Peut-on vendre son entreprise ?

La question paraît saugrenue, mais on dirait que c’est devenu interdit au Québec. À lire certains commentaires, la propriété privée semble un concept relatif et secondaire et les actionnaires de la Bourse de Montréal, ceux d’Alcan et même les anciens propriétaires de Crocs auraient bradé un legs patrimonial pour leur sale enrichissement personnel. Dès qu’un chef d’entreprise vend son affaire, son nom s’ajoute à l’interminable liste de traîtres à la nation.

Faut-il rappeler que toutes ces entreprises sont privées et que leurs propriétaires peuvent en disposer comme bon leur semble ? Au-delà de la compote nationaliste qui enrobe ce discours, on trouve un mépris total envers la propriété privée et la liberté d’entreprise. Nous voilà aussi revenus aux belles heures du Québec des années 1940-1950 où s’enrichir était mal vu et le succès suspect.

Je ne connais pas un patron ou un propriétaire d’entreprise qui n’a pas comme objectif de s’enrichir. Ce n’est jamais la seule motivation, mais elle est universelle. Qui voudrait prendre de si grands risques, travailler comme un fou et assumer la responsabilité de dizaines ou de centaines d’employés, si le bénéfice était inexistant ou petit ? Devenir riche est un carburant puissant pour les entrepreneurs et notre système économique est bâti sur la réalisation de cette ambition. Si vous êtres contre, il y a toujours Cuba et la Corée du Nord, qui font la preuve à tous les jours qu’il n’y a pas une meilleure façon d’appauvrir une population que d’empêcher qu’elle n’ait des riches.

Il arrive aussi souvent que des entrepreneurs bâtissent une belle entreprise, mais qu’ils n’aient pas les capitaux, les capacités ou l’ambition de la mener à une autre dimension. Ils décident alors de vendre. C’est peut-être dommage, mais c’est leur droit le plus strict. De plus, au nom de quel principe au juste faudrait-il refuser les offres les plus intéressantes, même si cela veut dire vendre à des étrangers ?

Qui voudrait bâtir une entreprise dans une société où il est impossible de vendre son affaire sans avoir à affronter tous les biens pensants qui s’estiment investis de la vérité… et copropriétaires de votre business ?

Laisser un commentaire

Pourquoi vs pensez qu’Alcan est venu au Saguenay? Pour nos beaux yeux? Ils sont venus pour la rivière, pour l’électricité à prix de rêve. Ils se sont appropriés de notre richesse naturelle pour s’enrichir en se foutant de l’impact négatif sur l’environnement et les êtres humains. Le frère d’un de mes amis est mort à 41 ans d’un cancer de la vessie attrapée à l’Alcan. Il avait 3 jeunes enfants. Fortier lui, s’est enrichit de millions de dollars en vendant l’Alcan à Rio, sans le moindre risque pour sa santé.
La BMO, avec les 5 autres grandes banques, jouit d’un monopole. Idem pour les pétrolières. Faut voir les prix aller ces temps-ci à la pompe pour voir qu’on a affaire à un incroyable monopole, à des années-lumière de la LIBRE entreprise!!!
Dans le cas de CROCS, c’est différent. Les proprios, qui avaient inventé le produit et fondé la shop, ont jugé qu’elle pouvait mieux se développer, si on vendait à une cie qui a un meilleur réseau de distribution dans le monde. Ils se sont fait f… sur ce plan.
Quant à MAAX, c’est sans doute la crise de l’immobilier qui l’affecte.

On peut fonder une entreprise pour faire de l’argent, oui mais est-il toujours nécessaire de la vendre à des Américains ou des Arabes ?
Pourquoi ne pas la laisser à ses héritiers naturels, pourquoi ne pas la vendre à d’autres Québécois ?
Si je possédais une entreprise valant plusieurs millions, je me contenterais de la faire fonctionner; je ne crois pas au « grossis ou meurs !»
Je ne viserais pas de nouveaux sommets, toujours plus hauts, toujours plus polluants.
On peut être très rentable sans grossir continuellement.

Même en 2008 on a toujours ce problème au Québec. On se méfie de l’argent, des gens qui en ont et des gens qui veulent en faire. Pour qu’une société se développe, il faut des gens qui risquent et qui investissent. Personne ne va faire ça s’il n’a pas de motivation au bout. Les donneurs de leçon à ce niveau me puent au nez.

Le lien n’est pas long à faire entre cette mentalité et le fait que nous sommes l’une des provinces/états les plus pauvres en Amérique du Nord.

Bonjour,

Cette question de la propriété m’interpelle directement. Dans tous les débats de ce type, on tente trop souvent de transférer la responsabilité de l’État vers les individus, en l’occurence toujours les « riches ». Pourtant, les impôts et les taxes visent justement (bien que de façon imparfaite) à redistribuer la richesse. Or, l’actualité récente nous donne de nombreux exemples du riche qui doit être détroussé pour donner au pauvre ;

1. L’exemple de Croc où on demande aux nouveaux propriétaires de garantir les emplois
2. Le bras de fer entre les dentistes et le ministère de la Santé, où, en jouant du pathos, on a demandé aux dentistes (qui sont tous riches comme Crésus, c’est bien connu) de pallier de leurs poches les manques financiers d’un programme de l’État (gratuité des soins de dentisterie aux assistés sociaux et aux enfants)
3. Les propriétaire fonciers qui doivent bien souvent assumer, bien involontairement, le rôle de pourvoyeurs de logement social).

Bref, il me semble que la classe et moyenne et légèrement supérieure est la source de tous les maux économiques au Québec … Enfin, tant qu’il y a quelqu’un à blâmer pour nos malheurs, le Québécois se porte bien ! Quelle désolation !

C’est donc emmerdant des consommateurs et des travailleurs qui se plaignent.

Ça empêche le profit de croître par lui-même.

Maudite société à caractère humain.

