Les 50 entreprises canadiennes championnes de la responsabilité sociale

Préservation de l’environnement, transparence, effet positif sur les collectivités… Pour faire partie de ce palmarès, les entreprises devaient faire la preuve de leur engagement citoyen. 

entreprises-citoyennes-depart
Avec la technologie TrackSafe, Bombardier accroit la sécurité des ouvriers. Photo : Bombardier

BANQUES

Banque de Montréal

• La politique sur la diversité de son conseil d’administration assure que les femmes représentent au moins le tiers des administrateurs indépendants du conseil.

• Le financement par actions et par emprunt accordé au secteur des énergies renouvelables s’est élevé à 3,6 milliards en 2012.

• Parraine un programme national axé sur les connaissances financières qui vise à éduquer 45 000 étudiants en matière de finances personnelles sur une période de trois ans.

Banque Royale du Canada

• S’est engagée à collaborer avec ses fournisseurs afin d’éliminer les minerais stratégiques de sa chaîne d’approvisionnement.

• A souscrit en 2012 la première émission d’obligations énergie solaire de catégorie investissement. Cette émission de 172 millions de dollars est commanditée par deux centrales solaires de l’Ontario, dont la capacité totale de production d’énergie s’élève à 40 mégawatts.

Groupe Banque TD

• Sa nouvelle Politique d’approvisionnement responsable énonce qu’elle s’efforcera de choisir des produits et services qui respectent les droits de la personne, sont conformes à l’éthique, favorisent la diversité et l’intégration, et préservent l’environnement.

• Depuis 2012, le programme Forêts TD a protégé 487 hectares d’habitats forestiers critiques dans le cadre de son engagement à préserver chaque jour, en Amérique du Nord, un territoire forestier d’une superficie équivalente à deux terrains de football au cours des cinq prochaines années.

Groupe Co-operators

• A participé à l’élaboration de l’Initiative financière du Programme des Nations unies pour l’environnement et a été le premier signataire nord-américain des Principes de l’assurance durable des Nations unies.

• Offre des produits d’assurance écologiques, qui fournissent une couverture supplémentaire ou des rabais aux propriétaires de maisons respectueux de l’environnement.

• Après avoir réduit ses émissions de gaz à effet de serre de 15 % depuis 2007, s’est fixé un objectif ambitieux de zéro émission nette pour tous ses déplacements d’affaires et ses installations d’ici 2020.

Mouvement Desjardins

• Desjardins Assurances accorde un rabais de 20 % sur la prime pour les voitures électriques, de 10 % pour les voitures à faible consommation de carburant et de 15 % pour les voitures hybrides.

• En huit ans, a soutenu 19 600 micro-entrepreneurs dans la création d’une petite entreprise.

• Consent des prêts pour financer la certification ou la formation des immigrants et les aider à intégrer le marché du travail du Québec.

Vancity (coopérative d’épargne et de crédit de Vancouver)

• A lancé le premier fonds éthique du Canada en 1986 et intégré les questions environnementales et sociales dans la stratégie d’investissement.

• Sa « politique de salaire vital » prescrit que tous les employés admissibles de Vancity soient payés au moins 19,14 $ l’heure (combinaison du salaire et des avantages sociaux), bien plus que le salaire minimum de 10,25 $ en Colombie-Britannique.

• En 2012, a autorisé des prêts à des organismes qui jouent un rôle social, environnemental ou culturel positif — d’un montant de 386 millions, soit environ le tiers de tous les prêts approuvés pour des organisations.

ÉNERGIE

Cenovus

• Maintient à ses installations de Foster Creek et de Christina Lake l’un des plus faibles et efficaces rapports vapeur-pétrole (quantité de vapeur nécessaire pour produire un baril de pétrole), réduisant ainsi sa consommation globale d’énergie.

• L’eau douce des nappes souterraines représente moins de 5 % de l’eau utilisée à ses installations d’exploitation des sables bitumineux. Le reste est de l’eau salée, qui ne peut servir à l’agriculture ni à la consommation.

