Oubliez les imprimantes 3D, l’avenir est dans l’impression 4D !

L’impression 4D permettrait de fabriquer des objets qui évoluent dans le temps ou qui s’adaptent à leur environnement.

Blogue EconomieVous souvenez-vous de l’émission jeunesse Les Barbapapa ? Ces sympathiques personnages bien dodus pouvaient se métamorphoser en divers objets de la vie courante.

Besoin de se laver les mains sur-le-champ ? En criant «Hulahup, Barbatruc !», Barbapapa se transformait alors en lavabo !

Eh bien, gens de ma génération, Fast Company nous apprend qu’une technologie d’impression 4D permet de fabriquer des objets qui évoluent dans le temps ou qui s’adaptent à leur environnement.

Ils sont programmés pour se déplacer, onduler, se contracter, rétrécir ou s’élargir en fonction de la chaleur, de la lumière, de l’humidité ou des sons.

Selon certains, cette technologie, qui consiste à imprimer des objets «intelligents» à l’aide des nanotechnologies, rendra un jour les imprimantes 3D aussi désuètes que les lecteurs de cassettes VHS ou les baladeurs jaune canari à l’épreuve de l’eau !

Le nouveau pape de l’impression 4D, le designer, architecte et informaticien Skylar Tibbits — qui dirige une équipe au Massachusetts Institute of Technology (MIT) —, avait aussi présenté cette technologie en public lors d’une session de conférence TED, en février 2013.

* * *

À propos de Kathy Noël

Kathy Noël est journaliste, chroniqueuse et blogueuse à L’actualité. Journaliste économique depuis près de 15 ans, elle a auparavant travaillé au journal Les Affaires et au magazine Commerce, où elle a occupé le poste de rédactrice en chef adjointe de 2002 à 2009. On peut la suivre sur Twitter : @kathy_noel.

Laisser un commentaire

Loin de moi de stopper l’évolution, mais…pourquoi toujours vouloir ou affirmer ceci ou cela obsolète voir rendre indisponible ce qui existe et pourrait encore servir souvent encore de très nombreuses années et en même temps nous vanter en même temps le virage vert et la « dinosaurienité » de l’essence à cause de sa pollution.
Ce que l’on doit remplacer absolument parce que des gens d’affaires en ont décidé ainsi pour augmenter leurs affaires et non parce que c’est vraiment inutilisable, appuyé très souvent par des jeunes qui eux n’en ont pas l’utilité et que tel le tout dernier iPhone 255000a qu’ils sont prêt à faire la queue pendant des heures pour s’enorgueillir de le posséder dès les premières secondes de sa mise en vente.
Les jeunes les premiers à viser du doigt les plus vieux qui utilisent des vieilles technologies et des appareils obsolètes et qui sont trop polluantes.
Il y a un coût à cela! Un coût énorme.
Un coût en dollars et en pollution et en dollars à cause de cette pollution de plein de choses rendues volontairement obsolètes et polluantes.

Que deux exemples, si non je serais à mon clavier pendant des jours sans manger ni dormir que sur ses exemples.
1- Ma toilette coulait récemment. Plus exactement le tuyau du réservoir. Après avoir cherché ici et là pour acheter un tuyau, je me suis fait dire qu’elle était obsolète et qu’il n’y avait plus aucune pièce de disponible. Seule solution: remplacer le tout et jeter tout ce qui datait du siècle dernier: 1998. Dans les faits, après l’avoir démontée, en plus ce n’était qu’une bague serrant le tuyau au réservoir qui était craquée et à changer. Si j’avais pu le faire, cette toilette était encore bonne pour des décennies. Elle git maintenant quelques part dans l’environnement, la neuve l’a remplaçant me faisant pester, parce qu’elle est plus basse, plus courte, je me … dessus lorsque j’y suis assis et à cause de son débit économiseur d’eau qui prend jusqu’à 3 chasses pour tout évacuer… L’autre était obsolète???????????? Mais pour qui donc?
2- L’autre exemple est directement lié à ce billet et qui servait d’exemples pour illustrer la désuétude à venir de certains objets comme l’imprimante 3D qui n’est même pas encore un appareil très commun mais dont la flamme de l’auteure pour la 4D l’imagine déjà à siéger en piles dans l’environnement près de chez nous et à un autre soit le lecteur de cassettes VHS.
Et là, ça me heurte de plein fouet.
Pourquoi et au profit de qui doit-on toujours tout remplacer que par le dernier gadget?
Je possède tout près de 4 milles cassettes VHS. Si je les possède encore c’est que j’ai certainement l’intention de les regarder encore et encore et c’est ce que je fais.
Pourquoi et au profit de qui, devrais-je les jeter et polluer l’environnement et racheter en DVD tout les films que j’ai le goût de regarder encore….et faire une croix sur ceux qui ne sont pas ré-édités??
Et même là, le DVD disparaîtra sous peu, car on veux tout nous faire remplacer à nouveau et donc les plus récents DVD et acheter en téléchargement.
Pourquoi et au profit de qui devrais je tout prendre à l’avenir en ligne?
Ce qui veux dire de payer à vie pour un ordinateur, une connexion internet et son fournisseur, on nous pousse à garder ailleurs que sur nos disques durs et donc à payer pour conserver dans les nuages et donc à payer encore ainsi pour transférer et regarder, à payer et repayer encore ce que j’ai déjà payé pour posséder!
Pourquoi et au profit de qui?
La pollution engendrée ça ne vous dérange pas Kathy Noël et les autres, profiteur du système qui s’établit lentement et qui ne cesse de progresser et ceux qui le supportent?

