Merci Gilbert Rozon

9 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Vous et Rozon représentez bien le pelletage intergénérationnel causé par l’incurie des gouvernements précédents à aligner au cout de la vie la hausse des frais de scolarité.

On ne sortira pas de ce débat sans être meurtries pour plusieurs générations si les baby-boomers ne veulent pas admettre qu’ils ont une part de responsabilité dans le manque à gagner que le PLQ veut récupérer sur le dos exclusivement des étudiants.

Combien les entreprises de Rozon ont reçu de subventions gouvernementales (Montréal, Québec, Ottawa) depuis 30 ans?

Moins de 100 millions?
Plus de 100 millions?
Plus de 200 millions?

Rozon est un ami personnel de « Mr révolution culturelle ». Il a droit à opinion mais il reste que son idéologie est fort probablement proche des ces amis. Alors question prise de position, j’en prend et j’en laisse et je ne le considère que comme un porte parole de de Bachand donc autorité 0.

Toujours les mêmes clichés. Pourquoi il ne répond pas à la simple question: Comment une université québécoise peut dépenser 2500$ par étudiant de plus qu’une université ontarienne et être quand même sous-financée? 2500$ par étudiant multiplié par 160 000 étudiants universitaires, ça donne 400 millions sans avoir à piger dans la poche de quelqu’un. Ensuite, nous pourrons parler d’une hausse des frais si elle est toujours nécessaire.

Le pauvre monsieur, tout surpris que « ca devient personnel » il s’est fait « matraquer » sur Twitter!

Soyons heureux que les médias sociaux ne réprésentent pas du tout la vraie volonté des québecois: de suivre l’opinion désinvolte d’un millionnaire subventionné en rapport aux frais de scolarité et faire une cynique et vulgaire courbette en direction des oligarches du tourisme avec une nouvelle loi draconienne, injuste et dispendieuse.

Quand on pense qu’il a été AGRESSIVEMENT MÉNACÉ par les étudiants anarcho-gauchistes pour avoir fait ce discours à la fois intelligent, mesuré et empreint de réalisme, on en reste pantois.

Même Lagacé en est assommé… Ça veut tout dire.

Ceci prouve que la gauche DOIT être centralisatrice, coercitive, voire violente, pour pouvoir asseoir son autorité. Z’ont pas le choix car ils veulent DIRIGER tout le monde contrairement aux Libertariens qui basent leur philosophie sur les LIBERTÉS individuelles.

Lequel des deux systèmes est le plus prometteur pour le Québec: la gauche ceentralisatrice, punitive et opressante ou le système Libertarien affranchisseur des chaînes de l’État dominateur et tentaculaire?

À vous de choisir.

Les carrés rouges comparés aux bandeaux rouges des gardes rouges chinois durant la révolution culturelle chinoise (c’est une citoyenne canadienne d’origine chinoise qui s’exprime). Quelques extraits:

It seems to me that the Quebec student protesters are abusing democracy and freedom, which are the rights of every citizen, not just the protesters. This reminds me so much of the 10 disastrous years of the Cultural Revolution in China (1966 to 1976) when students went amok, ignoring all authorities, infringing on the basic survival rights of people, smashing everything they could put their hands on and shouting with inflated arrogance: “What is law? I am law!” The loss was beyond restitution and the damage irreparable.

I can’t help but make this comparison because I see so many similarities in the students’ behaviour. The red squares pinned on their chests are for me alarming echoes of the red armbands worn by the Chinese Red Guards, the vanguard of all destruction. Democracy is meaningless if you are depriving other people of their rights while asserting your own. If we start to defy all rules and laws, then we have anarchy.

I was glad that I hadn’t seen any Chinese faces in the marching crowd. I don’t think Chinese parents would encourage their children to participate in such activities. I wouldn’t. It is well known that Quebec’s university tuition fee is the lowest in Canada. It is not even a 10th of Princeton University’s tuition.

Do you know that getting into good universities in China has become a luxury for average families? In addition to paying tuition plus living expenses, a huge burden already for parents, the Chinese have to give handsome bribes to teachers and school authorities to compete with their peers for the limited number of places available. Chinese families feel so blessed to have their children studying in Canada and getting a good education.

http://www.montrealgazette.com/news/Social+unrest+violence+serve+stark+reminders+past+life+China/6667513/story.html

Un gars devenu riche, je n’ai rien contre ça, au contraire! Un gars devenu riche avec des fonds publics, j’appelle ça un BS de luxe.