Suncor

• Membre fondateur de l’Alliance canadienne pour l’innovation dans les sables bitumineux, un regroupement de 14 entreprises juridiquement tenues de partager des solutions qui réduisent l’incidence environnementale de ceux-ci. Cet effort concerté se concentre sur les résidus, l’eau, l’utilisation des terres et les émissions.

• S’est associée à la Fondation Walrus pour la tenue d’une série de conversations entre Canadiens sur la consom-mation énergétique et la production d’énergie à l’échelle locale, nationale et internationale.

Talisman

• Communique annuellement ses objectifs de rendement et ses progrès sur les plans de l’environnement et de la sécurité. En 2011, a dépassé son objectif en matière de sécurité, réduisant de 45 % le taux d’absentéisme pour blessure. En 2012, visait à diminuer ce taux de 15 % supplémentaires.

• A élaboré des principes d’exploitation du gaz de schiste dont le but est de mener des activités de fracturation hydraulique sûres et écoresponsables, bénéficiant aux collectivités locales.

TransAlta

• A planté 1,5 million d’arbres à son ancienne mine Centralia en vertu d’un engagement à remettre les terrains dans un état au moins équivalent à celui d’avant les activités minières.

• En tant que principal exploitant d’énergie éolienne au Canada, a diminué de 13 % son pourcentage d’énergie issue du charbon dans la dernière décennie. Les énergies renouvelables représentent aujourd’hui près de 25 % de sa capacité de production.

ALIMENTS ET BOISSONS

Danone

• A lié les primes de fin d’année d’un tiers de ses dirigeants mondiaux à la progression de leurs efforts de réduction de l’empreinte carbone au sein de leur service.

• A créé un fonds commun de placement pour financer de petites entreprises socialement responsables dans des pays en développement et les aider à générer une source de revenu stable.

Kellogg

• Dans le cadre d’un programme de lutte contre la faim, s’est engagée à remettre plus de 500 millions de petits-déjeuners dans le monde d’ici la fin de 2016.

• L’organisme Human Rights Campaign l’a nommée parmi les « meilleures entreprises où il fait bon travailler en respectant l’égalité LGBT » en 2012 et 2013.

Molson Coors

• Première brasserie au Canada à convertir en éthanol-carburant ses sous-produits de brassage, comme la levure excédentaire et la bière récupérée.

• Ses canettes en aluminium sont fabriquées de matériau recyclé dans une proportion d’au moins 67 % (contre 42 % en 2007) et ses barils sont remplis plus de 200 fois pendant leur durée de vie de 25 ans.

PepsiCo

• En 2012, les camions tout électriques de sa division Frito-Lay Amérique du Nord ont parcouru plus de 1,6 million de kilomètres — une économie d’environ 750 000 litres de diésel.

• Permet aux employés d’ajouter à leur évaluation de rendement un objectif lié à l’équilibre travail-vie personnelle, par exemple des horaires souples.

Starbucks

• A évalué plus de 500 usines et continue de collaborer avec plus de 70 usines à l’amélioration de leurs normes sociales et environnementales.

• Entend offrir un million d’heures de bénévolat au sein de collectivités du monde entier.

• A obtenu la certification LEED pour 116 magasins dans 12 pays. En 2012, 69 % des magasins lui appartenant ont été construits en fonction de cette certification.

Tim Hortons

• Exige que ses fournisseurs canadiens de menuiserie préfabriquée n’utilisent que du bois certifié par le Forest Stewardship Council pour ses restaurants au Canada.

• En étendant les programmes de recyclage et de réacheminement des déchets à ses centres de distribution, détourne actuellement 80 % de ses déchets des lieux d’enfouissement.

• Vise à faire participer 17 000 enfants de milieux économiquement défavorisés aux camps et programmes de la Fondation Tim Horton pour les enfants d’ici fin 2015.

INDUSTRIE

3M

• Depuis 1990, a réduit ses émissions de composés organiques volatils de 95 % grâce à la mise au point de technologies sans solvant, à la création de programmes de prévention de la pollution et à l’utilisation de matériel antipollution.

• Le PDG et ses subordonnés directs sont responsables de l’élaboration, de l’approbation et de la direction de sa stratégie de développement durable.