Ça s’applique également aux photos, aux diapositives, aux CD et aux disques, aux livres et à quoi d’autres…aux toilettes!

Si vous ne possédez rien de tout ce que j’ai d’écrit dans la phrase précédente, c’est vous possédez peu ou que vous êtes bien jeune.
Mais avant vous, il y a eu. Tout ce qui a existé avant vous n’est pas à partir de votre naissance devenu automatiquement obsolète, désuet, inutile, passé date, à remplacer ou pire qu’à jeter!
Né dans les années 50 (1900, 1950, pas 1850 ou avant) je possède de tout ce que j’ai parlé en plusieurs milliers d’exemplaires -à par la toilette- et aussi les toutes nouvelles technologies. Je désire continuer à me servir sans tout remplacer, transformer, non seulement à cause du temps et de l’argent que ça demanderait mais surtout parce que je fais des boutons à penser pour qui et pourquoi véritablement il faudrait que je le fasse.
Si en 2014 le monde des affaires et qui d’autres cherchent à convaincre tous et chacun de s’évertuer à viser le poste le plus élevé et payant qui soit, il n’y a rien de moins humainement rentable que cette quête pour ses semblables et la planète!

Pourquoi des cassettes VHS et un lecteur de cassettes que j’ai déjà payés seraient obsolètes à part parce que des gens d’affaires en ont décidés ainsi? Pour qui? Pour eux ou pour moi?
Évidemment qu’il faut évoluer…et je ne dis pas qu’il faut continuer à offrir les nouveaux films sur VHS…mais entre refaire les nouveautés sur VHS et faire en sorte de rendre tout ce qui est nouveau nécessaire, il y a une marge et cette marge n’est profitable que pour l’industrie et leurs travailleurs.
(p.s.: j’ai pris mes précautions, à part les 3 lecteurs/enregistreurs VHS qui sont encore en service, 2 complètement neufs attendent dans des boîtes que les premiers cessent de fonctionner…la majorité des vieilleries (films) que je possède sont et de loin bien meilleures que la majorité des nouveautés souvent fort insignifiantes!)

Je n’aime pas du tout le ton «guerre des générations» que prend ce débat !

Oui, c’est merveilleux cette découverte, et je rêve du jour où nous fabriquerons des soutien-gorge qui s’adapteront à nos SPM, à nos grossesses et à nos prises de poids ménopausiques, entre autres applications possibles ! (Disons que celle-ci est inspirée du moment présent).

Mais, Katia, pourquoi écrire «Eh bien, gens de ma génération (…)» ? C’est une généralisation abusive ! Je suis vexée ! J’ai 60 ans et j’apprécie les nouvelles technologies, ma vie serait bien plate sans internet et les médias sociaux, je trouve que les enregistrements audio ou vidéo prennent pas mal moins de place dans l’ordi que sur une tablette et, n’en déplaise à SirDecelles, je préfère voir mes photos de voyage sur un grand écran branché sur mon ordi que d’avoir à installer un drap blanc sur le mur et à sortir le projecteur !

Quand même, je suis d’accord avec les principales objections de ce précédent commentateur, étant farouchement contre l’obsolescence programmée et le gaspillage polluant. Pourtant, je ne crois pas que ce soit la chasse gardée d’une génération en particulier. Il y a des jeunes qui se mobilisent aussi pour contrer la dictature du profit !

La solution appartient à TOUTES les générations, et elle est simple : exiger de chaque producteur d’un produit qu’il le récupère et le recycle à la fin de sa vie utile. S’ils sont capables de composer de nouvelles substances, les créateurs doivent être capables, et obligés, de les ramener ensuite à leurs composantes naturelles de base…

Comme ça, tout le monde sera content (et les vaches seront bien gardées).

