L’obsession pétrolière

Le prix de l’essence à la pompe est cher et les pétrolières affichent de gros profits. Nous voilà donc engagés dans un autre mouvement collectif de colère contre les horribles pétrolières.

Sans vouloir les défendre, je suis quand même toujours étonné de la fragilité de notre épiderme quand il s’agit des pétrolières et de la grande insouciance que nous semblons manifester quand des entreprises que nous aimons bien affichent une belle performance financière. Je trouve que nous avons l’indignation sélective.

Je me suis amusé à comparer les marges bénéficiaires nettes de certaines entreprises bien connues. Vous allez voir que les pétrolières ne sont pas les premières de classe. Elles font bien, évidemment. Leurs dirigeants seraient incompétents s’ils n’avaient pu profiter d’une augmentation de 40 % du prix du baril de pétrole depuis un an. Les coûts pour explorer et extraire le pétrole du sol ou de la mer sont les mêmes, mais les pétrolières obtiennent un bien meilleur prix.

Quelles sont ces marges qui auraient des odeurs de scandale ? À son dernier trimestre d’activités, Imperial Oil Canada (Esso) a affiché des profits de 781 millions de dollars sur des revenus de 6,8 milliards de dollars. La marge bénéficiaire est donc de 11,3 %. La filiale de ExxonMobil est une société pétrolière intégrée, active dans d’extraction, le raffinage et la vente au détail.

Au niveau international, Shell déclarait à son dernier trimestre des profits de 8,9 milliards de dollars sur des ventes de 110 milliards de dollars. Les chiffres sont astronomiques parce que l’entreprise est gigantesque et que le pétrole coûte cher, mais nous avons une marge bénéficiaire de seulement 8,1 %. Valero, la maison-mère d’Ultramar, qui se concentre uniquement sur les activités de raffinage et de détail, a produit des profits de 98 millions de dollars sur des ventes de 26,3 milliards de dollars. C’est une marge de profits de moins de la moitié de 1 %.

On peut les accuser de nous voler et être en furie en consommant leurs produits, mais franchement je ne vois là rien de scandaleux.

Par contre, ce que nous sommes tendres avec nos chouchous. Le bénéfice d’exploitation (avant amortissement et impôts) de Vidéotron était de 44,3 % au dernier trimestre de 2010. Les revenus des télédistributeurs canadiens (câble et satellite) sont passés de 6,8 milliards de dollars en 2005 à 11,4 milliards en 2009. En quatre ans, les revenus des câblodistributeurs ont augmenté de 86 % et leurs profits de 100 %.

La marge bénéficiaire de Microsoft à son dernier trimestre atteignait 31,7 % et celle d’Apple de 23,9 %. Nous sommes ici au niveau de la rentabilité des meilleures banques canadiennes. Au moins ces dernières versent la moitié de leurs profits sous formes de dividendes à leurs actionnaires.

 

Les commentaires sont fermés.

Ce qui est scandaleux au Québec, c’est le coût des TAXES sur l’essence qui frise 40% du prix à la pompe!!!

Au lieu de nous en prendre aux pétrolières, peut-êttre devrions-nous faire preuve d’un peu plus de rationalisme dans nos émotions et s’en prendre plutôt aux politiciens qui nous extorquent littéralement pour ensuite gaspiller cette précieuse ressource en niaiseries!!!

De plus, il faut ABOLIR les prix planchers au Québec qui ne servent en fait qu’à maintenir les prix plus élevés qu’ailleurs!!!

Merci pour ces chiffres qui viennent confirmer mes doutes, et mes dires, particulierement sur les cablodistributeurs. J’ai entrepris une politique personnelle, il y a plusieurs annees, de ne plus jamais payer un sous aux cablodistributeurs – j’ai une antenne sur mon toit et je fais beaucoup de ‘streaming'(Rocky Gaudrault, je vous aime!)

