Les 2 Canadas économiques

Bloomberg BusinessWeek vient de publier un portrait extrêmement positif de l’économie canadienne. Le problème, c’est qu’il y a deux Canadas économiques. Il y a celui de l’Ouest, riche et profitant de la forte demande mondiale pour les ressources, et celui de l’est, affaibli par le manque de compétitivité de son secteur manufacturier causé, en partie, par la hausse du dollar canadien.

En général, le Canada s’en tire plutôt bien, surtout quand on le compare aux États-Unis et aux pays européens. Parmi les bonnes nouvelles qu’on trouve dans cet article :

Le dollar est robuste et devrait se maintenir à parité avec le billet vert. Il s’est apprécié de 5,7 % face à la devise américaine depuis le 1er septembre 2010.

Les étrangers aiment nos titres de dettes et ils ont acheté en 2010 pour 32 milliards de dollars de bons du trésor et pour 96 milliards d’obligations.

Pour une quatrième année consécutive, le Forum économique mondial considère les banques canadiennes comme étant les plus solides au monde.

Le Canada dispose des troisièmes plus importantes réserves pétrolières au monde.

Les réserves recelées dans les sables bitumineux sont estimées à 173 milliards de barils de pétrole.

Les investissements pour extraire ce pétrole sont estimés à 137 milliards de dollars canadiens d’ici 2020.

Le taux d’endettement du gouvernement canadien sera le plus bas des pays du G-7 en 2016, à 73 % du PIB.

Le déficit public fédéral devrait être effacé en 2016.

Il y a cependant un autre côté à cette médaille.

Le dollar est très robuste et s’est apprécié de presque 60 % depuis 10 ans. Cela cause de sérieux soucis aux entreprises manufacturières exportatrices.

Les emplois dans le secteur manufacturier ont baissé de 21 % au cours de la dernière décennie et ne représentent plus que 10 % de la main-d’oeuvre totale.

Les coûts de main-d’oeuvre en dollars américains ont doublé depuis 2002 à cause de l’appréciation du huard et d’une plus faible productivité du travail.

Les taux de chômage ontarien (8,1 %) et québécois (8,4 %) sont plus élevés que la moyenne nationale à 7,6 %. Il n’est que de 4,9 % en Alberta.

La croissance économique devrait rester modeste en 2012, à 2 %.

La situation du Québec n’est pas très rose. L’Institut de la statistique du Québec indiquait la semaine dernière qu’au cours des 11 premiers mois de 2011, le PIB n’avait progressé que de 1,5 % par rapport à la même période de 2010, comparativement à 2,7 % pour l’ensemble du Canada. En 2010, la croissance du PIB avait atteint 2,5 % au Québec et 3,4 % au Canada.

Comment redémarrer le moteur économique québécois ? La réponse n’est pas simple, mais l’expérience des provinces de l’ouest montre que le marché pour les matières premières semble autrement plus grand que celui pour les biens manufacturés.

 

Laisser un commentaire

L’Alberta a des ressources, mais aussi très peu d’impôts et pas des taxes de vente, son économie est beaucoup plus libre que la notre comme l’indiquent les classements nord américains depuis des années.

J’aimerais bien qu’on s’en inspire mais dans la situation où nous sommes c’est pas évident.

Vous avez des solution réalistes et surtout réalisables pour le Québec? je suis tout ouïe!!!!

En attendant je n’y crois pas, j’attends le mur et les agences de notation…

@PBrasseur

Des solutions réalistes et réalisables?

1) Se débarrasser du gouvernement fédéral afin de réduire la bureaucratie et le dédoublements gouvernementaux

2) Réduire le taux global d’imposition des PME à 16% alors qu’il est actuellement à 18%. J’irais même jusqu’à 13%, conditionnellement à l’atteinte d’une cible de hausse du chiffre d’affaire annuel. L’objectif est de récompenser les entreprises en croissance. Pour financer cette mesure, je réduis fortement les subventions aux entreprises actuellement versées par les deux paliers. L’argent restant est distribué en baisses d’impôt aux contribuables.

3) Je réoriente une bonne partie des crédits d’impôt à la R&D octroyés par les deux paliers vers des contrats de recherche avec les entreprises. Aussi, j’instaure des programmes d’achat ciblés. Tout cela a pour but de stimuler l’innovation et les dépenses en R&D. Le coût est nul pour le gouvernement.

@seb

« 1) Se débarrasser du gouvernement fédéral afin de réduire la bureaucratie et le dédoublements gouvernementaux »

LoL!!!!!!

Le principal avantage de l’Alberta est sa petite population (3,8 Millions) par rapport a ses revenu pétrolier (11,277 G$ source http://www.finance.alberta.ca/publications/budget/budget2012/fiscal-plan-revenue.pdf) pour un total de 2967$ / personne en revenu provenant de ressources non renouvelable.