Cassandre je n’aime pas votre: « n’en déplaise à SirDecelles, je préfère voir mes photos de voyage sur un grand écran branché sur mon ordi que d’avoir à installer un drap blanc sur le mur et à sortir le projecteur ! »
Je n’ai pas conseillé quiconque dans mon texte d’utiliser que l’ancienne technologie en quoi que ce soit et condamné la venue des nouvelles technologies.
Ce que j’ai voulu dénoncer au fond c’est la vitesse à laquelle on voudrait faire disparaître ce qui a été et qui existe encore pour nous faire adopter tout ce qui arrive sur le marché qui sera à son tour remplacé rapidement, mais non seulement, mais en plus qui rend incompatible et impossible l’utilisation de ce qui nous servait encore très bien, et qui ne datait pas de plus ou moins un siècle (80-100 ans) mais que de quelques années, et l’exemple de ma toilette l’illustre très bien.
En quoi ma nouvelle toilette que j’ai été obligé d’acheter, à la place d’une bague d’une valeur de quelques dollars était-il un choix adéquat à part que pour forcer des nouveaux marchés et revenus à des hommes d’affaires? Du point de vue technologique? Très peu de chose! C’est le même principe. Le tuyau reliant le réservoir d’eau à la toilette a été éliminé, c’est tout. Des toilettes comme celle que j’avais existe encore à des millions d’exemplaires. Avoir cessé d’en fabriquer pour la remplacer par un design plus actuel: je veux bien. Pourquoi avoir cessé la fourniture des pièces pour autant des anciens modèles qui existent encore à des millions d’exemplaires? Si non pour forcer l’achat des nouveaux modèles à tout prix? Pour l’avantage et le profit de qui?

Dans ce billet, le fait que l’auteure pousse exagérément sur un produit à l’étude qui selon elle remplacera ce qui n’est même pas encore une habitude, soit l’imprimante 3D, en précisant s’adresser précisément aux gens de sa génération, et en comparant l’imprimante 3D à la désuétude des lecteurs de cassettes VHS m’a heurté au plus au point.
Vous en connaissez beaucoup des gens qui ont des imprimantes 3D?
Moi je n’en ai pas, je n’ai pas l’intention d’en acheter un, je ne connais personne qui en possède un, je ne vois aucun publicité qui m’en vante les mérites. Ça n’a pas encore « pogné »!
Mais des gens de mon âge qui ont des cassettes VHS, il y en a encore des millions.
Des gens qui en ont autant que moi, c’est moins commun.
Je fais quoi avec. Je les ai acheté un jour. Je les met au poubelle. J’achète tout les films qui ont été réédités sur DVD? Puis ensuite je jette les DVD et je rachète ceux qui ont été réédité sur DVD Blu-Ray? Puis je jette ceux en Blu-Ray et je télécharge et j’achète des disques durs pour les entreposer…ou je les entrepose sur le nuage? Sur le nuage, ça veux dire coûts pour la bande passante pour télécharger du vendeur, puis pour transférer dans le nuage pour l’entreposer et à nouveau pour le regarder à nouveau. Ou encore je le loue autant de fois que je voudrai le regarder? Ou je m’abonne à un site…avec un coût régulier?
Et c’est là et c’est ça que les marchands et le monde des affaires, les APPLE et cie veulent arriver à faire effectuer à tout le monde.
Eh bien moi, je suis un propriétaire pas un locataire…à la merci des autres à vie et je m’objecte…et je m’objecterai aussi longtemps que possible! Je veux résister aussi longtemps que possible au contrôle et à enrichir qui que ce soit outrageusement.

Moi non plus, je ne sors pas de drap pour regarder mes photos de voyages…photos récentes. Votre affirmation et votre allusion à mon endroit telle que formulée est assez insultante d’ailleurs. Il n’y avait aucun avantage à retirer et aucune nécessité à vous adressez à moi dans ce contexte.

Les technologies actuelles j’en possède et utilise plus que tous les gens que je connais. Là n’est pas le problème.
Le problème c’est l’acharnement à vouloir les remplacer rapidement en rendant la technologie précédente de quelques années ou même moins pour certains appareils souvent par l’entremise des logiciels incompatibles, pour nous forcer la main à acheter les produits nouvellement mis-en-marché.

