des services informatiques que du « jus de cerveau ». Et pour que celui-ci soit de bonne qualité, il faut chouchouter les personnes qui le produisent.

C’est pour cette raison que les employés d’Openmind sont régulièrement invités à des activités de récompense, comme une sortie de surf ou un jeu d’évasion. « Nous avons déjà loué une semi-remorque de 53 pieds sur laquelle nous avons projeté des parties de jeux vidéos », raconte le président. Le généreux patron a même promis un voyage dans le Sud à toute l’équipe si elle atteint ses prochains objectifs !

Ce n’est toutefois pas La croisière s’amuse tous les jours à bord. Openmind reste une entreprise qui doit faire des profits. « Il faut être productif et on surveille les heures facturables de façon quotidienne. » Mais c’est plus agréable de le faire dans un milieu de travail décomplexé, explique Jonathan Léveillé, qui est du genre à enfiler un costume de sirène pour donner une présentation à ses employés.

Au total, le président d’Openmind consacre plus de la moitié de son temps aux « humains » qui composent son entreprise. C’est ce qui lui permet de retenir ses employés — le taux de roulement est sous les 5 % pour les postes clés — et d’en attirer de nouveaux. L’entrepreneur compte d’ailleurs embaucher 200 personnes d’ici 2024. Visiblement, la demande est forte pour le « jus de cerveau ». (M.B.)

 

24. A+ Entrepreneurs généraux

Entrepreneur en construction
Croissance : 207 %
Chiffre d’affaires : entre 10 et 25 millions
Employés : 50
Siège social : Montréal

Construire un immeuble de 3,5 millions de dollars en six mois dans des conditions hivernales est le genre de projet qui ne fait pas peur à A+ Entrepreneurs généraux.

 

25. Fuze HR

Services de recrutement et d’embauche
Croissance : 204 %
Chiffre d’affaires : entre 25 et 50 millions
Employés : 105
Siège social : Montréal

Besoin d’un opérateur de presse-plieuse, d’un spécialiste des comptes fournisseurs ou d’un développeur Java ? Fuze HR peut les trouver.

 

26. Fiducie de placement immobilier Fronsac

Location d’espaces commerciaux
Croissance : 185 %
Chiffre d’affaires : entre 5 et 10 millions
Employés : 3
Siège social : Pointe-Claire

IGA, Canadian Tire, Couche-Tard, Tim Hortons et Walmart ne sont que quelques-uns des locataires de Fronsac.

 

27. BBQ Québec

Vente d’appareils et d’accessoires pour barbecues
Croissance : 183 %
Chiffre d’affaires : entre 5 et 10 millions
Employés : 75
Siège social : Longueuil

Jean-Philippe Lavoie n’a ni four, ni four à micro-ondes, ni mijoteuse. Mais il possède quatre barbecues. Son frère, Max, cuisine de préférence son déjeuner, son dîner et son souper sur le gril. Et la conjointe de ce dernier, Ariane Lefebvre, n’a pas d’égal lorsque vient le temps de rôtir un saumon sur les flammes. Difficile d’imaginer un meilleur trio pour diriger les magasins BBQ Québec !

Quand ils ne sont pas en train de faire du barbecue pour leur propre plaisir, ces ambassadeurs du gril en font pour les autres, en animant un atelier sur l’art du fumage, ou en tournant une capsule vidéo sur la cuisson du steak tomahawk pour les 40 000 abonnés à leur page Facebook.

Quelque part dans tout ça, les deux frangins trouvent le temps de participer à des concours de barbecue d’un bout à l’autre du monde. En 2016, ils se sont même hissés en troisième position au Championnat de France de barbecue dans la catégorie Taureau.

Aujourd’hui, c’est leur entreprise que les trois associés veulent amener sur la scène internationale, sous le nom de House of BBQ Experts. Max Lavoie est convaincu qu’ils ont tout pour y arriver. « On a le côté américain, très travaillant, et le côté européen, plus créatif. » C’est d’ailleurs grâce à ces deux qualités qu’il a pu inventer les boulettes de bœuf farcies au homard ! (A.R.)

 

28. D2C Media

Solutions Web pour concessionnaires automobiles
Croissance : 182 %
Chiffre d’affaires : entre 10 et 25 millions
Employés : 70
Siège social : Montréal

Environ 30 000 voitures sont à vendre sur les différentes plateformes Web de D2C Media.

 

29. GG Telecom

Fabricant de détecteurs de mouvement à infrarouge
Croissance : 179 %
Chiffre d’affaires : entre 25 et 50 millions
Employés : 130
Siège social : Victoriaville

« Zéro pis une barre. » Voilà ce que Yan Gagnon connaissait à la chasse, en 2004, lorsque des proches lui ont fait remarquer que l’appareil photo de surveillance qu’il avait fabriqué pendant ses études en génie électrique avait tout pour plaire aux amateurs de gros gibier, qui aiment connaître les proies présentes sur leur territoire.

