Microsoft-Nokia : le mariage de raison ?

Nous avons tous vu passer ces deux annonces dans les pages de rencontres.

«Numéro un mondial du cellulaire et du «téléphone intelligent» cherche partenaire immédiat pour lui éviter la désuétude.»

«Numéro un mondial du logiciel cherche partenaire en téléphonie pour montrer qu’il sait encore faire des produits intéressants.»

Il semble que Nokia et Microsoft se soient plu, mais on sait tous que c’est un mariage d’intérêt entre partenaires qui n’arrivaient plus à séduire. C’est un mariage de géants, mais je reste perplexe sur les fruits d’une telle union, si elle est confirmée.

Voici l’enjeu.

On a vendu l’an dernier 1,6 milliard de téléphones mobiles, une hausse annuelle de 32,1 %. Le marché reste donc en forte croissance. Ce qu’on appelle les «smart phones» sont les fers de lance de cette croissance avec une augmentation des ventes de 72 % en 2010. C’est là que sont les profits et que se joue l’avenir.

Nokia, le GM du cellulaire, voit ses parts de marchés s’éroder année après année. Elles sont passées de 36,6 % au quatrième trimestre de 2009 à 27,1 % à la fin de 2010. Nokia domine encore, mais son système d’exploitation Symbian ne fait pas le poids face aux nouveaux concurrents comme Android (Google) et l’iOS de Apple.

Microsoft vient de lancer sa nouvelle plateforme Windows Phone 7. C’est beaucoup mieux que ce que Microsoft offrait, mais la concurrence d’Android est impitoyable. Les deux ont le même modèle d’affaires. Ils vendent des licences de leur système d’exploitation à des fabricants d’appareils.

Google a su séduire des géants comme Samsung, HTC et plusieurs autres, conquis par Android qui apparaît nettement comme le anti-iPhone et bientôt le anti-iPAd.

Puisque je parle d’Apple, elle et  RIM font bande à part puisqu’elles sont à la fois les fabricants exclusifs de leurs appareils fonctionnant avec leur système d’exploitation.

Cela ne laisse pas beaucoup de place à Microsoft. Le passage est très étroit, mais il y a ce géant épleuré qui craint l’obsolescence. Nokia a des téléphones, Microsoft a peut -être de quoi leur remettre un peu de magie.

Cela vaut certainement la peine d’essayer.

Laisser un commentaire

Les mariages de raison finissent toujours dans la chambre du voisin , je prèfère le mariage d’amour vrai avec Apple

Dans toutes les grandes civilisations, les mariages de raison ont toujours été un instrument parfait de consolidation ou d’élargissement des pouvoirs, et un moyen privilégié de bâtir de grands empires sur la base d’intérêts mutuels, ceux-ci ayant préséance sur une relation d’amour par trop émotive.