Bombardier

• A remporté un prix international d’innovation pour une technologie qui améliore la sécurité et accroît la productivité des ouvriers de voie ferrée.

• Encourage ses employés à soumettre à son Fonds vert des idées en matière d’efficacité énergétique et de réduction des émissions. Sa division Transport prévoit lancer environ 400 projets dans le cadre de ce fonds afin d’atteindre la carboneutralité d’ici 2020.

General Electric

• En 2013, a introduit le prototype d’une éolienne qui serait la plus efficace au monde : elle utilise l’Internet industriel pour garantir une production électrique prévisible et constante.

• Après le passage de l’ouragan Sandy, a versé 4 millions de dollars à la Fondation Robin Hood ainsi que 1,1 million à la Croix-Rouge américaine et à United Way of America afin de venir en aide aux victimes.

Philips

• Une des rares sociétés au monde à publier des rapports intégrés, qui présentent la performance sociale et environnementale aux côtés du rendement financier.

• A collaboré avec plus de 300 fournisseurs en 2012 afin d’enquêter sur la présence de minerais stratégiques dans ses produits et les a encouragés à participer au programme relatif aux fonderies exploitant des minerais non stratégiques de la Coalition pour la citoyenneté de l’industrie électronique.

• En 2012, les ventes de ses produits écoresponsables ont atteint 45 %, et son objectif est de 50 % en 2015.

MATÉRIAUX

Cascades

• L’agrandissement de son usine de papiers sanitaires de Lachute a reçu la certification LEED Or ; c’est le premier bâtiment consacré à la production de papier au Canada à l’obtenir.

• Ses produits écologiques incluent des serviettes de papier et du papier hygiénique faits de matériaux entièrement recyclés, ainsi que des contenants alimentaires biodégradables. Les consommateurs peuvent mesurer l’incidence de ces produits au moyen d’un calculateur environnemental accessible sur son site Internet.

• En vertu de son régime d’intéressement, tous les employés sont admissibles à recevoir des primes trimestrielles fondées sur ses bénéfices et une prime annuelle d’intéressement.

IAMGOLD

• Pour gérer le flux de déchets générés dans le processus d’exploitation minière, a mis en place un programme environnemental conforme au Guide de gestion des parcs à résidus miniers, de l’Association minière du Canada, considéré comme un recueil des meilleures pratiques de l’industrie.

• S’est appuyée sur l’outil de cartographie et d’évaluation de la biodiversité de l’Union internationale pour la conservation de la nature afin d’élaborer un programme de gestion de la biodiversité dans ses activités.

PotashCorp

• Une des rares sociétés minières à avoir adopté l’approche consultative sur la rémunération, qui permet aux actionnaires d’exiger la tenue d’un vote non contraignant sur la rémunération des dirigeants.

• A mis en œuvre plusieurs initiatives de conservation de l’eau. En 2012, 90 % de l’eau douce utilisée dans le cadre de ses activités était recyclée.

• A dépassé de 10 % son objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre par tonne de produit fabriqué : diminution de 13 % de 2007 à 2012.

Teck

• Ses divisions sont tenues de met-tre à jour régulièrement leurs pro-grammes de relations avec les groupes communautaires.

• S’est associée à des organismes internationaux et à des ONG dans le but de réduire les maladies infantiles attri-bua-bles à une carence en zinc, qui causent le décès de près de 450 000 enfants de moins de cinq ans chaque année.

COMMERCE DE DÉTAIL

Best Buy

• Collabore avec ses pairs de la Coali-tion pour la citoyenneté de l’industrie électronique afin de surveiller et d’éva-luer le respect des droits de la per-sonne par ses fournisseurs les plus à risque.

• Ses employés peuvent mesurer à quel point leurs efforts en faveur du déve-loppement durable contribuent au succès commercial grâce à une carte de pointage qui suit leur apport quant aux relations communautaires, au recyclage d’appareils électroniques grand public et au rendement énergétique.

Canadian Tire

• Le comité de responsabilité sociale du conseil d’administration est chargé d’assurer l’équilibre entre la perfor-mance environnementale et sociale de l’entreprise et sa croissance économique.

