Les ultrariches se portent bien

Le club sélect des milliardaires québécois a plutôt bien traversé la crise des deux dernières années, à l’exception notable de Paul Desmarais père, de Jean Coutu et de la famille Bombardier. Le patriarche du clan Desmarais perdra-t-il bientôt son titre d’homme le plus riche du Québec ?

Les ultrariches se portent bien
Photo : Graham Hughes / PC

1- Paul Desmarais père

Valeur nette : 4,28 milliards $

Variation depuis deux ans : – 24,1 %

Son conglomérat Power Corp., très présent dans la finance et l’assurance, a été frappé de front par la crise. En mars 2009, la valeur des actions de Power chutait à son plus bas niveau en huit ans.

2- David Azrieli

Valeur nette : 3,73 milliards $

Variation depuis deux ans : + 41,3 %

Ce magnat de l’immobilier commercial a su tirer profit de la crise : il s’est enrichi de plus d’un milliard en deux ans ! À 87 ans, il poursuit sa mission de promouvoir la mémoire de l’Holocauste. En mai, sa fondation a publié huit livres consacrés aux souvenirs des survivants de la Shoah, dont ceux de David Azrieli lui-même.

3- Famille Saputo

Valeur nette : 2,76 milliards $

Variation depuis deux ans : – 0,4 %

Le chef de file de l’industrie fromagère canadienne a réussi à limiter les dégâts, ayant même à son actif le rachat de deux concurrents américains. Le groupe prévoit injecter 45 millions de dollars pour agrandir son stade flambant neuf et permettre à son club de soccer, l’Impact, d’intégrer la Major League Soccer nord-américaine.

4- Famille Bombardier

Valeur nette : 1,9 milliard $

Variation depuis deux ans : – 17 %

Les ventes de jets d’affaires ont souffert de la crise, mais la Chine sourit à Bombardier. Pas moins de 80 trains à grande vitesse signés Bombardier fileront bientôt à 380 km/h dans l’Empire du Milieu.

5- Stephen Jarislowsky

Valeur nette : 1,85 milliard $

Variation depuis deux ans : + 25 %

Le Warren Buffett montréalais garde la main. Il croit toutefois que le gouvernement Harper a très mal géré la crise. « Il a donné de l’argent aux gens pour qu’ils continuent à dépenser, alors que c’est ce genre d’attitude qui a causé les problèmes », disait-il à l’automne au Toronto Star.

6 – Marcel Adams

Valeur nette : 1,74 milliard $

Variation depuis deux ans : + 3,6 %

Son groupe Les Développements Iberville possède plus d’une centaine de centres commerciaux et d’immeubles de bureaux en Amérique du Nord. Et ce n’est pas fini : il a investi 100 millions $ pour construire le mégacentre commercial Carrefour Candiac, près de Montréal.

7 – Guy Laliberté

Valeur nette : 1,5 milliard $

Variation depuis deux ans : + 27,1 %

Le fondateur du Cirque du Soleil avait les moyens de se payer son aventure spatiale de 35 millions $ US cet automne. En 2009, 12 millions de personnes ont payé pour assister à un spectacle du Cirque, un record. La percée en Russie s’annonce aussi un succès.

8 – Jean Coutu

Valeur nette : 1,21 milliard $

Variation depuis deux ans : – 27,1 %

La plus grande chaîne de pharmacies québécoise souffre de la concurrence accrue de la chaîne torontoise Pharmaprix. L’acquisition du fabricant lavallois de médicaments génériques Pro Doc s’avère toutefois payante, de même que l’expansion de ses comptoirs Passion Beauté.

9 – Robert Miller

Valeur nette : 1,19 milliard $

Variation depuis deux ans : + 11,2 %

Maintenant quatrième distributeur de pièces électroniques au monde, Future Electronics continue sur sa lancée avec le rachat de deux autres sociétés dans le secteur du sans-fil.

10 – Famille Kruger

Valeur nette : 1,11 milliard $

Variation depuis deux ans : + 19,1 %

Malgré les difficultés du marché des pâtes et papiers, la famille Kruger garde le cap en partie grâce à la diversification. Sa filiale Kruger Énergie commencera la construction d’un parc de 44 éoliennes à Chatham-Kent, en Ontario, au printemps.

 

Les plus populaires