L’épuisement de la vache à lait

Le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, est un épouvantable donneur de leçon. Le voilà qui dicte ses recommandations à son homologue ontarien Dwight Duncan qui doit présenter son budget aujourd’hui. Jim Flaherty voudrait que l’Ontario abaisse ses impôts sur les entreprises et qu’il abolisse notamment sa taxe sur le capital.

Je suis sûr que ces mesures feraient grand bien au secteur manufacturier ontarien qui en arrache particulièrement. Reste à savoir si l’Ontario a les moyens de se priver de revenus alors que son économie, fortement reliée à celle des Américains et accablée par l’appréciation du dollar canadien, roule au ralenti.

La problématique budgétaire de l’Ontario est en ce sens très semblable à celle du Québec : les coûts des services offerts à la population s’accroissent plus rapidement que l’économie. À la différence du Québec toutefois, l’Ontario ne recoît pas de paiements de péréquation. Si les transferts provenant d’Ottawa comptent pour 22,3 % des revenus du Québec, ils ne représentent que 16 % de ceux de la province voisine.

Les Ontariens estiment que le Canada leur coûte 23 milliards de dollars par année. Si on compare au Québec – ces chiffres proviennent de l’Institut de la statistique du Québec – les Ontariens contribuent plus per capita au Trésor fédéral (+ 27%) et reçoivent moins en dépenses courantes de biens et services et pour les dépenses de programme (- 6,7%) que les Québécois.

Les Québécois peuvent bien se vanter d’une croissance plus rapide du PIB per capita depuis quelques années, les faits sont remarquablement têtus. L’Ontario demeure passablement plus riche que le Québec avec un PIB per capita de 45 411 dollars, contre 38 090 dollars pour le Québec. De plus, la dette provinciale ontarienne per capita est environ de 50 % inférieure à celle du Québec.

Jim Flaherty – et certains Québécois – pourraient être certainement plus indulgents et nuancés quand ils parlent ou qu’ils écrivent sur l’Ontario.

Laisser un commentaire

Le PIB supérieur de 19% de l’Ontario s’explique par des raisons historiques et structurelles.

Faut connaître notre retard historique, en éducation, en sciences et en affaires surtout. Fait connaître les politiques canadiennes qui ont toujours favorisé l’Ontario. Mais faut surtout savoir que la richesse de l’Ontario repose essentiellement sur:

1) le Pacte de l’automobile (un char sur six assemblés en Amérique du Nord, alors que l’Ontario ne fait que 3% de la pop nord-américaine). Dire que la bande d’illuminés s’étaient couchés sur le Pont de Ste-Catherines pour empêcher Mulroney de faire le Libre-échange!! Chaque char assemblé vient ajouter 15, 20, 30 k au PIB alors que l’ajout n’est qu’une fraction de ça. Faut en produire des pelles chez Garant pour équilibrer le score! Bref, le PIB ontarien est dopé artificiellement par Détroit.

2) la concentration des sièges sociaux à Toronto, dont un bon nombre volé à Montréal à cause du dangereux séparatisssssme. Incroyable comment cette bande d’hypocrites ont vidé Montréal! La même gang de Sport Canada qui a volé les Jeux Olympiques à Québec, le vol du siècle.

3) la Capitale nationale fournit un paquet de grosses jobs et un grand nombre de centres de recherche avec plein de belle.

Quant à la dette plus élevée au Québec, elle est due au « réajustement » de Parizeau en 1998. Il a ajouté 20 milliards d’un seul trait de plume pour les pensions des employés du public. C’est une dette à venir plutot qu’une dette présente.

L’Ontario l’Eldorado en arrache à cause de la grosse piasse albertaine et les Québécois ne le savent pas encore. (mais suivez bien la série d’articles et de reportages qui vont sortir cette semaine sur le sujet au Québec. C’est moi qui en aura parlé le premier!)

Il y a tellement de haine du Canada anglais dans vos propos M. Noel, c’en est décourageant et répugnant. Comme si c’était l’antéchrist.

Si les autos se construisent en Ontario, ce ne serait pas parce que c’est proche de Detroit ?

Si un parti politique (le PQ) se fait élire, tient 2 référendums et parle depuis 30 ans de séparer, comment peut-on blâmer des entreprises de déménager leurs sièges sociaux ? On veut le beurre et l’argent du beurre au Québec, c’est bien connu.

Et s’il y a un domaine où vous n’avez plus aucune crédibilité, c’est bien sur la dette.