Le jeune « patenteux » n’a fait ni une ni deux et a fondé GG Telecom avant même l’obtention de son diplôme. Son appareil, capable de rester des semaines dans le bois à photographier les « gros bucks » qui déclenchaient son détecteur de mouvement, a rapidement conquis les chasseurs du Québec et d’ailleurs.

Aujourd’hui, les produits de GG Telecom, commercialisés sous le nom de Spypoint, sont ultraperfectionnés. Les images sont transmises en temps réel et l’autonomie de la batterie peut atteindre un an, voire davantage pour les modèles équipés d’un panneau solaire. Même l’intelligence artificielle est mise à profit afin de retenir uniquement les photos du gibier qui intéresse le chasseur.

Dans le cas de Yan Gagnon, c’est l’orignal. Car, oui, l’entrepreneur de 39 ans s’est finalement mis à la chasse. (A.R.)

 

30. Opsens

Fabricant de capteurs à fibre optique
Croissance : 178 %
Chiffre d’affaires : entre 10 et 25 millions
Employés : 150
Siège social : Québec

Les capteurs d’Opsens sont notamment utilisés pour mesurer la pression dans les artères du corps humain et pour surveiller les fissures dans la structure des ponts.

 

31. DX Mobilier événementiel

Location de mobilier et de décors
Croissance : 160 %
Chiffre d’affaires : entre 2 et 5 millions
Employés : 70
Siège social : Québec

DX peut transformer une pièce sans vie en un décor des mille et une nuits, en un café troisième vague, ou simplement y ajouter une table et des chaises.

 

32. Expert’ease

Son, éclairage et vidéo pour grands événements
Croissance : 159 %
Chiffre d’affaires : entre 5 et 10 millions
Employés : 100
Siège social : Saint-Colomban

Expert’ease fournit les services vidéos pour la tournée américaine 2019 du groupe britannique The Who.

 

33. Ciao

Services-conseils en technologies de l’information
Croissance : 147 %
Chiffre d’affaires : entre 5 et 10 millions
Employés : 67
Siège social : Québec

Ciao est un spécialiste de l’accessibilité du Web, qui facilite la navigation en ligne des personnes handicapées… et de ceux qui ont une mauvaise connexion Internet.

 

34. Chocolats Favoris

Chocolaterie
Croissance : 135 %
Chiffre d’affaires : entre 25 et 50 millions
Employés : 1 500
Siège social : Québec

L’astronaute David Saint-Jacques a dégusté une fondue au chocolat de l’entreprise québécoise lors de son récent séjour dans l’espace. Coup de marketing ? Non, c’est l’Agence spatiale canadienne qui avait choisi ce produit après des tests en laboratoire.

 

35. DataCandy

Programmes de fidélisation pour entreprises
Croissance : 134 %
Chiffre d’affaires : entre 5 et 10 millions
Employés : 47
Siège social : Montréal

Si vous avez déjà utilisé une carte-cadeau des commerces Aldo, La Cage ou La Source, vous pouvez remercier DataCandy.

 

36. STGM Architectes

Cabinet d’architecture
Croissance : 129 %
Chiffre d’affaires : entre 10 et 25 millions
Employés : 120
Siège social : Québec
L’équipe de STGM a consacré 30 000 heures de travail à la reconstruction du Manège militaire Voltigeurs de Québec, détruit par les flammes en 2008.

 

37. Big Bang ERP

Services-conseils en infonuagique
Croissance : 110 %
Chiffre d’affaires : entre 5 et 10 millions
Employés : 90
Siège social : Montréal

Big Bang ERP a près de 400 clients répartis sur quatre continents.

 

38. Motion Composites

Fabricant de fauteuils roulants ultralégers
Croissance : 105 %
Chiffre d’affaires : entre 25 et 50 millions
Employés : 190
Siège social : Saint-Roch-de-l’Achigan

Pour concevoir ses fauteuils roulants ultralégers, Motion Composites travaille avec des designers industriels, des thérapeutes et des ingénieurs en aérospatiale.

 

39. OrthoCanada

Distributeur d’équipement thérapeutique
Croissance : 103 %
Chiffre d’affaires : entre 10 et 25 millions
Employés : 37
Siège social : Gatineau

Une semaine après avoir prononcé son discours de retraite devant ses employés d’OrthoCanada, en 2016, Judith Stanfield a senti un poids immense se lever de ses épaules. « Je ne m’étais même pas rendu compte qu’il était là », raconte l’entrepreneure de 68 ans.