Pour avoir le même niveau de revenu relatif au Québec, il faudrait que le gouvernement engrange 23,700 milliards en en revenu provenant de ressources non renouvelable (2967$ x 8 millions de personnes). Voila qui met en perspective l’impact du pétrole en Alberta

Mes commentaires ne sont pas hors sujets pas, ils se rapportent directement au sujet. Je regarde les autres commentaires et ils ne sont pas plus dans le sujet que les miens. C’est l’administrateur de site qui ne juge pas avec les mêmes critères tous les commentaires.

Voyez-vous,lorsque vous parlez du chomage au québec et en ontario,vous parler de pres de 70% de la population canadienne,de 70% des petites ,moyennes et grandes entreprise,,d’a peu pres tous les marchés financiers au Canada,donc l’économie canadienne est en mauvaise état.
michel lafrance

« Le Canada dispose des troisièmes plus importantes réserves pétrolières au monde. »

Faux le Canada est la plus grosse réserve de pétrole au monde mais on vend 80% a rabais endessous du cost au USofA.

De plus plein de territoir pétrolier son inexploiter ( ex :Québec ) ou sous moratoir ( terrain protéger pour agriculture ou réserve faunique, grand nord dispute territoriale ).

« Les emplois dans le secteur manufacturier ont baissé de 21 % au cours de la dernière décennie et ne représentent plus que 10 % de la main-d’oeuvre totale. »

Faux et normal, plein de compagnie Canadienne et Québecoise ferme leur manufacture ici pour les ré-ouvrir ailleurs ou la main d’oeuvre est moins chères et/ou refuse de moderniser équipement/reformer employer.

Le véritable premier problème sont les subventions , qui donne de l’argent , souvent emprunté a taux d’intérêts extrêmes illégal , au amis du gouvernement, sans demande de service ou d’offre de rabais ou de protection de marché/manufacture au Canada.

Ce qui donne que les trilliard dépenser pour la r&d sur 60ans dans le gas bitumineux et pétrolières serve a profiter a peu de gens quand ce sont la population a travers leur taxes qui ont payé pour.

Quand l’Alberta et les fraudeur du secteur du pétrole auront remboursé tout ce qu’ils ont voler en subvention et déduction illégal on reparleras de *leur* richesse.

D’un autre côté, la fédération est conçue pour que chacun rpofite des forces des autres. Si les Albertains font plus d’Argent à cause du pétrole, que ça maintient le taux de change à son niveau actuel, que l’Alberta contribue plus comme elle le fait. Un jour, lorsque le pétrole ne sera plus une ressources aussi importante, le balancier reviendra.

« Il y a cependant un autre côté à cette médaille. » (Duhamel)

Et dans le milieu on parle de maladie hollandaise et ce mot est tabou pour la droite conservateur du Québec.

« La réponse n’est pas simple, mais l’expérience des provinces de l’ouest montre que le marché pour les matières premières semble autrement plus grand que celui pour les biens manufacturés. » (Duhamel)

Et si le Québec se débarrassait des conservateurs qui sont satisfait des revenus actuels des ressources naturelles, peut être parviendrait-il à avoir plus de revenus de ses ressources.

MAIS, oui mais, l’augmentation de l’exploitation des ressources ne ferait qu’augmenter les problèmes actuels, la maladie hollandaise et le secteur manufacturier en souffrirait d’avantage.

Si le Canada était séparé à l’Ouest de la frontière ontarienne et l’est avec sa propre monnaie, l’Ouest surtout la CB serait dans la grosse merde et l’est tirerait son épingle du jeu en s’enrichissant.

Autrement dit la maladie hollandaise ne résiderait que dans l’Ouest.

Les Albertains ne tirent qu’un minime pourcentage de leurs ressources et ils ont de la misère à payer leur maison étant ceux qui sont le plus en défauts de payement.

Autrement dit ce que M. Duhamel et les conservateurs ne nous disent pas est que ce sont les étrangers qui font de l’argent avec les ressources canadiennes, pas les Canadiens ni les Québécois.

@ Youlle

Les ressources naturelles sont exploités par les provinces, pas par les conservateurs, c’est une compétence provinciale.

P.-S. Je n’ose même pas imaginer ce que serait l’inflation dans un Québec souverain avec une piastre Québécoise…

Si le Canada peut passer pour un roi borgne au pays des aveugles (le titre de BusinessWeek), il n’en reste pas moins que ce pays porte également ses propres handicapes.

La valeur transactionnelle de la monnaie canadienne est inversement proportionnelle à sa valeur réelle. Le Canada n’a pas besoin d’avoir actuellement une des monnaies les plus fortes au monde quand la plupart des pays industrialisés font reposer leur redéploiement économique sur la dépréciation de leur propre monnaie.

