Les 10 plus grandes menaces pour l’humanité, selon le Forum économique mondial

Les écarts de richesse et le chômage grimpent aux premiers rangs des préoccupations du Forum économique mondial pour l’année 2015.

FRANCE-SOCIAL-TOBACCO-STRIKE
Manifestation en France, le 14 octobre dernier. – Photo : AFP/Getty Images

À chaque fin d’année, le Forum économique mondial, qui regroupe l’élite politique et financière de la planète, publie un rapport sur les enjeux qui risquent de perturber l’économie et la stabilité mondiales durant les 12 à 18 mois suivants.
Blogue Economie

Les 1 700 experts interrogés ont dressé leur liste de préoccupations pour 2015, une sorte de to-do list collective pour le bien de l’humanité… et, non, il n’est pas seulement question de croissance du PIB.

Aux premiers rangs des priorités viennent les inégalités, qui se creusent entre les riches et les pauvres, et l’augmentation inquiétante du chômage (en particulier chez les jeunes).

Le rapport souligne que moins de 1 % de la population mondiale possède 41 % des richesses, tandis que plus des deux tiers n’en détienent que 3 %.

Cette priorité occupait la deuxième place dans la liste de l’an dernier. Elle passe, cette année, en première position des pires menaces pour la stabilité mondiale.

Quant au taux de chômage, il atteint des sommets records dans bon nombre de pays, surtout en Europe.

Au cours de 2014, il a atteint plus de 25 % en Espagne et en Grèce. Dans l’Union européenne, on parle même d’une génération perdue lorsqu’il est question de ces jeunes sans emploi. Et bien que les taux n’atteignent pas ces niveaux stratosphériques au Québec, il ne faut pas s’imaginer que l’emploi se porte tellement mieux.

Le Forum déplore également un manque de leadership et de concertation entre les pays pour venir à bout des problèmes politiques, sociaux, économiques et environnementaux. Cette priorité, au septième rang l’an dernier, grimpe au troisième rang pour 2015.

Suivent ensuite l’augmentation des conflits géopolitiques (la situation en Ukraine, les relations tendues entre les États-Unis et la Russie, les conflits entre la Chine et le Japon…) et un apparent recul de la démocratie représentative, causé par le fait que les gouvernements semblent déconnectés des besoins de la population, affirme le Forum dans son rapport.

Les problèmes de pollution et les catastrophes naturelles de plus en plus fréquentes arrivent respectivement au sixième et au septième rang des menaces pour l’humanité, de même que les réserves d’eau potable qui diminuent (neuvième rang) alors que la population augmente.

Les experts ont identifié, au huitième rang, l’ampleur des mouvements nationalistes dans certains pays comme étant une menace pour la stabilité politique. Le Forum cite même dans son rapport l’ex-premier ministre du Canada, Jean Crétien [sic], selon qui le référendum de 1995 aurait causé des blessures qui ont mis du temps à se cicatriser. L’Écosse, avec 45 % de sa population en faveur de l’indépendance, restera un pays divisé pour un bon moment, selon le rapport.

Enfin, les dépenses en santé, qui pèsent de plus en plus lourd dans le budget des pays industrialisés, deviennent un enjeu de plus en plus menaçant pour la croissance de l’économie mondiale.

* * *

À propos de Kathy Noël

Kathy Noël est journaliste, chroniqueuse et blogueuse à L’actualité. Journaliste économique depuis près de 15 ans, elle a auparavant travaillé au journal Les Affaires et au magazine Commerce, où elle a occupé le poste de rédactrice en chef adjointe de 2002 à 2009. On peut la suivre sur Twitter : @kathy_noel.

Dans la même catégorie
2 commentaires
Les commentaires sont fermés.

« Les experts ont identifié, au huitième rang, l’ampleur des mouvements nationalistes dans certains pays comme étant une menace pour la stabilité politique. Le Forum cite même dans son rapport l’ex-premier ministre du Canada, Jean Crétien [sic], selon qui le référendum de 1995 aurait causé des blessures qui ont mis du temps à se cicatriser. L’Écosse, avec 45 % de sa population en faveur de l’indépendance, restera un pays divisé pour un bon moment, selon le rapport. »
Il ne s’agirait pas du manque de respect des grands ensembles pour les nations qui les composent qui constitue une menace à la stabilité?
Les mouvements nationalistes ne cherchent pas à nuire, mais plutôt à avancer. Ce sont les grands ensembles qui les menacent de représailles et causent ainsi de l’instabilité!

C’est comme une victime qui se fait agresser : ne fait pas de problème tu déranges le patron, l’ordre mondial!