Par contre, ce qui inquiete des prix du petrole c’est qu’une forte augmentation mene toujours a une poussee inflationniste. On peut annuler son abonnement au cable; on peut se passer d’un telephone cellulaire. Mais on ne peut se passer de nourriture et le prix des aliments vont grimper car les prix de production et de transport vers les marches vont grimper. Ce qui mene aussi vers une augmentation des taux, et c’est la que cela devient inquietant.

Le problème avec le pétrol c’est qu’il peut par son augmentation paralyser tout le système. Vous avez peut-être d,autres options de transports mais ce n,est pas le cas de la grande majorité des canadiens de plus quand manger devient un luxe vous faites quoi? Imaginez-vous en région qui aller travailler a petit salaire pour payer votre épicerie et tout le reste, ils n’ont pas cette différence dans leur budget.

Encore une fois, vous avez le don d’en faire voir plein aux yeux a ceux qui dénoncent sans réfléchir. Bravo!

J’irai même plus loin: le jour où les citoyens chercheront à vivre plus près les uns des autres, en communauté et proche du centre-ville, ils se rendront compte que la hausse du prix du pétrole n’a que peu d’impact sur leur budget.

D’ici là, la plus grande erreur urbaine du XXe siècle, la banlieue où l’exode est signe de « qualité de vie », demeurera une des raisons principales de l’endettement excessif des ménages et de la perte de milliers d’heures de vie dans dans ce sale trafic.

Au sujet de Shell qu’est-ce qui ce passe avec cette entreprise? Après la raffinerie c’est maintenant dans le détail qu’ils ne veulent plus rien savoir du Québec.

Parlant de « voter avec ses pieds.. », le geste de Shell n’est pas exactement un vote de confiance dans l’avenir du Québec. C’est quand même pas banal de voir une entreprise larguer un marché comme ça.

Pour ce qui est des profits des cablos après on se demande pourquoi on paie si cher au Canada! Vivement qu’il y ait de la compétition. Tiens pourquoi pas Maxime en charge du CRTC et des communications.

Les cies maquillent leurs profits. Un baril coute moins de 40$ à produire en Alberta; il se vend autour de 100$. Ca fait des profits bruts de 250%

——-
Le Canada produit chaque jour 3,4 millions de barils et n’en consomme que 2,4 millions. On devrait nager dans le pétrole, le payer une somme ridicule à la pompe comme tous les pays producteurs (on comme on fait au Québec avec le kilowatt d’électricité) et se remplir les poches avec les exportations.

Un million de barils en plus chaque jour, c’est 100 millions de dollars. Plus de 30 milliards par année! La moitié du budget du Québec

On (les Canadiens) se fait littéralement voler par les pétrolières. On (les Canadiens) ne reçoit que des peanuts de cette incroyable richesse.
Évidemment, personne n’en a parlé pendant la campagne électorale. On ne parle jamais des vraies choses pendant une élection.

http://en.wikipedia.org/wiki/Oil_by_country

Le prix de l’essence dans le monde. On parle bien du même maudit produit: du gaz dans le char

Bahreim: 27 cennes américaines le litre
Bolivie: 54
Brunei: 39
Birmanie: 60
Equateur: 53
Egypte: 31
Guyana: 60
Indonisie: 59
Lybie: 17
Malaysie: 60
Nigeria: 44
Oman: 31
Quatar: 22
Arabie Saoudite: 16
Turkemistan: 22
UEA: 48
Irak: 38
Venezuela: 2,3 cennes noires! Un plein pour une piasse!

Et dire que Bourassa se demandait à quoi ça servait l’indépendance? « Pour aller s’assoeir à côté du Quatar »!!

http://en.wikipedia.org/wiki/Gasoline_and_diesel_usage_and_pricing

Mon épiderme va bien, merci. La dernière fois que le prix de l’essence à la pompe a été aussi élevé à Montréal, c’était en 2008.

3 différences principale, entre aujourd’hui et 2008.