« Le lien n’est pas long à faire entre cette mentalité et le fait que nous sommes l’une des provinces/états les plus pauvres en Amérique du Nord. » (MB)

Justement M. MB c’est ce lien qui à mon avis vous êtes incapable de voir. Vous dénigrez toujours le Québec et le Canada et adulez les USA.

Ce sont les gens que vous dénigrez qui ne comprennent pas ou vous. L’un ou l’autre.

À mon avis prenez le pour une insulte si vous voulez, ce n’est pas avec vos écrits que le Québec va s’enrichir. À vous lire c’est décourageant et démotivant. Il est clair que pour vous le Québec ET le Canada sont dus pour un petit pain comme ils ont présentement.

A vous lire il n’y a rien a faire.

Le jour où vous amènerez quelque chose de constructif vous obtiendrez une certaine crédibilité et un apport à votre société, les vôtres et vous.

14 idées-choc pour sauver le Québec. Allez écouter ca c’est du bonbon. Léopold t’es le plus grand. Espérons que Dieu va te prêter vie le plus longtemps…

http://www.radio-canada.ca/radio/christiane/modele-document.asp?docnumero=55893&numero=1880

Léo-Paul Lauzon et ses mesures modérées
[21 avril 2008]

À titre de collaborateur du journal gratuit Métro, l’économiste Léo-Paul Lauzon a proposé 14 solutions-chocs pour secouer le Québec. Il ne cache pas qu’il offre une réponse détaillée aux « lucides », notamment à Lucien Bouchard, à Pierre Fortin et à Joseph Facal.

Instaurer au Québec et au Canada un impôt minimum des compagnies, comme en Ontario, aux States et en Europe. En 2003, 50% des entreprises au Québec (142 865) n’ont payé aucun impôt sur des profits de 31 G$;
(Hausse annuelle des revenus pour le Québec: + 0,5 G$ / pour le Canada: + 2 G$)

Hausser le taux d’impôt sur le revenu des compagnies du Québec au niveau de l’Ontario, et du Canada, à celui des States, où il est plus de 40 % alors qu’il est de moins de 30 % au Canada (fédéral-provincial);
(+ 0,5 G$ / + 5 G$)

Ramener les REER de 20 000 $ à 5 000 $ l’an. Qui peut investir 20 000 $ l’an dans un REER? Seul un Canadien sur quatre souscrit, et la cotisation médiane est de 2 600 $ l’an. Cela permettrait d’augmenter les pensions de vieillesse pour tous;
(+ 1 G$ / + 5 G$)

Réduire les subventions aux compagnies, qui sont de vrais paniers percés et les transformer en prises de participation de l’État. Québec verse plus de 5 G$, et l’Ontario environ 1 G$ l’an. Le Canada en verse pour 19 G$ l’an, selon le Fraser Institute;
(+ 2 G$ / + 5 G$)

S’attaquer à l’évasion fiscale dans les paradis fiscaux (qui se chiffrait à 88 G$ en 2003 selon Statistique Canada);
(+ 1 G$ / + 5 G$)

Ramener les gains de capitaux imposables à 75 % et abolir les CELI, REEE, REI, sociétés en commandite, fiducies de revenu, etc.;
(+ 1 G$ / + 2 G$)

Imposer tous les salaires au même taux, aussi bien ceux payés par chèque et ceux payés en options d’achats d’actions aux dirigeants d’entreprises;
(+ 0,5 G$ / + 1 G$)

Abolir les subventions aux écoles privées, comme en Ontario, aux States et en Europe;
(+ 0,5 G$ / —)

Rétablir les impôts successoraux comme aux States et instaurer une taxe annuelle sur la richesse comme en Europe. Abolir aussi l’exonération d’impôt des fiducies familiales;
(+ 1 G$ / + 3 G$)

Rétablir le nombre de paliers d’imposition de 3 à 12, comme cela prévalait auparavant;
(+ 0,5 G$ / + 1 G$)

Éliminer les milliers d’organismes de charité bidon et resserrer les critères pour les autres;
(+ 0,5 G$ / + 1 G$)

Abolir les taxes (TPS et TVQ) sur l’électricité et en instaurer sur les transactions boursières spéculatives (contrats, actions, obligations, etc.);
(— / —)

Afin de nous libérer des cartels privés, créer Pétro-Québec, Pharma-Québec et la Banque du Québec, comme cela se fait ailleurs;
(+ 1 G$ / —)

Nationaliser l’éolien, le gaz naturel, les petits barrages et ceux d’Alcan, abolir la ridicule agence des PPP et fermer les quatre hippodromes du Québec qui coûtent chaque année des millions de dollars en fonds publics.
(+ 1 G$ / —)

Hausse totale annuelle des revenus pour le Québec: 11 G$
Hausse totale annuelle des revenus pour le Canada: 30 G$

http://www.journalmetro.com/paroles/article/40934

M. Noel: à part la 4e et la 11e, le reste est de la pure folie. On deviendrait la «Corée du Nord-Est»;

M. Fleurent: désolé de vous avoir fait de la peine. La vérité blesse.

Si un jour la constitution canadienne est ré-ouverte il faudra y mettre une clause pour protéger la propriété privée. C’est un besoins autrement plus urgent que la reconnaissance de la nation.

P.S.: Lauzon qui veut ramener la taxe sur le capital. Je me demande bien sur quel planètre vit ce type… Ce sont des gens comme lui qui ont détruit l’économie du Québec avec leur sôôôôôcial-« démocratie ».

Son agenda est clair: il veut l’élimination des organisme de charité privé pour que l’état soit le seul grand argentier. Bref, un combat pour moins de libertés individuelles et pour plus de collectivisme.

La Solution de Lauzon: plus d’état… What a joke…

Comme je disait M. MB vous confirmez le no 6. Vous êtes très loin du genre à pouvoir me faire brailler.

En plus se mettre à l’égal des states est pour vous de la pure follie. Vous devez être vieux hen.

et on vois que vous n’achetez pas de REER.

