Réactions

Des personnalités réagissent au décès de Ted Rogers.

« Au cours des 40 dernières années, Ted Rogers a été l’une des inspirations, sinon l’inspiration dominante, non seulement du secteur des communications, mais aussi de toute l’industrie du câble au Canada. »
Louis Audet, président de COGECO

« Ted Rogers était un homme unique en son genre. D’une station de radio FM, il est parvenu à bâtir un empire : le plus important fournisseur de téléphonie portable, de câble et d’édition au pays. »
Alain Horn, président intérimaire du groupe Rogers

« Le Canada perd aujourd’hui un grand homme du monde des médias. La passion et le dévouement de M. Rogers à l’égard de l’industrie des communications ont permis à cet entrepreneur de fonder l’entreprise la plus grande et la plus prospère du pays. »
Stéphane Dion, chef de l’opposition officielle à Ottawa

« Sa capacité d’anticiper des années avant les autres l’impact des technologies comme le sans fil, combinée à sa volonté de prendre des risques, le mettaient dans une classe à part. »
Lawrence Surtees, analyste en télécommunication de IDC Canada et observateur de longue date de Rogers Communications

« Ted s’était adouci avec les années. Il ne vous réveillait plus à 4 h du matin. Il laissait un message dans votre boîte vocale. »
John Tory, chef du Parti progressiste conservateur de l’Ontario et ex-dirigeant de la division de câblodistribution de Rogers.

« C’était un homme à la fois plus grand que nature et d’une extraordinaire simplicité. Il était facile d’accès et aimait les contacts avec les gens. Aujourd’hui, dans nos bureaux, à Toronto, à Montréal, partout dans le pays, tout le monde a son anecdote à raconter au sujet de Ted. Chacun et chacune des employés garde de lui un bon souvenir. Ted Rogers était un homme qui avait plus qu’un bon sens des affaires. Il possédait un instinct exceptionnel qui se reflétait dans toutes ses activités professionnelles, et qui a profité aux familles des dizaines de milliers d’employés de l’entreprise. »
Marc Blondeau, premier vice-président, Éditions grand public, Rogers Média

« Ted Rogers était un entrepreneur extraordinaire, dans tous les sens du terme. Il n’a jamais hésité à investir jusqu’à son dernier cent dans ses projets. Il a même déjà hypothéqué sa maison pour pouvoir payer ses employés ! Je garde de lui le souvenir d’un visionnaire, d’un homme d’affaires redoutable mais généreux, qui n’hésitait pas à mettre la main à la pâte dans tous les secteurs de son entreprise. »
Sénateur Francis Fox, ex-président de Rogers Sans-Fil, Est du Canada

« Ted Rogers aura été pour moi une très grande source d’inspiration, de détermination et de leadership. Nous perdons aujourd’hui l’un des plus grands visionnaires qu’ont connu notre industrie et notre pays. On se souviendra de lui comme du bâtisseur d’une des entreprises les plus prospères du Canada et comme l’un des plus grands promoteurs de notre culture et de notre identité. »
Ian Greenberg, président et chef de la direction d’Astral Media

« Aujourd’hui, nous saluons la mémoire d’un homme qui a été non seulement un chef de file des télécommunications, mais aussi l’un des plus grands, sinon le plus grand entrepreneur que le Canada ait connu. Ted Rogers n’a jamais eu peur de foncer et il a pris des risques énormes au cours de sa carrière, qui a été couronnée d’un grand succès. C’est ainsi qu’il a construit une entreprise qui compte parmi les plus solides au pays. Il était un être exceptionnel et un homme d’une grande classe. »
Pierre-Karl Péladeau, président et chef de la direction de Quebecor

« Ted Rogers était un entrepreneur visionnaire, pour qui le risque n’existait pas. Pour lui, c’était : “ on fonce ; les solutions, on les trouvera demain ! ” Tout au long de sa carrière, il a su développer des services dont ses clients ne savaient même pas qu’il avaient besoin. En ce sens, il s’est sans cesse dépassé et a su voir au-delà des limites de la technologie. »
André Chagnon, président du conseil et chef de la direction de la Fondation Lucie et André Chagnon, et fondateur du câblodistributeur Vidéotron

« Ted Rogers avait une résistance au risque hors du commun. Bien qu’il ait été longtemps en faillite technique, il persistait avec la confiance que grâce à ses actifs, il allait s’en sortir. C’était un homme d’une grande fidélité. Il savait bien s’entourer et restait fidèle à son entourage avec qui il a bâti son empire. Il m’a aussi touchée par l’amour qui portait à son épouse et le respect qu’il avait pour son père. »
Françoise Bertrand, présidente de la Fédération des chambres de commerce du Québec et présidente du CRTC de 1996 à 2001

« Ted Rogers laisse en héritage un superbe modèle d’apprentissage entrepreneurial pour les jeunes. Beaucoup de suite dans les idées, de cohérence, de détermination, de ténacité et un désir inassouvissable de se dépasser. Tout cela exprimé avec une certaine douceur, énormément de gentillesse et d’affabilité pour un homme dont on estime la fortune à plus de 20 milliards de dollars. »
Louis Jacques Filion, directeur de la Chaire d’entrepreneuriat Rogers-J.A. Bombardier, HEC Montréal

Les plus populaires