1. Le prix du barils de pétrole est sensiblement moins chère en 2011
2. La marge de profit des raffineries à sensiblements augmentés
3. Les taxes ont un petit peu augmentés (~1.5 c/l) depuis 2008.

Je suis pas spécialiste en économie ou en gestion de l’offre et la demande, j’ai même pas d’auto. Il a une raffinerie qui a fermé à Montréal, diminuant l’offre par la même occasion, contribuant ainsi l’augmentation de la marge des raffinerie et insi du prix à la pompe! Est-ce le seul facteur de l’augmentation de la marge profit des raffinerie, peut-être pas mais il a eu des spécialistes qui ont été à l’Assemblé National expliqué que la fermeture de raffinerie Shell à Montréal aurrait aucunne influence sur les prix ou l’approvisionnement.

Est-ce avoir l’épiderme sensible, d’avoir le feeling qu’ils nous ont prit pour des cons? Surtout quand les mêmes spécialistes nous expliques que l’augmentation du prix à la pompe est du au printemps Arabe…

À lire, billet très intéressant de M. Fillion décorticant le prix à la pompe : http://www.radio-canada.ca/nouvelles/carnets/2011/04/12/132719.shtml?auteur=2062

Remi.Net

M. Duhamel,

Y-a-t-il une raison précise pourquoi que les pétrolières devraient afficher une marge bénéficiaire comparable aux banques, câblo-distributeur ou compagnies informatiques?

Ne pourraient-elles pas avoir des marges bénéficiaires comparable aux entreprises de détails tels les super-marchés, épiceries, boucheries et distributeurs de denrées alimentaires de ce monde?

Beaucoup de détaillants de produits pétroliers sont adossés à des dépanneurs!

Il y a une relation entre la satisfaction et la consomation qui biaise la perception des gens. S’acheter un nouveau gadget techno est plus satisfaisant que de simplement faire le plein à la station d’essence.

J’ai été étonné d’entendre à la radio cette semaine qu’en période de récession les gens rogne sur la nourriture afin de poursuivre leurs paiements de câblodistribution !!! Pathétique, n’est-ce pas ?

L’important, c’est d’être heureux…

@ M.DUhamel : Raisonnement de rateau
À suivre votre raisonnement de capitaliste primitif.
On devrait peut être permettre au géant de l’indutrie alimentaire au détail d’augmenter sans scrupule leur pauvre marge bénéficiaire par rapport à leur chiffre d’affaire.
Et nous en tant que consommateur on ne devrait pas se scandaliser.
Après tout se nourrir ce n’est pas un droit mais un privilège qu’elle nous accordent
Tout comme les pétrolières nous accordent le privilège d’avoir accès à une ressource essentielle.
Quel raisonnement de crétin qui est le vôtre.

Autre petit détail en plus du niveau intolérable des taxes sur le prix à la pompe au Québec, il y a eu plusieurs enquêtes sur la possibilité de collusion entre les grosses pétrolières et la seule collusion qui fut découverte est celle des bons petits commerçants québécois qui se consultaient entre-eux pour garder les prix élevés dans certaines ville du Québec!!!

Simplement que le pétrole est vital pour l’économie.

Tant qu’à avoir une oligarchie dans le pétrole, aussi bien le nationaliser!

Autrefois on faisait une distinction et surtaxait le luxe et non l’essentiel.

@ rod

C’est amusant de constater que les pays nommé par Rod au commentaire #7 sont tous des république de bananes…

On se demande bien pourquoi…

@ michel Hains

Est-ce que tu te scandalise des profit du gouvernement sur le prix de l’essence?

Leur marge bénéficiaires est bien plus grande que celle des pétrolière.

Mais où est le problème? Ne vivons-nous pas dans un monde capitaliste?

On nous dit qu’on se tire bien de cette récession mondiale parce qu’on est différent.