Et toujours les contracdictions de l’autre, l’ado qui ne vaut plus la peine d’être commenté. Il est contre le réouverture de la constitution puisqu’il dit que PET à bien fait.

BYE

Non seulement j’ai des REER mais j’ai déjà de l’argent de côté pour le CELI.

Et j’aimerais bien que tu me donne la citation o:u je dis que Trudeau à bien fait. Trudeau a démoli l’économie canadienne avec ses lubies socialistes.

Tu retombes dans tes vieilles habitudes, tu recommences à me mettre des mots dans la bouche.

Comme il le dit Gagnon viens de finir ses études, il a des REER, de l’argent de côté pour le CELI, il a 30 ans, un PhD, il voyage à travers le monde pour des congrès, travaille 70 heures par semaine et gagne environ 40m par année.

J’ai travaillé durant mes études mon cher. Une job d’été dans un laboratoire c’est payant.

M. Fleurent: arrêtez de dire n’importe quoi. Pour votre petite, très petite culture je prends pas mal plus de REER que le Québécois moyen à chaque année, et j’ai bien hâte aux CELI.

Comment pouvez-vous dire que Lauzon veut nous mettre à l’égal des USA ? Il veut complètement nous en éloigner avec son économie étatisée et son socialisme façon vieux bloc de l’est. C’est vous et pas un autre qui étalez le plus d’ignorance sur ce blogue.

@mb

si on commençait par copier lézamaricains:

Abolir les subventions aux écoles privées, comme en Ontario, aux States et en Europe;
(+ 0,5 G$ / —)

Rétablir les impôts successoraux comme aux States et instaurer une taxe annuelle sur la richesse comme en Europe. Abolir aussi l’exonération d’impôt des fiducies familiales;
(+ 1 G$ / + 3 G$)

A Montréal, 30% de élèves au secondaire étudient au privé!!!
« dans 86 % des écoles privées, les revenus des parents sont supérieurs à 60 000 $. Ils sont inférieurs à ce montant dans 75 % des écoles publiques. »

En plus on est le seul État au monde, en dehors d’Israel, qui finance des écoles publiques aux Juifs!

Instaurer au Québec et au Canada un impôt minimum des compagnies, comme en Ontario, aux States et en Europe. En 2003, 50% des entreprises au Québec (142 865) n’ont payé aucun impôt sur des profits de 31 G$;_(Hausse annuelle des revenus pour le Québec: + 0,5 G$ / pour le Canada: + 2 G$) »
« Hausser le taux d’impôt sur le revenu des compagnies du Québec au niveau de l’Ontario, et du Canada, à celui des States, où il est plus de 40 % alors qu’il est de moins de 30 % au Canada (fédéral-provincial);_(+ 0,5 G$ / + 5 G$) »

Se rapprocher des politiques fiscales des USA et du Canada et de l’Ontario, vous appelez cela vous éloigner des USA, vous M. MB. Aussi bien dire que les USA sont comme le bloc de l’Est qui n’existe plus.

« Réduire les subventions aux compagnies, qui sont de vrais paniers percés et les transformer en prises de participation de l’État. Québec verse plus de 5 G$, et l’Ontario environ 1 G$ l’an. Le Canada en verse pour 19 G$ l’an, selon le Fraser Institute;_(+ 2 G$ / + 5 G$) »

Vous êtes contre ça vous!
Vous ne cesser de parler de faire le ménage dans l’état qui gaspille dans les subventions ente autre, et quand quelqu’un parle d’en faire, vous êtes contre. Évidemment pour vous tout cela ne vient pas du bon bord (fédéraliste).

Des organismes de charité bidon j’en connais, moi. Sa collecte 200 mille se paye un salaire de 150, et des dépenses de 40 pour le char les voyages de rencontres le loyer dans son propre immeuble payé 3 fois le prix etc.
Et vous êtes contre cette abolition vous.

Vous êtes contre arrêter de payer des subventions aux hippodromes qui ne servent à rien.
Vous aimez payer contrairement à ce que vous dites M. MB.

Si un fédéraliste dur l’avait proposé, vous auriez applaudi comme vous l’avez déjà fait pour des propositions semblables que vous ayez vous-même préconisé et ce en vous adressant à moi-même.

Alors M.MB, Commencez par comprendre ce que vous lisez et après, on reparlera de la petite culture que vous avez. Pour mon ignorance M. MB relisez-vous pendant des mois et vous constaterez que vous n’avez fait que chiâler sur ce blogue, n’apportant rien.

C’est bien québécois cette petite politique fédéraliste hérité de nos ancêtres qui se débattaient pour se faire aimer et estimer des Anglais.

Ne venez pas me dite que cette dernière phrase est souverainiste ou nationaliste M. MB, c’est écrit dans l’histoire des USA et de l’Amérique et vous êtes de ceux qui la continuent.

Il y a deux clan au Québec qui s’affrontent continuellement.

C’est pour cela que le Québec ne s’enrichit pas.

M. Fleurent, encore une fois vous ne m’avez pas lu: j’ai écrit que j’étais d’accord avec les 4e et 11e propositions, soit justement réduire les subventions aux entreprises et éliminer les organismes de charité bidon. Et oui je suis d’accord pour ne plus jamais mettre une cenne dans les hippodromes. Vous ne lisez pas et vous avez de la misère à écrire en plus.

Ce n’est pas le Québec qu’il faut enrichir, ce sont les individus. Tant et aussi longtemps qu’on parlera d’économie en termes collectivistes, on restera tous pauvre.

Mais le trois ne fait pas personnellement votre affaire.

Le 5 vous êtes pour payer pour les évasions fiscales des grosses entreprises.

Oui j’ai fait une erreur de # et vous en profitez. C’est votre spécialité chercher des bibites. Mais le reste est pratiquement s’aligner sur les USA et vous êtes contre. Il n’y a rien de socialiste dans cela, ou les USA le sont pour vous.

