Leeza

Ici, on parle marketing coquin.

Leaders de la croissance : Leeza
Photo : Olivier Hanigan

Domaine d’activité : distribution de comptoirs et de revêtements de sol.
Nombre d’employés en 2009 : 37 (+ 3 à temps partiel).
Siège social : Montréal.
Chiffre d’affaires : 15,8 millions.
Croissance 2004-2009 : 647 %.

Peinture sur des femmes aux seins nus, couple d’hommes prenant une douche devant la foule, tournoi de strip-poker… Leeza ne recule devant rien pour faire parler d’elle à l’occasion des salons de design et autres activités promotionnelles. Qu’importe si cela n’a rien à voir avec les revêtements de comptoir et de plancher qu’elle vend. « C’est notre stratégie de marque, dit Mark Hanna, 40 ans, président et cofondateur. On veut montrer qu’on est créatifs, qu’on n’a pas peur d’oser. »

En plus de son marketing coquin, qui vise d’abord les architectes et les designers d’immeubles commerciaux, Leeza mise sur l’engouement actuel pour la rénovation résidentielle. « Les gens sont prêts à investir beaucoup dans la finition de leur maison, dit Mark Hanna. Parce que cela en augmente la valeur, mais aussi parce qu’ils y passent de plus en plus de temps. » Leeza distribue donc certains de ses produits d’acrylique et de quartz dans les magasins Ikea et Rona.

Parmi ses produits-vedettes : des comptoirs et des revêtements de sol faits de quartz provenant à 90 % des mines du Québec. À environ 65 dollars le pied carré, pose incluse, le quartz n’est pas donné. Mais c’est « un matériau non poreux, résistant aux taches et durable », vante le président. Son marché ? Le Canada, le nord-est des États-Unis et, dans une moindre mesure, le Québec.

Leeza prévoit accroître sa présence aux États-Unis. Mais son siège social demeurera toujours à Montréal. « La ville possède une aura particulière, une joie de vivre reconnue dans toute l’Amérique du Nord, dit Mark Hanna. Y être associés correspond tout à fait à notre stratégie de marque. »

 

Laisser un commentaire