Si nous avions une demande intérieure forte ce qui serait certainement le cas si nous étions plus peuplés. Il n’y aurait pas de problème puisque la production industrielle, manufacturière et agricole serviraient en premier lieu à alimenter le marché intérieur. Même dans ce cas, nous pourrions obtenir des gains substantiels en termes de productivité, ce qui aurait pour effet de réaliser des surplus que nous pourrions vendre à prix attractifs aux autres.

Comme le note Eric Lascelles de RBC (dans l’article de BusinessWeek), ce sont les produits de bases (matières premières) et le crédit qui actuellement conduisent l’économie canadienne.

Il convient de préciser que l’article en question fait astucieusement état du ratio prévisionnel de la dette la publique brute à l’horizon de 2016, ce qui a pour effet de minimiser le poids réel de la dette. Si l’endettement du gouvernement Fédéral fait ainsi bonne figure comparé à celui des autres membres du G-7, c’est oublier comme toujours, que l’endettement peut et devrait être cumulé pour avoir une vision réelle de la société. Hors plusieurs Provinces portent un fardeau de dettes considérable, les entreprises doivent s’endetter pour assurer l’ordinaire et non pour accroître leur plein potentiel par la recherche et le développement ; quant aux ménages beaucoup sont dans une situation critique faute de revenus substantiels supplémentaires, pour le seul fait que le poids de la facture immobilière et des autres services combinés sont devenus presque intolérables.

Une situation dont souffrent à divers degrés les canadiens « from one coast to the other coast ». Ajoutez à cela le vieillissement de la population, le coût toujours grandissant des retraites, les soins de santé dont on ne sait comment faire pour en juguler l’hyper-inflation. Une main d’œuvre dans plusieurs secteurs qui est : soit insuffisante, soit insuffisamment formée, soit trop spécialisée, soit incapable de retourner à l’école.

– Et vous obtenez la quintessence de notre pays dans toute sa splendeur. Une terre d’opportunités où celles-ci se font de plus en plus rares sauf pour quelques rentiers encore avantageusement privilégiés.

Quelle est la ville au Canada qui a eu la plus forte croissance économique entre 2006 et 2011?
Calgary? Non
Edmonton? Non
Régina? Non
Vancouver? Non
Toronto? Ben non

La ville championne est la ville du maire Labeaume. La plus belle ville du continent. La ville qui a le plus bas taux de criminalité en Amérique du Nord. La ville qui a plein de belles filles et de restos.
Vivre à Québec en 2012, c’est presque vivre au paradis.

http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/affaires/actualite-economique/201202/27/01-4500392-croissance-economique-quebec-championne-canadienne.php

@ seb (# 3):

« Se débarrasser du gouvernement fédéral afin de réduire la bureaucratie et le dédoublements gouvernementaux » (sic)

Ben oui…se débarasser du SEUL palier de gouvernement qui agit financièrement en « bon père de famille responsable » nous avancera prodigieusement au Québec…

N’importe quoi.

Comme l’a écrit PBrasseur (# 4): LoL!!!!!!

@ Youlle (# 11):

Dans l’champ (encore!) Youlle.

La constitution Canadienne protège les provinces pauvres et indigentes comme le Québec grâce au système de la péréquation dont profite trèèèès largement la dite province française ce qui compense les loqueteux pour les succès des provinces mieux nanties et surtout, plus éveillées au marché.

Le Québec pourrait faire partie des provinces riches mais certaines décisions devraient être prises comme, par exemple, exploiter les gaz de schiste, exploiter le pétrole de l’Île d’Anticostie et de Old Harry, éliminer le bloc patrimonial de Hydro-Québec et facturer ses clients le vrai coût, briser les monopoles et les privilèges des grosses centrales syndicales, réduire la taille de l’État cleptomane et tentaculaire, mettre fin aux monopoles étatiques, etc…

Mais ça prend du courage et de l’abnégation, qualités plutôt rares au Québec!

On préfère ici la culture de la dépendance étatique et attendre d’être dans le mur avant de réagir.

“La réponse n’est pas simple, mais l’expérience des provinces de l’ouest montre que le marché pour les matières premières semble autrement plus grand que celui pour les biens manufacturés.” (Duhamel)

C’est probablement avec votre raisonnment habituel que l’on devrait continué à encourager vos idoles comme Alcan-Rio Tinto à nous voler et fourrer avec la complécité d’Hydro et du Politique.
FYI
http://www.ledevoir.com/politique/quebec/343928/le-lockout-peut-liberer-rio-tinto-alcan-de-ses-devoirs

Créons de la richesse !!!!!!!! POUR QUI ?