Je vous trouve «étrangement» muet sur le fait que les Ontariens contribuent très nettement plus que les Québécois au trésor fédéral. Il y a un Ontarien quelque part qui a payé votre dernière visite chez le médecin.

@Mb

Les Ontariens ne paient pas pour mon médecin puisqu’on envoie 6 milliards de plus qu’on reçoit (chiffres du Rapport Legault, 2003, on envoyait 41,2 MM et on recevait 34,6 MM)

Les Ontariens envoient 23 milliards de plus à Ottawa qu’ils en recoivent. Mais ils n’incluent pas le cout de la dette, le remboursement de la dette et l’aide internationale dans leur chiffre!!!!

Il faut savoir (parce que les Feds, obnibulés par la merveilleuse péréquation ne voient jamais toute l’équation…), il faut savoir donc qu’Ottawa collecte près d’une cinquantaine de milliards de plus qu’il ne retourne aux contribuables canadiens.

Il y a une trentaine de milliards qui va au financement de la dette, une dizaine aux surplus (donc au remboursement de la dette) et 4-5 milliards à l’Aide internationale. Année après année, Ottawa puise tout ce beau fric de nos poches sans nous le retourner. Avez-vous idée combien Ottawa nous a volé ces dernières années? Des dizaines de milliards!!

Que l’Ontario, avec 37% de la population canadienne et qui jouit d’immenses avantages au Canada, paie 23 MM de ces quelque 50 milliards ne me fait pas brailler une seconde.
Ce qui me fait brailler c’est l’incapacité des politiciens québécois à défendre le vol de 6 milliards dont nous sommes victimes chaque année

Si je suis bien la logique de monsieur Noel, étant donné que je n’ai jamais mis les pieds dans un hopital, que j’ai payé toutes mes études, et oui c’était au temps ou on payait ses études, que je n’ai jamais eu affaire à la justice, je me fais voler plus de 10 000$ par année par les gouvernements étant donné qu’ils ne me retournent pas pour 10 000$ de service, sans compter que j’endommage mon auto sur leur routes pourries pour lesquelles je paye le gros prix.

Je ne prendrai pas le temps ce midi en mangeant mon sandwich de sortir des données ; je ne me prends pas pour Jacques Noel. Mais considérez seulement ceci : on estime à 1,8 pourcent le taux de croissance de l’économie ontarienne pour 2008. Pendant ce temps, le programme de péréquation, largement financé par les contribuables ontariens, continuera de croître à un rythme de 3,5 pourcent à chaque année, indépendamment de la performance économique de l’Ontario. Les Conservateurs se pètent les bretelles d’avoir coupé la TPS, on parle ici en termes de plusieurs milliards. Où prendront-ils l’argent pour rencontrer les paiements de péréquation ?

Il est difficile de penser que Monsieur Flaherty agit de son propre chef. Il est rare que les ministres de ce cabinet parlent publiquement, et jamais semble-t-il sans l’accord du bureau du premier ministre. Tout cela pue la politique à plein nez. Se pourrait-il que l’on s’inquiète de la dégradation des finances publiques du gouvernement du Canada au point de vouloir jeter le blâme sur un Libéral, idem, McGuinty ?

Pendant que Flaherty blâme McGuinty pour les dépenses du gouvernement de l’Ontario, le fait est que Flaherty a augmenté les dépenses fédérales à un rythme soutenu et historique tout en coupant ses sources de revenus. Peut-être que ce soir j’irai chercher les données précises, mais je pense que le gouvernement ontarien est celui qui dépense le moins par habitant – je pense même qu’on dépense beaucoup moins que l’Alberta. L’Ontario est la seule province canadienne à n’avoir jamais reçu de paiements de péréquation depuis la création de ce programme.

Si Monsieur Flaherty a à cœur les finances publiques de l’Ontario, qu’il se présente à la chefferie du Parti conservateur de l’Ontario : le corps de son chef, John Tory, est bien plus mort que celui de Dion…

« les transferts provenant d’Ottawa comptent pour plus de 30 % des revenus du Québec, ils ne représentent que 16 % de ceux de la province voisine. »

On n’a pas les mêmes chiffres:

http://www.stat.gouv.qc.ca/donstat/econm_finnc/conjn_econm/TSC/pdf/chap13.pdf

tableau 13,1

Québec a reçu 13,262 millions en transferts d’Ottawa soit 21,5% de son budget
Toronto a reçu 16,710 millions en transferts d’Ottawa soit 17,2% de son budget!