• A réduit les émissions de gaz à effet de serre de son parc de véhicules en remplaçant certains camions par des modèles plus efficaces, en augmentant l’utilisation de trains routiers et en passant du transport routier au transport ferroviaire sur certains itinéraires.

Loblaws

• Accordera 200 bourses d’études en 2013 à des employés, des membres de leur famille et des clients.

• S’est fixé comme objectif de s’approvisionner en produits de la mer exclusivement auprès de sources durables d’ici fin 2013. En vertu de son engagement en faveur de l’achat local, vise à s’approvisionner en porc uniquement au Canada.

Rona

• Favorise les fournisseurs de produits forestiers qui tissent des liens économiques avec les communautés autochtones et démontrent une gestion ou une protection responsable des endroits revêtant une importance traditionnelle.

• Collabore avec la Chaire internationale en approche du cycle de vie, de Polytechnique Montréal, afin de mesurer la performance environnementale totale d’un produit, de l’extraction de la matière première à la fin de vie en passant par la fabrication, l’emballage et l’élimination.

TECHNOLOGIE

Accenture

• En tant que membre du Pacte mondial des Nations unies, a publié son quatrième rapport d’étape, qui fait état de l’atteinte de ses objectifs en matière de droits de la personne, de normes du travail, de lutte contre la corruption et de protection de l’environnement.

• Vérifie si tous ses nouveaux fournisseurs ont mené des évaluations environnementales et se sont fixé des cibles de réduction de leur empreinte écologique.

Cisco Systems

• S’assure que 100 % de ses sous-traitants, 80 % de ses fournisseurs de composants et 90 % de ses partenaires mondiaux de transport font rapport au Carbon Disclosure Project.

• Collabore avec des gouvernements et des ONG afin de mettre en place en Afrique subsaharienne des centres qui offrent une connectivité Internet, des cours de technologie et de langues, et des portails d’information en ligne présentant du contenu local pertinent.

• Applique des principes écologiques dès le début de la conception de 96 % de tous ses nouveaux produits.

Dell

• A réduit l’utilisation de produits d’emballage tout en augmentant la quantité de contenu recyclé, recyclable et renouvelable. Ses efforts lui ont permis d’épargner plus de neuf millions de kilos de matériel d’emballage depuis 2008.

• Effectue des vérifications régulières auprès de ses fournisseurs afin de s’assurer du respect de critères relatifs aux droits de la personne et à la santé et sécurité, entre autres.

• A doté tous ses nouveaux ordinateurs portables d’écrans DEL, ce qui élimine le mercure.

IBM

• A créé pour l’Afrique du Sud une application mobile qui permet de signaler les fuites d’eau, les ruptures de canalisations et l’état des canaux d’irrigation.

• Travaille avec des constructeurs automobiles et des entreprises de services publics à la mise au point de systèmes de communication entre les véhicules électriques et le réseau électrique.

Intel

• A réduit ses émissions absolues de gaz à effet de serre de 60 % de 2007 à 2012, trois fois plus que son objectif.

• Entend assurer une formation technique à un million de travailleurs de la santé dans les pays en voie de développement d’ici la fin de 2015.

SAP Canada

• À la fin de 2012, environ 60 % de sa consommation totale d’électricité provenait de sources renouvelables, contre 47 % en 2011.

• A créé un réseau en ligne pour mettre en liaison des bénévoles et des organismes sans but lucratif en fonction de la disponibilité et des compétences requises.

TÉLÉCOMMUNICATIONS ET ÉLECTRONIQUE

BCE

• Son initiative de 50 millions de dollars en santé mentale, d’une durée de cinq ans, vise à accroître la sensibilisation à la maladie mentale, à favoriser sa compréhension et son traitement ainsi qu’à soutenir l’accès aux soins et à la recherche.

• Situé à Ottawa, son nouveau centre de données, construit selon les normes LEED Or, figure dans les 2 % des centres de données les plus éconergétiques d’Amérique du Nord.

Nokia

• A créé un service d’information textuel pour les utilisateurs des marchés émergents, qui offre des conseils concrets et de l’éducation sur des sujets comme la santé, les marchés locaux et l’agriculture.