Le seul problème qui est de taille c’est incapacité à bouger, à opter pour l’auto électrique. Au Québec nous avons les atouts hydro-électrique qui nous permettrait pourtant de nous débarrasser du pétrole. Le génie québécois est pourtant là, cette race d’inventeurs ne se dément pas mais par contre nos pleutres de politiciens, qu’ils soient péquistes ou libéraux n’ont rien fait et ne font rien…RIEN! Pire encore ils donnent ou laissent partir nos technologies vers l’étranger. Magouille? Complot? Suis-je parano? Qu’on pense au moteur roue de Pierre Couture d’Hydro. (voir http://www.tm4.com ) Qu’on pense à la Quasiturbine ( http://quasiturbine.promci.qc.ca ) En terminant qu’a-t-on fait avec la Zenn de St-Jérome? On a laissé partir cette compagnie. Aucune aide sérieuse mais pourtant il y avait un potentiel que d’autres ont réalisé. Voici ce que CBC et Rick Mercer ont fait comme sympathique reportage. ( http://www.youtube.com/watch?v=IWEqJXLwPYg ).
Attention, loin de moi l’idée de dire que ces technologies étaient parfaites mais comment se fait-il qu’un société aussi riche en électricité permet à des cerveaux, à des start up de partir à l’étranger ou à végéter?
Mais dans l’fond ce que nos incompétents de gouvernants préfèrent c’est de capitaliser sur les taxes perçues à la pompe, le court terme. Et pendant ce temps-là certains « amis » profiterons de technologies financées par le « bon peuple ».
Laissons donc les Chinois et les Allemands nous envahir. On est vraiment né pour un petit pain.

@ michel Hains (# 11):

Je vous trouve plutôt présomptueux (et je tente de demeurer poli, contrairement à vous!).

L’industrie alimentaire demeure compétitive et les prix sont relativement raisonnables et devinez quoi? L’État ne s’en mêle qresque pas! La saine compétition normale se charge de garder un certain équilibre.

Au contraire, l’industrie pétrolière est surrèglementée et surtaxée (particulièrement au Québec où près de 40% du prix à la pompe est dévoré par les taxes, et où il existe un prix plancher et où on a empêché Costco de RÉDUIRE les prix!!!) et on peut en constater les résultats désolants.

Morale? Moins l’État intervient dans un domaine en créant un déséquilibre pour ensuite gaspiller cet argent et plus les consommateurs bénéfécient de prix raisonnables et de liberté de choix.

Pour parfaire vos « connaissances » en économie sur le pétrole qui me semblent en avoir un urgent besoin, je vous suggère ce site:

http://www.antagoniste.net/2011/05/11/la-verite-sur-le-prix-de-lessence/

En effet Francois1, et on se demande bien pourquoi Le Gouvernement Harper veut qu’un comite se penche la-dessus cet ete. Typique des conservateurs : lourdeur administrative et depenses inutiles.

@David

La Malaysie une république de bananes? Y’a une autoroute de 4 voies qui traverse le pays (un bon 1000km) qui ferait rougir d’envie les Allemands!

Brunei, une république de bananes? Le Qatar?

La république de bananes on l’a vue hier à Ottawa: trois politiciens qui viennent d’être battus par le peuple, ont été nommés, jusqu’à 75 ans, au sénat canadien. Un cadeau de 3 à 4 millions de dollars pour chacune des 3 nouilles. C’est ca une république de bananes.

@ rod

Ses bien connu, tout le monde veut vivre en Malaysie.

Mortalité infantile de 15.02 par 1000 naissance mais ils ont une autoroute de 4 voies !!!

Pour le sénat, je suis sûr que tu préfère qu’on nomme des collecteurs de fonds plutôt que des élus… Ça c’est la démocratie…

En 2008 (statistiques les plus récentes), les 50% d’Américains les moins riches ont payé un grand total de 27,8 milliards de dollars en impôts. À titre comparatif, cette même année Exxon a dû payer 36,5 milliards de dollars au fisc américain. Vous avez bien lu: à elle seule, Exxon paye autant d’impôt que la moitié des Américains.