Winnipeg reçoit 31,2% de son budget d’Ottawa, le NB 36,3%, la NE 33,2%, l’IPE 40,2%, Terre-Neuve 29,2%, les Territoire-du-nord-ouest 69,6%, le Yukon 72% et le Nunavut (etes-vs bien assis?) 92%

En dépenses courantes Ottawa dépense 1500$ pour chaque Ontarien et seulement 1324$ pour chaque Québecois (tableau 13,2), soit 11,7% de moins!
Ottawa dépense 1587$ pour chaque Manitobain, 2546$ à IPE et 3773$ en Nouvelle-Écosse (@ MB: on leur paies-tu le doc en NE?)

Un autre phénoménal copier-coller de M. Noel (#3), vide de tout sens, logique et bonne foi, avec sa bible (le rapport Legault) qu’il est bien le seul encore à citer au Québec, PQ et Bloc inclus.

M. Laplante: excellente comparaison, 100 % d’accord avec vous.

@gilles laplante

Ca dépend ce que vs entendez par « payé toutes mes études »?
Une année à l’élémentaire et au secondaire c’est plus de 8k.
11 ans c’est 88k
Au cegep on est à 10k. Deux ans: c’est 20k
A l’université ca depend de la fac, mais y’a rien en-bas de 12k. Trois ans, c’est 36k

Total de vos études: 144k. Minimum

C’est à part de votre carte-soleil. Vous avez peut-être jamais été malade mais le seul fait de vous donnez une carte coute 3k. 21 ans c’est 63k

Pis y’a les allocations que vos parents ont reçu, pis ce qu’on a dépensé pour vos loisirs dans votre municipalité.

Bref, vous devez un bon quart de million aux contribuables…

PS: Les routes sont gratuites au Québec. No toll.

Tout cela est faux M. Gilles Laplante

« …je n’ai jamais mis les pieds dans un hopital, que j’ai payé toutes mes études, …» (Gilles Laplante)

M » Gilles Laplante peut importe l’âge que vous avez, vous n’êtes pas du temps de Mathusalem.

Quelle sorte de Job aviez-vous entre 6 et 12 ans pour pouvoir gagner vos études primaires?

Quelle sorte de job aviez-vous pour pouvoir payer votre CEGEP ou votre classique?

Quelle était votre «job » pour payer vos études universitaires?

Si vous avez tout payé cela, vous êtes un cas unique au Québec.

Trouvez-moi au moins 10,000 cas semblables au Québec.

Les gens qui se plaignent sont souvent les plus choyés.

===

« …sans compter que j’endommage mon auto sur leur routes pourries pour lesquelles je paye le gros prix. »(Gilles Laplante)

LEURS ROUTES. Tiens, il casse son auto sur les routes des autres. Mais quelles sont vos routes M. Gilles Laplante?

M. Gilles Laplante, Depuis la fin des années 70 et certainement avant vous n’avez jamais payé une maudite cenne noire pour les routes. De plus c’est encore le cas aujourd’hui, puisque tout l’argent pour réparer les routes est emprunté à 100%.

Vous pouvez bien dire les routes des autres puisque ce sont nos enfants qui payeront, pas vous.

=====

M. MB,

Vous ne dites jamais rien, ne répondez jamais à rien.

Alors je vous pose un défi; Déclarez ici solennellement ici sur l’Actualité que les chiffres du rapport Legault sont faux ou erronés ou sans rapport que les gens qui l’ont rédigé n’étaient pas connaissants ou selon, malhonnêtes.

Et si vous avez des couilles donnez en des chiffres vérifiables pour planter une fois pour toute ce foutu Jacques Noel et sa maudite logique de chiffres, qui vous emerde tellement, de stats. Can.

Allez répondez si vous avez du cran pour deux sous… ou des couilles.

J’oubliais M. Laplante,

Dans le seul cas ou vous auriez un problème cardiaque (pontage) et 2 ou 3 petite complications, ou alors un accident grave sur les routes des autres, ce sera déjà le total que vous avez payé pour les autres qui sera flambé.

De plus M. Laplante, si un tel malheur vous arrive, ce que je ne vous souhaite pas, à ce moment, si le gouvernement vous offre de vous rembourser et de payer vos frais vous même (les moins cher en Amérique) il est sûr que vous direz NON.

Selon les économistes des caisses Desjardins, l’Ontario aura une croissance presque nulle cette année alors qu’au Québec elle sera au dessus de 1%.

Une des raisons invoquée pour expliquer la plus grande force de l’économie au Québec ?

Les baisses d’impôts du gouvernement Charest.