Parlez en du ménage.

Chiâler, chiâler, Chiâler.

Rien n’est Québec et au Canada pour vous.
.
.
PS pour l’écriture vous n’avez pas de leçon a donner.

Jean Chrétien était aux Canadiens hier (quel partisan enthousiaste!) Vs pensez que:
1) Il a payé les billets de sa poche
2) Il les a achetés à gros prix d’un scalpeur à la porte du « Forum »
3) C’était des billets de cie

Évidemment c’est le trois. Non seulement il n’a pas payé ses billets comme Joe Blow mais la cie les a mis sur son impot, enfin sur ses dépenses! Bref, ce sont des billets de BS puisque c’est le gouvernement qui les subventionne

Vous avez lu pour Crocs, les proprios et le syndicat veulent repartir l’entreprise.

Fleurent et Noel: les spécialistes disent toujours, avec raison, qu’il ne faut pas regarder la fiscalité à la pièce. Lauzon propose toutes sortes de mesures «comme aux USA» mais il ne dit pas un mot sur le fait que les impôts y sont beaucoup plus bas et qu’il n’y a pas d’équivalent de la TPS. certains états ont un équivalent de TVQ (beaucoup plus bas) d’autres n’en ont pas. Lauzon prend bien ce qui fait son affaire.

A part ça: est-ce qu’on charge un impôt minimum aux entreprises qui perdent de l’argent ? Belle façon de les aider.

Fleurent: j’ai souvent mentionné que j’étais d’accord avec M. Duhamel et apporté des suggestions… que vous avez dénigré, tout socialiste que vous êtes. Côté chiâlage vous ne donnez pas votre place.

« on restera tous pauvres » Parle pour toi Gagnon, je ne suis pas pauvre moi. Tu as le syndrome de Dubuc, le trotskiste bonbon de la GPE.

Je ne me plaint pas de la supposé évasion fiscal des entreprise car moins une entreprise payent d’impôt, mieux la société se porte.

@ C. Perron :

Pas besoin d.avoir le syndrome de Dubuc pour savoir que le Québec est une terre pauvre. Suffit de lire les statistiques de l’Institut de la Statistique du Québec.

« Pas besoin d.avoir le syndrome de Dubuc pour savoir que le Québec est une terre pauvre. Suffit de lire les statistiques de l’Institut de la Statistique du Québec. »

Et on endéduit que le Nunavut est la région est la plus riche du Canada.

Très sérieux. Les USA devraient l’embaucher pour devenir plus riches.

« …moins une entreprise payent d’impôt, mieux la société se porte. »

C’est justement le cas du Canada et il est plus pauvre que les USA où les entreprises payent plus.

@ Yvon Fleurent :

C’est pas parce que tu n’aime pas le portrait que trace l’Institut de la Statistique du Québec que le portrait est faux. Au contraire…

Viens faire un tour à Boisbriand, tu vas voir des « clis » de cabanes sur cette terre pauvre. J’oubliais Loraine, tu vas en voir des pauvres.

Toi Gagnon, les statistique disent-elles que tu est pauvre?

@ C. Perron:

Tu veux les donnés sur les salaires ?

Le Québec, est l’un des endroits les plus pauvres d’Amérique du Nord. C’est pas parce que tu est impressionné par quelque grosses maisons que ce n’est pas le cas. Essayes de trouver des arguments un peu plus sérieux que des faits anecdotiques.

« Tu veux les donnés sur les salaires ? » (Gagnon)

Gagnon n’a rien à apprendre à personne à l’exception de lui-même.

Il pense avoir fait la preuve que le Nunavut est riche alors que c’est la population la plus pauvre de l’Amérique du Nord immensément moins riche que le Québec.

Il est absolument incapable de faire la différence entre le niveau de vie et le coût de la vie et les salaires. Cela demande des calculs à partir des stats où il a à maintes fois fait la preuve de son incapacité.

Fleurent, faut que tu m’explique une personne avec un RRD supérieur peut être plus pauvre qu’une autre…

Ça risque d’être intéressant.

Tout les faits quotidiens d’un peuple sont tous des faits anecdotiques.

Comme par exemple un type qui ne jure que par les statistiques est à mes yeux un fait anecdotique.

Moi ce que je vois au Québec c’est que les restaurants sont pleins à craquer même durant la semaine, que les belles maisons pleuvent au Québec dans chaque ville, que le Forum (s’cusez) le Centre Bell est aussi plein à craquer, que les Québécois, voyage comme jamais, que je n’ai pas de pauvres dans ma très grande parenté, que les piscine se vendent comme jamais, que les gyms sont plein encore là à craquer, que ce n’es pas allable dans les centre d’achats les fin de semaine, que dans mon coin on construit des condos de luxe qui se vendent, que le gaz est rendu à 1,35$ et les gens continuent à voyager seul sur les autoroutes (va voir innocent), que le homard s’en vient et qu’ils va se vendrent comme des petits chauds, que les boutiques de luxe font des affaires d’or, que des maisons d’un demi-million sont vendus quotidiennement, que les scalpers revendent leurs billet cinqu fois le pris, que les gens continuent à angraisser inutilement les compagnies de gazon, que tu gagne toi Gagnon un misérable 40,000, que, que que. Y sont où tes « sties » de pauvres Gagnon.

Il y a des pauvres c’est sûr,mais ils sont mieux encadrés qu’aux USA.

Pis qu’est-ce que ça peut te faire toi que le Québec soit pauvre ou pas. Tu ne l’aime pas le Québec. Tu le dénigre à journée longue. Vas faire un tour au Nunavut et laisse-nous avec nos problêmes, on est assez grand pour s’en occuper.

Monsieur le docteur, le syndrome Dubuc ça s’attrape-tu à lire du Gagnon?