Pour l’année 2010, les impôts payés par Exxon ont totalisé 21,6 milliards de dollars. Si l’on tient compte de la récession, on peut affirmer sans trop se tromper qu’une fois de plus, à elle seule, la pétrolière aura payé des impôts supérieurs à 50% des Américains les moins riches.

Autre analyse intéressante, pour chaque litre d’essence vendu aux États-Unis, Exxon fait un profit plutôt maigre de 1,8¢ alors que les taxes prélevées par les différents états et le gouvernement fédéral oscillent entre 10,6¢ et 15,8¢ du litre !

Pour terminer, revenons au profit record d’Exxon pour le premier trimestre de l’année 2001. Si Exxon a enregistré un profit de 10,7 milliards de dollars, il convient aussi de dire que durant la même période, la pétrolière a payé 8,0 milliards de dollars en impôts ce qui est bon pour un taux d’imposition de 42,8%.

@ rod (# 19):

La Malaisie et le Quatar des états paradisiaques?

Le Canada pays unr république de banane?

Qu’attendez-vous pour déménager dans l’un de ces 2 lieux de délices et enfin quitter l’enfer canadien?

Petit avertissement au sujet de ces 2 paradis: vos droits (et ceux de votre compagne) risquent de ne pas être aussi bien respectés qu’au Canada mais who cares…vous pourrez là-bas rouler sur de belles autoroutes à 4 voies vers votre béatitude simplette…

Et aussi, François 1, cette nouvelle du Globe and Mail, que la fonction publique a grossit de 13 % depuis que les Conservateurs sont au pouvoir.

http://www.theglobeandmail.com/news/politics/from-clement-a-commitment-to-cut/article2029172/

Il y avait 278,729 emplois dans la fonction publique en 2006; il y en avait 315,145 en 2010.

Le Parti Conservateur du Canda = BIG GOVERNMENT.

Je vous le souligne sachant très bien que ce que vous retiendrez ce sont les paroles du ministre Clement. Vous croyez ce que ces gens disent sans vérifier ce qu’ils font dans les faits. Cela n’est pas dans ma nature de me laisser enfirouapper ainsi – sans doute est-ce l’âge.

Je suis bien content de voir que David qualifie de « république de bananes » le Bahrain , soit le 20ème pays le plus libre économiquement selon l’indice de liberté économique du Fraser Institute » (devant notamment la Norvège,l’Allemagne et le Japon). Ou Oman (36ème – devant la Suède, l’Espagne et la Belgique).

Il faut croire que l’indice de liberté économique célèbre le « régime » le plus mur…

La principale cause de l’augmentation du prix du pétrole est l’augmentation de la demande. L’offre ne pourra pas suivre indéfiniment. Les ressources sont limitées. Et les changements climatiques sont préoccupants. En conclusion, les bénéfices des pétrolières iront en augmentant. À moins que les gouvernements ne s’approprient par des taxes et des impôts la majeure partie de l’augmentation incontournable du prix de l’essence et autres formes de pétrole. L’argent ira aux États pour le bénéfice de tous ou aux entreprises et actionnaires pour le bénéfice d’une minorité.

@ Loraine King (# 25):

Vous avez oublié de mentionner que le gouvernement Harper a géré le Canada, oui, mais il était MINORITAIRE et dons à la merci des pressions des autres partis politiques, dont vos Libéraux, de tendance nettement gauchiste.

Le VRAI gouvernement Harper COMMENCE tout juste à commander au Canada.