Vous avez raison, Monsieur Gagnon. Flaherty et Harper devraient donner au gouvernement de l’Ontario 500 à 800 millions dans le but de réduire les impôts aux entreprises, comme le veut le fédéral et comme il l’avait fait lors de la dernière élection au Québec. Quant aux particuliers, les citoyens paient moins d’impôt au gouvernement de l’Ontario que les citoyens aux gouvernements des autres provinces. Le gouvernement fédéral devrait lui aussi diminuer son taux d’imposition des entreprises mais peut-il le faire sans se retrouver déficitaire? Wow, quand on pense que ces supposés conservateurs avaient hérité d’un excédent de 14 milliards il y a seulement 24 mois…

@MB

Rapport Legault??? Les stats viennent de Bureau de la Statistique du Québec qui s’abreuve auprès de Statistiques Canada!!!! lolllllll

http://www.stat.gouv.qc.ca/donstat/econm_finnc/conjn_econm/TSC/pdf/chap13.pdf

(tableaux 13.3 et 13.4)

En 2005, les Québécois ont envoyé 43,428 G à Ottawa qui n’a retourné que 39,249G pour un vol de 4,179G. C’est l’équivalent de 4 CHUM ou 5 autoroutes des Bleuets payés comptant qu’on nous a volés.

En 2004, on a envoyé 41,127G et on n’a reçu que 34,512G pour un vol de 6,615 G.

En 2003, 4,179G de vol.
En 2002: 5514G de vol
En 2001: 6075G de vol
En 2000: 8969G de vol

Bref, de 2000 à 2005, Ottawa nous a volé la somme colossale, la somme incroyable de 35 milliards de dollars. C’EST DEUX BAIE JAMES, PAYÉES CASH!!!

Voilà pour le mythe de la péréquation!

@jacques noel

Vous êtes vraiment de mauvaise foi monsieur ou vous êtes trop jeune, remarquez que la jeunesse n’est pas un défaut quand elle prend le temps de s’informer. Vous calculez le coût de mon primaire et mon secondaire au prix d’aujourd’hui alors que je vous ai dit que j’ai étudié au temps ou on payait ses études. Pour vous donner une idée, je n’ai jamais bénéficié ni de bourse ni de prêt d’étude. Comme d’habitude, vous êtes dans le champ avec vos chiffres.
La carte-soleil m’a été imposée et avec 3k j’aurais pu me payer une très bonne assurance et faire affaire avec un hôpital privé si j’en avais la liberté.
Les allocations perçues par mes parents sont une goutte d’eau comparativement à ce qu’ils ont versé au fisc. Ce n’est pas fort comme argument. Et pour les loisirs, vous voulez rire. Je n’ai vraiment pas besoin de la municipalité pour s’occuper de mes loisirs. Ridicule…
Pour les routes, je paye ma bonne part mais le gouvernement ne s’en occupe pas. Et j’espère que vous ne croyez pas sérieusement au concept de gratuité.

@Yvon Fleurent Nicolet

Je ne pensais pas être obligé de spécifier que mes parents ont contribués pour que vous compreniez. Mais enfin, c’est fait.
Je ne pense pas être un cas unique au Québec mais je dois avouer qu’il y en a de moins en moins mais vous êtes probablement trop jeune pour avoir connu ça.
Les routes appartiennent au gouvernement d’ou le terme « leur route ». Ce n’est que du français, je ne pouvais pas écrire « ma route ». Mais quand on est de mauvaise foi…
C’est une vue de l’esprit ça de dire que « tout l’argent pour réparer les routes est emprunté à 100% ». Ne serait-ce pas plutôt l’argent des hôpitaux, ou de l’Éducation ou de la Justice ou le BS ou…

@Gilles Laplante

C’est vrai que j’ai calculé l’élémentaire et le secondaire au prix d’aujourd’hui. Mais même si vous l’avez fait il y a 20 ans, faut payer les intérêts sur 20 ans ce qui approche des chiffres mentionnés.
Il n’y a jamais eu de temps où vous avez payé vos études. Elles ont toujours été gratis pour les élèves, à part le privé où les parents paient 40% à 60% des couts.
Pour ce qui est de l’université, même si vs n’avez pas eu de prêts et bourses chaque année universitaire (en dollars d’aujourd,hui) a couté au moins 10k aux contribuables.
C’est vrai que la carte-soleil vs a été imposée. Mais, en dépit de ses imperfections, je ne connais pas beaucoup de Québécois qui la laisseraient tomber.
Les allocations familiales étaient effectivement basses dans votre temps. Les temps ont changé. On parle de plus 3k pour un premier enfant aujourd’hui.
Quant aux loisirs, ben si vs avez joué au hockey et au baseball, vous avez couté des centaines de dollars chaque année aux contribuables.
Les routes sont gratuites partoutau Québec. Allez faire un tour en France et en Italie. Traverser l’Italie sur l’autoroute coute plus de 300$!!! C’est ce qu’on appelle garrocher son argent par les fenêtres…