• Veille à ce que tous ses nouveaux produits ne contiennent pas de substances toxiques, comme le brome et le chlore. Sur ses sept usines, cinq ont détourné 100 % de leurs déchets des lieux d’enfouissement ou sont à moins de 1 % de cette cible.

Panasonic

• Ses nouveaux appareils électroménagers et électroniques, introduits au Japon et ailleurs en Asie, sont équipés de capteurs intelligents qui recueillent des données pour optimiser la consommation d’énergie et d’eau en fonction des habitudes d’utilisation et du style de vie des clients.

• Lancera en 2014 au Japon un programme offrant des services de développement urbain et des systèmes éconergétiques.

Sony

• Son forum sur la responsabilité sociale des entreprises permet aux employés du siège social d’en apprendre davantage sur le sujet au moyen de conférences gratuites, de projections de films et autres activités.

• Effectue des vérifications indépendantes des recycleurs et des entreprises de traitement des déchets en aval afin de minimiser l’incidence de ceux-ci sur la santé et sécurité des travailleurs ainsi que sur l’environnement.

Telus

• Ses employés ont suivi plus de 4 500 cours de formation sur des thèmes liés à l’environnement et à la sécurité.

• A lancé une passerelle en ligne destinée à fournir aux clients un meilleur accès aux professionnels de la santé, de l’information éducative et des données médicales personnelles.

TEXTILES, CHAUSSURES ET VÊTEMENTS

adidas

• Une des 33 marques mondiales ayant acheminé une déclaration sur les changements climatiques au Congrès des États-Unis pour l’exhorter à prendre des mesures en 2013.

• Dans le cadre de sa commandite des Jeux olympiques de Londres 2012, a fourni aux bénévoles des vestes et des chandails faits entièrement de matériaux recyclés ainsi que des chaussures de sport fabriquées avec plus de 50 % de matériaux recyclés — quelque 1,5 million de produits contenant des matériaux durables.

Gap

• A diminué son recours aux emballages en plastique, ce qui a réduit ses déchets totaux de 57 000 tonnes métriques par an.

• Bon nombre de ses spécialistes de la responsabilité sociale ont grandi dans les régions où ils travaillent. Ils peuvent dialoguer directement avec les salariés et les propriétaires d’usine afin de les aider à se conformer au code de conduite des fournisseurs.

Gildan

• Ses fournisseurs doivent signer une déclaration garantissant qu’ils ne s’approvisionnent pas en coton provenant de l’Ouzbékistan, où le travail des enfants et le travail forcé sont courants dans cette production.

• Évalue les risques sociaux et environnementaux liés à ses projets d’acquisition dans les marchés émergents.

H&M

• Sa nouvelle collection de tenues de soirée propose des robes et costumes entièrement composés de polyester recyclé et de coton biologique.

• Appuie le développement social à long terme au Bangladesh en renforçant l’influence des travailleurs, en améliorant leurs compétences, en augmentant les salaires et en créant de la stabilité sur le marché du travail.

Nike

• Un des rares fabricants de chaussures et vêtements dont les initiatives en matière d’innovation durable sont pilotées par un comité de la haute direction, présidé par le PDG.

• Attribue des notes aux matériaux utilisés en fonction de critères de développement durable, comme la quantité d’eau requise. Les matériaux et les fournisseurs efficaces ont une meilleure chance d’être sélectionnés.

Zara

• Dans le cadre de son engagement en faveur du rejet zéro pour 2020, commencera à rendre publics les rejets de produits chimiques dangereux par établissement. D’ici fin 2013, entend rendre accessibles, sur une plateforme en ligne publique, les données sur les rejets concernant 100 fournisseurs asiatiques.

• Signataire d’une initiative des Nations unies aidant les entreprises à élaborer, mettre en œuvre et communiquer leurs stratégies et solutions liées à l’eau.

TRANSPORT

BMW

• Mise sur la fibre de carbone légère pour réduire le poids et les besoins globaux en carburant de ses voitures électriques. Sa nouvelle usine de fibre de carbone (État du Washington) a été choisie principalement en fonction des énergies renouvelables disponibles pour alimenter la production.

