Leaders de la croissance 2022

Omy Laboratoires : À chaque peau son pot

S’il ne tenait qu’aux deux cofondatrices de ce laboratoire de Québec, l’ère de la multiplication des crèmes — une pour les rides, une pour les rougeurs, une pour les pores dilatés… — serait terminée. À chacun sa lotion personnalisée !

Illustration : Pauline Stive pour L’actualité

Omy Laboratoires

Fabrication et vente de produits pour la peau personnalisés
Croissance 1 283 %
Chiffre d’affaires entre 2 et 5 millions
Employés 26
Siège social Québec

La procédure est simple : vous répondez à quelques questions, vous envoyez une photo de votre visage — sans maquillage — et la technologie SkinIA mise au point par Omy Laboratoires fait le reste. Des pores dilatés ? Des rougeurs ? Des cernes ? L’entreprise détecte les caractéristiques de votre peau en quelques secondes et vous prépare une crème personnalisée, livrée à la maison. « Aujourd’hui, 95 % de nos commandes passent par cet outil-là », affirme Rachelle Séguin, la présidente.

Pendant ses études, cette entrepreneure de 27 ans a travaillé plusieurs années comme cosméticienne en pharmacie. Vers la fin de son parcours à l’Université Laval, où elle a fait une maîtrise en sciences pharmaceutiques, elle est tombée « en amour d’affaires » avec Andrea Gomez, maintenant diplômée en administration, et les deux partenaires ont lancé Omy en 2018. Sa mission : répondre aux besoins des personnes qui ne trouvent pas tout ce qu’elles recherchent dans un seul et même petit pot.

« En pharmacie, on propose généralement une crème pour prévenir les rides, une autre pour réduire les rougeurs. Alors que nos crèmes tiennent compte de divers critères », explique la cofondatrice. 

Avec les trois textures, les quatre fragrances et les huit ingrédients offerts, l’équipe de six scientifiques d’Omy peut créer une multitude de combinaisons depuis son laboratoire de la rue John-Simons, à Québec. 

Les perspectives de croissance ne manquent pas pour l’entreprise. Après avoir connu du succès au Canada, Omy veut faire sa place sur le marché américain, mais aussi séduire une clientèle qui compose près de 50 % de la population : les hommes.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.