Momentum Technologies : le manitou qui fait tout

Pour les tribus algonquines, le manitou, c’est le Grand Esprit, créateur de l’univers. Pour l’entreprise de services-conseils en technologies de l’information Momentum Technologies, c’est l’outil qui lui permettra de conquérir les marchés étrangers.

momentum
Michel Ganache, cofondateur et directeur général de Momentum – Photo : Louise Bilodeau

Pour les tribus algonquines, le manitou, c’est le Grand Esprit, créateur de l’univers. Pour l’entreprise de services-conseils en technologies de l’information Momentum Technologies, c’est l’outil qui lui permettra de conquérir les marchés étrangers.

Commercialisé au Québec depuis 2009, le progiciel Manitou est destiné aux entreprises de services de 20 à 1 000 employés. Composé d’une série de modules — ressources humaines, comptabilité, facturation, etc. —, il automatise les processus de gestion et simplifie les activités routinières et répétitives. L’objectif : permettre aux employés de se concentrer sur leurs tâches principales.

Trente-cinq organisations — dont le Service de l’informatique d’Imperial Tobacco, Symbiose Technologies et le ministère des Finances et de l’Économie, de même que 18 cégeps — ont intégré le logiciel à leur système informatique.

«Nous voulons que cet ensemble de programmes devienne une référence mondiale, mais nous comptons d’abord l’exporter vers les États-Unis», explique Michel Ganache, cofondateur et directeur général de Momentum.

Des études de marché prometteuses ont été menées en 2013 dans l’est des États-Unis. Une fois les étapes de protection de la propriété intellectuelle franchies, l’entreprise de Québec se lancera à l’assaut.

«L’Europe pourrait aussi nous intéresser un jour, mais nous commençons par les États-Unis, un marché qui nous paraît plus naturel», précise-t-il.

À sa création, en 2003, Momentum s’est fait connaître pour ses services-conseils et son expertise dans les technologies Oracle, qui permettent l’élaboration de systèmes informatiques pour petites et grandes entreprises. De nombreux ministères, établissements d’enseignement et compagnies d’assurances de la région de Québec font partie de sa clientèle.

Mais l’entreprise s’était aussi donné un autre objectif à plus long terme : mettre en marché un produit de sa propre conception. «Pendant un certain temps, nous avons cherché une idée de produit, pour nous rendre finalement compte que nous l’avions créé à notre insu», raconte-t-il.

Car Manitou a d’abord été mis au point pour soutenir la rapide croissance de Momentum : son chiffre d’affaires a progressé de 163 % au cours des cinq dernières années. «Aucun des 68 employés embauchés pendant cette période ne relève du secteur administratif», dit fièrement Michel Ganache. Ses 115 employés sont essentiellement des programmeurs, des techniciens, des analystes et des conseillers en informatique.

Même si la solution Manitou ne compte que pour 5 % des activités de l’entreprise, elle représente, aux yeux du directeur général, l’avenir de Momentum. «Les profits générés par les produits sont plus élevés que ceux que rapportent les services. C’est ce qui nous motive à diversifier notre offre en exploitant ce nouveau créneau», dit-il.

Laisser un commentaire