« Le principal avantage de l’Alberta est sa petite population (3,8 Millions) par rapport a ses revenu pétrolier »

foutaise. Ce qui a fait le succès de l’Alberta (du moins, jusqu’à la réapparition des déficits) c’était une gestion intelligente de l’argent des contribuables. TOUS les déficits sont causés par trop de dépenses

Francois 1er,

Dire que les impots sont trops hauts (comme tu le fais souvent), et dire que les tarifs d’HQ sont trop bas, c’est pas un peut antagoniste?

Impots, tarifs, c’est le meme argent qui va dans la meme poche a la fin, c’est du pareil au meme.

@François 1 (17)

Gérer en bon père de famille?? Haha

Les conservateurs sont tellement mauvais qu’ils ne sont même pas capables d’être un bon gouvernement de droite. D’ailleurs, droite est vite dit après avoir sauvé les canards boiteux de l’industrie auto (government motors), avoir bloqué la vente de Potash Corp et d’avoir fait intrusion dans le marché compétitif de l’électricité du nord-est américain.

http://www.theglobeandmail.com/news/politics/lawrence-martin/the-myth-of-tory-economic-performance/article2328652/

@lemoutongris (20)

http://www.theglobeandmail.com/news/opinions/jeffrey-simpson/albertas-flushing-its-resource-miracle-down-the-drain/article2333090/

Cessez donc de blâmer le Canada pour tout. Le Québec a deux problèmes majeurs:

1) Productivité beaucoup trop faible…Les Québécois ne travaillent pas assez.(Re: Lucien Bouchard)

2) Les Impôts au Québec sont beaucoup trop élevés, ce qui décourage les investissements!

Robert

C’est clair qu’au Québec, nous, on sait comment gérer ça un pays!

A preuve, ça va bien en éducation, on n’a pas de dette collective pis on paie de la péréquation aux provinces de l’Ouest.

On a les meilleures gestionnaires du Canada. A preuve, les principaux condamnés dans les commandites sont Québecois.

Seb: le Québec exploite 1/4 des éléments naturels du tableau périodique. L’argument pétrolier est très faible.

Nous pourrions être la puissance économique du pays. Mais les gouvernements depuis Paul Sauvé ont décidé de tremper dans le socialisme, nous reléguant dans les bas-fonds d’à peu près tous les classements économiques du sous-continent au nord du Mexique.

Si l’Alberta avait une population 3 fois plus importante les revenus pétrolier seraient insuffisants pour financer les services (au niveau actuel) ils devraient donc avoir une taxe et/ou des impôts plus élevés pour maintenir les service actuels. Le modèle libéral actuel en prendrait un sérieux coup,’avantage relatif deviendrait pas mal moins important et les finances publiques de l’Alberta serait beaucoup plus proche de celle des autres lprovinces.

Pensez-vous vraiment que le Québec n’aurait pas une fiscalité plus libérale avec 20+G$ de plus par an en revenu? La TVQ rapporte environ 14G$ par exemple…

Il semble que tenir compte de l’importance de revenus pétrolier pour comprendre l’économie et les avantages fiscaux d’une province soit de la foutaise…

@David

Le gouvernement Harper est à droite uniquement sur le plan social, ce qui me répugne au plus haut point. Côté économique, ils sont aussi mauvais que n’importe quel gouvernement fédéral.

@lemoutongris

Pas certains de comprendre votre point. Nous exploitons effectivement beaucoup de ressources naturelles mais aucune n’apporte des redevances comparables au pétrole et au gaz pour l’alberta. L’économie québécoise est beaucoup plus diversifiée et orientée vers la techno que celle de l’alberta. Le désavantage est une moins grande hausse quand le prix des ressources est élevé. L’avantage est une moins grande variabilité. (boom-bust)

Quand le gouvernement conservateur va annoncer des mesures pour atteindre le déficit zéro, on va voir les péquistes comme Seb se plaindre (en fait c’est déjà commencé, voir le blogue de Cornellier). Bref ça me fait bien rigoler des péquistes qui dénoncent la mauvaise gestion fédérale, ils parlent des deux côtés de la bouche. Je dirais même des trois côté de la bouche:

(1) les parties d’opposition (et les péquistes en général), en mode panique, préconisaient des dépenses massives pour stimuler l’économie, façon Obama, quand le gouvernement était minoritaire.

(2) ensuite ils se plaignent que le gouv. est en déficit;

(3) finalement, ils sont contre un plan budgétaire pour atteindre le déficit zéro.

@ seb (# 28):

« Nous exploitons effectivement beaucoup de ressources naturelles mais aucune n’apporte des redevances comparables au pétrole et au gaz pour l’alberta. » (sic)

Mais alors, pourquoi nos vertueux écolos québécois s’entêtent-ils à NE PAS exploiter les gaz de shiste, le pétrole de l’Ile d’Anticostie et Old Harry???