On reparlera du nombre de fonctionnaires dans 3 à 5 ans…

@David

je vois que tu n’as pas beaucoup voyagé dans ta vie. Je vais en Malaysie depuis 30 ans. J’ai vu Kuala Lumpur partir d’un gros bidonville pour devenir une ville moderne, propre et prospère. L’opposition de Montréal quoi…

http://www.youtube.com/watch?v=gM3VziEY468&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=7DE3XZXu3S4&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=GeML4PonwAo&feature=related

—–
Fascinant tes stats sur les impots des Américains. La moitié des Américains (155 millions) paierait moins d’impots (27G) que les 8 millions de Québec. Faut le faire!

@ koldo

Parce que tu penses que l’Allemagne, la Norvège et le Japon c’est des modèles à imiter !?!?

@ Loraine King

Le gouvernement Harper n’est plus minoritaire, plus besoins de faire des compromis (les études démontrent que les gouvernement minoritaires sont les plus dépensier).

C’est pourquoi les syndicats de la fonction publique fédéral ont sorti dans les médias pour dire qu’ils avait peur que les conservateurs sortent la hache.

Il est temps de couper le bois mort, l’avantage d’une majorité.

@david,

En tout cas, il serait pour le moins téméraire de dire que ce sont des républiques de bananes… Doit-on conclure qu’ils auraient intérêt à devenir des république de bananes ???

Ou peut être bien que l’indice de liberté économique du fraser est une bébelle pour les singes qui cherchent les plus mures ??? Qu’en penses-tu David ?

@david

J’affirme que tous les pays producteurs de pétrole en font profiter à leurs automobilistes. Tous sauf deux: le Canada et la Norvège
Mais au moins en Norvège, on a mis sur pied un monumental fonds du patrimoine pour les générations futures. Rien de tel au Canada.
Le Canada a beau avoir les deuxième plus importantes réserves de pétrole au monde, on n’en voit pas la moindre retombée. C’est une honte!

PS: Va faire un tour en Malaysie, tu vas tomber sur le c…

David,

Est-ce qu’il est préférable d’être une république de bananes bien classée par le Fraser Institute ou de ne pas être une république de banane mais d’être mal classé ?

Je te fais remarquer que ce n’est pas moi qui a qualifié le 20ème pays le mieux classé de républiques de bananes. C’est toi.

@ rod

Au Canada les ressources naturelles sont la propriété des provinces.

C’est pas la job de l’Alberta de donner du pétrole au Québec.

De plus touts les pays qui ont nationalisé leur pétrole ne présentent pas un modèle qui est désirable… la nationalisation c’est toujours soldé par une baisse de la production.

@ koldo

Rendu à la 202 place, c’est pas « free » c’est « partly free ».

Moi j’aime mieux la position du Canada qui est dans le top 10.

Pour que votre analyse réussisse à me convaincre que mon épiderme n’est pas allergique…il vous faudra approfondir la relation entre ces entités que sont Valero et Shell ou autrement me convaincre que ces entreprises sont bel et bien la propriété de leurs actionnaires et non pas à ces entités regroupées en hedge funds ou fonds souverains que représentent ces immenses consortiums qui se partagent les fruits du pétrole en douce qui appartiennent aussi aux générations futures… Après le scandale financier de 2008…on repassera l’analyse fractionnée et partielle sur la base de ces analyses comptables qui permettent de cacher ces immenses profits iceberg aux bénéfices de ces quelque milliardaires qui l’année dernière a vu entres autres 25 milliards être partagés entre 25 individus tandis que la planète compte elle encore 4 milliards d’humains qui eux se partagent en tout et partout 2$ par jour pour survivre…et passer des sapins en douce pour nous dire finalement que la situation est normale.

Comme d’habitude David ne répond pas aux questions.

Constats:
1. David qualifie le Bahrein de « république de banane »
2. Le Bahrein est classé 18ème pays au monde par l’indice de liberté économique du Fraser Institute (rapport 2010)
3. L’Allemagne est classé 24ème, le Japon 24ème, la Norvège 31ème, la Suède 37ème par le même rapport.
4. On peut être une république de banane et être bien classé par le Fraser Institute

Questions:
1. Ces pays sont-ils aussi des » républiques de bananes » ?
2. Si non, vaut-il mieux pour eux de devenir une « république de banane » afin d’être mieux classé par le Fraser Institute ?
3. Est-ce que David peut faire preuve de cohérence pour une fois?

