L’économie retardataire

L’économie canadienne a crû à une cadence presque deux fois plus élevée que l’économie québécoise en 2013.

Economie

Les partis politiques sont engagés dans une campagne que je qualifierais de boueuse, mais il y a amplement de matières à discussion sur le terrain économique.

On s’en doutait bien : 2013 n’aura pas été une grande année pour l’économie du Québec. Les données publiées mercredi par l’Institut de la Statistique du Québec montrent une croissance annuelle réelle (en tenant compte de l’Inflation) de 1,1 % — sensiblement moins qu’en 2012.

L’économie canadienne dans son ensemble a crû à une cadence presque deux fois plus élevée (à 2,0 %) que l’économie québécoise, et seul le Nouveau-Brunswick a connu une année plus difficile que le Québec. L’économie québécoise a même reculé, modestement, en novembre et en décembre.

D’autres données sont aussi préoccupantes. Les investissements des entreprises étaient en recul en 2013, le revenu disponible des ménages a augmenté moins rapidement qu’en 2012, et le taux d’épargne a baissé de 3,1 % en 2012 à 2,5 % l’an dernier — alors qu’il passait de 5,0 % à 5,2 % au Canada.

Bonne nouvelle : les prévisions sont plus optimistes pour cette année.

Le Conference Board prévoit même une croissance de 2,0 % cette année et l’an prochain. La baisse du dollar et la croissance américaine devraient aider les exportations. La reprise de la construction non résidentielle et le retour des investissements privés devraient aussi contribuer à la croissance.

Du coup, la prévision du Parti libéral qui fonde son plan budgétaire sur une croissance économique de 2,1 % paraît moins farfelue.

En revanche, faut-il s’endetter davantage pour arracher quelques dixièmes de point de pourcentage à la croissance économique ? Je rappelle qu’un point de pourcentage de PIB correspond, grosso modo, à des rentrées budgétaires de 500 millions de dollars.

Je ne suis pas sûr que le pari en vaille la peine.

* * *

À propos de Pierre Duhamel

Journaliste depuis plus de 30 ans, Pierre Duhamel observe de près et commente l’actualité économique depuis 1986. Il a été rédacteur en chef et/ou éditeur de plusieurs publications, dont des magazines (Commerce, Affaires Plus, Montréal Centre-Ville) et des journaux spécialisés (Finance & Investissement, Investment Executive). Conférencier recherché, Pierre Duhamel a aussi commenté l’actualité économique sur les ondes du canal Argent, de LCN et de TVA. On peut le trouver sur Facebook et Twitter : @duhamelp.

Laisser un commentaire

Wow, l’économie canadienne a cru .9% de plus que celle du Québec LE DOUBLE (presque) de 1.1 % au lieu de 2 %

Que de bonnes nouvelles bien présentées. J’espére que l’Alberta va bien parce que pour faire augmenter la performance du Canada elle est bien utile….

Notre revenu des ménages a augmenté OK MAIS légèrement moins que l’an passée. Zut…

Notre taux d’épargne a un peu diminué, Ahhhh, mais peut-être que l’on a consommé un peu plus pour aider l’économie, peut-être même du pétrole…

Prévision : mieux pour l’an prochain pis le Parti libéral augmente ainsi sa crédibilité… AHHHH cela me rassure dans mon intention de vote…

MERCI beaucoup M. Duhamel pour votre regard limpide sur la médiocrité québecoise et la possibilité qu’elle soit, tout de même, sauvée par le parti libéral…

Espérons seulement que leurs retours d’ascenseur ne grèvent pas trop nos finances, ET si la construction pouvait prendre 15 % au lieu de 30% se serait déjà, la MOITIÉ moins….

« L’économie canadienne a crû à une cadence presque deux fois plus élevée que l’économie québécoise en 2013. » (sic)

…et ils étaient minoritaires!!!

Imaginez la catastrophe s’ils deviennent majoritaires…

Il faut foutre dehors ces incompétents et vite!!!

En cette période de morosité économique et politique, avec en plus un printemps tardif qui nous donne le blues, vous lire est un baume. C’est tellement niais, que je reprends le sourire instantanément.

Au moins on semble vouloir éviter la catastrophe que représenterait un PQ majoritaire, ce serait la déflation garantie.

Mais les problèmes du Québec sont structuraux, aucun gouvernement ne peut espérer améliorer les choses à court ou moyen terme. Il faut d’abord passer par des réformes nécessairement douloureuse.

De toute façon si je me fie à la campagne ils vont plutôt empirer la situation en évitant les réformes fondamentales et comme toujours en pelletant les problèmes par en avant.

C’est très simple, nous vivont au dessus de nos moyen et le Québec ne reprendra pas le chemin de l’accroissement de la richesse sans d’abord assumer son appauvrissement. L’austérité n’est pas une politique, c’est une conséquence, on peut l’assumer volontairement maintenant ou involontairement mais pire (et pas tellement plus tard).