1-Je ne suis pas une machine à fabriquer des dollars.
2- Je le serais que je m’objecterais à enrichir à outrance tout ceux qui veulent m’embarquer dans leur système odieux.
3- S’il l’auteure peut insister sur sa génération, je peux peut-être y faire aussi allusion. Je dirai que c’est à cause des générations actuelles et plus jeunes qui se battent et font la fils pendant des heures pour s’acheter à crédit ou avec l’argent des parents le tout dernier iPhone parce que le bouton qui était à droite, sur le nouveau est maintenant à gauche et plus design, si le système abusif et que je dénonce peut avoir autant de succès et s’installer aussi facilement en rencontrant aussi peu de résistance.
D’ailleurs, à ce niveau APPLE est le pire exemple en plus de déclarer son chiffre d’affaires dans les paradis fiscaux, comme de nombreuses autres grandes firmes et gens d’affaires qui insistent tant à nous faire adopter leurs plans de renouvellement d’appareils à outrance et en forçant la disparition rapide, et de plus en plus rapide la possibilité de continuer l’utilisation des appareils précédents et en faisant tout pour augmenter la dépendance vers des outils en ligne et en location ainsi qu’en abonnement créant ainsi des attaches à vie!

J’ai déjà commencé à numériser documents, photos et diapositives, musique sur vinyles, cassettes et cd, et quoi d’autres. Mais ça ne se fait pas du jour au lendemain. Et puis il y a un coût important pour pouvoir continuer à utiliser ce que je possède et que j’ai déjà payé.
Il y a quelques années, la technologie était de mettre sur cd. Ce que j’ai fait. Pour être plus juste, ce que j’ai commencé à faire.
Puis après ce fut sur DVD qui offrait plus de capacité.
Maintenant c’est sur disque durs qui ont vraiment beaucoup plus de capacité, mais aussi extraordinaires qu’ils étaient, les SSD arrivant font qu’on les trouve trop lent. Sauf que les SSD sont encore très cher.
Évidemment accepter de faire ce que l’industrie veux que je fasse, je mettrais tout sur un nuage!
Sans compter les appareils, ordinateurs et numériseurs entre autres qu’il faut changer, ça finit par faire très dispendieux pour continuer à entendre et à voir ce que je le répète, j’ai déjà payé.

Mais ce qui me dérange le plus, c’est qu’avant de terminer le transfert de quoi que ce soit au complet, les nouvelles technologies ont fait que les nouveaux supports remplaçant les anciens, vieux de quelques années et qui fonctionnaient encore, m’ont mis dans l’impossibilité plusieurs fois de continuer, parce qu’une mise-à-jour du système d’exploitation ou l’achat d’un nouvel ordinateur avec le nouveau système, rendait incompatible la communication entre ses nouveaux outils et les anciens. Et je le rappel encore, vieux de quelques années seulement et encore fonctionnels si ce n’était qu’ils étaient rendus inutilisables à cause des hommes d’affaires trop gourmands.

Transférer quelques dizaines ou centaines de fichiers c’est une chose. Au total en ce qui me concerne, je peux avancer plusieurs dizaines de milliers, voir plus de 100 milles, c’est autres choses.

Et mon intervention veux aussi dénoncer ce contrôle abusif, cette prise-en-main en sourdine sans qu’une majorité s’y objecte, bien au contraire, ce que vous avez appelez l’obsolescence contrôlée qui prend toutes sortes de formes, qui coûtent à la population des milliards au profit surtout de compagnies et d’hommes d’affaires qui ne sont jamais rassasiés et qui trop souvent arrivent toutes proportions gardées à payer moins d’impôts que vous et moi!

Notre gouvernement comme vous devez le savoir n’a jamais « fini de commencer » a unifier sous un même service les systèmes informatiques. Pourquoi? La corruption! Ce n’est pas faut. Mais la pire corruption provient des compagnies et des systèmes eux-mêmes que les compagnies refusent de rendre facilement compatibles entre eux, d’abord dans la structures et les composantes et par la suite par les systèmes d’exploitations nombreux, différents et incompatibles puis pour finir par les logiciels. Mais en plus avec des mises-à-jour qui ne tiennent pas compte des appareils qui étaient compatibles et qui du jour au lendemain ne le sont plus.

Vous connaissez sans aucun doute l’histoire de l’électricité. Il y avait au début plusieurs systèmes différents et complètement incompatibles entre eux. Un quartier et une partie d’un autre étaient reliés à un système, et un autre système sur lequel on ne pouvait se brancher reprenait la relève et ainsi de suite. Un jour, assez rapidement d’ailleurs il a fallut trancher pour un système unique. Vous vous imaginez avec la population actuelle, devoir fabriquer des réfrigérateur fonctionnant différemment pour votre quartier que du mien et ainsi de suite.

Nos gouvernements mondialement devraient s’unir et forcer la main des informaticiens et des compagnies et adopter des règles universelles, ça presse!

La même auteure a fait en même temps un billet sur les livres numériques. Je vous invite à le consulter si ce n’est déjà fait.