À tous nos nationaleux qui vantent la richesse du Québec et le faible coût des maisons ici, pouvez-vous m’expliquer pourquoi le Québec a l’un des taux de propriétaires les plus bas en Amérique du nord?

Des immigrants de l’Inde à peine arrivé en Alberta ont pu s’acheter une maison en 6 mois…

Les maisons en Alberta innacessibles et hors-de-prix? Mon oeil!

En passant je ne dénigre pas les pauvres. Dans ma jeunesse ont était pas riche avec le seul petit salaire de mon père et 5 enfants, pas d’auto en logement d’une chambre. Les vieux de ma génération ont connu ça.

Les Québecois sont pauvres mais vivre avec un train de vie de riches grâce au crédit. Pas pour rien, qu’ils sont parmi les plus endettés en Amérique du nord…

De plus, c’est pas parce que tu as une grosse cabane que tu es riche. À Westmount, jamais la fréquentation de banques alimentaires et soupes populaires n’a été aussi élevée.

Les hausses de taxes foncières , grâcieuseté des fusions forcées des péquistes, n’aident pas s’enrichir.

Grosse cabane de l’extérieur mais rien à l’intérieur…

@ Martin

IL n’y a pas de crise de crédit aux usa, c’est de la fausse nouvelle pour vendre de la copie et augmenter les cotes d’écoute.

Ah bon!

Qu’attend-tu pour déménager au Nunavut Martin. Est-tu maso. au point de vouloir demeurer dans la pire province du Canadéa, le Québec.

Les statistiques anecdotiques ? Ouf, par définition les stats c’est justement la science pour se débarasser des anecdotes. Tu sais ce qu’est un test de student ou d’anova ?

Que ça te plaise ou non, le Québec se classe dans le fond du classement. Pour parler dans ton langage, ailleurs les maisons sont plus grosses, les restaurants plus nombreux, les équipes sportives plus abondantes, les humard plus populaires, les voitures plus grosses…

@ Raymond Campagna :

Pour une fois tu as raison, la « crise » du crédit est très exagérée.

Qu’attends-tu Gagnon pour aller vivre dans ces endroits merveilleux.

Anecdotique. Tu utilise maintenant ce mot dans chacun de tes billets.

M. Perron: M. Gagnon pourrait vivre n’importe où dans le monde et vous remettre à votre place sur ce blogue quotidiennement quand même. Vous voulez le faire déménager pour quoi au juste ?

« la “crise” du crédit est très exagérée. » DG

C’est donc dire que Pierre Duhamel dans son billet intitulé « Madame la présidente » a induit les lecteurs en erreur.

Ah bon!

«Le tout dans un contexte où les institutions financières du monde sont secouées par la crise du crédit.»

http://blogues.lactualite.com/duhamel/?p=150

« Qu’attends-tu Gagnon pour aller vivre dans ces endroits merveilleux.

Anecdotique. » (C. Perron)

C’est parce qu’il n’il n’y à pas de transport en commun pour y aller.

Je ne savais pas que Gagnon avait un thuriféraire en la personne de MB (maudit bordel). Les petits copains se frottene mutuellement le dos…lol

Si tu veux je peux te sortir les stats. Mais le nombre de faillites des banques et leur crédit sont demeurés inchangés depuis cette crise.

P.S.: La banque du Canada a dit hier ne pas voir de récession aux USA pour l’année 2008.

« La banque du Canada a dit hier ne pas voir de récession aux USA pour l’année 2008. » DG

Faudrait le dire aux peureux d’Américains qui n’y connaissent rien!

« Many U.S. states appear to be in recession »

«States struggling regardless of national situation a survey shows

updated 11:49 a.m. ET, Fri., April. 25, 2008

WASHINGTON – The finances of many states have deteriorated so badly that they appear to be in a recession, regardless of whether that’s true for the nation as a whole, a survey of all 50 state fiscal directors concludes.

The situation looks even worse for the fiscal year that begins July 1 in most states.

“Whether or not the national economy is in recession — a subject of ongoing debate — is almost beside the point for some states,” said the report to be released Friday by the National Conference of State Legislatures.»

http://www.msnbc.msn.com/id/24310803/#storyContinued

Gagnon dit tout ce qui lui passe par la tête et il vient nous dire qu’il se fie aux statistiques.

Les restaurants sont plus nombreux ailleurs etc.

Il n’y a pas longtemps Trois-Rivières était la ville où la concentration de restaurants est la plus grande au Canada.

C’est ce même grand connaisseur qui nous dit que le Nunavut est très riche et qu’il y a des fast-foods et des cinémas au Nunavut.

Voici la photo de Iqaluit environ 6000 h la capitale et la plus grande ville du Nunavut.

http://maps.google.com/maps?hl=fr&client=safari&rls=fr&resnum=0&q=Iqaluit,+NU,+Canada&um=1&ie=UTF-8&sa=X&oi=geocode_result&resnum=1&ct=title

@ Yvon Fleurent:

La plus grosse progression de la rémunération hebdomadaire moyenne au Canada l’an passé ?

le Nunavut: +5,6%

Pour Fleurent que j’aime bien prendre à contre pied…

Voici pour le canada les meilleurs revenus pour la restauration en fonction de la population:

1-Alberta: 1583$
2-British Columbia: 1496$
3-Northwest Territories: 1223$

Pourquoi Gagnon tu ne vas pas vivre au Nunavut? Avec ton salaire de 40,000$ tu aurais eu une augmentation de 2,300$ l’an passé.

T’as pas d’ambition coudonc?

En Alberta, Gagnon, il ya des restos de fermés parce qu’il n’y a pas de personnel pour y travailler.

Ils sont tous comme Gagnon: ils gagnent leur vie dans l’économie du savoir…

@ C. Perron:

Si j’étais un travailleurs dans le secteur minier, aucun doute, je serais parti au Nunavut me remplir les poches.