Pis toi brasseur,

Tu désinforme à tour de bras.

« C’est très simple, nous vivont au dessus de nos moyen et le Québec… »

« …la dette à long terme augmente régulièrement en valeur nominale depuis 2000-2001. Toutefois, son poids dans l’économie diminue en raison de la croissance plus forte de la production du Québec. »

En 2008, déjà 6 ans, le temps passe vite, tu nous prévoyais et prévois encore une crise hypothécaire grave. Les intéressés et les spécialistes du domaine prévoient une bonne année très saine pour l’hypothécaire.

Tu nous répètes que les familles québécoises sont si endettées qu’on s’en va droit dans le mur.

C’est faux.
Les familles n’ont jamais été aussi riches qu’aujourd’hui. Elles s’endettent, mais leurs économies augmentent plus vite que leurs dettes.

En plus d’avoir une économie qui croît deux fois MOINS que le reste du Canada, je me suis laissé dire que la dette québécoise, ELLE, sous la botte péquiste, ne connaissait aucun ralentissement et qu’elle croissait pas mal plus VITE que le PIB!!!

En fait, ce que j’ai appris, c’est qu’en 2013, chaque fois que le PIB a augmenté de 1$, la dette du secteur public a augmenté de 1,32$.

Bravo au modèle péquiste!!! On arrivera dans l’mur plus rapidement grâce à eux.

Que vous ayez gobé ça, ne m’étonne pas, mais je vous préviens, le premier avril n’est pas très loin.

« …tous les exercices budgétaires entre 1960-1961 et 1997-1998 se sont soldés par un déficit1. L’exercice 1998-1999 a été le premier en quatre décennies à se solder par un surplus de 126 M$. »

Et qui était là en 1998-1999? Le PQ qui à fait un SURPLUS de 126M$.

Ce n’est pas tout.
Sous les libéraux, entre 2007-2008 et 2008-2009, la dette nette a augmenté de 3,1 % alors que la croissance du PIB s’est limitée à 2,3 %.

Encore sous les libéraux :
« La tendance de la dette nette à croître davantage que le PIB s’est poursuivie en 2010-2011 et en 2011-2012. Pour ces deux années, la dette nette a connu une augmentation de 6,1 % et 4,9 % par rapport à l’année précédente, alors que la hausse du PIB s’est limitée à 4,5 % et à 4,7 %. »

Enfin sous les libéraux :
De 2003 à 2012 sous les libéraux de John James Charest la dette nette à DOUBLÉE passant de 90 à 180 milliards$.

Ce sont les libéraux de John James Charest ont ENDETTÉ le Québec.

Pour employer tes mots, ç’est ça la CATASTROPHE, le trou creusé par le parti LIBÉRAL. C’est ça le modèle libéral.

La Pauline, elle, a essayé de boucher le trou FAIT pas les LIBÉRAUX.

Source: (Ministère des Finances, Comptes publics 1997-1998)

M. Duhamel

A taper sur le Québec, vous me rappelez ce billet de M. Pierre Fortin.

« Il n’y a donc pas encore de vraie reprise. Dans son blogue de L’actualité, Pierre Duhamel a qualifié avec raison la performance du Québec de syndrome de la « tortue québécoise ».

Mais il n’y a pas qu’au Québec que la reprise tarde à venir. Nos deux principaux clients, les États-Unis et l’Ontario, sont eux aussi enlisés dans la stagnation. Comme leurs revenus progressent très lentement, —–ils se retiennent d’acheter chez nous. Leur torpeur entretient la nôtre.—– En fait, la croissance est présentement à peu près la même dans les trois zones. » (Pierre Fortin)

Rien de mieux que l’austérité pour mettre un pays dans la merde.

Vous appelez ça de l’austérité. Moi j’appelle ça vivre selon nos moyens !

Vous avez raison pour le parti Libéral, ils ne sont guère mieux que le PQ….

M. Duhamel

J’oubliais,

« En 2013, le niveau de vie par habitant d’âge actif aura en effet augmenté d’environ 1 % aux États-Unis et en Ontario, comme au Québec.

La tortue n’est pas que québécoise, elle est nord-américaine! » (Pierre Fortin)

C’est à peu près systématique dans vos chroniques, au mieux le « verre du Québec est toujours à moitié vide », c’est unie façon de décoder la réalité, mais c’est oublier des faits comme le suivant:
http://www.lapresse.ca/le-soleil/affaires/actualite-economique/201403/27/01-4752131-670-millions-dinvestissements-etrangers-a-quebec.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B20_soleil-affaire-manchette-b20-430_4139_section_POS1

« Bécancour : 570 M$ pour liquéfier du gaz naturel dans l’usine de Stolt LNGaz » (huffpost)

Un projet de cimenterie d’un milliard de dollars à Port-Daniel-Gascons

Un projet de cimenterie d’un milliard de dollars à
Port-Daniel-Gascons
FerroAtlántica : une nouvelle usine de silicium métal au Québec
Photo de plaques de silicium métal

FerroAtlántica, premier producteur mondial de silicium métal, investira 375 millions de dollars au Québec et, créera plus 300 emplois.

