Quand le coeur n’y est pas…

Les gens qui croyaient que les nombreuses pertes d’emplois entraînées par la récession stimuleraient la loyauté de ceux qui restent en poste devront réviser leur théorie : 22 % des travailleurs canadiens se disent moins loyaux envers leur employeur en cette période de récession, révèle un sondage Ipsos Reid.

Photo : iStockphoto

C’est pire dans les entreprises où il y a eu gel des salaires : 31 % des employés s’y disent moins loyaux. Et pire encore (36 %) là où on a procédé à des mises à pied. Les employés sentent qu’on leur demande d’en faire plus avec moins, et ils n’ont pas l’impression que leur employeur fournit également sa part.

Le sondage révèle en outre une baisse de loyauté chez… les cadres ! Ces derniers doivent faire valoir tous les bons côtés de l’entreprise auprès des employés, mais il semble qu’eux aussi souffrent d’un manque de reconnaissance.