@ Raymond Campagna:

Merci de prouver que j’ai raison. En Alberta l’économie va tellement bien que mêmes les restos doivent se battre pour avoir des employés (ce qui implique que le salaire minimum n’est pas essentiel). C’est quand la dernière fois qu’on a vu ça au Québec ?

@ Raymond Campagna:

Pourquoi s’arrêter au prix du Big Mac ? Le coût de la vie c’est plus que le prix du Big Mac mon cher.

Et même quand on considère le coût de la vie plus élevé au Nunavut, les gens là bas ont un meilleure salaire que les québécois.

En Alberta l’économie va tellement bien que mêmes les restos doivent se battre pour avoir des employés (ce qui implique que le salaire minimum n’est pas essentiel). C’est quand la dernière fois qu’on a vu ça au Québec ? (Gagnon)

La réponse est à l’été 2006 et 2007. Les restaurants fesaient des tirages de IPods et des voyages en Italie pour avoir des employers.

À lire dans la Presse.

@ Raymond Campagna:

Ce qui influence le coût de la vie ce n’est pas le prix du Big Mac. Si tu as une opinion contraire, je t’invite a faire part de tes doléances à Statistique Canada. Qui sait, si tu as raison, peut-être que Statistique Canada va revoir ses méthodes de calcul de l’inflation.

@ Yvon Fleurent:

Merci pour ton commentaire qui illustre bien le dynamisme du marché de l’emploi en Alberta.

« Ce qui influence le coût de la vie ce n’est pas le prix du Big Mac » DG

Pas rapport !!!

Tu ne comprends pas la question très simple que je t’ai posée,Gagnon:

Quel prix un Big Mac à Iqualuit, Gagnon?

Leprix d’un big mac ne donne absolument aucune information sur le niveau de vie.

J’ignore pourquoi tu te racroche à cette aneddotes sans importance alors que Statistique Canada donne des donnés sur le coûts de la vie bien plus précis.

Tu vires en rond pour ne pas répondre, c’est évident.

Tu ne connais pas le prix d’un Big Mac à Iqaluit, capitale du Nunavut «plus riche que l’Ontario», hein Gagnon?

Gagnon se sauve

« C’est quand la dernière fois qu’on a vu ça au Québec ? » (DG # 57)
« Merci pour ton commentaire qui illustre bien le dynamisme du marché de l’emploi en Alberta. » (DG)

DG pour répondre au #57 je n’ai pas parlé de l’Alberta mais bien de Montréal #61et 62.

« Si j’étais un travailleurs dans le secteur minier, aucun doute, je serais parti au Nunavut me remplir les poches. » (DG)

Avec son instruction et son PhD il pourrait aller travailler dans les mines du Nunavut ils embauchent sans expérience. Que voulez vous un PhD ça paye pas.

« Et même quand on considère le coût de la vie plus élevé au Nunavut, les gens là bas ont un meilleure salaire que les québécois. » (DG)

Sa DG est incapable d’en faire la preuve statistique et scientifique.

« Ce qui influence le coût de la vie ce n’est pas le prix du Big Mac. » (DG)

C’est la preuve que DG ne connaît rien au coût de la vie.

Il doit rester chez pa et man.

@ Raymond Campagna :

Sorry, je ne suis pas assez bête pour calculer le coût de la vie avec le prix d’un Big Mac. Pour ce faire on utilise l’inflation qui permet de calculer le RRD.

Et le RRD du Nunavut est supérieur à celui du Québec et de l’Ontario.

@ Yvon Fleurent:

La preuves scientifiques et statistiques je te l’ai donné à de multiples reprises.

Une fois de plus juste pour pour que les lecteurs de ce blogue puisse juger.

Revenu réel disponible par habitant
Nunavut: 28 231$
Ontario: 24 948$
Québec: 21 848$

Définition du Revenu Réel Disponible (RRD):
Le revenu réel disponible (RRD) par habitant représente le revenu dont dispose un particulier pour se procurer des biens et des services et pour réaliser des épargnes, compte tenu des impôts, des transferts et de l’inflation. L’évolution du RRD au fil du temps pourrait être considérée comme une indication de l’évolution du niveau de vie d’un pays.

Définition de l’inflation:
L’inflation représente l’augmentation générale des prix au cours d’une période donnée. L’Indice des prix à la consommation (IPC) est l’indice le plus couramment utilisé pour mesurer l’inflation.

Ça ne peut pas être plus clair.

Tu sais Fleurent, quand tu m’insulte gratuitement, tu ne fais que montrer aux lecteurs de ce blogue que tu es devenu une personne âgée amère. Quand tu m’insultes, c’est le signal que je t’ai acculé au pied du mur.

Je suis toujours sidéré devant ton manque de maturité. En fait, je ne crois absoluement pas au fait que tu sois une personne de plus de 50 ans. Les gens de cette âge ont une sagesse et une maturité qu’on ne retrouve pas chez toi. Chaque fois que tu es contrarié, que l’on démontre que tu as tort, tu pètes les plombs. C’est un comportement d’ado mais surement pas celui d’un homme mature.

Alors, sera-tu me répondre comme un homme ou verra-t-on encore une fois l’ado péter les plombs ?

Tu fais quoi dans la vie Gagnon à part monopoliser ce blogue et d’autres? BS?

Tu travailles-ti de temps en temps?

Vous m’avez bien amusé, cher Gagnon.

Vous veniez de parler des profits de restauration, « stats » dressés comme argument ultime lorque je vous ai simplement demandé quel était le prix d’un BigMac à Iqaluit, au Nunavut.

Aussitôt, aveuglé par votre «cécité idéologique» comme l’a si bien diagnostiquée Étienne, vous vous êtes lançé dans vos radotages connus sur le coût de la vie au Nunavut, et patati et patata, et le calcul de l’inflation sans tenir compte de ceci ou de cela, et patati et patata.