@ koldo

Je t’ai déja répoondu. Mais comme d’habitude, quand tu n’aime pas une réponse tu l’ignores.

Rendu à la 20e place, c’est pas “free” c’est “partly free”.

Moi j’aime mieux la position du Canada qui est dans le top 10.

Cher David,

Tu es donc en train de dire que l’indice de liberté économique du Fraser Institute (lequel fait partie de tes lubies depuis quelques années) n’est pas significatif après la 20ème place ? Tout un indicateur !

Est-il bon au moins avant la 20ème place ???
Je pose la question parce que ta « république de banane » est classée 18ème… Tu vas évidemment me dire qu’il n’est pas bon là non plus…. En effet, TOUT un indicateur. À ta place, j’arrêterais d’y faire référence si tu veux arrêter de dire des sottise 19 fois sur 20.

@ koldo

J’essaie de t’expliquer que c’est mieux d’être premier que 20e…

On part de loin quand je suis obligé d’expliquer ça…

Bonjour. On ne fait que regarder les chiffres sans toutefois regarder tout l’infrastructure qu’exige les secteurs pétrolier et gazier. Comment voulez vous dépenser 2 milliards US pour une plate-forme si vous ne faites pas des profits pour le faire. De plus on confond essence et pétrole, l’essence pour automobile représente environ 40% des besoins. Tous les produits en plastique ou qui provient d’un polymer est un produit pétrolier. Pour ce qui est de faire un fond spécial, l’Alberta a institué le Fond de l’Héritage qui permet à l’Alberta de conserver son taux d’imposition le plus bas au Canada en plus de ne pas imposer de taxe de vente sur les biens et services. Pour ceux qui croient encore que les sables bitumineux ne donnent pas de retombés au Québec, vous devriez refaire vos devoirs. Le domaine pétrolier produit pour plus de 41$ milliards par années (2008) en taxes et impôts aux provinces et fédéral.

Effectivement mon pauvre David, on part de loin. Et il semble de surcroît que tu tiennes à poursuivre ta descente dans le ridicule.

Si c’est mieux d’être premier que 20ème, je suppose qu’il vaut mieux être 18ème que 24ème, non ?

Donc il faut conclure qu’il vaut mieux être une « république de banane » (dixit David) qu’une puissance économique mondiale (Allemagne, Japon).

Soit que tu as dit une connerie (ce qui ne serait pas nouveau – voir 19 fois sur 20), soit que ton indicateur fétiche est une farce (toi-même affirme que passé le 20ème rang, il n’est pas crédible – le Fraser Institute sera content d’apprendre ça). Soit les deux, ce qui me semble la bonne réponse.

Mais, tu peux continuer à t’enfoncer. C’est très divertissant.

@ koldo

Je te suggère un petit exercice.

Fais le calcul du PIB par habitant Chine vs. Japon.

@ michel Hains (# 45):

J’ai bien lu l’article du Devoir (j’en avais déjà pris connaissance mais merci quand même…) et je crois que votre méconnaissance de l’économie en général et plus particulièrement celle du rôle des spéculateurs est stupéfiante.

Pour votre propre intérêt, je vous invite à lire ce court mais ô combien instructif article sur le sujet:

http://www.iedm.org/fr/3121-speculateurs-protegez-nous-

Extrait: « Mais les spéculateurs remplissent une fonction essentielle dans l’économie: leurs actions imposent une discipline aux entreprises et aux gouvernements. Une discipline plus efficace que la réglementation, même la plus sévère. Si vous gérez mal vos affaires, les spéculateurs vont miser sur votre échec. Et comme ces gens mettent leur propre argent en jeu – et qu’ils perdront des milliards s’ils se trompent –, ils vont scruter les finances d’une entreprise avec beaucoup plus d’assiduité que les organismes de réglementation. Ce sont aussi les spéculateurs qui vont taper sur les doigts des gouvernements (incluant le nôtre) quand ils dépensent sans compter et endettent nos enfants. Bref, le spéculateur est le meilleur policier du marché.

