Quand la philanthropie «améliore» la qualité d’un produit

Un produit est-il de meilleure qualité lorsque l’entreprise qui le commercialise verse des dons à une œuvre de charité ? 

Photo : iStockphoto
Photo : iStockphoto

Un produit est-il de meilleure qualité lorsque l’entreprise qui le commercialise verse des dons à une œuvre de charité ? Aux yeux de bien des gens, la réponse est oui, ont observé des chercheurs de l’Université Northwestern, en Illinois. C’est ce qu’ils appellent le « halo de bienveillance ».

Les deux spécialistes en marketing ont mis des consommateurs à l’épreuve. Résultat : un même vin avait meilleur goût quand on leur disait que le vignoble donnait à une œuvre de charité. Un produit blanchissant pour les dents, des chaussures de course et un traitement contre la calvitie présentaient de meilleurs résultats.

Mais attention, l’effet du « halo de bienveillance » diminue lorsque l’entreprise publicise de façon trop appuyée sa générosité.

 

Dans la même catégorie