Déconnectés vous dites?

« Si l’Alberta avait une population 3 fois plus importante les revenus pétrolier seraient insuffisants pour financer les services (au niveau actuel) ils devraient donc avoir une taxe et/ou des impôts plus élevés pour maintenir les service actuels. »

est-ce que tous les services actuels doivent absolument être dispensés par le gouvernement?

« Pensez-vous vraiment que le Québec n’aurait pas une fiscalité plus libérale avec 20+G$ de plus par an en revenu? »

Non. Un gouvernement qui a trop de revenus fini TOUJOURS par les dilapider. Ça s’est produit en Alberta, et ça se produira en Saskatchewan à la première baisse majeure du prix de la potasse ou du pétrole

« mais aucune n’apporte des redevances comparables au pétrole et au gaz pour l’alberta »

sans importance. Ce qui nous nuit, c’est une fiscalité et une réglementation prohibitives. Le Québec moderne, c’est le monde de Atlas Shrugged

@Eric (29)

Péquiste?

Et quand le gouvernement conservateur a annoncé qu’il s’endettait de 10 milliards pour sauver l’industrie automobile, vous étiez heureux? Ce n’est pas une mesure très à droite…

Et quand le gouvernement a décidé de dépenser 70 milliards en équipement militaire alors qu’il était en déficit de 35 milliards, vous étiez heureux? Car ce n’est pas une mesure tellement à droite ça non plus…

Vous voyez, c’est toujours amusant de voir des gens qui se disent de droite mais qui perdent toutes leur convictions lorsqu’on parle de souveraineté. On veut réduire la taille du gouvernement, mais pas au point d’en éliminer un palier…

@François 1 (30)

Il faut laisser le temps aussi. Le gaz de schiste et le pétrole d’anticosti ont été découvert très récemment( 2 ans peut-être). Il y a une compagnie nommée Pétrolia en gaspésie qui travaille depuis plusieurs années là-dessus et elle est toujours incapable d’avoir une production commerciale. Ce n’est certainement pas la faute des écologistes.

En passant, que dites-vous des écologistes qui ont bloqué le pipeline Keystone XL aux USA? Et le Northern Gateway au BC? Encore des maudits québécois j’imagine?

@ François 1 #18

Alors vous aussi n’avez absolument rien compris de mon texte, mais rien.

À moins que ce soit de la mauvaise foi.

@ Les jeunes # 25

« A preuve, ça va bien en éducation… »

Parfaitement vrai!

http://1.bp.blogspot.com/_pfIURCpeHsI/TSmiM2nppiI/AAAAAAAABFU/HfUySYf0_iA/s1600/Diapositive17.jpg

« A preuve, les principaux condamnés dans les commandites sont Québecois. »

Oui, tous de bons fédéraleux et de la petite droite encouragés par le fédéral et un parti anti-Québec.
———

@ François 1

Oui très déconnectés.

Le gaz de schale sa ne paye pas.

Seulement 48 millions de revenus fiscaux pour 2015 et seulement pour le creusage, et pas de revenus de redevances. Références : le groupe SECOR. Y a même pas de quoi à payer un viaduc ou un pont.

Sa ne paye pas le gaz de boulchite et les gens n’acceptent pas de se faire virer leurs terres à l’envers pour pas une cenne et par la suite le gouvernement payer les dégats. C’est facile à comprendre.

Quant au pétrole des îles le fédéral en a refusé pendant des années l’exploitation parce sa appartenais aux Québécois. Maintenant que le gouvernement Charest l’a donné aux étrangers, il donne la permission. Encore une fois il n’y a pas une cenne à faire avec ce pétrole, il a été donné et nos petites gens de la très petite droite fédéraleuse en sont très fiers.

Au fait M. François 1, combien sa rapporte au gouvernement toutes les redevances des richesses naturelles du Québec?

@ seb # 32

« Il faut laisser le temps aussi. Le gaz de schiste et le pétrole d’anticosti ont été découvert très récemment( 2 ans peut-être). »

Il y a au moins 40 ans que l’on sait qu’il y a schale au Québec et du gaz dan le schale. C’est un géologue qui me l’a dit personnellement en 1972 alors que nous étions juste à côté d’une plate forme de forage et s’il me l’a dit c’est que c’était très connu à l’époque.

Plusieurs centaines de puit ont percés la vallée du St-Laurent depuis 60 ans. Donc on connais ce qu’il y a dessous et depuis longtemps.

Juste pour vous en donner un aperçu.

http://www.bape.gouv.qc.ca/sections/mandats/Gaz_de_schiste/documents/DQ28.1_entier.pdf

On s’est fait voler notre pétrole et notre gaz.

