L’incroyable sens des affaires des Desmarais

C’est maintenant fait, Suez et Gaz de France fusionneront en 2008. Suez est une énorme entreprise. C’est le sixième opérateur gazier en Europe et le cinquième producteur d’électricité. Elle compte 200 millions de clients individuels et dessert 3 000 municipalités. Gaz de France est une société d’État française qui exploite le premier réseau de distribution de gaz naturel en Europe.

Le nouveau groupe fusionné deviendra la quatrième plus grande société dans le domaine du gaz et de l’électricité au monde, le numéro un dans le gaz naturel liquéfié. On parle d’une capitalisation boursière de 80 milliards d’Euros, plus de 120 milliards de dollars canadiens. Qui en est le principal actionnaire privé et le deuxième actionnaire après l’État français ? Power Corporation, via son alliance avec le financier belge Albert Frère. Le Groupe Bruxelles-Lambert (GBL), dirigé par les familles Frère et Desmarais, était en effet le principal actionnaire de Suez.

Trouvez un secteur économique qui a le vent dans les voiles et vous retrouvez rapidement Power Corporation.

Le pétrole est en forte demande ? GBL est le principal actionnaire de la quatrième pétrolière intégrée au monde, la société française Total.

On construit beaucoup en Asie et il faudra moderniser les infrastructures dans les pays occidentaux ? GBL détient 17,2 % de Lafarge, le numéro un mondial du ciment et le numéro trois du béton.

Le vieillissement de la population à l’Ouest et l’enrichissement à l’Est favorisent une forte croissance dans le domaine de l’assurance et des produits financiers ? La Great-West, le Groupe Investors et Putnam Investments aux États-Unis géraient un actif de 554 milliards de dollars à la fin de l’exercice 2006.

La Chine est en plein boom économique ? Les Desmarais sont actifs dans ce pays depuis presque 30 ans.

Par contre, ils ne sont plus dans les pâtes et papier depuis 1989 (vente de Consolidated Bathurst), les chantiers maritimes (Power a déjà été propriétaire des Chantiers Davie) et depuis bien longtemps dans le transport interurbain par autobus.

Dire que cela avait commencé par une toute petite compagnie d’autobus…

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

5 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Parlant de Monsieur Paul, comme on l’appelle affectueusement dans Charlevoix, il a offert un défébrilateur haut de gamme à l’hopital de Baie St-Paul. M. Paul est cardiaque…

Parlant santé, en voici une qui vous a échappé. Une jolie Albertaine avait 4 enfants dans la bédaine mais sa riche Alberta n’avait pas 4 incubateurs dans le même hopital. Bref, on l’a shippée au Montana pour accoucher. Mais on va payer la facture, et là, prenez des notes parce que ça donne une toute petite idée du coût complètement démesuré de la santé chez l’Oncle Sam.

Une seule journée d’hospitalisation de la maman coute 2,500$ ce qui est déjà énorme. Mais le vrai bill est pour les incubateurs. 8,000$ par jour.

Pour les 4? Non par enfant!!

Bref, chaque journée d’hospitalisation coûte la bagatelle de 34,500$. Si elle reste deux semaines, c’est un demi-million que va couter le séjour de la p’tite famille au Montana. Combien d’Américains peuvent se payer pareille médecine?

J’oubliais: on l’a transporté en avion. 10,000$ pour le vol.

http://www.canada.com/calgaryherald/story.html?id=41ccae74-8325-449a-b89f-e68957ca25ae&k=79546&p=2

.

The flight alone is estimated at between $10,000 and $15,000. The hospital costs are as much as $8,000 a day per baby and about $2,500 a day for Jepp.

Comment ça coûte un incubateur?

Dans bien d’autres cas ça ne coûte rien aux Américains. Ils s’en passent au péril de leur vie.

Bien d’accord que les Démarais sont d’affaire d’avoir le flair d’investir en Chine et en Europe et c’est excellent pour leur portefeuille.

Mais ça rapporte quoi a la population de Québec ou du Canada? Pas grand-chose.

On adule ces d’affaires qui sont d’affaire et ils ne font que de la spéculation qui se rapproche énormément du jeu. Évidemment ce ne sont pas des « gamebler », ils connaissent souvent le jeu à l’avance parce qu’ils ont l’énorme pouvoir d’êtres bien « plugés » ou d’influencer le jeu.

Les vrais hommes d’affaires sont les J. Armand Bombardier, des Jean Coutu, des Pierre Péladeau, Dell, Seves Jobs et bien d’autres qui souvent sont partis de zéro. Socialement ils ont par leur sens de l’organisation ont fournit du travail à des milliers citoyens et ont amélioré la prospérité du pays.

Eux se sont réellement forcés le sibouleau pour améliorer la productivité.

Personnellement je n’ai aucune admiration pour les financiers qui par leur ruse montent des empires en s’accaparent de la fortune des autres. Eux ne font qu’aller où déjà la productivité est installée.

Ce sont des renards voleurs de fromage, mais ils opèrent légalement par la ruse.

D’ailleurs on connaît tous un Lord qui a mangé trop de fromage aux états.

À flatter l’égo de ces richards (Comment les riches détruisent la planète, Hervé Kempf), et à utiliser le magazine l’Actualité pour diffuser cette flatterie, vous obtiendrez sûrement une place dans un « four some » sur le terrain de golf (18 trous) personnel de M. Paul à Sagard avant la fin de la saison.
Bravo pour votre sens critique à l’égard de la famille Desmarais.

M. Duhamel ,je trouve vos propos un peu trop flatteur pour M. Paul Desmarais et pour sa compagnie à se demander si votre impartialité n’en prend pas pour son rhume. Mais peut-être que votre jeunesse excuse cette naiveté que l’on sent dans votre article.Je ne connaît pas votre âge….