Prêts, pas prêts?

L’enjeu est de taille : il y a 16 % d’obèses au Canada, 30 % aux États-Unis – d’où l’attrait des médias américains pour l’entraînement auquel s’astreint Barack Obama.

Photo : IstockPhoto

Le président des États-Unis garde la forme grâce à un programme régulier comprenant haltères, jogging sur tapis et vélo stationnaire. Et il ne dédaigne pas de faire une partie de basket chaque semaine.

Au Canada, le Guide d’activité physique publié par l’Agence de la santé publique recommande de 30 à 60 minutes d’exercice modéré par jour. Malgré cela, 60 % des Canadiens sont inactifs, selon l’Agence.

Un corps sain dans un esprit sain, c’est également bon pour les affaires ! Une étude de l’Institut canadien de la recherche sur la condition physique et le mode de vie révèle que l’exercice augmente la productivité, réduit l’absentéisme et améliore le moral des employés. C’est pourquoi la moitié des entreprises canadiennes offrent des mesures pour inciter leur personnel à faire de l’activité physique : une sur quatre rembourse une partie des frais d’inscription à un centre d’entraînement, tandis que une sur cinq fournit les infrastructures pour s’entraîner sur place.

 

Les plus populaires