C’est peut-être parce que les débuts de l’entreprise, en 1988, ont été « étonnamment faciles ». Dès les premiers jours, les rouleaux lombaires que la physiothérapeute fabriquait à temps perdu avec l’aide de son fils de huit ans se sont vendus sans difficulté. Puis, tranquillement, c’est devenu plus gros, « toujours plus gros ».

L’entrepreneure se posait de plus en plus de questions. Faut-il quitter la physiothérapie pour se concentrer sur les affaires ? Oui. Est-ce une bonne idée de faire entrer son conjoint dans l’entreprise pour profiter de son expérience de gestion ? Oui. Doit-on continuer la fabrication de rouleaux lombaires ? Non, mieux vaut se diversifier en distribuant les produits d’autres fabricants. « C’était beaucoup de défis, beaucoup de responsabilités, mais j’adorais ça. »

Jusqu’au jour où Judith Stanfield a ressenti qu’OrthoCanada avait trouvé son erre d’aller. L’entreprise venait d’acheter un de ses concurrents, en 2015, et d’autres acquisitions étaient dans les cartons. « Je suis une entrepreneure, mais une fois que le succès est atteint, je trouve ça moins intéressant. »

Son conjoint et son fils, celui qui fabriquait les rouleaux lombaires au début, ont donc pris le relais. Sauf que Judith Stanfield n’est pas partie, finalement. Une fois libérée du poids inconscient qui pesait sur ses épaules, elle a eu envie de rester à OrthoCanada. Pendant que d’autres gèrent la croissance de l’entreprise, elle fait ce qu’elle aime : régler les problèmes avec les clients et les fournisseurs. (M.-A.S.)

 

40. Kinova

Concepteur de bras robotisés
Croissance : 102 %
Chiffre d’affaires : entre 10 et 25 millions
Employés : 187
Siège social : Boisbriand

Les bras robotisés de Kinova peuvent effectuer une opération chirurgicale, manipuler une substance radioactive ou aider une personne handicapée à manger.

 

41. Les Emballages Box Pack

Fabricant d’emballages de carton sur mesure
Croissance : 98 %
Chiffre d’affaires : entre 5 et 10 millions
Employés : 33
Siège social : Saint-Germain-de-Grantham

Quand Marc-André Pépin fait l’épicerie, il repart parfois avec un présentoir en carton en plus de ses sacs bien remplis. « Je veux comprendre comment il est fait, explique l’entrepreneur de 48 ans. Je ramasse aussi des boîtes, pour regarder la façon de les plier, de les fermer. »

Les Emballages Box Pack, que Marc-André Pépin dirige avec son frère Stéphane, fabriquent des emballages de carton de toutes les formes et de toutes les couleurs. Dans un marché dominé par des multinationales comme Kruger et Cascades, l’entreprise se distingue par sa production sur mesure, qui répond à des besoins parfois très pointus.

Quand la Société d’histoire de Drummond a voulu des contenants capables de préserver ses archives papier, Les Emballages Box Pack ont fabriqué des boîtes à pH neutre pour éviter que les acides normalement présents dans le carton ne dégradent lentement les documents. Un produit qui a ensuite suscité l’intérêt des musées, des bibliothèques et des organisations gouvernementales.

Lorsque la Société protectrice des animaux de la Mauricie a cherché une solution à faible coût pour transporter chiens et chats, Les Emballages Box Pack ont créé des boîtes avec des trous d’aération, que l’entreprise offre aujourd’hui aux animaleries. « On en vend des milliers par année », dit Marc-André Pépin.

Certes, ce sont des produits de niche dans les deux cas. Mais avec près de 3 000 clients au Québec qui font, eux aussi, des commandes particulières, Les Emballages Box Pack ont trouvé leur place à l’ombre des géants. « Notre objectif, c’était d’être le plus gros des petits, et on a réussi. Là, on veut être le plus gros des moyens. » Marc-André Pépin n’a pas fini de ramasser des boîtes de carton à l’épicerie. (M.-A.S.)

 

42. CloudOps

Services-conseils en infonuagique
Croissance : 96 %
Chiffre d’affaires : entre 5 et 10 millions
Employés : 65
Siège social : Montréal

CloudOps permet aux entreprises d’héberger leurs données informatiques au Canada plutôt que dans des serveurs aux quatre coins de la planète.

 

43. FX Innovation

Services-conseils en infonuagique et informatique
Croissance : 93 %
Chiffre d’affaires : entre 75 et 100 millions
Employés : 640
Siège social : Montréal

Les débuts de FX Innovation sont dignes d’une véritable histoire de jeune pousse. Fondée dans un garage en 2002 par trois amis, l’entreprise dispose aujourd’hui de bureaux à Montréal, Toronto et Calgary.