Malgré mes demandes répétées de simplement me donner le coût d’un BigMac, vous avez continé sur votre lancée de « stats » qui expliquent tout, avec votre raison raisonnante qui crée la vérité que vous voulez à défaut de la trouver, et patati et patata, ad nauseam, comme toujours…

Ce qui démontre bien que vous prenez prétexte de n’importe quoi pour dire n’importe quoi, n’importe comment.

C’était quand même distrayant de vous voir en spectacle argumenter à partir du BigMac d’Iqualuit pour justifier vos « stats » qui, je vous l’apprends, ne veulent rien dire et tout dire et son contraire , si on ne peut les contextualiser dans un ensemble,fait de détails quotidiens.

Votre fougue origine sans doute de votre jeune âge, comme vous vous êtes encore projeté sur monsieur Fleurent en disant « C’est un comportement d’ado, mais surement pas celui d’un homme mature. »

En effet,avec un peu de réflexion au départ, une simple vérification vous aurait fait constater qu’il n’y a pas de BigMac à Iqaluit, parce qu’il n’y a pas de McDonald ni à Iqaluit ni dans le Nunavut au complet.

Encore une fois, merci pour l’amusement 😉 🙂 😉

Ps. Il n’y a qu’ UNE modeste salle de cinéma à Iqaluit, capitale du Nunavut «plus riche que l’Ontario»!

Premièrement je n’ai pas insulté Gagnon.

Je répète, et ce n’est pas une insulte DG a été incapable jusqu’à maintenant de démontrer quoi que ce soit du coût de la vie au Nunavut. C’est un fait.

Il nous fait encore son copié collé de stats Canada, le RRD et la définition de l’inflation, pour répondre quel est le coût de la vie du Nunavut, ce qui n’a aucun rapport avec le coût de la vie sinon le RRD par rapport à un autre pays ce qui n’a rien à voir avec l’intérieur ou très peu.

Pour calculer le coût de la vie dans un endroit, on se sert du IPC par rapport au RRD et il faut calculer le rapport d’un endroit et un autre ce qu’il est impossible de faire avec un copié collé.

Il y a des fast-foods au Nunavut qu’il disait, encore faut-il savoir ce que c’est. Un simple casse-croûte est un fast-food.

À Iqaluit, capitale, plus grosse ville et 20% de la population du Nunavut, il y à 5 restaurants : 2 bistros, 1 style familial, et 2 avec la cuisine de la place, surtout du poisson. Si vous voulez un « prime rib », appelez et regardez votre portefeuille$$$ avant de partir. Quelle richesse!

De plus DG nous disait qu’il y a des routes. C’est faux, il n’y a pas de routes carrossables. À Iqaluit, il n’y a que des rues qui ne mènent nulle part que l’on peut voir sur la photo satellite (rien de plus fiable) et qu’il dit non scientifique. Les seules routes et c’est identifiable sur la photo, sont les airs et la mer.

Pour le BigMac DG c’est certainement rendu compte qu’il n’en avait pas, mais pris dans son engrenage, il lui était interdit d’en parler. Maintenant que oui il le savait mais que sa ne valait pas la peine d’en parler et bla bla…

Oui il nous donne un spectacle amusant.
,
,
,
PS Ce post n’est que des mises au point ou explications et est sans insultes.

@ Raymond Campagna :

Au fait, pourquoi tu veux savoir le prix du Big Mac ay Nunavut ? Qu’est-ce que c’est supposé prouver ?

En passant, si tu trouve que le calcul de l’inflation ne tient pas compte de « ceci » et de « cela », fait une plainte à statistique Canada. Tentes de les cobvaincre que tu es un grand spécialiste du calcul de l’inflation.

@ Fleurent :

Si tu considères ne pas m’avoir insulter alors avec tes propos, alors je pense trouver chez vous un début de syndrome de Tourette.

Pour le reste, le RRD, par définition, est calculé à partir du coût de la vie.

Parce que si tu l’ignore, Statistique Canada tient des stats du cout de la vie non seulement pour les provinces mais aussi pour els villes du canada. Donc il est faux de dire, comme tu le fais, que le chiffre de l’inflation utilisé par Statistique Canada est uniforme à la grandeur du pays et qu’il est seulement valable pour les comparaisons internationales.

Voilà qui démoli ton argumentation.

Pour les route du Nunavut:

Highways in Nunavut:
Contrary to popular belief, a few notable roads and highways indeed exist in Nunavut. An estimated total of 850 km of roads and highways are spread across the vast territory.

@ DG

Je ne vous avais point bissé pour que vous reveniez en rappel, mais merci encore d’en remettre.

Trop drôle! 🙂 🙂 🙂

@ Raymond Campagna:

Et moi j’avais parée que tu ferais un commentaire sans le moindre argument capable de me contredire.

Pari gagné.

« Pour le reste, le RRD, par définition, est calculé à partir du coût de la vie. » (DG)

Faux, M. Gagnon, complètement faux.

Et oui stats Can tient des données pour l’IPC et pour 60,000 milles items, je crois et ne tiens pas compte du RDD et le RDD n’est pas calculé à partir du coût de la vie mais à partir du talon de paye moins les prélèvements, autrement dit ce qui te reste de ta paye Gagnon, : ton chèque, si tu en a un.

@ Raymond Campagna:

Je repose ma question: Au fait, pourquoi tu veux savoir le prix du Big Mac ay Nunavut ? Qu’est-ce que c’est supposé prouver ?

@ Yvon Fleurent:

Le RRD est calculé selon l’indice des prix à la consommation.

L’indice des prix à la consommation = coût de la vie.

Pour calculer le RRD, on regarde le revenus des canadiens et l’on pondère ce revenus en fonction du coût de la vie. Donc si dans une province le coût de la vie est 20% plus élevé, alors le revenu est coupé de 20% pour faire la normalisation. On obtient ainsi le RRD.

Maintenant j’espère que c’est clair.

Statistique Canada vient de sortir ses donnés sur la croissance du PIB en 2007.

La plus forte croissance du PIb vient d’où ?