• Organise un concours annuel afin d’encourager ses fournisseurs à mettre au point des solutions de développement durable.

CN

• Intègre à son parc des véhicules hybrides et à carburant de remplacement, qui consomment jusqu’à 20 % moins de carburant et produisent 40 % moins d’oxydes d’azote.

• Fournit à ses clients des calculateurs en ligne d’émissions de gaz à effet de serre et de crédits de carbone afin de les aider à évaluer l’impact environnemental de leurs expéditions ferroviaires.

Ford

• S’est fixé comme objectif de diminuer de 30 % les émissions de CO2 produites par ses installations d’ici 2025 par rapport aux valeurs de référence de 2010.

• A conçu et lancé la première ceinture de sécurité gonflable dans le but de réduire les risques de bles-sures des occupants arrière, surtout les enfants.

UPS

• A réduit les émissions des avions en diminuant les vitesses de vol, optimisant les plans de vol, informatisant la gestion du temps de roulement au sol et optant pour des remorqueurs économes en carburant.

• Propose un programme d’expédition carboneutre vérifié à l’externe, qui permet aux clients d’acheter des crédits de carbone à prix abordable.

• A remis 2,2 millions de dollars américains à des organismes environnementaux pour soutenir la protection des forêts et la plantation d’un million d’arbres en 2012 et 2013.

Volkswagen

• A lancé la voiture concept XL1, qui ne consomme qu’un litre de carburant aux 100 km grâce à un moteur combiné essence-électricité.

• Son usine certifiée LEED Platine (Tennessee) est alimentée par un parc solaire de 65 hectares — le plus grand pour une usine automobile aux États-Unis.

 

* * *

MÉTHODOLOGIE

Les 50 entreprises de ce palmarès ont été sélectionnées pour leur rendement global, calculé selon un ensemble de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance analysés par Sustainalytics. Les sociétés choisies sont les meilleures de leur secteur, d’après la plateforme de recherche de Sustainalytics. Elles font montre de solides résultats en matière de préservation de l’environnement, d’effets positifs sur les communautés locales, de politiques sociales et d’attention portée à leurs chaînes d’approvisionnement. Certaines se distinguent par leur offre de produits et services placée sous le signe du développement durable. Les entreprises doivent également faire preuve d’un degré élevé de transparence et de communication. Elles ont également été passées au crible de la méthode d’analyse des controverses de Sustainalytics, afin de déterminer leur degré de responsabilité dans des incidents majeurs de nature environnementale, sociale ou de gouvernance.

Chaque entreprise citée est cotée en Bourse au Canada ou est une filiale entièrement détenue par une entreprise étrangère disposant d’une présence importante au Canada. Les entreprises doivent par ailleurs atteindre une capitalisation boursière notable, représenter des marques reconnues au pays et faire partie d’au moins une des listes suivantes : Report on Business Top 1000, Report on Business 350, les 20 plus importantes coopératives et caisses de crédit du Globe and Mail, Best Canadian ou Best Global Brands, d’Interbrand. Étant donné les liens structurels entre les filiales canadiennes et les groupes étrangers auxquels elles appartiennent, le score présenté est celui de la société mère.

La méthodologie repose sur une analyse de données issues des publications des entreprises, des médias, de bases de données professionnelles d’information, de sources gouvernementales, d’ONG et de contacts directs avec les entreprises et leurs parties prenantes. Les analystes utilisent l’approche Best-of-Sector™ pour comparer entre elles les sociétés d’un secteur en particulier. La recherche de Sustainalytics est utilisée par certains des plus grands investisseurs institutionnels ou privés dans le monde.

Auteurs de la recherche : Gurneesh Bhandal, Kirsten Boer, Melissa Chase, Paula Glick, Arne Philipp Klug, Heather Lang, Stephanie LeNguyen, Dayna Linley-Jones, Laurence Loubières, Philip Mackellar, Larysa Metanchuk, Sheila Oviedo, Rohan Padhye, Tyler Payne, Irene Sosa et Annie White.

 

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie