PCO Innovation

Son armée de consultants rend service à Boeing, General Electric, Honda et bien d’autres.

Leaders de la croissance : PCO Innovation
Photo : Olivier Hanigan

Domaine d’activité : optimisation des processus d’innovation.
Nombre d’employés en 2009 : 378.
Siège social : Montréal.
Chiffre d’affaires : 54,7 millions.
Croissance 2004-2009 : 1 728 %.

PCO Innovation a des bureaux à Paris, Lyon, Grenoble, Toulouse, Los Angeles, Seattle… Pas mal pour une entreprise québécoise qui, à sa création, en 2000, ne comptait que deux employés ! « Mais déjà, l’un travaillait avec le constructeur Peugeot, en Europe, et l’autre avec Bombardier, en Amérique du Nord », dit Étienne Borgeat, président et cofondateur de PCO Innovation.

Cette entreprise montréalaise évolue dans une niche très étroite, l’optimisation des processus d’innovation. Pour l’essentiel, PCO propose des stratégies et des outils, aussi bien en informatique qu’en ressources humaines, pour aider ses clients « à gérer efficacement le cycle de vie de leurs produits, de la conception au retrait du marché », explique Étienne Borgeat. On le devine, cette gestion plus efficace se traduit par une réduction des coûts de production pour les clients.

PCO Innovation a mis sur pied une petite armée de consultants qui parcourt la planète pour élaborer des « solutions » avec ses clients, lesquels viennent de secteurs industriels variés, comme l’aéro­nautique, l’industrie automobile et l’électronique. Parmi ceux-ci : Boeing, EDF, Honda, General Electric et Tata Motors…

Le plus grand défi de PCO réside dans la gestion de sa propre croissance. « On ne dirige pas une entreprise de 250 employés comme une de 25 », dit Étienne Borgeat, 38 ans. Ainsi, quand, en 2004, l’entreprise (qui s’appelait à l’époque idCAD Consulting) a acquis la française PCO Technologies, le nombre d’employés a plus que doublé, passant de 135 à 320 ! Le défi était énorme pour une société aussi jeune, admet avec le recul le président. « Il fallait non seulement assurer la transition entre les directions, mais aussi marier des cultures d’entreprise différentes. » Plus de cinq ans plus tard, l’intégration a été effectuée avec succès et PCO Innovation envisage de nouvelles acquisitions. La prochaine année devrait être chargée, souligne Étienne Borgeat.

 

Laisser un commentaire