Lire l’articleFerroAtlántica : une nouvelle usine de silicium métal au Québec. CAD Industries Ferroviaires créera plus de 270 emplois à Lachine

FPInnovations et Kruger inc. ont annoncé un projet commun visant l’implantation de la première usine de démonstration de filaments de cellulose (FC) dans le monde, d’une capacité de cinq tonnes par jour, à l’usine Kruger de Trois-Rivières.

Le nouveau studio de Cinesite à Montréal créera 200 emplois, et ce chiffre pourrait atteindre 250 d’ici 2018.

La société Pratt & Whitney Canada investira 275 millions de dollars en cinq ans dans la modernisation des installations de son usine de Longueuil.

La nouvelle Grappe industrielle de l’aluminium du Québec vise à doubler la transformation du métal gris au Québec d’ici 10 ans.

GE Aviation a inauguré, le 9 juillet dernier, son nouveau centre mondial de recherche et développement en robotique à Bromont.

Le groupe Sogeclair, leader de l’ingénierie aérospatiale, installera sa filiale canadienne à Montréal.

La multinationale suédoise Ericsson implantera un centre mondial de technologies de l’information et des communications à Vaudreuil-Dorion, un investissement qui pourrait dépasser le milliard de dollars.

Investissement Québec.

Tous ces projets, TOUS ont dû être grassement subventionnés pour naître au Québec. Je le répète: TOUS!!! Et les subventions proviennent de l’impôt payé par des travailleurs québécois et/ou par l’alourdissement de notre dette qui est déjà la plus imposante de l’Amérique du Nord!!!

Le Québec DOIT subventionner les sociétés PLUS que TOUTES les autres provinces Canadiennes RÉUNIES pour que les sociétés consentent à venir s’y établir!!! Les emplois ainsi « créés » nous coûtent la peau des fesses chacune.

Maintenant, demandez-vous pourquoi nous devons ainsi payer une fortune pour chacun des emplois « créés ».

Je vous donne quelques indices: les lois et règlements fiscaux lourds et complexes, les lois du travail qui privilégient les grosses centrales syndicales au détriment des sociétés, l’hypothèque référendaire du Parti québécois, l’illettrisme inconcevable des Québécois, etc…

« Tous ces projets, TOUS ont dû être grassement subventionnés pour naître au Québec. Je le répète: TOUS!!! » (Francois 1)

Du bla bla.

Et qui a subventionné ces entreprises depuis 10 dix ans? LE PARTI LIBÉRAL
*******
« … l’alourdissement de notre dette… »
« Maintenant, demandez-vous pourquoi nous devons ainsi payer une fortune pour chacun des emplois « créés ». » (Francois 1)

Depuis dix ans le pourquoi; c’est ton parti tant chéri, LE PARTI LIBÉRAL

Encore sous les libéraux :
« La tendance de la dette nette à croître davantage que le PIB s’est poursuivie en 2010-2011 et en 2011-2012. Pour ces deux années, la dette nette a connu une augmentation de 6,1 % et 4,9 % par rapport à l’année précédente, alors que la hausse du PIB s’est limitée à 4,5 % et à 4,7 %. »

Enfin sous les libéraux :
De 2003 à 2012 sous les libéraux de John James Charest la dette nette à DOUBLÉE passant de 90 à 180 milliards$.

Ce sont les LIBÉRAUX de John James Charest et Philippe Couillard qui ont ENDETTÉ le Québec.
********
« Maintenant, demandez-vous pourquoi nous devons ainsi payer une fortune pour chacun des emplois « créés ». » (Francois 1)

Depuis que TON parti libéral chéri est au pouvoir sous John James Charest et Philippe Couillard, les entreprises payent SEULEMENT sept milliards d’impôts et en reçoivent 6 en subventions. Donc ces entreprises payent seulement 1,1 milliards un peu plus de 1% d’impôts. Le reste est payé par les contribuables qui triment dur alors que tu plains les grandes entreprises parce qu’elles payent trop d’impôts.

De plus ton parti libéral choyé, dont le docteur Philippe Couillard, a doublé le salaire des médecins au frais des contribuables. DOUBLÉ!!!

C’est le PARTI LIBÉRAL qui met le Québec dans le TROU et tu va voter pour.

« …l’hypothèque référendaire du Parti québécois, l’illettrisme inconcevable des Québécois, etc… » (Francois 1)

À lire tes propos insultants pour la population dont tu fais partie et qui vote même pour le parti libéral, je m’aperçois qu’ils sont plus lettrés que toi.
+++

Source: Ministère des Finances

« Même si ça sra un cochon qui s’présentera libéral, j’va voter pour pareil. » (Ti-Louis R. illettré)