Non, pas le Nunavut…

Le titre revient aux Territoires du Nord-Ouest avec une croissance de 13,1%.

En deuxième place… Le Nunavut avec 13,0% !

Hé bien !

Poursuivons avec des faits pour les gens qui veulent en savoir plus sur le Nunavut.

Saviez-vous que le Nunavut est la 2e économie la moins subventionnée du canada ?

À peine 167$ par habitant. En première place, les Territoires du Nord-Ouest avec 164$.

Le Québec par contre est la province championne des subventions avec plus de 700$ par habitant.

Et le Québec à une meilleure croissance du pib que l’Ontario et Montréal est un endroit où le coût de la vie est le moins cher au Canada et dans le monde. Et le Québec à la moins forte inflation au Canada.

Définition du Revenu Réel Disponible (RRD):_Le revenu réel disponible (RRD) par habitant représente le revenu dont dispose un particulier pour se procurer des biens et des services et pour réaliser des épargnes, compte tenu des impôts, des transferts et de l’inflation. L’évolution du RRD au fil du temps pourrait être considérée comme une indication de l’évolution du niveau de vie d’un pays. (STATISTIQUE Canada)

« …L’IMPÔT, les dons aux œuvres de bienfaisance, les cotisations
aux régimes de pension ainsi que l’épargne et les placements des consomma- teurs ne font pas partie de l’IPC. (STATISTIQUE Canada)

« Pour calculer le RRD, on regarde le revenus des canadiens et l’on pondère ce revenus en fonction du coût de la vie. Donc si dans une province le coût de la vie est 20% plus élevé, alors le revenu est coupé de 20% pour faire la normalisation. On obtient ainsi le RRD. (D Gagnon)

« L’Indice des prix à la consommation mesure le taux de variation dans le temps du coût moyen d’un grand panier de biens et de services qu’achètent les consommateurs canadiens. » (STATISTIQUE Canada)
.
.
« Quelques idées préconçues sur l’IPC.
On croit souvent que l’Indice des prix à la consommation est la seule façon de mesurer la rapidité avec laquelle les prix changent. » (STATISTIQUE Canada)

« L’indice des prix à la consommation = coût de la vie. » (DG)

L’IPC n’est pas non plus un indice du coût de la vie, même si on le croit par- fois. ( STATISTIQUE Canada)

Le Nunavut ne fait pas parti des régions ou est calculé IPC.

Avec son histoire de subvention Gagnon nous fait la preuve que le Nunavut, endroit de grande misère reconnu unanimement par tous les gens qui ont la moindre instruction est négligé de tous.
.
.

Il y à 5 restaurants à Iqaluit, capitale et plus grosse ville du Nunavut, 2 bistro, 1 restaurant familial, 2 restaurant de cuisine de la place (du poisson), un cinéma et Gagnon nous dit qu’il y à DES fast-foods et DES cinémas. Il n’a aucune idée du Nunavut exception faite de son chiffre RRD très scientifique qu’il ne comprend même pas.

@ Yvon Fleurent:

J’espère que tu ne considère pas l’Ontario comme une référence, c’est une province en perdition.

P.S.: Merci pour les définition de l’IPC qui confirme ce que j’essaye de t’expliquer.

En passant, l’IPC est calculé au Nunavut.

Va voir par toi-même:

http://www.statcan.ca/francais/Subjects/Cpi/cpi-en_f.htm

L’abscence de subvention au Nunavut, combiné à sa formidable croissance économique prouve que tu avait tort en disant que le Nunavut dépendait de l’argent public pour son développement.

Avec un RRD frisant 30 000 dollars, si le Nunavut est une terre de misère, alors le Québec c’est pire que le tier-monde.

C’est sûr que le Québec c’est pire que le tiers monde. Mais ça ne te dérange pas trop Gagnon que je préfère vivre à Boisbriand qu’à Igaluit.

Qu’en pense tu MB?…lol

Entre 2000 et 2005, le salaire des familles économique au Nunavut a augmenté de… 30% !!!

Phénoménale !

@ C. Perron :

Ca dépends de tes compétence et du salaire que tu evux faire.

Ils sont sur le point d’ouvrir une nouvelle mine de diamant au Nunavut en ce moment. Ca sera très payant pour les diplomés en génie minier !

Je suis retraité, toi tu devrais y aller. Je me suis laissé dire que les génies sont très bien payés par la-bas. Tu pourrais y fonder une famille. 30% d’augmentation ce n’est pas rien, à moins que tu manque d’ambition. Ce que je ne serais pas surpris vu ton négativisme congénitale.

@ C. Perron :

Chose certaine, si j’avais étudier dans le domaine des mines, c’est au Nunavut que j’irais gagner mon pain. Impossible de résister à leur salaire.

P.S.: Je ne sais pas si tu réalises que c’est toi-même que tu ridiculises en voulant argumenter à coup d’insultes. Tu es comme Fleurent, un retraité amère qui pète les plombs pour rien. À cause de ton égo, tu ne tolères pas être contredit.

Le contrôle de soi, il n’est jamais trop tard pour le développer.

Moi je t’insulte, tu y vas fort mon David.

Toi, tu insulte l’intelligence à longueur de journée.

Vas prendre du repos. Moi, je prépare mon voyage au Vietnam pour octobre et je ne suis nullement amère, je suis plutôt amène, petit prétentieux.

@ C. Perron :

Et voilà.

Au lieu de débattre du sujet, tu préfère y aller d’insultes et de petites guéguerres personelles inutiles.

peux-tu débattre sans attaquer personellement l’autre personne ?

Je ne sais pas pourquoi vous vous obstinez pour savoir le prix du Big Mac à Iqaluit puisqu’il n’y en a pas. Mais si vous voulez savoir comment coûte deux oeufs avec bacon, $12.00 J’y travaille et je peux vous dire que le coût de la vie est très élevée,mais la vie n’est pas stressante comme dans la république de bananes du Québec….