Pour le pétrole le gouv à Ottawa sous Crétien nous interdisait d’aller de l’avant sous prétexte que sa dérangerait les baleines.

@ Youlle et seb:

Si je vous comprends bien, vous êtes contre toute exploitation de nos ressources naturelles (trop proches de « nos terres et villages », trop sale, pas assez de redevances, etc…bref, les litanies habituelles).

Et l’argent pour toutes vos folies, on la prend où déjà???

@Francois 1

J’ai dit que je suis contre l’exploitation des ressources naturelles? Au contraire. Je ne faisais qu’expliquer pourquoi il n’y a pas encore de pétrole et de gaz exploité au Québec.

« On s’est fait voler notre pétrole et notre gaz. »

la ressource appartient à qui l’exploite. avant ça, ça n’appartient à personne

@ Youlle (# 35):

Le taux de diplomation du Québec est une vraie farce!

Ça fait des lustres que l’on dilue l’enseignement et qu’on facilite la diplomation en réduisant les difficultés des cours enseignés, qu’on « normalise les notes » et malgré ces « accomodements », notre taux de décrochage demeure scandaleusement au-dessus du reste de l’Amérique!

Pas beau ça? Hein?

N’importe quoi!!!

@ sebastien (# 38):

je vous considère sans me tromper, je crois, comme un gauchiste et si vous avez un tant soit peu écouté la radio, vu la télé et lu les journaux, aucun, absolument AUCUN PROJET n’a récemment trouvé grâce aux yeux des gauchistes.

C’est toujours pas assez ceci ou trop cela. Bref, on y prêche l’immobilisme avec exubérance.

Je vous repose donc la question: compte tenu du coût astronomique de tous vos « projets de société » (z’avez remarqué? je demeure poli malgré tout!), d’où viendra l’argent nécessaire?

@ François 1

« Si je vous comprends bien, vous êtes contre toute exploitation de nos ressources naturelles »

Justement vous ne comprenez pas une autre fois.

@ lemoutongris

Allez vider une rivière de ses poissons et raser une forêt de la couronne et vous allez l’apprendre à grand frais que sa appartient à quelqu’un.

Et vous dites que vous avez un BAC.

@François 1 (42):

Je me considère plutôt comme quelqu’un au centre. Je prend les bonnes idées, qu’elles soient de gauche ou de droite.

Aucun projet? Vous avez mis les pieds sur la côte-nord dernièrement? On y bâti le barrage de la Romaine en plus du boom minier. Même chose en abitibi. Les mines d’or poussent comme des champignons. On a détourné la rivière Rupert pour produire de l’électricité. On a installé des éoliennes partout en gaspésie. Je ne vois donc pas de quel immobilisme vous parlez…

De quels « projets de société » parlez-vous? Mon principal projet est de développer le québec d’un point de vue économique et culturel.

@Seb (32)

Vous ne proposez pas d’éliminer un palier, vous proposez de le transférer à un autre palier. Remplacer le CRTC par le CRTQ, la garde côtière canadienne par la garde côtière québécoise, l’assurance emploi (fed) par l’assurance emploi (prov), la Société du Vieux Port de Montréal Inc. (fed) par la Société du Vieux Port de Montréal (prov), l’agence canadienne d’inspection des aliments par l’agence québécoise d’inspections des aliments, la défense nationale (fed) par la défense nationale (prov), …

Vous n’éliminez rien, vous transférez et ce faisant, vous perdez plusieurs économies d’échelle. Oui on récupère sur certains chevauchement mais le projet souverainiste a toujours proposé de conserver tous les emplois des fonctionnaires fédéraux. Là encore vous n’éliminez rien, vous ne faites que transférer. La centralisation des pouvoir au Québec oui, mais la réduction de la taille de l’état… vraiment pas certain de cela…

« Allez vider une rivière de ses poissons et raser une forêt de la couronne et vous allez l’apprendre à grand frais que sa appartient à quelqu’un.

Et vous dites que vous avez un BAC. »

Wow, tu ne comprends vraiment rien.

Les coupes à blanc n’ont JAMAIS (ou si peu) lieu sur des terres COMPLÈTEMENT privées. Quel avantage aurait une entreprise à se vider de sa source de revenues? Mais dans l’État actuel des choses, les compagnies ne sont que locataires, alors elles ont intérêt à maximiser leurs revenus avant la fin du bail, quitte à prendre toutes les ressources

@JeffB (46)

Un seul ministère des finances, un seul ministère du revenu et un seul ministère du trésors. Celui à ottawa et celui à Québec font exactement la même chose pour la même population. Sans compter les dédoublements dans tous les autres ministères et ceux dont nous n’avons pas vraiment besoin.

Une concentration des organismes de développement économique en un seul point pour les entrepreneurs. Plus besoin de cogner à 12 portes au niveau provincial et fédéral.

