L’économie Teflon

Il faut apprendre à se méfier de tous les experts qui tentent de prédire ce qui va arriver au niveau économique et financier (moi inclus !). Par expérience, je sais que l’économie ne fait qu’à sa tête et qu’elle est incroyablement imprévisible.

Prenez la situation actuelle. Le baril de pétrole est à près de 100 dollars et on paye le litre d’essence entre 1,05 dollar et 1,10 dollar. Cela devrait avoir un sérieux impact sur la croissance économique. Et bien non.

Le dollar canadien qui vaut 1,05, ce devrait être la catastrophe. Pas tant que ça, constate-t-on.

Il paraît que l’économie n’aime pas l’incertitude politique. Nous avons deux gouvernements minoritaires qui risquent de nous plonger en élections n’importe quand.

La perte de dizaines de milliers d’emplois dans le secteur manufacturier devrait avoir un impact sur le taux de chômage et sur les dépenses des consommateurs. Nous attendons encore.

La réalité est tout autre.

Les mises en chantier au Québec ont augmenté de 50 % en septembre. Le prix des maisons est encore en hausse. Les ventes au détail ont repris et il y a eu depuis 12 mois 89 000 nouveaux emplois. Le taux d’emploi, c’est-à-dire le nombre de personnes de plus de 15 ans qui travaillent, n’a jamais été si élevé à 61,2 %, un sommet absolu. C’est une hausse de près de 1 % (0,9 en fait) sur octobre 2006.

C’est sans compter les milliards de dollars qui seront remis aux contribuables-consommateurs grâce aux baisses d’impôts et de taxes et aux importants projets (barrages, éoliennes, immeubles) qui ont été annoncés.

J’aime quand ça va mal comme ça !

Laisser un commentaire

Au lieu d’importer des citrons des États-Unis, les chaînes d’alimentation préfèrent les citrons d’Argentine.

Ils ne les paient pas plus cher, mais ça leur permet de les vendre .49 cents chacun!

Belle arnaque!

On n’en a rien à cirer des Ukrainiens qui entubent (duper, escroquer) d’autres Ukrainiens.

Ce qui nous concerne ici, au Canada, ce sont les Canadiens qui nous entubent.

Pas vous, mister G.?

Vs (les journalistes) ns avez tellement dit, répété et re-répété encore qu’on était pauvres, qu’on était petits petits petits, qu’on était endettés jusqu’aux oreilles et que les horizons étaient bouchés, que là, de se retrouver avec des indices aux plus hauts depuis des lunes, étonnent évidemment tout le monde.

C’est comme la démographie, on nous a tellement dit qu’on ne faisait plus d’enfants et qu’on allait disparaitre que lorsque je dis qu’on fait 153 bébés pour chaque 100 décès, que c’est l’un des meilleurs bilans du monde industrialisés, on ne me croit pas.

Les journalistes devraient bien sûr s’interroger sur le sérieux de ceux à qui vous prêtez constamment la parole sous prétexte qu’ils sont des « experts ». Mais vous ne le ferez pas évidemment.

Je viens d’entendre à RC que les Chinois construisent une centrale aux charbons par semaine. Ici, vous (les journalistes) ns avez écoeuré pendant des années avec les opposants à UNE centrale au gaz au Québec!

La saga de Rabaska? Un bon trois ans. Et ça continue. Bref, l’info est beaucoup plus idéologique que factuelle ce qui fait que la lecture que le peuple en fait ne peut pas être juste puisque ce qu’on leur sert est toujours biaisé à la base par les vendeux de salades qui ont un plan de match et qui endorment assez facilement les journalistes.

Aucun canadien m’a entubé. Même que j’ai plutôt l’impression que c’est le contraire avec la péréquation.

« Aucun canadien m’a entubé. Même que j’ai plutôt l’impression que c’est le contraire avec la péréquation. » (D Gagnon)

Il y en a comme ça qui ne font pas l’épicerie… mais la font faire par d’autres.

Normal de n’être conscient de rien.

Vous semblez oublier qu’il y a toujours un décalage avant que les effets de la hausse du $ canadien 1.05$ ne se fassent sentir sur l’économie. Déjà il y a quelques mutinationales étatsuniennes qui ont fermé leurs filailes canadiennes pour rapatrier la production aux USA mais il faudra vériier dans 6 à 9 mois si tout va encore bien. On verra…

toutefois, il est certain que Montréal résistera mieux, son économie est très diversifiée, par contre il y a des régions du Québec qui souffrent sérieusement suite à l’incurie du gouv fédéral dans le dossier du bois d »oeuvre et la vache folle albeertaine qui a étouffé les éleveurs d’ici (blocus des importations US).

Monsieur Campagna,
Si vous trouvez le citron trop cher à .49$, vous ne devriez pas en acheter. Mais je vous conseilles quand même du citron avec un bon filet de Pangasuis, vous savez ce poisson qui vient d’Asie.

« Si vous trouvez le citron trop cher à .49$, vous ne devriez pas en acheter. » ( G Laplante

Quand le dollar ne valait que .73$, on nous les proposait à 4/.99$!

En attendant, mes enfants se privent de lait pour que l’on puisse s’en procurer.

Oh! Monde cruel!