Pourquoi Steve Jobs a marqué ma vie

Pour moi, la mort de Steve Jobs c’est un peu comme celle de John Lennon, de René Lévesque, de Maurice Richard ou de Jean-Paul II pour certains d’entre vous.

 

Une profonde émotion s’est emparée de moi quand j’ai appris la nouvelle de sa mort, même si je ne le connaissais évidemment pas et que la nouvelle n’était pas vraiment étonnante.

Steve Jobs incarnait à la fois ma génération et les plus grands bouleversements que j’aurai observés dans ma vie.

Nous avions à peu près le même âge, mais je pense que sa vie a été beaucoup plus difficile que la mienne, malgré ses milliards,. Il a été adopté, c’était un décrocheur, il était dyslexique, il a été congédié par la personne qu’il avait lui-même embauché et il a attrapé une sale maladie alors qu’ il n’avait que 49 ans.

Steve Jobs était peut-être un génie, mais c’était d’abord un résilient et un batailleur.

C’était aussi l’homme d’une vision, et ce, dès la fabrication du premier ordinateur Apple dans le garage de ses parents. Pour lui, l’informatique devait être simple, belle et ludique.  Il a été à cet égard d’une constance absolue, du premier PC au dernier iPad.

Apple ne se considère pas comme une entreprise technologique comme les autres, plutôt un fabricant de produits de consommation devant faciliter la vie des gens. Steve Jobs n’était pas un patron comme les autres, il avait le don de savoir ce que nous voulions, avant même que nous le sachions.

La vie va tellement vite que l’on oublie que ce que nous prenons aujourd’hui pour acquis n’a pas toujours existé. L’ordinateur personnel a 35 ans, le téléphone mobile 28 ans, le web vient tout juste de fêter ses 20 ans et le web mobile a tout juste 12 ans.

Mon arrière grand-père a vu l’apparition de l’ampoule électrique, mon grand-père a vécu le début de l’ère de l’automobile, mon père a assisté à la naissance de la télévision et moi j’aurai été témoin du  développement du PC, du Web et du téléphone intelligent.

Ce sont-là les technologies qui marquent notre temps et personne d’autre que Steve Jobs ne les a mieux incarnées. C’était un des grands entrepreneurs de l’histoire et sans doute le plus grand de mon époque.

 

Quelques-uns des hommages qui lui ont été rendus.

 

Les commentaires sont fermés.

Comme vous le dites bien, chacun des inventeurs de nos ancêtres a fait une invention. Steve Jobs a fait une invention, le Mac, qui a menée à d’autres de ses inventions : le I-Pod, le I-Phone et le I-Pad.
Steve Jobs est le premier à les intégrer entre elles au point de révolutionner notre façon de vivre.
Pour moi, il est l’inventeur des 100 dernières années.

Steve Jobs est un pionnier qui a fini par « incarner » (comme dit P Duhamel) une bonne partie des bouleversements technologiques et culturels (au sens large) que cette génération a créé et vécu. Quand on considère l’ampleur des ces bouleversements c’est une contribution remarquable et même historique.

Le mot incarné est bien choisi, car tout cela a été et reste encore un travail hautement collectif où les uns innovent en se nourrissant d’autres innovations faites par d’autres, comme Bill Gates par exemple mais aussi des milliers d’autres participants plus anonymes.

Comme quoi on peut valoir 5 milliards et être vaincu par le cancer.
L’homme est bien petit face à pareille maladie.
A moins d’être vraiment malchanceux, on vit jusqu’à la cinquantaine sans trop de bobos. Puis, après, on rentre dans la zone à problèmes. (Jobs est tombé malade à 49 ans).

Un organe vital flanche, ce sont des mois, parfois des années d’agonie, et on en meurt.
Si ce n’est pas dans la cinquantaine, c’est dans la soixantaine. Sinon la soixante-dizaine.

C’est le lot de la plupart des êtres humains. On meurt à 56 ans comme Steeve Jobs ou à 67 comme le dernier prix Nobel canadien. Très peu, très très peu, atteignent les 100 ans. Même Pierre Dansereau n’y est pas arrivé.

D’étranges liens entre Steve Jobs et moi. Il y a plus de vingt-cinq ans, mon frère ne tarissait pas d’éloges au sujet de Apple , l’ordi qu’il disait parfait et si facile à comprendre. Alors, j’ai acheté un Apple pour ensuite le remplacer par un IMac sur lequel je vous écris en ce moment. Je n’ai jamais eu de PC parce qu’une fois qu’on a un IMac, on ne veut rien savoir des autres marques qui exigent des antivirus.

Mon frère, qui m’a donc transmis la passion des Mac, est décédé d’un cancer du pancréas à l’âge de 60 ans après quelques mois de combat. Steve Jobs a pu tenir beaucoup plus longtemps , 6 ans après le diagnostic, ce qui est rare dans le cas de cette forme de cancer. Dans un sens, il a été chanceux.

Vous avez dit dernièrement que Jobs était fils d’immigrants et que donc on ne pouvait pas se passer d’immigration. Vous avez tourné les coins un peu rond.
Jobs est le fils d’une mère américaine et d’un père syrien (tiens, comme René). A sa naissance, il a été confié en adoption à une famille de braves américains.
Jobs est donc un produit bien américain

@ rod (# 5):

Ce n’est pas souvent que l’on peut vous voir faire l’éloge des américains…

BRAVO rod!!!

Steve Jobs a été génial… et drôlement bien entouré. Personne ne semble le savoir ou se le rappeler, mais quelqu’un a convaincu Steve Jobs de la nécessité de créer un clavier pour les usagers de langue française du Canada, un clavier qui n’est pas le même que celui que l’on utilise en France et dont nous profitons aujourd’hui.
Il s’appelle Réal Bouvier et il a été le premier directeur général de l’entreprise Apple au Québec.