M. Fleurent: tous les analystes économiques ont affirmé que l’étude Legault reposait sur des prévisions excessivement positives, prenait des raccourcis, laissait de côté certains chiffres. Bref, que tous les moyens étaient bons pour arranger la réalité et arriver à la conclusion souhaitée. Croyez-vous sincèrement que M. Legault aurait conclu que le Québec retirait moins du fédéral que ce qu’il donne ?

Une étude partisane qui oui, je l’affirme, n’a aucune crédibilité.

Il y a certainement des raisons qui font que même si c’est l’étude du PQ, il ne s’en sert plus ! Encore une fois vous donnez plus de crédibilité à M. Noel qu’à des analystes spécialisés dans leur domaine. Édifiant. Cela ne fait que confirmer que vous vous levez le matin en cherchant des raisons d’haïr le fédéral.

« Les routes appartiennent au gouvernement d’ou le terme “leur route”. Ce n’est que du français, je ne pouvais pas écrire “ma route”. » (Gilles Laplante)

M. Gilles Laplante le gouvernement c’est vous moi et tous les Québécois.

« Mais quand on est de mauvaise foi… » (Gilles Laplante)

Auriez-vous voulu que j’écrive qu’elles appartiennent au fédéral ou aux chinois?

Mais vous auriez pu écrire NOS routes puisque ce sont les vôtres et les miennes et celles de tous les Québécois M. Laplante.
Je répète M. Gilles Laplante les gouvernements n’ont presque jamais payé pour l’entretien des routes depuis le début des années 70. Peu importe les raisons que vous donnerez, BS et tout, rien n’y changera c’est l’histoire, et elle est vieille, et l’ont ne peu la changer et comme vous le dites rien n’est gratuit.
C’est toujours la faute des autres et vos enfants vont payer, pas vous. Voilà pourquoi j’ai écrit;

« Les gens qui se plaignent sont souvent les plus choyés. »

« vous êtes probablement trop jeune pour avoir connu ça. » (Gilles Laplante)

M. Laplante j’ai l’âge d’un grand père et le plus jeune de mes frères (famille de 6) à 4 petits-enfants et je suis le plus vieux.

Pour les études M. Laplante, je ne sais pas qui est dans le champ.

Mon fils 22 ans n’a pas droit à une bourse et il a droit à un prêt de quelque cents dont il ne se prévaut pas parce qu’on le coupe avec son salaire. Il a décidé d’être autonome à 18 ans.

Depuis l’âge de 17 ans, il paye son « char » ses assurances et maintenant il paye son « char » ses assurances sa bouffe son loyer et la part de ses études non payé par le gouv.

Et en prime Monsieur il payera pour NOS routes ou le BS emprunté, c’est comme vous le voulez.

Vous pensiez que vous étiez seul à payer?

@ jacques noel :

Selon tes stats, le Québec est l’une des provinces qui se fait le moins « volé ».

@Gagnon

C’est pas mes stats, ce sont les stats officielles du Gouvernement! Pis l’autre en-haut qui me sort les biais du Rapport Legault! lol

Je l’ai expliqué plus haut: Ottawa collecte 50 milliards en trop chaque année. (sur un budget de 244 milliards)

-35 milliards vont au paiement des intérets de la dette
-10 milliards au surplus
-5 milliards à l’aide internationale.

De ce 50 milliards, en moyenne 6 milliards sont volés dans les poches des contribuables québécois. Un Québec souverain pourrait donc fournir TOUS les programmes qu’Ottawa assume au Québec et terminer l’année avec un surplus de 6 milliards (à condition bien sûr de ne pas prendre la moindre partie de la dette canadienne et de fournir aucune aide internationale)

Monsieur Nicolet,
Vous avez êtes vraiment resté accroché sur les routes alors que le propos principal de mon texte était de démontrer qu’en suivant le raisonnement de monsieur Noel on pouvait justifier toute opposition de payer des impôts.
Nous sommes d’accord pour dire que les routes n’ont pas été entretenues et que les jeunes devront s’en occuper.
Et selon vos propos, tout grand père que vous soyez, je continue de penser que vous êtes passablement plus jeune que moi.

@ jacques noel:

il est tout a fait normal que le fédéral ramasse des surplus. Ils servent à payer notre dette.