Portugal : le virage agricole

Incapables de trouver un emploi, de plus en plus de jeunes Portugais se tournent désormais vers l’agriculture pour assurer leur subsistance. 

10072720-grape-harvest-in-douro-riv-portugal-gettyimages
Photo : Luis Veiga / Getty Images

Incapables de trouver un emploi, de plus en plus de jeunes Portugais se tournent désormais vers l’agriculture pour assurer leur subsistance. En 2012 seulement, près de 3 500 jeunes de moins de 24 ans ont choisi de cultiver la terre. Le Portugal est durement frappé par la crise qui sévit en Europe depuis quatre ans : 16,4 % de la population et près de 40 % des 15-24 ans sont actuellement au chômage.

Selon le Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes, dont le secrétariat général est à Paris, la Grèce, l’Italie et l’Espagne, aussi touchées par la crise économique, connaissent un retour à la terre similaire.

Le Portugal et l’Union européenne soutiennent cette migration rurale. Depuis février 2012, l’État portugais recense et cartographie les terres non utilisées afin de les rendre disponibles à l’agriculture. Il offre aussi des avantages fiscaux aux propriétaires qui s’engagent à louer leurs terres.

Au Portugal, le secteur agraire et agroalimentaire est le seul qui a connu une croissance — de 3 % — l’an dernier.