Leaders de la croissance 2022

LeddarTech : Virage vers la conduite autonome

Si cette entreprise de Québec réussit son pari, ses logiciels destinés aux applications automobiles d’aide à la conduite et de conduite autonome réduiront le nombre de morts sur les routes.

Illustration : Pauline Stive pour L’actualité (à partir d'une photo de François Pilon ; Buzz Photo)

LeddarTech

Concepteur de pièces et de logiciels pour voitures autonomes
Croissance 121 %
Chiffre d’affaires entre 5 et 10 millions
Employés 218
Siège social Québec

La voiture autonome n’est pas un gadget pour le grand patron de LeddarTech, un concepteur de logiciels ciblant les applications automobiles d’aide à la conduite et de conduite autonome. Aux yeux de Charles Boulanger, il s’agit d’une technologie qui permettrait de réduire le nombre de morts sur les routes — on en recense 1,3 million par an à l’échelle de la planète, rapportait l’Organisation mondiale de la santé en juin 2022. « C’est un enjeu de santé publique », dit le PDG.

Le rêve se heurte pour l’instant à la technique : pour qu’une voiture puisse fonctionner sans conducteur, il faut tellement de capteurs et de senseurs que les ordinateurs de bord ne suivent pas. « C’est un défi de traitement de données massives, qu’on doit rafraîchir de 20 à 30 fois par seconde, en répondant à des normes de fiabilité et de sécurité très strictes, sans que le prix de la voiture en souffre. »

Depuis 2007, LeddarTech se spécialisait dans les capteurs, mais en 2020, elle a pris un virage en faisant l’acquisition de VayaVision. Elle se concentre désormais sur un nouvel environnement logiciel capable de fusionner et d’interpréter simultanément toutes les données de l’ensemble des capteurs, en temps réel, pendant la conduite. 

LeddarTech, dont les principaux actionnaires sont allemands, autrichiens, japonais, anglais et français, enchaîne maintenant de très gros mandats de recherche multiannuels avec les constructeurs automobiles. « Notre logiciel permet déjà d’assurer les plus hauts niveaux d’autonomie tout en diminuant fortement les coûts de l’aide à la conduite. » Prochaine étape : l’auto qui se gare toute seule !

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.

Comme autrefois on pouvait mal imaginer qu’un ascenseur de gratte-ciel pourrait fonctionner sans une personne responsable, aujourd’hui plusieurs pensent que la conduite autonome de l’automobile ne pourra pas se passer d’un conducteur.
Chose certaine, on peut facilement se passer des échevelés qui ont toutes les excuses au monde pour justifier leurs façons imprévisibles de conduire une auto sans imaginer une seconde que leur façon met la vie des autres en danger sur la route.

Que ce soit par l’intelligence naturelle ou artificielle, c’est mieux que la stupidité naturelle.

L’objectif n’est pas de faire que ce système imitera le conducteur humain. C’est le contraire qui doit se produire, c’est l’humain qui devra s’habituer à une conduite ordonnée, programmée, prévisible et des millions de fois plus sécuritaires que la conduite humaine.

On ne pourra plus entendre ce conducteur qui a une prétention démesurée de sa compétence de conducteur nous dire qu’il doit déconnecter le système de conduite autonome p.c.q. il est en retard. Non, dans l’avenir, il devra partir à l’heure et suivre le trafic.
Ce système ne doit pas seulement faire les choses correctement, il faut plutôt s’assurer que ce système ne puisse pas faire d’erreurs et c’est ça que Tesla met au point avec son FSD (full self driving) bénéficiant de milliards de donnés accumulées en continu avec son parc de VE sur la route partout dans le monde, souhaitons que LeddarTech prenne une grande part à contribuer à cette belle aventure.

Répondre

J’ai pris le temps de regarder le reportage et, effectivement (et malheureusement), ne pas adapter sa conduite aux conditions routières est une recette pour un désastre. Non, ce n’est pas très intelligent.

Cependant, je pense toujours que les données dont disposent les compagnies qui développent l’intelligence artificielle sont encore insuffisante pour lancer sur la route des voitures autonomes 100% fiables et sécuritaires (à court et peut-être même moyen terme, du moins).

https://amp.cnn.com/cnn/2022/10/17/business/tesla-motorcycle-crashes-autopilot/index.html

L’article parle de système « Adaptive Cruise Control ». Ce n’est pas, non plus, le système « Full Self Driving » dont vous avez fait mention, ci-haut. Ici on parle de Tesla, mais je n’ai rien contre la compagnie, elle-même. Ce n’est qu’une question de temps avant qu’une autre marque de voiture soit impliquée dans des accidents similaires si personne ne prend en considération des accidents comme ceux-ci.

Si les voitures autonomes représentent l’avenir de l’automobile, il faudra faire en sorte que l’intelligence artificielle qui les guident soit bien développée et appuyée par des systèmes d’aide à la conduite efficaces. On y sera un jour, mais il va falloir se fier a l’intelligence humaine (si imparfaite soit-elle) encore pendant un bout de temps.

C’est bien beau les voitures autonomes, mais je crois que le plaisir de conduire sera voué à disparaître… parce qu’on ne conduira plus, tout simplement. Le jour où ce système sera au point, aussi bien ne plus posséder de voiture et prendre des taxis autonomes ou le transport en commun.

Cependant, j’apprécie beaucoup l’approche pas à pas de LeddarTech pour s’assurer que les technologies développées soient au point avant de les installer en série dans nos véhicules de tous les jours et ainsi éviter des collisions. Car il reste encore pas mal de chemin à faire avant de voir les voitures autonomes faire partie de notre quotidien.

Répondre