 

44. Functionalab

Fabricant de produits cosmétiques
Croissance : 90 %
Chiffre d’affaires : entre 25 et 50 millions
Employés : 249
Siège social : Montréal

Si le nom Functionalab ne vous est pas familier, ceux de Jouviance et de Dermapure, deux divisions du groupe, le sont probablement davantage.

 

45. Marina Del Rey

Transformation et distribution de fruits de mer
Croissance : 89 %
Chiffre d’affaires : entre 50 et 75 millions
Employés : 55
Siège social : Laval

Les crevettes et pétoncles sauvages de Marina Del Rey sont distribués partout au Canada ainsi qu’aux États-Unis.

 

46. Spiria

Conception de logiciels sur mesure
Croissance : 85 %
Chiffre d’affaires : entre 10 et 25 millions
Employés : 150
Siège social : Montréal

Pour un client, Spiria a créé un système informatique qui permet de suivre un chien à l’aide d’un collier intelligent.

 

47. Spray-Net

Réseau de franchises de peinture extérieure
Croissance : 78 %
Chiffre d’affaires : entre 5 et 10 millions
Employés : 350
Siège social : Boucherville

Depuis sa fondation, Spray-Net a donné une nouvelle couleur à plus de 10 000 maisons, ce qui a nécessité près de 200 000 litres de peinture.

 

48. Alimentation Couche-Tard

Chaîne de dépanneurs et de stations d’essence
Croissance : 75 %
Chiffre d’affaires : plus de 1 milliard 
Employés : 130 000
Siège social : Laval

Que vous soyez aux États-Unis, en Arabie saoudite, au Costa Rica, en Norvège ou en Russie, vous trouverez un dépanneur ou une station d’essence qui appartient à Couche-Tard.

 

49. FlagShip

Courtier en services de transport et de messagerie
Croissance : 74 % 
Chiffre d’affaires : entre 10 et 25 millions
Employés : 31
Siège social : Pointe-Claire

« Nous n’offrons pas les prix les plus bas, et je suis fier de le dire ! » Howard Kruger, 62 ans, aurait fait un très mauvais vendeur de voitures. Mais dans l’industrie de la livraison, le coût n’est pas la seule chose qui compte.
À première vue, son entreprise, FlagShip, fournit aux PME un simple comparateur de prix pour la livraison de colis. Il suffit d’entrer les détails sur le paquet à expédier pour que le site Web de FlagShip affiche les meilleures offres de FedEx, Purolator, UPS et autres.

La réalité est toutefois plus complexe. Du point de vue des services de messagerie, le client n’est pas la PME qui envoie un colis, mais FlagShip. Les petites ou moyennes entreprises accèdent ainsi aux tarifs préférentiels habituellement réservés aux grandes organisations. Mieux encore — et c’est la raison pour laquelle les clients ne se tournent pas vers les bas prix de la concurrence —, c’est FlagShip qui traite avec les entreprises d’expédition en cas de problème.

« La plupart des livraisons se font sans tracas, dit Howard Kruger. Mais ça fait 40 ans que je suis dans cette industrie, et si vous expédiez des colis régulièrement, je vous garantis qu’un problème finira par survenir. » Un paquet peut être retenu aux douanes, par exemple, ou le destinataire peut avoir déménagé. Quel que soit le pépin, le service après-vente de FlagShip s’assurera que le colis arrive à bon port, que ce soit au Canada ou en Chine.

Les entreprises qui le désirent peuvent également intégrer la plateforme de FlagShip à leur propre site transactionnel. Cela permet aux internautes de choisir eux-mêmes le fournisseur qui livrera leur achat et, surtout, le moment où arrivera le paquet. Car, dans le commerce en ligne aussi, le coût n’est pas la seule chose qui compte. (M.-A.S.)

 

50. LinkNow Media

Création de sites Web et marketing numérique
Croissance : 69 %
Chiffre d’affaires : entre 10 et 25 millions
Employés : 180
Siège social : Montréal

Wesley Mendelovitch et Sonny Bettan ont eu toute la misère du monde à trouver un fournisseur capable de créer un site Web rapidement, et à petit prix, pour leur première entreprise. Leur solution : fonder LinkNow Media pour répondre à ce type de besoin.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

2 commentaires
Laisser un commentaire

Il est rassurant de voir que l’entrepreneuriat continue de rouler au Québec – voici quelques-uns des meilleurs exemples. Bravo à ces gens d’idées qui ont du cœur à l’ouvrage!

Répondre