Les jeunes Chinois, champions du monde en finances

Les adolescents de Shanghai ont une large avance sur les jeunes des autres pays — dont les États-Unis, la France et l’Australie — en matière de connaissances financières, révèle un test préparé par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

481276521-pretty-college-student-study-in-library-gettyimages
Photo : Getty Images

Les adolescents de Shanghai ont une large avance sur les jeunes des autres pays — dont les États-Unis, la France et l’Australie — en matière de connaissances financières.
Blogue Economie

C’est ce qui ressort du tout premier rapport PISA 2012 sur les compétences financières, publié par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Le Programme international de l’OCDE pour le suivi des acquis des élèves (PISA) évalue les systèmes d’éducation du monde entier en testant les compétences des élèves de 15 ans en lecture, en mathématiques et en science. À ces matières, l’OCDE a ajouté les compétences financières.

Le test a été réalisé auprès de 29 000 jeunes de 15 ans dans 18 pays membres de l’OCDE. Les élèves avaient 60 minutes pour répondre à des questions sur le fonctionnement d’une assurance, le coût d’un prêt à long terme ou comment lire une facture ou un relevé bancaire, par exemple.

Résultat : les jeunes Chinois se sont classés premiers (603 points), suivis des jeunes Belges (541), des Estoniens (529), des Australiens (526) et des Néo-Zélandais (520).

Tout en en bas de la liste, on trouve la Colombie, l’Italie, la Slovaquie, Israël, la Croatie et l’Espagne. Les jeunes Français (486) et les jeunes Américains (492) font également piètre figure, avec des résultats sous la moyenne de 500. Le Canada et le Québec ne faisaient pas partie de l’échantillon.

Notons toutefois que les élèves qui ont eu de bonnes notes en finances avaient aussi obtenu de bons résultats dans le test sur les mathématiques. Cependant, la corrélation n’est pas automatique.

Les pays qui ont obtenu des notes élevées en mathématiques n’ont pas tous bien réussi en compétences financières. Il serait intéressant de voir comme se classerait le Québec, qui fut bon premier au dernier test PISA en mathématiques.

Fait intéressant à noter : l’écart entre les garçons et les filles n’est pas significatif… sauf en Italie, où les jeunes garçons obtiennent un pointage légèrement plus élevé que les filles.

Partout, il ressort de l’étude que les élèves de milieux socioéconomiques plus avantagés réussissent mieux, en moyenne, que leurs camarades de familles modestes. Quant aux élèves originaires du pays participant, ils réussissent également mieux que les jeunes issus de l’immigration avec le même statut socioéconomique.

Envie de vous comparer à un jeune Chinois de 15 ans? Voici le test !

Pour le palmarès, c’est par ici.

Vous pouvez aussi consulter l’étude complète en format PDF.

* * *

À propos de Kathy Noël

Kathy Noël est journaliste, chroniqueuse et blogueuse à L’actualité. Journaliste économique depuis près de 15 ans, elle a auparavant travaillé au journal Les Affaires et au magazine Commerce, où elle a occupé le poste de rédactrice en chef adjointe de 2002 à 2009. On peut la suivre sur Twitter : @kathy_noel.

3 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Votre titre est incorrect. Shanghai n’est pas la Chine. Pour pouvoir énoncer que « les jeunes Chinois sont champions du monde, il aurait fallu, au grand minimum, comparer les Chinois de Shanghai aux Belges, Estoniens, Australiens, Américains de leurs métropoles respectives. Et même là, étant donné qu’il y a beaucoup d’immigrants dans des métropoles comme celles d’Australie, du Canada, des USA, etc., il aurait fallu comparer les Chinois de Shanghai aux Australiens de Melbourne qui sont nés en Australie, par exemple.