Mais les spéculateurs font grimper le prix des ressources comme le pétrole ou la nourriture, dites-vous. Attention. Ici aussi, ne tirez pas sur le messager! C’est la pénurie ou la hausse soudaine de la demande pour le blé ou le pétrole qui fait monter son prix. Tout ce que le spéculateur fait, c’est d’anticiper la pénurie. En faisant monter le prix d’une ressource, il envoie le signal qu’une pénurie s’en vient. Le spéculateur est l’annonceur de troubles à venir. »

@david,

» Je te suggère un petit exercice. »

Exerce-toi toi-même mon cher David ! Je pense que tu en as bien besoin. D’ailleurs pour ton information tu devrais sous peu écrire autre chose qu’une connerie (en tout cas on l’espère tous) puisque ça fait pas loin de 19 en ligne que tu nous transmets.

Pour ton petit exercice cherche l’indice… tu n’es pas loin.

@ koldo (# 51):

Oui…bon…mais au sujet du petit exercice suggéré par david, vous en êtes ou???

@ koldo

Donc c’est quoi le PIB par habitant de la Chine et du Japon ?

On attend toujours…

@David,

On se demande vraiment pourquoi tu tiens tellement à cette donnée puisque tu as qualifié le pays ayant le PIB par habitant le plus élevé (selon la CIA) de « république de bananes ». Et pas juste le premier: le 9ème, le 19ème et le 21ème ont également eu droit à ce qualificatif eux qui ont tous des PIB par habitant supérieur au Canada (qui se classe 22ème). Puisque tu qualifies les premiers de classe de « républiques de bananes », on doit donc conclure (si tu fais preuve de cohérence – ce que je doute) que cet indicateur n’est pas crédible. dans ce contexte, on se demande pourquoi tu y tiens tant.

Je constate d’ailleurs, si on essaye de suivre David, que cet indicateur est devenu obsolète tout comme celui de l’indice de liberté économique du Fraser Institute qui n’est pas crédible après la 20ème place (dixit David) et qui intègre à la 18ème une » république de banane » (dixit David). Je pense que si David peut pour une fois être cohérent, les républiques de bananes auront été très utiles.

Ta réponse tu la veux en PIB normatif ou en PPA ?

@David,

Population Chine 2010: 1320 millions
Population Japon 2010: 127 millions

PIB Chine: 5 745 133 M US$
PIB Japon : 5 390 877 M US$

PIB par habitant 2010 (valeur nominale)
Japon: 42,4K US$
Chine: 4,3K US$

PIB pas habitant 2010 (en PPA)
Japon : 34 K US$
Chine: 7,5K US$ (prévu 2016: 13,7K US$)

Bon maintenant, ça change quoi aux républiques de bananes , à tes indices bidon et aux autres conneries que tu ne cesses d’écrire ?

@ koldo

Enfin tu as répondu à ma question.

Ainsi donc, la 2e économie du monde aurait un PID par habitant presque 5 fois inférieur au Japon.

:-p

@david,

Et bien oui. Ça t’étonne ? La première économie mondiale (USA) ont bien un PIB trois inférieur au Qatar, pays que tu as qualifié de « république de bananes ».

Tout comme l’indice de liberté économique, le PIB par habitant n’est pas un indicateur significatif. CQFD. Tu veux » le big picture » ? Va voir ailleurs.

Mais comme tu tiens à tes indicateurs fétiches et que tu écris plus que ta part de conneries, il est parfois nécessaire de te mettre le nez dedans. Comme on le fait avec un jeune chien.