La rédaction d’un seul rapport d’impôt ferait économiser 800 millions. Vous allez me dire que les autres provinces le font déjà mais personnellement, je ne vois pas comment la concentration des pouvoirs à ottawa pourrait protéger la nation québécoise.

@Seb

Le ministère des finances, le ministère du revenu, … ce sont principalement des gens, des fonctionnaires qu’on transfèreait d’un palier à l’autre. Donc même si on finit avec un seul ministère, il n’y aura d’économie que par attrition, donc assez long terme.

Comme la plupart du temps les différents paliers se complètent. Même s’il y a certains chevauchements, le travail que les gens faisaient sur l’autre palier, il faudra aussi le faire. Oui il y a des économies, comme toute rationalisation, mais jamais vous ne pourrez prétendre qu’on ne fait qu’éliminer un palier. Les économies, c’est une portion du palier et en contre-partie vous perdez certaines économies d’échelle. Si vraiment vous voulez économiser, il faut considérer éliminer des organismes ou ministères et non un palier qui ne ferait que les centraliser sur un même palier.

On ne cogne pas à 12 portes, les programmes d’aide sont assez ciblés et lorsque vous faites des demandes vous ne les faites pas à plein de place en même temps. Que vous alliez vous informer à propos de ces programmes sur des pages web du fédéral ou des pages web du provincial, c’est du pareil au même. Et dans plusieurs cas, si vous faites une demande au fédéral qui a un volet provincial, par exemple, le fédéral traitera votre demande et le provincial utilisera leur évaluation. Il faut cesser de croire qu’un ministère provincial qui existe au fédéral qu’ils sont une simple copie l’un de l’autre.

Vous parlez de 800 millions d’économies si on ne traitait qu’un seul rapport d’impôts, du moins c’est ce que M. Aussant prétend. Ca il faudrait vraiment qu’on me présente une étude séreuse sur le sujet. Nous sommes 8 millions (environ) au Québec. En supposant que chaque habitant fasse un rapport d’impôt, ce qui est absurde, cela reviendrait à dire que le traitement de chaque rapport d’impôt, sur deux paliers, nous coute 100 millions sur le deuxième palier. Permettez- moi de prendre l’affirmation d’un politicien avec un certain scepticisme… Par contre, oui il y a des économies à faire. A preuve, toutes les autres provinces ont opté pour que les impôts ne soient traités que sur un seul palier.

Pour ce qui est de protéger la nation québécoise, vous avez besoin d’être protégé vous? De quoi? Pour ma part, je ne ressens absolument pas ce besoin de protection.

« Une concentration des organismes de développement économique en un seul point pour les entrepreneurs. Plus besoin de cogner à 12 portes au niveau provincial et fédéral. »

pourquoi cogner à des portes gouvernementales? les entreprises peuvent se débrouiller seules

« la nation québécoise. »

y en a marre du nationalisme. C’est comme la religion : ça divise les humains

La maladie hollandaise c’est tellement un gros problème que le gouvernement de gauche en Islande songe à adopter le dollar canadien pour pouvoir profiter d’une devise stable…

@ seb (# 45):

Vous avez sciemment écourté mon écrit que je reproduis ici:

« aucun, absolument AUCUN PROJET n’a récemment trouvé grâce aux yeux des gauchistes. »

Trouvé grâce aux yeux des gauchistes!!!

Lisez jusqu’au bout que diable!!

Nommez-m’en des gauchistes reconnus qui ont fait l’apologie des projets de Jean Charest…

« la nation québécoise »!!!

Ah non… Landry rides again!!!

Pleaeaeaeaease…

@JeffB

Les ministère des finances, du revenu et du trésors font sensiblement le même travail. Pas besoins d’avoir beaucoup de fonctionnaires fédéraux qui se déplacent au palier provincial puisque le nombre de clients(contribuables) demeure le même. C’est seulement le montant à traiter qui change.

D’ailleurs, Legault évaluait à 3 milliards par année le coût des dédoublements pour les québécois. Cela, sans couper dans les dépenses telles que l’armée, les crédits d’impôt, etc.

@Francois 1

Désolé, je n’ai pas répondu correctement à votre commentaire. Il y aura toujours de la contestation d’un groupe quelconque, que ce soit au Québec ou ailleurs. Les groupes écologistes de gauche vont s’opposer aux projets économiques alors que les groupes de droite vont s’opposer aux projets sociaux. Pourtant, les deux sont essentiels à la société.

Concernant la nation québécoise, j’ai voyagé suffisamment pour savoir que les québécois sont uniques. Pas mieux ou pires que les autres. Juste différents.

« Pourtant, les deux sont essentiels à la société. »

PAS si ça vient de l’État. Ce n’est qu’un vulgaire transfert de richesse; ça n’en crée pas.

Oups!
J’oubliais de vérifier ma ligne à pêche.

Tient le Québécois anti-Québécois a mordu. On lui tend un gros hameçon, gros comme sa tête et il le saisit à pleines dents et grande rage à la vue de cette image du Québec.

Cet anti-Québécois nous dit que dans le coin de pays où il vit,
Pays :
du plus gros équipementier de chemin de fer de la planète,
où est la quatrième ville « Silicon Valley » du monde,
où sont les champions du jeu informatique,
très performants en pharmacologie,
performants en aérospatiale,
performants en aéronautique,

que les normes pan canadiennes et internationales sont faites sur mesure pour les Québécois afin qu’ils aient de meilleurs résultats pour camoufler leur ignorance et avoir un bon taux de diplomation.

Et tenez-vous bien, que le taux de décrochage du Québec demeure scandaleusement au-dessus du reste de l’Amérique, alors que le taux de diplomation est supérieur et que les résultats scolaires sont parmi les meilleurs au monde.

Évidemment, jamais au grand jamais notre anti-Québécois ne parlera du taux record de racrochage des Québécois, ce qui en fait des champions des diplômés.

http://tendancessociales.blogspot.com/2011/01/le-discours-alarmiste-sur-le-decrochage_09.html

Je ne sais pas pourquoi, mais les fédéraleux sont anti-Québécois et pourfendent leurs concitoyens en léchant les bottines de leur colonisateur avec de la grosse bave.

@fatiguer

Merci mais il n’y a rien que je ne savais pas là-dedans. Le gouvernement fédéral à sauvé des canards boiteux avec l’argent des contribuables. De plus, des pertes considérables ont été enregistrées…

@lemoutongris

Le taux de criminalité est directement lié au taux de pauvreté par exemple. Le côté social est donc essentiel.

@ seb (# 55):

TOUS les groupes gauchisto-écolos dénoncent TOUS les projets économiques présentés par Jean Charest.

Il s’agit d’une action concertée avec un agenda caché et non de « …la contestation d’un groupe quelconque… » comme vous l’écrivez.

Je repose donc ma question pour la TROISIÈME fois: « Alors, on la prend où l’argent pour financer vos utopies? »

« Le taux de criminalité est directement lié au taux de pauvreté par exemple. Le côté social est donc essentiel.
»

ce qui confirme mon point : il faut moins d’État. Ce n,est pas pour rien que le Québec est dans les bas-fonds d’à peu près tous les classements économiques : on empêche la création de richesse.

Tant que les gouvernements penseront que les pauvres pourront s’enrichir si les riches s’appauvrissent (jusqu’à 53% du salaire imposable), alors nous n’irons nul part

@François 1 (61)

Bon, si ça vous fait plaisir de croire qu’il y a une action concertée, libre à vous.

Je répète donc ma réponse pour la TROISIÈME fois. On continue à exploiter les ressources naturelles, comme on le fait déjà puisque « les actions concertées de tous les groupes gauchisto-écolos » ne l’ont pas empêché…

@lemoutongris (62)

Et puisque le Québec est l’endroit ayant le plus bas taux de pauvreté en amérique du nord, qu’est-ce qui confirme votre point exactement?

Je ne suis pas contre la diminution des impôts pour les contribuables et pour les entreprises. Par contre, la « richesse » des pauvres apporte une paix sociale qu’aucune loi ne peut imiter.

@David

Pour vous, une étude est un éditorial du washington post? L’auteur, qui n’a aucune connaissance particulière du sujet, dit lui-même ne pas avoir d’explication pour les statistiques qu’il donne.

« Et puisque le Québec est l’endroit ayant le plus bas taux de pauvreté en amérique du nord »

selon quel standard? Juste au Canada, le taux de faible revenu tournait autour de 20% en 2005 (plus récents chiffres). Aussi, nos BS le demeure plus longtemps

» Par contre, la “richesse” des pauvres apporte une paix sociale qu’aucune loi ne peut imiter. »

c’est vrai, il ne semble pas y avoir grand révolet à Cuba ou en Corée du Nord. mais est-ce parce que les apuvres ne sont pas si pauvres…

@David

Je ne dis pas que les chiffres sont faux, je dis qu’on ne peut pas tirer des conclusions générales aussi facilement. Il faut faire une étude scientifique, ce que l’éditorial du Washington post n’a vraisemblablement pas fait.

@ seb (# 69):

Bien sûr, lorsque les conclusions d’une étude ne corroborent aucunement notre théorie simpliste et superficielle, ce sont bien évidemment les dites conclusions qui sont erronées…

N’importe quoi.

@ seb

Donc puisque les chiffres du FBI ne te donne pas raison, tu décides de les ignorer.

Pratique…